Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Vice-présidente de la Communauté de communes de Puisaye-Forterre en charge de la culture, Pascale GROSJEAN a été l’une des instigatrices de ce nouveau dispositif. Il favorise l’accès aux activités artistiques et la connaissance de la culture pour les enfants scolarisés. Ce procédé se mettra en application dès le mois de janvier 2019.

SAINT-AMAND EN PUISAYE (Nièvre) : « Le Contrat local d’éducation artistique est l’œuvre d’une convergence partenariale forte entre les acteurs de notre territoire ayant attrait au développement de la culture envers les jeunes générations… ».

Satisfaite de la tournure des évènements, l’élue de Puisaye-Forterre, Pascale GROSJEAN, salue l’initiative prise par la Communauté de communes et ses partenaires, à la suite de la validation de ce CLEA d’une durée de trois ans.

« Ce contrat est d’un intérêt majeur pour notre territoire, précise-t-elle, il est le fruit d’un travail de concertation, pleinement abouti, avec l’Education nationale et le Département. ».

Alors que le comité technique devait assurer sa première réunion de travail ce mercredi 13 novembre, ce Contrat local d’éducation artistique, lui, ne verra le jour de manière effective qu’au début de l’année prochaine.

milieu articles

Dix-sept dossiers déposés à la date limite des candidatures…

Qualifiant ce processus, de « véritable outil servant à la démocratisation de la culture destinée aux plus jeunes », Pascale GROSJEAN s’est dite très enthousiaste devant la mobilisation des nombreux projets culturels et artistiques déjà présentés dans la phase sélective.

Dix-sept dossiers ont ainsi été déposés dans la besace de la communauté de communes. Tous ne verront pas le jour. D’autant, que la thématique se rapporte à la mémoire sonore et visuelle.

Sans déflorer le contenu de ces actes de candidature, on sait que certains dossiers traitent de la vulgarisation à l’image, de la découverte du milieu de l’audiovisuel et de la radio en ligne, voire des enjeux inhérents à la création d’une médiathèque.

Opération s’inscrivant dans le cadre du plan de cohésion sociale de la Ville d’Auxerre, le programme de construction de douze logements, Rive droite, donnera naissance à la résidence LAMBARENE. D’ici décembre 2019, trois bâtiments distincts accueilleront des appartements modernes et fonctionnels, compris entre le T2 et le T5…

AUXERRE : La pose de la première pierre d’un nouvel édifice demeure toujours un instant privilégié. Au-delà de l’aspect solennel de ce geste de constructeur ô combien symbolique, il concrétise le démarrage d’un projet. En l’occurrence, celui de la future résidence LAMBARENE, un ensemble architectural de trois petits bâtiments qui devraient être livrés pour le mois de décembre 2019. Et élargir l’offre de logements émise par l’Office Auxerrois de l’Habitat, dans le quartier Rive droite du chef-lieu de l’Yonne.

D’un montant prévisionnel d’1,9 million d’euros, ce chantier sera assuré par une quinzaine de prestataires du cru. Si le maître d’ouvrage en est fort logiquement l’Office Auxerrois de l’Habitat, la conception architecturale est revenue au cabinet UBIK Architectures. Les cabinets 3IA (ingénierie du bâtiment) et Expression Verte ont apporté leurs sciences en réalisant les études de conceptualisation nécessaires à ce projet.

Le particularisme de ces nouvelles habitations se situe dans l’obtention du label NF Habitat, délivré par CERQUAL. Les édifices respecteront la règlementation thermique, RT 2012, moins 10 %.

milieu articles

Un financement du projet multipartite…

Quant à la typologie de ces douze logements, elle se répartira de la manière suivante : deux T2 de 46 mètres carrés de surface utile, quatre T3 de 60 mètres carrés, cinq T4 de 76 mètres carrés et un T5 de 92 mètres carrés. La mise en location de ces appartements est prévue à l’orée de février 2020.

Côté financement, ce projet de construction a bénéficié de l’aide de plusieurs partenaires institutionnels. A commencer par l’Etat, à hauteur de 22 140 euros. Action Logement (45 000 euros) et la Communauté de l’Auxerrois ont apporté également leurs précieux subsides. Tandis que la Caisse des Dépôts injectait 889 494 euros dans le projet.

Enfin, comme devait le préciser le président de l’Office Auxerrois de l’Habitat, Jacques HOJLO, lors de son intervention, des fonds propres de l’organisme local furent aussi débloqués. Ils représentent une enveloppe globale de 219 181 euros.

