« Ensemble, on est plus forts ! ». Une manière de valoriser l’intergénérationnel qui se doit d’exister entre les personnes âgées, celles que l’on appelle plus communément les « seniors », et les autres, les actifs, les valides, les jeunes, voire les enfants. Fil d’Ariane de cette cinquième édition, le Salon des Seniors 2022, porté par le Département et Centre France Parc Expo, déclinera ce sujet aux côtés de 80 exposants et une multitude d’animations récréatives. Son parrain en sera le journaliste Gérard HOLTZ, figure du petit écran cathodique…

 

AUXERRE : Il fit jadis les grandes heures de « France Télévisions », il fera de 10h à 13h30 ce vendredi matin celles du cinquième évènementiel annuel à l’estampille du Conseil départemental de l’Yonne et de Centre France Parc Expo, l’incontournable Salon des Seniors !

Ancienne vedette du petit écran et grand amateur de sports – on ne compte plus le nombre de « Grandes Boucles » cyclistes commentées par ses soins ! -, Gérard HOLTZ posera ses valises dans l’Auxerrois ce vendredi 30 septembre, en invité d’honneur de la traditionnelle manifestation. Un rendez-vous qui a déjà reçu par le passé les visites remarquées de Danièle GILBERT ou de Danièle EVENOU, autres figures de cette télévision qui accompagne au quotidien la vie de nos aînés.

Cette fois-ci, il sera question de l’intergénérationnel comme fil conducteur de cet évènementiel. Un thème porteur et unificateur entre toutes les strates de la population. La marque de fabrique de l’institution départementale qui favorise ses rapprochements sous le sceau de la cohésion sociale.

 

 

Un credo fédérateur et citoyen pour vaincre la solitude…

 

« Ensemble, on est non seulement moins seul mais aussi plus fort… ». Le credo de ce rendez-vous 2022 sera décliné par quatre-vingts exposants qui délivreront de précieuses informations aux personnes préparant leur retraite ou profitant déjà de belles journées de farniente !

Parmi les grands sujets abordés au détour d’un stand ou d’un atelier démonstratif : la santé, la dépendance, le maintien à domicile, l’aménagement des habitations, les loisirs, la culture, le tourisme, mais aussi la gastronomie et la défiscalisation !

Pour celles et ceux qui auront du temps à consacrer à l’évènement, le programme de ces deux journées sera plutôt éclectique avec des thés dansants, des ateliers sportifs et de remise en forme, une randonnée à vélo électrique à vivre autour du parc des expositions, des ateliers sur la cuisine, organisée avec le concours du CIFA, ceux dédiés à la santé et à l’alcoolémie, le numérique, la conduite, le théâtre, des jeux – une tombola permettra de gagner un séjour pour deux personnes -, les animaux avec une présence canine intéressante, etc.

Notons le pôle « village départemental » où l’exécutif de notre territoire accueillera une quinzaine de stands expliquant les actions sociales et de loisirs qui sont proposées par ses soins. Ainsi que le bus « France Services » qui sillonne d’ordinaire les zones rurales avec ses multiples points d’entrée pour sortir les plus anciens et les précaires de leur isolement.

 

 

 

En savoir plus :

 

Le Salon des Seniors à AUXERREXPO

Cinquième édition parrainé par Gérard HOLTZ

Inauguration le vendredi 30 septembre 2022 à 10h30 par le président du Conseil départemental de l’Yonne Patrick GENDRAUD.

Un évènement soutenu par la Conférence des Financeurs de la Prévention de la Perte d’Autonomie de l’Yonne.

Entrée gratuite.

Horaire des deux journées le 30 septembre et le 01er octobre : de 10 h à 18 heures.

 

 

Thierry BRET

 

 

Trois mots et non des moindres, pour celles et ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de l’entrepreneuriat. « Entreprendre », « aventure » et « liberté ». Des termes qui ont eu les faveurs de discussions et de réflexions, celles voulues par les représentants de GROUPEACTIVE, réunis en rencontres nationales pour la première fois dans l’Yonne…

 

SENS : Désignée ville attractive (et sportive) il y a peu par un label national, la capitale des Sénons l’est tout autant au niveau de l’intérêt que lui porte les entreprises, soucieuses de se poser dans ses installations structurelles afin de s’y retrouver en séminaire.

Ce fut le cas le 22 septembre dernier avec la présence de l’un des leaders de l’accompagnement des TPE/PME en France – GROUPEACTIVE – qui a investi les lieux (le magnifique complexe de « L’Amphi ») lors de rencontres de prospective passionnantes.

