Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cm.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

Sans ambages, le député Les Républicains de la première circonscription de l’Yonne a pris fait et cause à 100 % pour son candidat fétiche aux prochaines échéances municipales, prévues dans quatorze mois. Histoire de prendre un train d’avance sur les adversaires de la droite et du centre droit, avant même qu’ils ne se soient officiellement déclarés. Profitant de la traditionnelle cérémonie des vœux aux militants, le secrétaire national délégué des Républicains a convié l’édile de Saint-Georges-sur-Baulche à le rejoindre, sous le feu des projecteurs de la scène, face à une foule enthousiaste à l’idée de soutenir ce nouveau challenger…

AUXERRE : « Quant au devenir d’Auxerre, le bon sens doit guider la capitale de l’Yonne... ». Ce préambule aura quelque peu surpris les observateurs attentifs aux déclarations de Guillaume LARRIVE, lors de sa présentation des vœux. Annonciatrice d’une révélation importante, cette petite phrase, prononcée de manière solennelle par le député LR de la première circonscription, restera suspendue dans l’antre de la salle Vaulabelle, avant que l’intéressé ne poursuive sur le ton de la confidence.

« Après avoir longuement réfléchi et consulté autour de moi, j’ai pris la décision, entre Noël et Nouvel An, de ne pas être candidat aux prochaines municipales… ».

Un silence de plomb régna ensuite parmi la nombreuse assistance, composée d’aficionados et de soutiens inconditionnels de la première heure. Puis, expliquant que la fonction parlementaire et celle de responsable d’une collectivité territoriale ne pouvaient plus se cumuler du fait de la législation, le quadragénaire de la politique précisa qu’il souhaitait faire de cette contrainte inéluctable une véritable force pour l’avenir.

« Il est nécessaire que de nouveaux visages et une nouvelle équipe apportent le changement indispensable à la Ville d’Auxerre, clama-t-il avec engouement, un élan novateur doit être insufflé sur notre territoire. Avec à la clé, des projets innovants et positifs. En conséquence, il faut à cette ville un nouveau maire… ».

milieu articles

Accorder sa confiance à quelqu’un capable de redonner de l’oxygène…

Brossant avec minutie les caractéristiques de la charge municipale (celle-ci est couplée avec celle de responsable de la communauté de communes), Guillaume LARRIVE esquissa ensuite le profil type de ce candidat providentiel. Un prétendant qui devra s’engager à 100 % et sept jours sur sept au service de la population auxerroise.

« Il doit être capable d’insuffler de l’oxygène à cette ville, de créer des emplois, d’accompagner la vie associative, d’assurer la sécurité des citoyens, d’être attentif aux familles et à l’éducation des plus jeunes. Bref, faire de cette cité de Bourgogne aux portes de Paris une ville qui rayonne bien au-delà de sa dimension actuelle… ».

Ciblant ostensiblement son rival des dernières élections, Guy FEREZ qui entame l’ultime année de son sixième mandat municipal, Guillaume LARRIVE invita celui qui lui incarnera la droite et le centre en mars 2020 en qualité de chef de file pour livrer la bataille électorale à le rejoindre sur scène.

Longuement plébiscité par la salle, le maire de Saint-Georges-sur-Baulche ne s’est point exprimé à cette tribune qui lui était pourtant offerte. Il a écouté avec grand intérêt l’énoncé de sa présentation, faite par celui qui lui apportera son total soutien.  

Humaniste du centre droit, tout en étant étiqueté Les Républicains, Crescent MARAULT, rugbymen passionné, dirige une entreprise officiant dans le commerce.

« Nous nous connaissons depuis 17 ans, s’enthousiasmera Guillaume LARRIVE, il a su conduire un projet en 2010 dans la commune de Saint-Georges-sur-Baulche où il a été élu une première fois. Réélu en 2014, dès le premier tour, il a obtenu 100 % des suffrages exprimés. Cela fait rêver ! ».

Toutefois, Auxerre n’est pas comparable à la commune de prédilection du nouvel impétrant. Mais, une chose est certaine : les électeurs de la droite et du centre droit peuvent depuis cette cérémonie des vœux mettre un visage et un nom sur celui qui défendra leurs couleurs et idéaux au printemps 2020.

Les deux entités, BEAUJARD Agencement et MOBIFORM, constituent désormais une seule et unique structure entrepreneuriale depuis leur rapprochement officiel, validé au 01er janvier. Conséquence inhérente à cette décision stratégique : le dirigeant de l’entreprise, François RICHARD, s’est retrouvé dans l’obligation de revoir toute sa signalétique en termes de communication et de visibilité. Logo, compris !

JOIGNY : L’une a été acquise en 2013 par le dirigeant Icaunais. Cette reprise de société aura valu à ce nouveau possesseur d’être auréolé d’une distinction honorifique, émanant du réseau Entreprendre Bourgogne. Il s’agit de BEAUJARD Agencement, professionnel de l’aménagement d’intérieur et de la conception d’équipements bois et métal (cuisine, bains…).

