Le siège du nouvel outil à l’estampille de la vénérable institution se situe à Lyon. Logique : c’est de l’ancienne capitale des Gaules que rayonne le mouvement qui fédère une dizaine de structures. Dont celle de Bourgogne, accueillie à Auxerre. Grâce à ce réseau flambant neuf, l’association souhaite peser davantage à l’échelle du globe. Un atout majeur pour la mutualisation des connaissances, la solidarité et l’échange de bonnes pratiques entre francophiles…

AUXERRE: Le faire-part de naissance comporte une date qui fera office de référence lors des futurs anniversaires : le 15 septembre. L’histoire de ces relations qui unissent les peuples se souviendra longtemps que c’est ce jour-là qu’a été proclamé par voie d’un communiqué de presse le RIMF, un acronyme désignant le Réseau International des Maisons des Francophonies.

Au plan étymologique, c’est bien des « francophonies » dont on parle puisqu’elles sont plurielles, diversifiées et inclusives dans leurs régions respectives.

En cette période de reprise, une trentaine d’organisations se sont donc rassemblées pour porter sur les fonts baptismaux cette entité nouvelle. Celle-ci agira dans seize pays d’Afrique, d’Asie, d’Amériques et d’Europe.

Eloignées les unes des autres au plan géographique, toutes sont en revanche unies comme les cinq doigts de la main pour vivre la même ferveur dans la défense et la valorisation du français. Avec une immense force passionnelle...

La vocation de ce nouvel appareil favorisant les relations à l’international ne se bornera pas à ces seize premiers pays. Président de la Maison de la Francophonie de Lyon et co-président de ce nouveau réseau, le mentor de cette structure associative, Christian PHILIP, invite par ailleurs l’ensemble des francophones et francophiles de la planète à rejoindre dès que possible le réseau social porté par le RIMF. Au nom du pluralisme des idées et de l’enrichissement de la diversité.

Parmi les principales actions de cet auxiliaire à la promotion de la culture hexagonale, citons l’enseignement de la langue chère à Molière, mais aussi la reconnaissance des diverses francophonies existantes de par le monde. Rappelons que 85 pays (auxquels il serait judicieux d’ajouter des régions plus ciblées) se retrouvent dans les valeurs inculquées par la France.

Des actions étayeront ce dispositif. Elles mettront en exergue les valeurs de la francophonie dans leurs dimensions culturelles, académiques, économiques, patrimoniales, sociales et environnementales.

 

Une première initiative ouverte à celles et ceux qui ont de l’imagination…

 

L’une d’entre elles se nomme « Ma Minute Francophone ». Elle prend la forme d’un concours ludique, ouvert aux francophones et francophiles du monde entier, sans distinction d’âge ni critère de nationalité.

L’objectif est de s’exprimer par le biais d’une très courte vidéo de 60 à 90 secondes sur sa vision personnelle de la francophonie.

Sa mise en œuvre a été confiée à la Maison des francophonies de Berlin et au Centre de la francophonie des Amériques, basé à Québec où agit avec pugnacité Michel ROBITAILLE, président du conseil d’administration de ladite institution et co-président du réseau RIMF.

Les participants peuvent adresser leur document en y adjoignant une chanson, un slam, une poésie, un sketch, une animation visuelle, un récit…Il suffit simplement de répondre à diverses questions se rapportant à la perception que l’on se fait de la francophonie aujourd’hui. Via un quizz : comment s’exprime votre amour pour la langue française ? Pourquoi avez-vous appris le français ? Quels avantages vous apporte le fait de parler et de comprendre le français ?

Le dépôt des vidéos se fera jusqu’au 31 octobre 2020 via un formulaire à compléter sur le site suivant : www.maminutefrancophone.fr

Le jury international sélectionnera les seize meilleures créations qui recevront chacune une bourse de 350 euros. La remise des prix, quant à elle, se déroulera en décembre…

 

Le partenaire historique de l’association INITIACTIVE 89, la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté, risque de le rester encore longtemps. Cet indéfectible soutien à l’accompagnement et au portage de concepts entrepreneuriaux vient de reconduire pour un délai supplémentaire de trois ans son aide financière. Marquant un peu plus son ancrage territorial, nécessaire à l’éclosion de projets synonymes de création d’emplois…

AUXERRE : Entre la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté et la structure INITIACTIVE 89, l’hymen se poursuit de manière très harmonieuse. Un mariage contracté à la fin des années 1990 qui perdure encore aujourd’hui sans aucune anicroche. Ni de sombres nuages à l’horizon !