Annuellement, GROUPEACTIVE, soit l’addition de trois métiers à fortes valeurs ajoutées que sont le développement commercial, l’excellence industrielle et la transformation digitale et numérique, donne rendez-vous à une centaine de spécialistes et experts, membres de ses réseaux professionnels PROSPACTIVE, DSIACTIVE et PRODACTIVE. Participent également, autour de thématiques qui sont au cœur des enjeux de l’entreprise à ce rendez-vous, clients, partenaires, institutionnels et élus.

 

L’une des ultimes prestations publiques de Marie-Louise FORT…

 

Pour la première fois de son histoire, ces rencontres ont été accueillies dans l’Yonne, dans la ville la plus septentrionale du territoire, Sens. Ce sera d’ailleurs l’une des ultimes prestations publiques de la présidente du Grand Sénonais et maire de la commune, Marie-Louise FORT. Son intervention à la tribune était emplie de couleur et de bienveillance pour le monde entrepreneurial.

L’an passé, c’est à Bordeaux que devaient se retrouver ces femmes et ces hommes experts dans l’accompagnement des TPE/PME vers le succès et la croissance. Autour d’un item qui faisait écho aux conséquences de la crise sanitaire imputable à la COVID : la « destruction créative ». Selon la théorie économique propre à SCHUMPETER.

 

 

 

Des rencontres avec une vraie gourmandise de l’autre…

 

Si le coach des dirigeants, Benoît DAVID, devait conclure ce séminaire de travail avec brio et finesse en sa qualité de « grand témoin », on retiendra surtout de ces rencontres les brillantes prestations de Patrice FRANCESCHI, écrivain, aventurier et philosophe politique ou de Frédéric DUPONCHEL, co-fondateur du cabinet financier « ACCURACY » et du « Domaine viticole des Sénons » qui livrera un témoignage des plus audacieux sur l’entrepreneuriat.

On doit le succès de cette animation qualifiée de « vraie gourmandise de l’autre » à l’un des membres associés de GROUPEACTIVE, Vincent LEPAPE, artisan du succès de l’économie sénonaise depuis plus d’une quinzaine d’années.

On ne connaît pas encore le lieu et la thématique de l’édition 2023. Des informations qui devraient être connus dans les jours à venir…

 

Thierry BRET

 

 

On appelle cela de la générosité. L’altruisme, aussi. Voire l’amour de son prochain ? Sans doute, le regretté artiste peintre, Pierre GIRARDIN, n’en manquait pas. Surtout, il voulait laisser une trace bien au-delà de ses peintures, une fois quitté ce monde d’ici-bas. La vente d’une trentaine de ses toiles fait aujourd’hui des heureux. Les responsables de l’antenne départementale des « Restos du Cœur ». Ces derniers ont perçu un chèque de 6 550 euros. Une somme qui sera convertie en près de deux mille repas…

 

AUXERRE : Son sourire jovial irradie son visage. Posant fièrement, le temps d’une séance photographique, aux côtés des deux responsables des « Restaurants du Cœur » auxerrois, Naïma LECLERC – elle-même professionnelle de la restauration en compagnie de son époux, Dominique, « Le Cercle » à Auxerre – brandit devant elle le document officiel qui fait foi : le don de 6 550 euros obtenu par la célèbre structure associative, sortie de l’imaginaire fertile de l’éternel COLUCHE.

Un grand jour pour la jeune femme, qui est aussi une artiste aux multiples facettes. C’est dans son établissement gastronomique de très bel aloi que s’est tenue l’exposition vente de la trentaine de toiles du regretté Pierre GIRARDIN. Un peintre au grand cœur qui n’a pas hésité à réaliser une ultime pirouette ; avant de tirer sa révérence et son départ définitif de la surface du globe, vendre ses pièces – des tableaux inspirés de son métier originel, celui d’urbaniste architecte – au profit d’une action caritative. En l’occurrence, celle des « Restos du Cœur ». Un vœu qui s’est depuis réalisé après plusieurs semaines de présence de ces toiles dans l’estaminet gourmand du centre-ville d’Auxerre.

Il faut croire que les gastronomes sachant apprécier les subtils délices de la cuisine orientale servie au « Cercle » furent également en joie au plan culturel car la trentaine de tableaux s’inspirant de « la ville habitée par la colère », « la métropole en gestation » ou encore « l’évolution architecturale de la cité » furent conquis par le style symbolique et humaniste de l’artiste. Tout sera cédé dans les meilleurs délais, générant un joli pécule s’élevant à plus de 6 500 euros in fine.