La seconde, une menuiserie, était spécialisée dans la fabrication d’ameublement. Du fait de sa complémentarité avec la structure précédente, elle a rejoint l’escarcelle de François RICHARD qu’il a rachetée en 2016.

Dans un premier temps, les deux entreprises ont poursuivi leurs activités en étroite osmose mais de manière distincte. Arguant que la période d’observance était révolue à l’issue du dernier exercice, la fusion entre les deux enseignes devenait une simple formalité administrative.

milieu articles

Optimiser la communication pour asseoir sa présence nationale…

De facto, au 01er janvier, BEAUJARD Agencement et MOBIFORM ont donné naissance à un nouveau patronyme identitaire : BMO Agencement. Si en termes de fonctionnalité technique et de positionnement de marché, cette fusion n’engendrera aucune interférence, en revanche, il a fallu revisiter en profondeur la stratégie de communication.

Le site Internet et son adaptabilité à la nouvelle marque supposent une refonte complète de l’outil numérique. Il en va de même pour la lettre d’information et les papiers en-tête. Quant à la pose d’une nouvelle signalétique, elle s’inscrit également parmi les axes prioritaires de ce début d’année.

Le logotype, dévoilé au début de ce mois, a supposé une saine séance de brainstorming de la part de François RICHARD et de ses conseils en communication.

Pourvue de cette nouvelle identité visuelle, BMO Agencement, puisque telle est désormais la nouvelle appellation de la structure, peut s’atteler à sa tâche en parfaite quiétude ; c’est-à-dire concevoir des agencements d’intérieur pour les professionnels et construire du mobilier pour embellir cuisines et salles de bains.

 

 

Le charismatique président de l’antenne icaunaise du réseau Entreprendre Bourgogne s’est plié au sempiternel exercice de la présentation des vœux. Une cérémonie conviviale où il avait plaisir à accueillir le directeur régional Arnaud GRAVEL et la déléguée départementale, Sophie BERNARD, à ses côtés. Le message du dirigeant du groupe SCHIEVER fut, certes, succinct mais empli d’emphase et de mots bien pesés qui ont fait tilt dans les esprits attentifs de l’assistance. Un message fort qui a ravivé la flamme et l’enthousiasme d’une cinquantaine de responsables économiques présents lors de cette soirée.

APPOIGNY : Etre capable de donner de l’espérance et du bien-être autour de soi. Vif, précis et structuré, le discours du président du réseau Entreprendre Bourgogne dans l’Yonne aura surpris l’auditoire par le sens de son réalisme et le choix bien pesé de sa sémantique.

Orateur hors pair, Vincent PICQ, à la tête d’une société entrepreneuriale qui fait foi dans le secteur de la grande distribution (le groupe SCHIEVER), s’est livré à un exercice de diction concis mais adapté à la conjoncture. Celle qui envoie aujourd’hui des milliers de personnes revendiquées dans les rues.

Observant que les vicissitudes actuelles perturbaient le monde économique, Vincent PICQ a rappelé aux membres du réseau qu’ils devaient construire et partager, au titre de leurs entreprises, autour d’eux.

« Je souhaite que vous soyez aimé autour de vous par ces valeurs fortes que vous incarnez dans votre quotidien professionnel, ajouta le sémillant responsable de l’association lors de son exercice d’éloquence, vous vous devez comme objectifs pour votre raison sociale d’être encore plus performant, plus efficace et plus rentable en 2019… ».

milieu articles

L’empreinte des entreprises dans notre environnement…

Partant du simple postulat que l’addition de ces précédents items était de nature à pérenniser le développement de l’outil de travail, Vincent PICQ insista sur le rôle fédérateur de l’entreprise dans notre environnement.

« Son développement est synonyme de création de richesses, de formation et de possibilités évolutives pour les carrières professionnelles des collaborateurs. Sans omettre leur épanouissement… ».

Epanouissement, le mot magique était lâché. Car, c’est bien de cela que notre Hexagone a le plus besoin en ces moments délicats à traverser. Dynamique et bien gérée, une entreprise demeure un vecteur unique et participatif pour y parvenir.

« C’est vital pour la santé de notre pays, asséna en guise de conclusion le président icaunais du réseau Entreprendre Bourgogne. Avant qu’il ne formule ses vœux plus personnels et classiques à l’adresse d’un public conquis par ce discours détonant…

 

Projet stratégique important, à la fois pour le développement économique de l’Yonne mais aussi pour la sauvegarde de sa biodiversité, le Pôle environnemental communautaire devrait être fonctionnel dès cet automne. Avant d’y accueillir ses premiers résidents, le chantier se dévoilait ces jours-ci aux étudiants de l’IUT d’Auxerre. Des jeunes gens, issus de la filière « génie civil », qui auront écouté avec grand intérêt les explications fournies par les équipes de la maîtrise d’œuvre sur le terrain…

AUXERRE : Programmé pour être opérationnel à la rentrée prochaine, le Pôle environnemental communautaire de l’Auxerrois a reçu la visite de plusieurs étudiants alors que le chantier bat son plein à quelques mois de sa livraison.

