La mise à l’honneur des professionnels de l’artisanat de l’Yonne devrait revêtir de ses plus beaux atours ce mardi 12 novembre en soirée dans la salle de Hauterive. Ce sera une occasion exceptionnelle pour les organisateurs de cet événement annuel de saluer les acteurs de la filière. Il s’agira de mettre un sérieux coup de projecteur sur des chefs d’entreprise qui ne font pas beaucoup de bruit autour d’eux mais qui ont le mérite d’avancer avec pugnacité et en rencontrant le succès…

AUXERRE : Les retrouvailles honorifiques tant attendues de la sphère artisanale sont prévues ce mardi 12 novembre dans l’Yonne. La distribution des récompenses imputables aux Prix Stars et Métiers nous promet un joli moment d’émotion et de découverte avec la présence de chefs d’entreprise, pas forcément connus du grand public. Mais, ceux-ci auront le bénéfice de pouvoir profiter de cette mise en lumière sous le feu nourri des projecteurs et des médias.

Avec le concours de ses partenaires historiques sur cet évènement, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Yonne, l’U2P (Union des entreprises de proximité) et de la SOCAMA, organisme de cautionnement, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté accueillera le microcosme de la filière artisanale dans le cadre de cette remise de prix dont le jury avait choisi les lauréats il y a déjà quelques semaines.

 

 

Si Mickaël BOUTEILLER, directeur adjoint de l’établissement bancaire de l’Yonne, avait déjà apporté sa pierre à l’édifice lors des précédents exercices de pure communication la saison passée, ce sera un vrai baptême du feu pour le nouveau représentant du groupe financier en poste dans l’Yonne depuis quelques mois, Yann NUNES.

Ce dernier aura pour objectif d’endosser le rôle du « Monsieur Loyal » lors de cette cérémonie de remise de distinctions où il accueillera tour à tour sur la scène les lauréats de cette édition 2020. Verdict de cette nouvelle session dans l’un de nos prochains reportages !

 

 

La filière de l’agriculture bio a le vent en poupe en Bourgogne Franche-Comté. Pour enfoncer davantage le clou autour de ce sujet ô combien d’actualité, la présidente de la Région effectue un déplacement ce mardi 12 novembre en terre de l’Yonne afin de parapher le contrat de développement de ladite filière. Avec, en guise de passage obligé lors de sa venue à Chablis, la visite de la brasserie locale qui propose des breuvages 100 % issus du biologique et du domaine viticole Jean COLLET et Fils…

CHABLIS : Qui ne connaît pas les subtiles variantes goûteuses de la bière « MADDAM » dans notre département ? Depuis 2016, date de la création de cette brillante société qui a su se faire un nom en qualité de brasserie artisanale et bio dans le saint des saints de la viticulture bourguignonne, la structure ne cesse de croître et d’optimiser son savoir-faire. Désormais, bien au-delà de sa zone de chalandise initiale.

Mardi après-midi, une personnalité du sérail politique et institutionnel de notre contrée régionale, sa présidente, Marie-Guite DUFAY, aura à cœur de découvrir l’antre professionnelle des deux compères de cette très belle aventure professionnelle, les cousins Alexis et Vianney MADELIN.

L’immersion à la Brasserie de Chablis (véritable identité de la structure qui véhicule commercialement sa marque MADDAM) devrait permettre à l’élue de la Bourgogne Franche-Comté de réaffirmer sa volonté de soutenir le développement de la filière bio dans le secteur agricole/viticole.

D’ailleurs, l’élue transformera l’essai en procédant à la signature du contrat de filière agriculture biologique à l’issue de cette visite qui l’aura menée également au domaine Jean COLLET et Fils à Chablis.

Pour mémoire, quatre de ces contrats spécifiques qui prônent les bienfaits de cette nouvelle tendance agricole ont été signés en 2018. Ils s’appliquaient au lait conventionnel, à la viande bovine, à la viande porcine et aux grandes cultures.

Accompagnée de Christian DECERLE, président de la Chambre régionale de l’agriculture et des deux co-présidents du Réseau Bio Bourgogne, Philippe CAMBURET et Patrice BEGUET, la représentante de l’exécutif régional apposera son paraphe au bas d’un document qui précise les stratégies mises en place pour l’agriculture biologique au cours de ces trois prochaines années.