A l’heure où les porteurs de projets en proie aux doutes avec la conjoncture actuelle ont besoin de s’appuyer sur les bons réseaux qui soutiennent leurs velléités économiques, la nouvelle se veut plutôt rassurante. La prorogation de trois années supplémentaires de cet acte nuptial réalisé sans la présence du notaire conforte davantage l’initiative.

Présent au sein du Comité d’engagement de l’association icaunaise, la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté y joue un rôle prépondérant. A l’instar des deux autres établissements bancaires qui y siègent également (Banque Populaire et Crédit Agricole) mais aussi de l’assureur mutualiste Groupama Paris Val-de-Loire ou de la Chambre départementale des experts comptables.

Ces partenaires permettent à l’association de soutenir au plus près sur le terrain les initiatives locales. Et, elles sont légion malgré la crise sanitaire sans précédent que nous connaissons depuis le début de cette triste année.

Les dossiers s’accumulent sur le bureau de Julien LACOMBE, l’un des responsables d’INITIACTIVE 89, avec des perspectives très encourageantes pour l’emploi. Ils concernent la création de food-truck, de restaurants, de structures artisanales, de start-up positionnées dans le secteur du numérique.

La relance de l’économie se vit au quotidien au sein d’INITIACTIVE 89, confirme sa présidente, Malika OUNES.

L’élue du Département en charge du numérique attend beaucoup de ce partenariat qui offre de réelles opportunités de développement à celles et à ceux qui possèdent la fibre de l’entrepreneuriat.

 

 

Veiller à ce que les projets d’entrepreneuriat aboutissent…

 

Un quart des projets sortis du chapeau d’INITIACTIVE 89 en 2019 l’ont été grâce à la manne financière de la Caisse d’Epargne. Logique, pour Benoît ROUX, responsable du département Marché des Professionnels dans l’Yonne.

« Aujourd’hui, notre établissement dispose d’une force de frappe de huit chargés d’affaires qui interviennent sur notre département pour gérer un portefeuille de plus de deux mille professionnels. Notre volonté est de poursuivre ce développement exponentiel en collant aux besoins du marché… ».

Et sa collègue, Anne REBOURS (chargée d’affaires économie sociale) de préciser que le pourcentage de dossiers d’accompagnement refusés par l’organisme financier depuis le début de la crise se limitait à moins de 2 %.

Les créateurs/repreneurs d’entreprises peuvent dormir sur leurs deux oreilles avant de lancer leurs projets : des acteurs de l’économie positive veillent sur leurs intérêts pour que leurs rêves aboutissent in fine…

 

 

 

Un « Samedi autrement », c’est le nom donné par les organisateurs de cette manifestation, proposée ce 19 septembre. L’idée leur est venue à la suite de la COVID-19 et la crise écologique qui amènent à modifier nos modes de vies et de pensées. Et à quoi ils pourraient bien servir. La journée s’articulera autour de discussions et d’échanges. Mais, elle permettra aussi de prendre soin de soi pour répondre à cette question : comment rester écologiste sans devenir dépressif ?

JOIGNY : Entre dix et vingt heures, plusieurs évènements auront lieu à Joigny dans les boutiques des différents organisateurs ainsi qu’au cinéma Agnès VARDA, avec la participation de la ville. En parallèle, un vide dressing sera organisé dans les rues. Il est recommandé d’y apporter vos vêtements dans la la rue Gabriel Cortel.

Inscriptions auprès de La Boutique de Lalie : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
ou de Fée dans Cabane : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dès 10h : atelier yoga bien-être dans le Jardin de L’app’Art où Edith GRANTE propose de découvrir le yoga. L’atelier est ouvert à tous. Nous vous conseillons de venir en tenue confortable. Participation libre. Sur réservation.

10h30 à 12h découverte du massage assis au saut du livre avec Jackie qui vous propose de découvrir le « Amma assis ». La personne massée reste habillée. Durée : 15 à 20 minutes Au Saut du Livre, participation libre, sans réservation, en fonction des places disponibles.