Alain SAUVION, président des « Restaurants du Cœur 89 » et Michel PANNETIER, responsable de la communication, furent comblés d’apprendre la bonne nouvelle, annonciatrice de « beurre dans les épinards » supplémentaire pour aider les familles en précarité qui fréquentent quotidiennement leurs locaux. Un équivalent de deux mille repas, non négligeable avec la période automnale qui commence et le contexte de crise particulièrement exacerbé à vivre pour les plus démunis.

Précisons que la prochaine collecte des Restos, concoctée dans toutes les grandes surfaces de la place, se déroulera du 07 au 09 octobre prochains. Soyez aussi généreux qu’aura pu l’être cet artiste au cœur gros comme çà avant de mourir !

 

Thierry BRET

 

 

Tradition, quand tu nous tiens ! C’est dans l’enceinte auréolée de lumière de la cathédrale Saint-Etienne que s’est déroulée la cérémonie de remise des diplômes de la certification « Cambridge » - du nom de la célèbre université britannique qui perpétue les joutes nautiques par aviron interposé contre Oxford chaque année – vendredi soir. Devant 840 invités, 170 jeunes apprenants, du collège au BTS, ont reçu la fameuse distinction…

 

AUXERRE : Solennité oblige, c’est au son si caractéristique des cornemuses que s’est ouverte la traditionnelle manifestation de remise de diplômes concoctée comme chaque année dans le principal édifice religieux de la ville.

Une cathédrale Saint-Etienne pleine comme un œuf et qui accueillait, outre les lauréats de la session 2022 de la certification « Cambridge », familles et professeurs d’anglais, ainsi que quelques personnalités du sérail dont le président du Conseil départemental de l’Yonne, Patrick GENDRAUD, visiblement impressionné.

Il incombait à François-Xavier WILLIG, chef d’établissement du groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle, de présider cette cérémonie où l’émotion était palpable parmi les plus jeunes de ces impétrants.

On notait aussi la présence de Jean-François ADAMCZIK, président de l’OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement catholique) de Saint-Joseph et Philip GOMIS, représentant de l’Université de Cambridge en Bourgogne Franche-Comté, qui est le responsable du centre d’examen de Dijon, organisateur de cette certification en phase directe avec la célèbre université d’Outre-Manche.

 

 

Un vrai outil de communication linguistique moins artificiel que les salles de classe...

 

Cette année, le cru était de belle qualité avec pas moins de 170 collégiens et étudiants, de la 6ème aux classes de BTS, qui ont planché durant toute la saison scolaire, avec le précieux concours de leurs enseignants, afin de décrocher le judicieux sésame. Un accessit qui traduit cette acquisition de compétences orales et écrites dans la langue la plus pratiquée de la planète : l’anglais.

Ce dispositif « Cambridge », fort apprécié des jeunes pousses en quête de savoir, permet d’approfondir les connaissances et les compétences linguistiques, voire culturelles, autour de la pratique de la langue anglaise. En y développant l’expression orale et en s’en servant comme un vrai outil de communication qui favorise le goût de cette langue.

 

 

Bref, c’est une manière moins artificielle que dans la salle de classe de lier l’apprentissage d’une langue étrangère à de vraies situations de communication usuelles. Précisions que les épreuves se déroulent de manière orale mais aussi écrite au centre d’examen de Dijon.

François-Xavier WILLIG, de son côté, rappela « l’importance de l’apprentissage des langues qui permet aux jeunes générations de s’ouvrir à l’international ».

Le rituel de ce cérémonial ficelé au cordeau par les organisateurs s’acheva avec le lancer dans les airs du fameux « motarboard » - la coiffe atypique des étudiants britanniques – sur le parvis de la cathédrale auxerroise. Sous le feu nourri des applaudissements familiaux et les regards emperlés de larmes de parents, très fiers de leur progéniture ! On les comprend !

 

 

En savoir plus :

 

La remise des diplômes s’est déroulée pour les certifications suivantes :

A1 Movers - 50 lauréats

A2 Key - 53 lauréats

B2 First - 27 lauréats

B1 Preliminary - 36 lauréats

B1 Business Preliminary - 1 lauréat

C1 Advanced - 3 lauréats

 

 

Thierry BRET

 

 

 

Le thème de l’opération déclinée sur la journée du 23 septembre dans l’Yonne avait pour nom de code : « la sécurité entre vos mains ». Une sémantique plutôt rassurante et ô combien pertinente pour celles et ceux des collaborateurs du groupe « VEOLIA Eau Région Centre-Est » qui devaient s’y coller, démonstrations à l’appui ! Car en matière d’arguments sécuritaires, on ne plaisante pas avec le sujet dans cette entreprise. Une soixantaine de salariés ont pu tester leurs connaissances en version grandeur nature…

