Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Cette réflexion à l'harmonie s'édifie il y a plus de 5 000 ans en Inde par une ouverture d'esprit au mieux-être. Cette rencontre à soi la relaie également dans une approche philosophique orientale : « tout être et les choses sont constamment en mouvement et en perpétuel changement ». C'est une alliance à l'apaisement entre le corps et l'esprit, face aux intempéries de la vie. Très répandue aux Etats-Unis et dans les pays nordiques, la méditation s'infiltre de plus en plus dans « l'air » de tous nos  champs de conscience. Y compris en entreprise…

TRIBUNE : La méditation pondère le superflu. Elle se distingue dans différents canevas de vie. Sa pratique permet de se positionner dans le quotidien, à l’expansion du bien-vivre dans les entreprises et dans une démarche plus innovante mais encore réfractaires dans des structures scolaires.

Dans une démarche individuelle, face à un mental ou un environnement trop « bruyant », l'esprit se galvanise de douceur et de tempérance. La méditation a ce potentiel, dans un timing plus ou moins long, à une prise de distance partielle mais salutaire pour temporiser ce brouhaha intérieur.

Cet axe de détente se planifiera à tout moment de la journée, en fonction des attentes et des besoins de chacun et de leur challenge à se fourvoyer de leur  forme pensées envahissantes.

Telle une promenade fusionnelle à la sagesse et à la tempérance de ses différents sentiments, la méditation ajourne et aplanit un conflit en appuyant momentanément sur « Reset ». Elle se conditionne au lâché prise en s'octroyant quelques minutes de relâchement, en imaginant un environnement apaisant ou en se baladant consciemment à l’affût du moindre mouvement.

Le recueillement à soi s'invite pour reprendre un souffle de vie, une réflexion à l’harmonie pour un équilibre ajusté à ses propres désirs. Il lie pour un instant tout un ensemble de paramètres à être.

 

 

Des grands groupes l’ont testée à l’instar de rares établissements scolaires…

 

Dans le cadre où l'entreprise aborde la valeur travail et le bien-être de ses salariés, la pause méditation peut s'imposer. En 2012, une école de management crée une chair « mindfullness, bien-être au travail et paix économique  » où de grands groupes comme L’OREAL ou EDF en ont fait leur cheval de bataille.

Cette solution à l'introspection propose un état des lieux de son corps et de ses émotions. Cette clarté optimise les performances des salariés. Là, le jeu « gagnant-gagnant » prend enfin tout son sens. Un salarié apaisé et relaxé aura une prise de recul et un angle de vue différent à une problématique pesante. Le savoir-être est le vecteur d'un savoir-faire épanouissant. Combiner cette méthode à son activité salariale peut ergonomiquement soulager mentalement une logistique souvent contraignante.

Sur le banc de l'école, la méditation s'invite encore très discrètement dans nos sphères institutionnelles. En 2017, une soixantaine d’établissements français du primaire au lycée pratique le « mindfulness ». Et notamment un collège dans le nord de l’Hexagone qui a remplacé les heures de retenue par cette pratique.

De plus, envers ces bambins peu influencés au diktat de la vie, la méditation va leur apporter une valeur ajoutée aux capacités d'apprentissage et d'attention. Un temps de pause va initier l'enfant à une écoute et une sérénité plus orientée à l’accalmie. Que ce soit dans une démarche alignée à du silence ou de pleine conscience, l'élève ressentira moins d'anxiété, de stress et l'ambiance générale de la classe s’harmonisera à cette éthique.

Catalyseur au bien-être et à la quiétude, la méditation a une démarche thérapeutique au relâchement pour un retrait. Elle temporise une conscience à des problématiques environnantes et latentes. Remède à un vague à l'âme par un voyage intemporel dans le silence, elle se fourvoie de la peur pour se mesurer en toute conscience à sa confiance. Elle chemine doucement et en toute pondération vers un état d'être à soi « m'aime ». 

Alors que vous soyez dirigeants de grands groupes ou de PME, êtes-vous enfin prêts à vous relaxer, inspirez et expirez pour le bien-être de vos collaborateurs et de vous-même ?

Lyvia ROBERT

 

Des bosses, un dénivelé impressionnant, de puissants véhicules issus de la grande famille des 4X4 et des SUV à découvrir, de l’affluence et une ambiance festive : il n’en fallait pas davantage pour transformer ces essais privés 2019, concoctés par le groupe automobile régional, en une véritable réussite…

BRIENON : Il n’y a pas à dire mais le milieu de l’automobile passionne toujours les foules. De surcroît lorsqu’il s’agit de venir tester sur un terrain de circonstance le dernier cri en la matière, les tonitruants 4X4 et SUV produits par des marques emblématiques telles que VOLKSWAGEN, AUDI, NISSAN ou SKODA.

Le circuit, tout d’abord, n’était fait que de montées et de descentes à tout crin pour laisser libre court à l’art et la manière de piloter ces petits bijoux de technologie et de puissance confiés aux mains expertes des collaborateurs de l’hôte de ces lieux.

Le public ne pouvait rêver mieux pour pouvoir s’éclater en toute impunité sur cet espace réservé à cet effet. Opportunité de vivre d’agréables sensations de liberté, d’apprécier la nature sous une toute autre physionomie et d’évacuer le quotidien composé des miasmes de la vie ordinaire. Bref, ce grand bol d’oxygène placé sous le signe du soleil et de la chaleur nous le devions au réseau de concessionnaires, JEANNIN Automobiles.