11h30 découverte de l’aromathérapie à la Maison de Prunelle avec Maryline GANDON qui propose une conférence sur l’utilisation des huiles essentielles dans les cosmétiques et les produits ménagers. Ainsi que les précautions à prendre. Elle présentera également des ouvrages que vous pourrez retrouver au Saut du livre, et répondra à vos questions. Durée : une heure, participation libre sur réservation.

11h30 : Apérolivre : le midi, c’est Chablis ! : Les jardins de L’app’Art
invitent Denis POMMIER, vigneron à Chablis, auteur de « Les Larmes de ma vigne ».

14h00 : Projection du film « Soleil vert », film de Richard Fleischer au Cinéma Agnès Varda

Prix : 5 euros.
Réservation conseillée sur https://www.cineode.fr/joigny/
Les places sont en vente au cinéma et à la librairie.

15h atelier jouets et bien-être pour les enfants (à partir de 7 ans) à la Maison de Prunelle

Amélie et Agnès se préparent à vous accueillir, enfants à partir de sept ans, parents, grands-parents, pour prendre le temps de réveiller votre créativité en fabriquant des poupées avec des matériaux de récupération. Agnès, sophrologue, prendra un temps pour vous poser, éveiller vos sens, retrouver toutes vos capacités d’invention. Amélie, fileuse de laine, artiste et créatrice, vous guidera pour fabriquer la poupée de vos rêves, princesse, soldat, maman et son bébé, samouraï… munis d’une paire de ciseaux et de vos dons cachés. Durée : environ 2 heures. Participation libre sur réservation

De 15h à 19h atelier recyclage créatif atelier CORVUS tout public à partir de 8 ans

Carole BURBAN propose un temps de déconnexion numérique par la création artistique, avec du papier, du carton et de l’imagination. Venez transformer les pages d’un magazine en rideau de perles colorées ou créer un masque tribal sur du carton de calage.

Atelier Perles-roll de 15h à 17h
Masque masqué de 17h à 19h
Durée : deux heures chacun Participation libre / Inscription obligatoire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Attention, les places sont limitées.

15h à 17h découverte du massage assis à la maison de prunelle

Jackie propose de découvrir le « Amma assis ». La personne massée reste habillée. Durée : 15 – 20 minutes - Participation libre/ Sans réservation, en fonction des places disponibles.

16h00 : Rencontre-dédicace Cinéma Agnès Varda
autour de l’ouvrage « Les Terrestres » de Noël MAMERE et Raphaëlle Macaron, éditions du Faubourg et de L’écologie pour sauver nos vies, éditions Les Petits Matins, en présence de Noël MAMERE.

17h atelier yoga bien-être à la Maison de Prunelle

Edith GRANTE propose de découvrir le yoga. L’atelier est ouvert à tous. Nous vous conseillons de venir en tenue confortable. Participation libre. Sur Réservation.

19h00 : Apérolivre : le soir, c’est l’espoir ! Au saut du livre
Invitée : Laure NOUALHAT rencontre autour de son ouvrage « Comment rester écolo sans devenir dépressif ».

Renseignements et réservations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les lieux et organisateurs : 

Au Saut du Livre
20 rue Gabriel Cortel 89300 Joigny Tél. : 09 70 75 54 97
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Maison de Prunelle
2 rue neuve 89300 Joigny Tél. : 03 58 44 04 61
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Boutique de Lalie
28 rue Gabriel Cortel 89300 Joigny
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Fée dans Cabane et L’app’Art
29-31 rue Gabriel Cortel 89300 Joigny
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cinéma Agnès Varda – CinéOde
2 place Cassini 89300 Joigny
Tél. : 09 67 64 24 76
http://www.cineode.fr/joigny/

Atelier Corvus, 8 rue Montant au Palais

Jardins de L’app’Art, 31 Rue Gabriel Cortel

 

Des airs endiablés de samba se sont invités à l’heure de l’inauguration de la foire exposition d’Auxerre. Heureuse initiative que celle-ci ! Le rythme des tambours et la virevoltante présence scénique de deux danseuses parées de tenues affriolantes aux coloris exotiques ont permis d’oublier l’étrange climat dans lequel s’est ouvert cette quatre-vingt-dixième édition. C’est sûr : l’évènement demeurera quoi qu’il advienne dans les annales…