Encadrés par plusieurs représentants de la Communauté d’agglomération de l’Auxerrois et de l’établissement universitaire, les jeunes apprenants ont pu à loisir s’immerger sur ce chantier qui permettra d’ériger une construction atypique.

Conçu sur l’optimisation de la maîtrise énergétique, l’édifice imaginé par l’architecte Romain VIAULT disposera des atouts modernes et nécessaires visant à préserver l’environnement et à réduire la facture d’énergie.

milieu articles

Un complexe à la pointe de la maîtrise énergétique…

Pour y répondre, le bâtiment de 800 mètres carrés accueillera sur une surface de 50 mètres carrés des panneaux photovoltaïques ainsi qu’une pompe à chaleur. Le projet vise la certification HQE.

Son coût global avoisine 3,5 millions d’euros. Un budget, certes conséquent, mais qui a eu la bénédiction de partenaires enclins à le soutenir financièrement. C’est le cas de l’Etat, de la région Bourgogne Franche-Comté et de l’Europe, avec l’attribution de fonds spécifiques.

Présent lors de cette visite, l’élu auxerrois Denis ROYCOURT devait rappeler lors de sa prise de parole que ce projet s’inscrivait parmi ceux qui avaient obtenu une récompense nationale en 2016 à la dépose du dossier. Le fait de construire un concept environnemental qui soit élaboré en zone inondable et dans le respect de la biodiversité a été salué par cette distinction.

Ce futur pôle possède une vraie dimension économique et sociétale. Le complexe, une fois opérationnel, s’articulera dans son mode opératoire autour de trois missions majeures. L’accueil de formations et l’ouverture à la sensibilisation citoyenne constitueront le premier axiome pédagogique. La création d’évènements participatifs en sera le second volet. Enfin, la réception de start-ups et de projets entrepreneuriaux, sous la forme d’un incubateur, contribuera à enrichir l’axe économique local.

Le constructeur américain se positionne désormais sur le marché de la mobilité énergétique. Les douze prochains mois constitueront une étape charnière et stratégique pour le groupe. Un choix très opportun dont profiteront sciemment les distributeurs de la marque parmi le réseau européen. Concessionnaire de l’enseigne sur plusieurs départements du Centre, de Champagne et de Bourgogne, le groupe aubois AMPLITUDE voit d’un très bon œil cette nouvelle orientation importante. Elle devrait impacter ses ventes et ses résultats, comme l’a confié le responsable du développement dans l’Yonne, Olivier LANSIAUX…

AUXERRE : Nouveaux produits et nouvelle philosophie pour le constructeur FORD à l’aune de 2019. Si le consommateur lambda, fidèle à la marque, ne connaissait que les versions motorisées, essence et Diesel, de ces automobiles, il devra s’habituer dorénavant à étendre sa gamme de références avec les arrivées prévues sur le marché des modèles à énergie propre.

Dès 2019, FORD fera sensation en Europe, en y commercialisant des modèles hybrides, électriques et ceux qui fonctionnent à base d’éthanol.

Des nouveautés qui seront particulièrement suivies et attendues par le marché. Car, le constructeur n’a nullement caché ses ambitions à pouvoir jouer les premiers rôles sur des segments concurrentiels.

milieu articles

Recrudescence de la demande des boîtes automatique

En septembre, les concessions FORD du groupe AMPLITUDE ont optimisé leurs résultats grâce à la sortie de la nouvelle version de la Focus Sport Wagon et de la berline classique. Courant janvier, la variante « active », servie en cross over, fera parler d’elle avec son design new-look et avantageux.

« Une importante communication sera effective autour de ce produit à ce moment-là, explique Olivier LANSIAUX, responsable développement des concessions multimarques du groupe AMPLITUDE sur le territoire de l’Yonne, l’utilisateur disposera d’une technologie intéressante. Ce véhicule possèdera le plus grand coffre de sa catégorie. Il sera équipé d’un système électronique prévenant le risque de potentielles collisions. Pourvu d’une boîte automatique, une technologie que nous réclame de plus en plus de nos acheteurs, ce véhicule proposera des rapports sur huit vitesses… ».

Gageons que les neuf vitrines commerciales à l’estampille du groupe de l’Aube seront mettre en vedette les particularismes de ce modèle, premier d’une longue série à bénéficier d’un lancement l’année prochaine.

Le groupe distribue, doit-on le préciser, les marques Opel, Kia, Volvo et Land-Rover dans vingt-six concessions. Une petite dernière, Jaguar, a rejoint cet univers de véhicules de belle facture, en termes de maniabilité, confort et technologie. L’emblématique automobile aux origines britanniques est accueillie depuis peu à Troyes.

Fort de ses 315 collaborateurs, le groupe AMPLITUDE a vendu 5 900 véhicules neufs toutes marques et 6 600 véhicules d’occasion cette année. Son chiffre d’affaires s’établit à 205 millions d’euros.

Page 1 sur 80
Bannière droite accueil