Des sourires rayonnants qui s’affichent sur les visages. Voire peut-être des larmes qui coulent à l’intérieur de ces esprits attentifs à l’écoute de ces témoignages emplis de fibre et de passion. Ceux de cette élite sportive, présente sur l’estrade de la salle des fêtes de VENOY. La soirée « Influence », proposée par la Fédération française de judo, ne pouvait se conclure sans une remise de médaille officielle de la part du Conseil départemental…

 

VENOY : Le prestige est sur la scène. Une belle brochette de sportifs qui a porté haute les couleurs de la France aux quatre coins de la planète, lors de championnats du monde et de Jeux Olympiques. D’ailleurs, on ne compte plus le nombre de breloques ramenées par ces sept champions, la fine fleur du judo à la sauce hexagonale, qui prolongent l’échange avec le public. Une assistance d’élus et de chefs d’entreprise, trop heureuse d’être assise là, aux premières loges, à s’abreuver de paroles vertueuses autour de ces compétiteurs nés.  

Puis, parce que l’heure de conclure se rapproche à grands pas, se lève du premier rang le président du Conseil départemental, Patrick GENDRAUD. Lui, il est plutôt football (allez l’AJ Auxerre !) et…pétanque ! Une discipline à 100 % sportive comme il a aimé le préciser à la double championne du monde et quadruple championne d’Europe Catherine ARNAUD qui émettait un instant plus tôt au fil de sa prise de parole quelques doutes sur la pratique un tantinet trop ludique de ce « jeu » méridional à vocation estivale.

 

 

« Je n’ai jamais vu autant de chefs d’entreprise dans une salle… ».

 

Evoquant la philosophie de ce territoire, l’Yonne, « terrain de sports », Patrick GENDRAUD a eu le plaisir de distinguer le président de la Fédération nationale de judo, Stéphane NOMIS, avant que ne retombe le rideau définitif sur cette animation officielle, proposée conjointement par la Fédération nationale de cet art martial et l’organe institutionnel.

Une soirée où les remerciements coulèrent à flot, et pour cause, au vu de la réussite de l’opération. Le président du Département se félicita du succès de cette sensibilisation à la discipline. « Je n’ai jamais vu autant de monde dans une salle avec autant d’entrepreneurs, confia également Stéphane NOMIS agréablement surpris avant que l’élu ne lui épingle la médaille départementale de l’Yonne, au revers de sa veste.

Sous le regard du secrétaire général du Comité de l’Yonne de judo, Pascal LUCAS, Patrick GENDRAUD salua chaleureusement l’ancien judoka, aujourd’hui à la tête d’une entreprise, et prodigua quelques mots d’encouragement pour la suite de cet « itinéraire de champions » qui fera étape dans une vingtaine d’agglomérations du pays.

 

Thierry BRET

 

Elles et ils sont représentatifs de cette volonté d’entreprendre qui chevillent le corps. Et, bien sûr l’esprit ! Sept candidatures pour seulement trois places d’accessits : ce fut un profond dilemme pour le jury de ce premier concours de la « Dynamique du territoire », composé de représentants de GROUPAMA Paris Val-de-Loire et de l’association, INIACTIVE 89. Avec à la clé de beaux vainqueurs…

 

AUXERRE : Dans le paysage très hétéroclite des distinctions et autres concours devant saluer les initiatives prises par de valeureux porteurs de projets envers l’entrepreneuriat réussi, coup de projecteur sur le dernier né de ces challenges qui offrent un précieux sésame à ses lauréats !

Le prix de la « Dynamique du Territoire » a fait part de son acte de naissance dans le microcosme icaunais et de la plus belle manière que ce soit : l’organisation d’une cérémonie officielle de remise de récompenses.

Lieu d’accueil de ce rendez-vous : l’une des salles de réception de l’assureur mutualiste, GROUPAMA Paris Val-de-Loire, à Auxerre. De la pure logique, en vérité, puisque cet acteur de l’activité assurantielle et de la prévoyance, toujours aussi bien ancré sur sa zone d’influence, est à l’origine de ce nouveau trophée qui en prévoit d’autres.

 

 

La création d’un nouveau concours valorisant les entrepreneurs…

 

Partenaire légitime de ce défi fait à l’adversité et à la chance (surtout pour les prétendants à ce challenge) : INITIACTIVE 89. La structure associative départementale, propre à venir en aide et à accompagner au financement des entreprises en création, reprise et en développement, peut s’enorgueillir de posséder une excellente vision de ce que se vit au quotidien dans la sphère de l’entrepreneuriat et de ses projets.

Puisque GROUPAMA est également membre du conseil d’administration de l’entité associative, il n’y avait qu’un pas qui fut très vite franchi par Angélique COEURDOUX, directrice d’INITIACTIVE 89, Malika OUNES, sa présidente et Jacques BLANCHOT, directeur des établissements de l’assureur en Seine-et-Marne et dans l’Yonne pour convenir d’un partenariat démonstratif et valorisant pour le milieu économique du territoire. La création d’un nouveau concours. On connaît la suite sur son appellation !