 

CHARBUY: Savoir manipuler correctement un extincteur en cas de déclaration de sinistre, prévenir les autorités compétentes en cas de chute lorsque se déroulent des travaux en hauteur, maîtriser les gestes et les postures qui peuvent sauver une vie ou encore découvrir les arcanes techniques et subtiles des fameux ballons anti-béliers que l’on peut trouver dans les usines de traitement des eaux : voilà le copieux menu pédagogique qui figurait au programme de la journée de sensibilisation à la sécurité destinée aux collaborateurs du groupe « VEOLIA Eau Région Centre-Est » la semaine dernière ! Un léger aperçu de ce qu’il était de bon ton de découvrir aux côtés de spécialistes de la question, des professionnels issus d’entreprises expertes dans ces différents domaines.

Exercices pratiques proposés une fois l’an, partout en France et à l’international, ces ateliers « Santé et Sécurité » initiés pour les personnels de l’opérateur spécialisé dans la gestion et la distribution de l’eau nous reviennent tous les ans en septembre. Histoire de bien démarrer la nouvelle saison au diapason avec la maîtrise des risques sécuritaires ! Un vaste rendez-vous où chacun des salariés participe à une semaine didactique, comprenant des séances pratico-pratiques sur le terrain et en situation, façon étude de cas très particulière.

C’est  sur la commune de CHARBUY, la semaine dernière, que 57 personnes à l’estampille de VEOLIA se sont livrées à ces exercices initiatiques favorisant le renforcement de la sécurité des équipes. Le tout dans un état d’esprit bon enfant et convivial, il va de soi.

 

 

Une panoplie d’outils à vocation sécuritaire dans l’entreprise…

 

Comme devait le confirmer Pierre BAZIN, animateur QSEP (Qualité Sécurité Environnement Prévention) de VEOLIA pour les territoires de Bourgogne : « la semaine sécurité représente un rituel fort et très attendu de tous car elle permet de rassembler l’ensemble des collaborateurs de toutes les fonctions administratives ou exploitantes, autour de la sécurité, soit un enjeu clé pour l’entreprise et les salariés… ».

Une convergence d’intérêts très utile car favorable aux échanges transversaux entre chaque poste, en fait.

Acte managérial important, cette semaine d’imprégnation sécuritaire fait d’ailleurs l’unanimité parmi les collaborateurs. En effet, il est bon de rappeler qu’un tiers des accidents du travail chez VEOLIA concernent les membres supérieurs et 27 % se rapportent à des blessures faites aux mains, aux doigts et aux poignets. Des lésions le plus souvent imputables à la manipulation d’objets pointus, le coincement des mains ou des doigts, voire des heurts.

 

 

 

Au-delà des quatre ateliers d’une cinquantaine de minutes qui ont été proposés lors de cette journée spécifique, VEOLIA cultive sa stratégie de prévoyance aux risques professionnels tout au long de l’année.

Ainsi, des discussions hebdomadaires ont lieu avec les équipes sur la thématique durant une quinzaine de minutes. Elles complètent le dispositif des « deux minutes » attitude où chaque salarié prend le temps en arrivant sur un site d’analyser l’environnement et les dangers potentiels encourus.

Un autre concept, baptisé « Vigilance 360 », insiste sur la vigilance permanente qui doit exister dans l’intérêt de chaque collègue. Enfin, l’organisation de visites de chantier régulières offre la possibilité de se remémorer l’usage des bonnes pratiques et les éventuelles difficultés rencontrées en matière de sécurité.

 

 

En savoir plus :

 

Quatre ateliers « santé et sécurité » ont été proposés lors de cette formation en interne. Pour mémoire :

La manipulation d’extincteurs a été assurée par l’entreprise CHUBB et aura permis de délivrer une habilitation réglementaire de manière ludique et conviviale.

La prévention des chutes liées aux travaux en hauteur a été organisée avec le fournisseur de matériel de sécurité HONEYWELL.

La découverte des gestes et postures qui sauvent aura permis de sensibiliser les salariés à la manipulation d’équipements (trappes, tampons…) sources majeures d’accidents pour les exploitants. Initiation assurée par l’entreprise NEOFORMA.

C’est le groupe FAYAT qui a évoqué l’utilisation des ballons anti-béliers qui équipent les usines de traitement d’eau.

 

 

Thierry BRET

 

 

Page 1 sur 518

Articles

Bannière droite accueil