Chaque année, à pareille époque, celle qui jouxte l’un des évènements majeurs de l’actualité motocycliste de notre territoire, le « Super Cross », Yves JEANNIN et ses troupes de techniciens et de commerciaux emmènent tout ce petit monde (la clientèle et les prospects) se refaire une virginité « mécanique » à base de sensations fortes sur ce complexe sportif idéalement étudié à cet effet.

 

 

Plus de mille six cents participants conviés à la fête…

 

Et la finalité de la chose en matière de communication, c’est que la formule, dupliquée par capillarité depuis des lustres, fonctionne à merveille ! Excusez du peu : mais, quel événementiel automobile décliné dans notre paysage territorial peut fédérer aujourd’hui plus de mille six cents participants sur un laps de temps aussi court, compris entre seize heures et vingt-trois heures un après-midi ?

Bien sûr, il y aura peut-être eu quelques frustrations parmi ce public d’aficionados de ces marques. Celle de ne pas avoir eu le temps de toutes les essayer, accompagnés des pilotes de l’entreprise !

Certains se rabattront sur les ateliers et stands démonstratifs prévus à cet effet. D’autres, accompagnés de leur progéniture, se dirigeront tout de go vers les structures gonflables. Quelques-uns, un tantinet plus courageux que d’autres, iront même tester leur capacité physique et de résistance sur des cycles d’entraînement sur l’un des points d’accueil que SKODA propose au village étape du Tour de France.

Une chose est évidente : chacun aura envie de revenir dès la saison prochaine tester les nouveautés du groupe avant de se sustenter aux sonorités musicales d’une formation endiablée. Faisant rimer découverte de l’observation et aux plaisirs de goûter aux bonnes vibrations !

 

 

 

 

 

La convention de partenariat qui unit l’organisation patronale des petites entreprises de la filière du bâtiment et la société d’expertise comptable se proroge jusqu’en décembre 2020. Ce partenariat met en exergue la confiance, la proximité et l’envie de mutualiser des opérations communes. Dans l’intérêt des entrepreneurs de ce secteur d’activité qui bénéficie d’offres privilégiées…

AUXERRE : Proximité et confiance ! Ces mots résonnent de manière très significative aux oreilles des deux signataires de cette convention de partenariat qui renouvelaient la semaine dernière l’acte originel de leur rapprochement, paraphé en 2017.

La Confédération artisanale des petites et moyennes entreprises du bâtiment de l’Yonne (CAPEB) instruit chaque saison une noria d’accords participatifs dans l’intérêt de ses adhérents.

Proposer des relations privilégiées avec tout ce qui compte comme vecteurs de développement économique sur son territoire n’est donc pas une surprise en soi pour l’organisation professionnelle.

La présente convention, conclue avec la société d’expertise comptable LDS, n’est in fine qu’une stricte application de cet axe volontariste à vouloir tisser des liens forts et aboutis avec les composantes stratégiques d’un environnement sectoriel préférentiel.

Sous le signe de la dualité optimale dans leurs relations, Jean-Pierre RICHARD, président de la CAPEB de l’Yonne et la directrice de LDS Auxerre, Sophie DESCHAMPS, ont apposé leurs griffes au bas d’un document contenant une demi-douzaine de pages.

Pour faire simple, l’objet de cette convention s’articule autour de l’apport mutuel d’affaires, la conception d’actions communes en faveur des entreprises du bâtiment, et surtout d’assurer la bonne gestion de leur développement, en garantissant, il va de soi, une offre privilégiée.

 

 

LDS : un acteur de l’expertise comptable positionné sur le bâtiment…

 

Du pain béni pour la société d’expertise comptable icaunaise qui n’a jamais caché son appétence ni ses intentions de soutenir les initiatives propres à la filière du bâtiment.

Communicante non dénuée d’un sens marketing aiguisé, Sophie DESHAMPS devait le rappeler en aparté de cette cérémonie protocolaire : « LDS a pour ambition de renforcer sa présence sur ce segment de l’activité… ».

Dans l’absolu, des permanences de l’expert-comptable assurées dans les locaux de l’organisation à Auxerre convertissent déjà ces échanges de bons offices. Le cabinet profitera aussi de l’excellente vitrine informative dont elle pourra jouir lors d’assemblées générales et autres manifestations à destination des adhérents.

En parallèle, LDS s’engage à accorder à l’ensemble des entrepreneurs inféodés à la CAPEB une remise de 10 % sur le coût des honoraires liés à leur mission comptable annuelle ainsi qu’une remise de 10 % sur l’établissement de leurs bulletins de paie.

La convention court sur une nouvelle période de deux années. Soit jusqu’au 31 décembre 2020. Un processus qui ne peut que faciliter sa prorogation pour une échéance supplémentaire…

Satisfait de la réciprocité de cet échange, Jean-Pierre RICHARD n’a pas manqué de souligner que d’autres conventions nourrissaient ses réflexions actuelles.

Notamment celles qui permettraient à l’organisation patronale du bâtiment de se rapprocher des concessionnaires automobiles du département. Logique, en somme : les artisans de ce secteur demeurent de gros pourvoyeurs de véhicules utilitaires !

Articles

Bannière droite accueil