AUXERRE : Des masques à toutes les strates, et du gel hydro-alcoolique à profusion. Un fléchage orange très visible qui marque le sol, aussi. Et la difficulté de reconnaître ses interlocuteurs. Ne serait-ce que pour entamer une simple conversion, à défaut du bonjour de rigueur. Voilà, à quoi ont dû se soumettre les personnalités politiques et institutionnelles conviées à la traditionnelle cérémonie inaugurale du premier grand évènement commercial de la saison !

Personne, par ailleurs, n’a rechigné à suivre avec le sérieux qu’il se doit les mesures de protection sanitaire et cette distanciation physique obligatoire, espaçant les uns et les autres de plus d’un mètre dans leur positionnement. Un constat évident lors de la prise de parole officielle du directeur de Centre France Parc Expo Auxerre, Sébastien FUENTES.

Seul en scène, le dirigeant d’AUXERREXPO confiait en aparté, quelques minutes avant le lancement de cette édition 2020, sa satisfaction d’avoir pu porter jusqu’au bout le projet. Une chose qui ne fut guère aisée dans le contexte actuel. Mais, la mobilisation de son équipe a fait le reste.

 

 

 

 

 

 

Bon nombre d’évènementiels de la sorte (Foire de Châlons-en-Champagne à titre d’exemple) ont été purement annulés à cause de la COVID-19. La Foire d’Auxerre n’a pas failli malgré un semestre complexe où l’activité a été réduite à néant. Certes, la manifestation accueille un peu moins d’exposants que la jauge initiale (120 au lieu de 150) mais qu’importe, il se déroule durant cinq jours !

L’essentiel est de divertir une population en manque de repères et qui a besoin de réapprendre à vivre en collectivité malgré la pandémie. Les mots « convivialité », « fête », « partage », plaisir » ont parsemé le discours de l’orateur. Trop heureux de se retrouver à la tribune, preuve que le spectacle était de nouveau invité à s’exprimer dans un parc des expositions auxerrois trop longtemps en disette de manifestations.

 

 

 

 

Le rendez-vous prévu le 22 septembre s’effectuera sous le couvert de l’anonymat pour celles et ceux des entrepreneurs qui y participeront. Plutôt de très bon aloi, lorsque l’on doit aborder les difficultés financières de sa société en les anticipant pour tenter de s’en sortir…

AUXERRE: Adepte de l’adage, « Mieux vaut prévenir que guérir », le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne Alain PEREZ est intervenu devant une quarantaine de chefs d’entreprise mardi soir lors de l’assemblée générale de la CPME de l’Yonne.

Lui-même dirigeant de société dans une vie antérieure, le responsable de la chambre consulaire incita les entrepreneurs en proie à des soucis financiers de prendre part à un webinaire, un rendez-vous d’échange numérique, qui se déroulera le mardi 22 septembre entre 18 et 19 heures.

A l’initiative des deux tribunaux de commerce (Auxerre et Sens), de la Banque de France, de l’Etat et de la CCI de l’Yonne, ce moment de communication n’a d’autre objectif que de partager des pistes de réflexion afin de prévenir les problématiques financières qui peuvent plomber les trésoreries des entreprises après la crise sanitaire.

 

 

« Beaucoup d’entrepreneurs attendent la dernière minute pour se rendre au tribunal de commerce, précisa Alain PEREZ, alors qu’il est souhaitable d’anticiper et de prévenir le plus tôt possible… ».

Un conseil que le représentant consulaire compléta par l’apport d’une statistique éloquente : 70 % des entreprises qui font le choix de la prévention pour résoudre leurs problèmes financiers restent maîtres de leur destin et échappent ainsi à la liquidation judiciaire.

Il ne faut donc pas hésiter à se poser toutes les questions pour celles et ceux des chefs d’entreprise qui seraient endettés. Le webinaire leur apportera des réponses précises en toute confidentialité.

En savoir plus :

Programme et inscription sur www.cci89.fr/webinaire

 

 

 

Page 1 sur 99

Articles

Bannière droite accueil