 

  

 

  

 

 

La Journée mondiale consacrée au diabète se déroulera le 14 novembre. Deux jours auparavant, le bilan des Etats généraux 2017 sera rendu public lors d’une intervention à l’Assemblée nationale. La Bourgogne Franche-Comté, quant à elle, ne restera pas en retrait. Elle organise ce samedi à CHARNAY-LES-MACON son congrès annuel. Celui-ci devrait rassembler près de trois cents adhérents issus des comités départementaux de ce territoire. Plus que jamais, la menace sournoise qui plane avec les effets pernicieux de cette pathologie doit être dénoncée. Par le biais de la sensibilisation et de l’information à outrance…

CHARNAY-LES-MACON (Saône-et-Loire) : La dix-huitième opération « Vivre bien avec son diabète » n’a d’autre vocation, à l’instar des précédentes éditions, d’apporter son lot de renseignements pratiques et d’informations scientifiques utiles sur la maladie.

Alors que certains départements connaissent une forte hausse de la désertification médicale, la région Bourgogne Franche-Comté enregistre plus de 121 000 cas de malades déclarés. Or, beaucoup de personnes ne savent pas qu’ils sont diabétiques aujourd’hui. Pourtant, les programmes préventifs existent. Ceux déclinés par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), avec le concept « Sophia », en sont un juste exemple.  

L’AFD : un rôle précieux pour accompagner les malades…

Analysée au niveau de l’Hexagone, la pathologie fait des ravages. De manière insidieuse. 800 000 individus en seraient atteints sans même le savoir, faute de dépistage. La CPAM, par ailleurs, ne cesse de tirer la sonnette d’alarme depuis longtemps. Première cause de cécité et d’amputation en France, 19 milliards d’euros sont ainsi dépensés chaque année pour tenter d’en soigner les effets néfastes.

L’Association française des diabétiques (AFD) ne demeure pas silencieuse face à la hausse du nombre de cas. Elle contribue à la propagation de cette information qui concerne toutes les strates de la société. En développant un partenariat avec l’Agence régionale de Santé depuis 2017, des actions ont pu être programmées à travers le territoire, sous le sceau de la communication et de la prévention.

Tests, diffusion de documents, accompagnement des familles, défense des intérêts des malades…, l’AFD Bourgogne Franche-Comté, présidée de manière intérimaire par Philippe RACLET, jusqu’au prochain conseil d’administration prévu au printemps 2019, profite de ces rendez-vous grand public pour informer.

milieu articles

De l’éclectisme et de la réflexion durant ce congrès

Ce 10 novembre, en Saône-et-Loire, et sous l’impulsion de la structure départementale dirigée par Martine SIGNORET, quatre conférences médicales de belle envergure s’égrèneront durant la journée. Animée par le président du Conseil territorial de santé, Rémi REBEYROTTE, député de la troisième circonscription de Saône-et-Loire, l’intervention abordera le quotidien de l’institution médicale et le parcours diabète mis en place par l’Agence régionale de santé. La Bourgogne Franche-Comté demeure à ce jour le seul territoire à l’avoir adopté.

Une seconde conférence, présentée par un diabétologue hospitalier, mettra l’accent sur les innovations en termes de traitement via l’emploi de l’insuline et du matériel adéquat (pompes, capteurs, etc.). La chirurgie vasculaire, traduisant les complications du diabétique, sera le terreau du troisième volet de ces rendez-vous avec le public. L’ultime séance explicative se rapportera aux affections bucco-dentaires.

De nombreux ateliers, tenus par des praticiens (podologues, diététiciens, nutritionnistes, éducateurs sportifs…) fonctionneront en parallèle de ces conférences. Signalons la présence du camion de dépistage de la rétinopathie qui suit depuis seize ans la manifestation régionale.

Enfin, les partenaires des services et des milieux industriels de la santé occuperont des stands favorisant l’échange de savoir et de démonstrations.