 

 

Une diversité professionnelle encourageante pour l’Yonne…

 

Un appel à candidatures fut lancé il y a quelques semaines. Sept PME/TPE se présentaient finalement sur la grille de départ afin de pouvoir s’adjuger les récompenses mises en jeu, au-delà du symbolique classement sur le podium. Celui plaçant les lauréats sous le feu des projecteurs.

Parmi la liste des candidats, on retrouvait des noms déjà connus dans le sérail professionnel, à l’instar de Ned CEKIC, patron de l’excellente société sénonaise « NEED ROBOTICS » qui a déjà eu les honneurs de la presse, à l’instar de la performante Christina NGOUMBI – Bien Etre des Petits et Compagnie Concept -, mais également la jeune Marie DUCORNET, à la tête de l’étonnante structure positionnée sur le tourisme, ALMA Héritage.

Invité à s’exprimer lors de la remise des distinctions honorifiques, c’est à tour de rôle que chacune et chacun de ces entrepreneurs venait présenter de manière rapide les contours et orientations de leur outil de travail.

Mentions spéciales, aussi, pour les quatre entrepreneurs non cités en amont : Carole LEFRANC de la société « Belle Autrement » à destination des femmes touchées dans leur corps par la maladie, Thibaud MAREC, créateur d’un projet d’astro-tourisme (la belle idée !) du côté de Vézelay (Du Ciel et des Hommes), un concept adossé à l’existence d’une savonnerie artisanale, Cynthia RELANGE, de FAIR MOMS qui prône les vertus des produits équitables et Rachid CHENOUNA, à la tête de PHOENIX 89, un garage « solidaire » de réparation automobile.

Il revenait à la présidente d’INITIACTIVE 89, Malika OUNES, et au président de la Fédération des caisses locales de GROUPAMA Paris Val-de-Loire dans l’Yonne, Pascal MAUPOIS, de remettre les prix au terme de cette animation très conviviale. Une cérémonie qui fit dire à ce dernier qu’il se félicitait de « contribuer à la mise en lumière de projets ambitieux, portés par des entreprises locales ». Une histoire de famille en somme au nom de l’entreprenariat.

 

 

 

En savoir plus :

Le classement de l’édition 2022

1er Christina NGOUMBI (BPC Concept) prix de 1 000 euros,

2ème Ned CEKIC (NEED ROBOTICS) prix de 700 euros,

3ème Rachid CHENOUNA (PHOENIX 89) prix de 500 euros.

 

Thierry BRET

 

 

Il n’y a pas que Jean-Marc AYRAULT à Nantes ! Ni l’équipe des Canaris qui disputera ce samedi soir sa énième finale de Coupe de France de football face à l’OGC Nice. La ville du célèbre édit a aussi donné naissance à cet insolite trio de musiciens férus de blues et de jazz. Il se produit ce week-end sur l’espace scénique du théâtre champêtre…

 

ETAIS-LA-SAUVIN : Voilà une grande bouffée d’air pur, fleurant bon les embruns de la Loire-Atlantique qui va secouer avec efficience le public de La Closerie, en ce premier week-end du Festival du Spectacle Vivant. Le seizième du nom, du reste ! Ce qui ne nous rajeunit pas, ni ses deux instigateurs, toujours fidèles au poste et menant leur bonhomme de chemin avec succès, Andrée et Gérard-André !

Pour ouvrir le bal des réjouissances artistiques : du blues, mâtiné de jazz (les deux courants musicaux ont toujours fait bon ménage par ailleurs), voire de rock, celui qui est proposé par le trio nantais, KORD’ACCORD’TRIO.

Une formation articulée autour de virtuoses de la guitare électrifiée (Thomas AUBE), de l’accordéon (Pamphile CHAMBON) – un instrument de musique qui a eu ses heures de gloire dans le paysage culturel de l’Hexagone – et de percussions, plutôt envoûtantes, jouées par Charlie (Charles ROBERT), sans ses « drôles de dames » mais avec son « beatbox » qui crée une ambiance tout à fait particulière.

Exerçant dans le paysage culturel en 2018, le groupe possède déjà une notoriété d’estime sur son réseau d’influence qui ne cesse de séduire les aficionados.  A découvrir pour le fun…

 

En savoir plus :

 

KORD’ACCORD’TRIO

La Closerie à Etais-la-Sauvin

Samedi 07 mai à 20h30 et dimanche 08 mai à 16h00.

Prix des places PAF (participation aux frais) pour tous les spectacles (inchangés depuis 2007) : 15 euros ou 11 euros pour les adhérents de La Closerie (étudiants, chômeurs, adolescents de moins de 12 ans à 9 euros).