Fruit d’une large concertation établie avec le concours du Réseau Bio et celui des chambres consulaires, ce document offre aux différents acteurs de la filière la garantie des moyens et des actions au service du développement de leur filière dans un cadre pluriannuel.

La manifestation  en soutien aux personnels hospitaliers, toujours en proie à de sérieux doutes professionnels depuis plusieurs mois, s’est déroulée ce samedi dans les rues de la préfecture de l’Yonne. Elle aura vu la présence des représentants de la liste, « Auxerre Ecologie, la Ville envie ». Une participation qui trouve sa pleine légitimité pour leur chef de file, Denis ROYCOURT. Car, les questions de santé publique demeurent prioritaires au sein de leur formation…

AUXERRE: Favorables à une médecine préventive, les leaders de l’écologie auxerroise ne pouvaient en aucun cas se soustraire à un tel rassemblement consensuel, qui défendait les valeurs d’une offre sanitaire de qualité et de proximité.

Il n’a donc été nullement  anachronique d’observer la présence d’une délégation de la liste écologiste, « Auxerre Ecologie, la Ville envie » lors de cette marche populaire en faveur d’une cause solidaire : le soutien aux personnels du centre hospitalier de la capitale de l’Yonne.

Dans un bref communiqué, la tête de file écologiste, Denis ROYCOURT, s’en est expliqué : « la priorité doit être redonnée aux soins, à l’accueil des malades et à leur bien-être, à l’aspect médical qui doit primer sur l’administratif. On ne gère pas un établissement sanitaire comme une simple marchandise… ».

 

Les liens ténus entre le milieu de la santé, la prévention et notre environnement…

 

Défenseur d’une véritable politique de santé publique à préconiser de manière impérieuse dans les années à venir, les responsables écologistes reconnaissent que beaucoup de chercheurs ont montré les liens ténus entre la qualité de notre environnement, l’air que l’on respire, l’eau que l’on boit, la nourriture que l’on absorbe, les produits que l’on utilise et la santé des personnes vivant dans cet environnement.

Soutenir le personnel de l’hôpital via leurs revendications dans leur lutte pour davantage de justice sociale s’inscrit donc dans un schéma de pure logique intellectuelle pour les têtes pensantes de la formation écologiste locale.

« Tous ensemble, nous devons nous mobiliser en faveur de la santé et du renforcement de sa qualité, sans omettre les valeurs humaines et le respect de celles et ceux qui les véhiculent à travers leurs métiers… ».

Une cause noble à laquelle beaucoup souscrivent désormais dans le sérail politique du landerneau icaunais. Dont les écologistes qui l’ont fait savoir fort justement.

 

 

 

L’implantation de cette enseigne régionale leader dans la distribution et l’entretien de poids lourds dans l’une des zones industrielles situées en périphérie de Sens vient d’être entérinée par le conseil communautaire du Grand-Sénonais. D’ici le terme de 2022, ce nouveau site commercial et SAV à l’estampille du constructeur néerlandais DAF sera fonctionnel sur quinze mille mètres carrés de terrain zone des Vauguillettes…

SENS : Ce n’est plus un secret de Polichinelle pour personne. D’autant que le Conseil communautaire du Grand-Sénonais a pu analyser il y a peu le moindre des éléments réunis dans ce dossier avant de faire connaître sa décision à l’issue d’un scrutin. Celui-ci s’avère positif ; le contraire eut été étonnant…

Le groupe LEFEVRE dont le siège social et administratif est installé depuis des lustres sur la commune de Pontigny est en phase de pouvoir acquérir quinze mille mètres carrés de terrain dans la zone des Vauguillettes à l’est de Sens. L’entreprise a reçu la bénédiction officielle de l’organisme institutionnel pour procéder à cet achat essentiel à son développement.

Déjà présent à Malay-le-Grand sur une superficie de six mille mètres carrés lui permettant d’accueillir techniciens et mécaniciens dans son pôle logistique, DAF LEFEVRE voit grand avec le presque triplement de ses activités.

 

 

Non seulement, le groupe dirigé par Fabrice LEFEVRE délocalisera son site originel, devenu au fil des ans trop exigu pour y recevoir ses sept mécaniciens. Mais, en outre, son projet va inclure la pose d’une station de chargement destinée aux véhicules électriques.

De deux à quatre bornes y seront déployées dans le futur pour alimenter les besoins de poids lourds moins consommateurs en énergie fossile. D’autant que le constructeur batave promet des nouveautés révolutionnaires du côté de ses produits motorisés.

Ce qui aurait pu apparaître de facto comme une sérieuse entrave à l’essor de l’entreprise (le manque d’espace) s’en trouvera désormais éradiquée. En bénéficiant d’un garage poids lourds plus spacieux ainsi que d’un show-room de belle taille et ergonomique, le groupe LEFEVRE qui investira 1,6 million dans le projet, peut raisonnablement accroître sa prégnance sur ce secteur d’activité à fort potentiel.

 

Un article réalisé avec le partenariat de la Ville de Sens et de la Communauté de communes du Grand-Sénonais.

 

 

Le concept se nomme Cristal. Transparent et conçu sur-mesure, il se veut universel. L’offre se destine aux familles : ces dernières bénéficiant pour la première fois d’un forfait bancaire généralisé. Ce dispositif en phase de test depuis 2018 a obtenu gain de cause de la part de ses instigateurs. Le pilote ayant répondu à ses attentes, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté a décidé de franchir le pas et de le commercialiser sur l’ensemble du territoire. Mise en application dès le mois d’octobre…

DIJON (Côte d’Or) : Répondre aux besoins de tous que l’on soit en couple, avec ou sans enfant, et ceci dans le cadre d’un même forfait packagé, c’est ce que propose depuis peu l’établissement bancaire régional à sa clientèle.

En effet, depuis un an, et après avoir vu ses tests spécifiques corroborer ses attentes, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté est devenue le pilote de ce dispositif novateur à destination des familles.

Aujourd’hui, l’établissement est la première banque à décliner ce type d’initiative bancaire à vocation familiale.

Jugée pratique et économique par ses auteurs, l’offre « Cristal » ne nécessite qu’une cotisation mensuelle unique pour la gestion de tous les comptes bancaires des membres d’une même famille. Et ce, quel que soit le nombre d’enfants !

Ainsi, grâce à ce forfait, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté aborde un nouveau virage dans ses choix stratégiques. En s’inspirant des opérateurs téléphoniques incontournables ou encore de l’opérateur NETFLIX, l’établissement colle au plus près des aspirations consuméristes du moment.

Grâce à cette offre personnalisée applicable à l’ensemble de la même fratrie, la banque mutualiste se donne une excellente opportunité de booster sa relation à la clientèle.

 

Un coût unique pour une multitude de fonctionnalités…

 

L’outil favorise la proximité dans la relation à l’autre. Un item demeurant l’un des credo forts de la société. Mieux : elle permet à un conseiller commercial de suivre chaque relation établie avec le client de manière assidue.

Dans l’absolu, cette offre déclinée intègre un certain nombre de services quotidiens proposés par une banque : un compte, une carte bancaire, diverses fonctionnalités digitales et ce fameux conseiller dédié. Celui-ci faisant office de pivot inaliénable dans la relation à travailler en direct auprès de la clientèle.

Y accéder est simple par essence. Le coût d’une cotisation mensuelle fixe suppose que chaque client peut personnaliser son équipement en fonction de sa situation personnelle.

Trois services peuvent y prétendre aisément : « Essentiel », « Confort » ou « Premium ». A l’aide de ce concept novateur, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté s’enrichit de cette nouvelle expérience professionnelle pérenne, en optimisant plusieurs fonctionnalités en ligne qui assurent une gestion simplifiée et personnalisée des comptes de sa clientèle.

Un forfait né et testé dans notre région qui devrait s’élargir progressivement à l’ensemble de l’Hexagone dans les semaines à venir...

 

 

Page 1 sur 206
Bannière droite accueil
Bannière footer