Profitant de l’affiche footballistique de Ligue 2 qui opposera l’AJ Auxerre aux Chamois Niortais, le distributeur indépendant de matériels d’équipement destinés aux professionnels de l’artisanat et du bâtiment proposera une table ronde sur les évolutions techniques de la couverture et de l’isolation. Celle-ci sera accueillie dans les salons d’honneurs ce vendredi à l’Abbé Deschamps. Il y sera question d’un secteur d’activité en pleine effervescence grâce aux nouveaux produits qui inondent depuis quelques mois les vitrines commerciales de BIGMAT GOURMAND…

AUXERRE : Laine de roche, tuiles à fortes potentialités de résistance thermique, laine de verre, fenêtres de toit. C’est tout un ensemble de nouveaux produits, affectés au domaine de la couverture et à l’isolation, qui seront mis en vedette lors de cet évènementiel concocté par BIGMAT GOURMAND. L’enseigne, spécialiste de la distribution d’équipements destinés aux artisans de la construction et de la rénovation, réitère une expérience de communication directe qu’elle avait déjà menée à pareille époque l’année dernière, avec brio, auprès de ses partenaires et de sa clientèle.

Pour cette seconde édition, organisée sous un mode opératoire similaire à 2017, avec la complicité logistique de l’AJ Auxerre, la direction commerciale de BIGMAT GOURMAND a jeté son dévolu thématique sur le marché de la couverture et de l’isolation. Un sujet dont on ne parle pas souvent malgré les innombrables apports techniques offerts par ce secteur.

milieu articles

Une kyrielle de spécialistes de la couverture et de l’isolation…

Directeur de la fonction commerciale et des achats chez BIGMAT GOURMAND, Lionel MION aura le plaisir de poser les jalons introductifs de cette soirée. En présentant les différentes enseignes, assorties à la réussite de ce rendez-vous.

Découpée en trois parties, la manifestation fera la part belle aux tuiliers, aux références de l’isolation et à ceux de la couverture. Une segmentation affinée qui prend toute sa dimension sur ce secteur d’activité malgré sa complémentarité.

Les sociétés participantes à cette séance d’échanges constructifs seront les suivantes : SIPLAST, spécialiste étanchéité toits et terrasses, TERREAL, tuilerie, KORAMIC, marque de la tuilerie WINERBERGER qui préside à la destinée de la fameuse structure de l’Yonne, ALEONARD, MONIER tuilerie, IMERYS, ROTO FRANK, fenêtre de toits, ISO 2000 qui évoquera les caractéristiques d’un produit multi couche thermo-réflecteur, ISOVER, isolation laine de verre, ISONAT, isolation à base de laine de bois et ROCKWOOL, isolation à base laine de roche.

Un plateau débat auquel les partenaires du distributeur auxerrois seront conviés à poser toutes les questions qui leur passent par la tête.

 

 

 

Jusqu’en décembre, une dizaine de portes ouvertes permettant de mieux se familiariser aux principes de cette thématique vont se dérouler sur l’ensemble du territoire régional. Proposant des items très variés, qui engloberont la connaissance des circuits de proximité en restauration collective, l’introduction de céréales pour lutter contre le campagnol ou la réintroduction d’ovins sur les plateaux de Bourgogne, la Chambre Régionale d’Agriculture capitalise sur le contenu du programme « Innov Action » afin de sensibiliser le maximum de professionnels aux vertus novatrices de l’agroécologie…

DIJON (Côte d’Or) : Organisées par les Chambres d’agriculture, les établissements d’enseignement agricole ainsi que les partenaires habituels de cette typologie d’évènement (CUMA, coopérative, association environnementale, INRA…), des portes ouvertes devraient accueillir au cours de ces prochaines semaines un large public d’agriculteurs et de techniciens.

Ces rendez-vous auront pour objectif de présenter les pratiques agroécologiques menées dans les exploitations agricoles qui recevront l’évènement.

Depuis l’automne 2017, les Chambres d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté ont été sélectionnées par le Réseau Rural Régional pour accompagner la transition agroécologique régionale sur la période 2017-2018.

milieu articles

Ce travail est conduit en partenariat avec les établissements publics d'enseignement agricole et TRAME. L’initiative est soutenue par l’Etat et l’Europe.

L’objectif de ce projet multi-partenarial est de stimuler et d’accompagner les agriculteurs (en activité et en formation) vers des pratiques et des systèmes agroécologiques. C’est-à-dire performants sur les plans économique, environnemental et social.

Les invitations aux portes ouvertes seront publiées sur la page d’accueil du site de la Chambre Régionale d’Agriculture, rubrique agenda : https://bourgognefranchecomte.chambres-agriculture.fr/ ainsi que sur la page Facebook Agroécologie en Bourgogne Franche-Comté.

Pour plus d’informations, un contact : Léa NISOLLE, chargée de mission Agroécologie à la Chambre Régionale d’Agriculture (03 63 08 51 02 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

 

Page 1 sur 47
Bannière droite accueil