Pour réserver :

Site

http://www.lacloserie-spectacles.fr/ ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Renseignements 03.86.47.28.16. 

 

Thierry BRET

 

Le cadre est proprement remarquable. La fameuse « Orangerie » du château d’Yrouerre, située dans ce Tonnerrois bucolique où il fait bon vivre. Un site à (re)découvrir, sans aucune modération. D’autant que l’exposition artistique qui y est accueillie jusqu’au 29 mai fait la part à la rêverie, à l’esthétisme et à la quiétude intérieure. Une manifestation qui est concoctée par Les 4’Arts…

 

YROUERRE : Si le soleil est là, l’endroit est merveilleux. Mais, même par temps de pluie, cela ne doit pas réfréner les envies de découverte de celles et ceux qui sont adeptes de la culture picturale.

L’Orangerie du château. Etonnant édifice que celui-ci, dont les origines remontent au XVIIème siècle. Un endroit emblématique du patrimoine de l’Yonne faisant office de mairie !

C’est là, dans cet univers si caractéristique de l’architecture avec un grand « A » que seront reçus jusqu’à la fin de ce joli mois de mai fleurant bon le printemps une vingtaine d’artistes, membres de l’excellente association, « Les 4’Arts ». Pour les puristes qui s’en souviennent encore, l’ancienne Associations des Amis des Arts de l’Auxerrois. Dont le patronyme s’est transformé en janvier 2018.

C’est cette structure, fédérant de nombreux talents, connus et reconnus dans le sérail culturel régional, qui tiendra la vedette en cet antre historique, qui vaut amplement une visite. Plus que de courtoisie, en vérité, tant les œuvres sont radieuses et procurent ce baume au cœur nécessaire comme un rayon de l’astre diurne, venant égayer notre quotidien.

Peintres, dessinateurs, céramistes : les artistes présentent leurs dernières réalisations, patiemment matinées et travaillées avec leur âme ; témoignages d’une irrésistible passion envers la créativité.

Féru de culture, Maurice PIANON, ancienne figure du Conseil départemental et édile de la localité, se fera un plaisir d’apprécier les œuvres accrochées aux cimaises. Un plaisir qu’il partagera avec les aficionados de belles choses lors d’un vernissage, concocté le 14 mai en fin de matinée.

 

 

En savoir plus :

Exposition Les 4’Arts à l’Orangerie au Château d’Yrouerre

Entrée gratuite, dans le respect des règles sanitaires en vigueur, du samedi 14 au dimanche 29 mai de 14h à 18h.

Vernissage le samedi 14 mai à partir de 11h30.

L'exposition sera visible aux horaires d'ouverture de la mairie en semaine et les après-midis, les week-ends et jours fériés.

 

Thierry BRET

 

A vos lucarnes cathodiques ce jeudi soir à partir de 21 heures sur l’une des chaînes de France Télévisions, France 2. Objectif : y regarder le magazine d’investigations animé par la journaliste Elise LUCET, « Envoyé Spécial ». C’est dans l’une des villes les plus orientales de l’Yonne, meurtrie d’avoir perdu sa superbe industrielle que le média national a choisi de poser ses jalons. Surtout que le rebond économique est dans l’air…

 

TONNERRE : On arrête de dîner ou de faire la vaisselle, de s’occuper de ses animaux domestiques, sa progéniture ou de préparer son pitch pour la réunion de demain. Et on se plante sans faute devant l’écran de la télévision du salon ou sur celui de l’ordinateur à partir de 21 heures ce jeudi soir !

Ne pas en perdre une miette, en vérité ! Car, l’évènement est assez rarissime pour que l’on s’y intéresse de près. La fameuse émission « Envoyé Spécial » qui pratique le journalisme d’investigation avec ses lettres de noblesse consacrera l’un de ses reportages à la situation économique de…Tonnerre.

Eh oui, vous avez bien lu ! Alors, oublions tous les préjugés inhérents à cette agglomération qui possède du potentiel et dont le tissu industriel a fondu comme neige au soleil après l’effondrement de l’usine de magnétoscopes THOMSON en 2004.

Présente ce lundi 27 avril au plus près du terrain, Elise LUCET a pris soin de s’immerger auprès de celles et de ceux qui entreprennent et veulent porter haut et clair des projets pérennes. Une visite chez CREASUP, au magasin TISSLAINE, avant de profiter d’un radieux soleil au bord de la fosse Dionne.

Histoire de s’apercevoir que la ville qui donna naissance au chevalier d’Eon a décidé de reprendre sa destinée en main en étant dépositaire de réelles ambitions pour l’avenir.

Une histoire qui va être narrée par la journaliste et qui ne se résume plus au chômage, à la précarité, et aux petits commerces en apnée entre deux eaux.

 

 

En savoir plus :

Magazine « Envoyé Spécial »

A voir sur France 2 ce jeudi 28 avril à 21h10.

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil