Ouverte aux concurrents professionnels issus de l’agriculture/viticulture, artisans des métiers de bouche et restaurateurs, la quatrième édition de ce concours plein de saveurs et de succulence gastronomique aura pour président de jury, un orfèvre en la matière, le champion du monde des métiers du dessert et Meilleur ouvrier de France catégorie pâtisserie, l’Aubois Pascal CAFFET. Le maître es chocolat à forte valeur ajoutée de pur cacao est apparu récemment dans la fameuse émission, « Le Meilleur pâtissier », diffusée sur M6. Gageons que cet habitué des concours, membre initial du jury de la première mouture de cette confrontation proposée par le Crédit agricole saura apporter son regard d’expert avisé sur les valeurs sûres de la gourmandise culinaire de la région Champagne Bourgogne…

DIJON : C’est une pointure de l’art gastronomique, spécialité pâtisserie, chocolaterie et confiserie, qui aura le privilège de dénouer les fils ténus de l’incertitude d’un jury au terme de la prochaine échéance des 4èmes Talents Gourmands édition 2018.

Habitué des compétitions culinaires internationales, chantre de la sublimation des arts de vivre au fond de l’assiette, le Meilleur ouvrier de France de Troyes Pascal CAFFET se retrouvera aux commandes d’un jury composé de professionnels devant se réunir en juin afin d’examiner de manière scrupuleuse le tour de mains et les spécialités conçues par les postulants au titre suprême.

Mais, avant d’en arriver aux ultimes et très attendues conclusions de son président, le jury de la Caisse régionale du Crédit agricole Champagne Bourgogne aura eu en amont l’opportunité de pouvoir sélectionner neuf finalistes (trois représentants par catégorie) selon des critères faisant référence aux qualités professionnelles de chacun et surtout à leur capacité à travailler les produits issus du terroir régional en leur conférant une certaine magnificence. Esthétique mais aussi, ce qui tombe sous le sceau de l’évidence, gustative…

Le jour J, celui de la finale (la date n’est pas encore arrêtée de manière officielle), le jury désignera les trois lauréats qui recevront chacun des prix numéraires (3 000 euros), des cadeaux mais aussi le titre de Talent Gourmand 2018.

La clôture des inscriptions est actée jusqu’au 31 mai…

Pour prendre part à ce concours d’inspiration nationale (la plupart des caisses régionales de la Banque Verte organisent cette épreuve dans leur zone de prédilection), les candidats professionnels peuvent déposer un dossier sur le site suivant, www.talents-gourmands.fr.

Selon les trois catégories, chacun des prétendants peut ainsi choisir sa segmentation qu’il s’agisse du milieu agricole/viticole (élevage, grandes cultures, fruits et légumes, agriculteurs, en individuel mais aussi en coopératives), des artisans des métiers de bouche (bouchers, boulangers, traiteurs, pâtissiers, chocolatiers…) et aux restaurateurs (cuisiniers salariés, propriétaires, sauf la restauration rapide et collective). Seul critère sélectif à ne pas négliger : obligation est faite aux candidats de posséder le siège social de leur activité sur le territoire de la caisse régionale du Crédit agricole Champagne Bourgogne (Aube, Côte d’Or, Haute-Marne et Yonne).

Pas encore de lauréats Icaunais depuis les origines de l’épreuve…

Espérons, vu du prisme départemental, que cette année, les candidats Icaunais vaincront le signe indien qui plane au-dessus de leurs têtes. Depuis 2013, date du premier concours, aucun des représentants de ce territoire n’a pu glaner la moindre première place dans l’une des trois catégories !

Cette année, le concours se déroulera chez nos voisins de l’Aube. Souhaitons que les candidats, arborant les couleurs de l’Yonne, ne se limiteront pas à de simples accessits…

AUXERRE : Ils se prénomment Romaric, Yohan et Kephren. Originaires du sud de l’Yonne, aux confins du Morvan et de la Nièvre, ces trois jeunes hommes ont opté depuis le 02 mai pour un engagement d’une durée de douze mois à cinq ans au sein de prestigieux régiments de l’Armée de Terre.

Natifs d’Avallon et de Sainte-Magnance, ces deux premières recrues ont gagné le jour même les rangs du 5ème régiment de Dragons, basé dans la Marne, à Mailly le Camp. Ils y rejoindront les tireurs de canon et les combattants.

De son côté, Kephren a pris la direction de Villeneuve Saint-Georges, en Ile de France, où il a été affecté à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Cet habitant de Cussy les Forges aura ainsi toute l’opportunité de pouvoir découvrir à sa guise l’une des brigades de référence de ce corps militaire, très recherché par les jeunes générations.

C’est l’adjudant-chef Bruno NIRLO, responsable du Centre d’informations et de recrutement des Forces armées de l’Yonne (CIRFA) à Auxerre qui a recueilli les documents paraphés des nouveaux professionnels…

La rencontre inattendue entre ces deux artistes du paysage culturel bourguignon se traduira par une scénographie originale et jubilatoire lors du prochain récital proposé ce samedi 05 mai par la vedette internationale Christelle LOURY, salle des Maréchaux à partir de 17 heures. La pastelliste et peintre de l’Yonne dévoilera quatre réalisations picturales illustrant le rendu créatif de son travail sur la femme et sa liberté, à travers des portraits inédits de dames universelles de la chanson française. Quant à l’interprète de PIAF et de BARBARA, elle donnera son ultime concert dans l’Yonne avant d’entamer un tour de chant en Pologne et de se rendre en Avignon au festival off…

AVALLON : L’une chante, l’autre peint. La symbiose de cette juxtaposition de savoir-faire et d’élégance se vivra néanmoins sur scène, sous sa forme initiale, à Avallon ce samedi 05 mai. Un rendez-vous pour le moins insolite mais qui répond au même dénominateur commun : mettre en exergue en la concrétisant de manière publique une thématique chère à ces deux artistes régionales, la femme et sa liberté d’expression.

Geneviève ROUSSEL et Christelle LOURY ont eu l’opportunité de pouvoir échanger au cours de l’année 2017 avec une réelle convergence d’intérêt sur la façon de pouvoir exprimer leur talent en parfaite synergie. L’osmose s’effectuera par le biais d’un projet, où chanson et peinture feront un excellent ménage.

Toujours accompagnée de son fidèle pianiste et orchestrateur François MAGNIER, l’ambassadrice de l’Yonne qui a prêté son image à la création de la Marianne de notre territoire, fera miroiter ses multiples facettes vocales et son immense générosité en interprétant les morceaux inoubliables de la belle chanson française, celle qui a pour référence Jacques Brel, Léo Ferré, Jean Ferrat, Yves Montand, Charles Aznavour mais aussi un répertoire inféodé à la gent féminine, François Hardy, Cora Vaucaire, Juliette Gréco ou Lucienne Boyer. Deux artistes majeures y trouveront une place particulière : Edith Piaf et Barbara auxquelles Christelle LOURY rendra un vibrant et singulier hommage.

Ce troisième passage en terre avalonnaise servira de prélude à une série de concerts devant emmener l’artiste aux quatre coins de l’hexagone (Aube, Pyrénées, Vaucluse, Ile de France…) mais aussi en Pologne.

Programmée au Festival off d’Avignon, l’ambassadrice de l’Yonne donnera un spectacle dans le plus ancien théâtre de la cité des papes, « La Condition des Soies ».

De son côté, l’exégète en art pictural exposera quatre de ces portraits de femmes, dont deux nouveautés, faisant référence aux grandes voix éternelles de la chanson française : Barbara, Piaf et Gréco. La quatrième toile représente une prometteuse Christelle LOURY, encore toute auréolée de la magnificence créative du peintre icaunais…

Dès le 01er septembre, les jeunes apprenants du Centre interprofessionnel de formation par l’apprentissage de l’Yonne (CIFA) auront la faculté de découvrir les configurations novatrices que concoctent à l’heure actuelle les équipes expertes de la société IDXPROD à l’intérieur de cet univers unique et performant, le « Clic Store ». Les sept programmes à vocation pédagogique évoquant des items commerciaux choisis par l’établissement s’enrichiront de nouveaux effets visuels des plus réalistes. Outre ces images additives imputables à l’emploi de la vision 3 D, l’espace d’accueil s’agrémentera d’un mobilier fonctionnel pouvant lui aussi s’adapter en toute circonstance aux situations concrètes déclinées par cet environnement...   

AUXERRE : Inauguré il y a quelques mois à peine, et constituant une avancée spectaculaire dans l’enrichissement des connaissances pédagogiques par le prisme de la technologie en France, l’univers insolite du « Clic Store », faisant la fierté de l’équipe directionnelle de l’établissement, va connaître ses premières évolutions.

Celles-ci iront dans l’intérêt des formateurs et des élèves qui fréquentent le centre de formation auxerrois, notamment celles et ceux qui se destinent à des filières à vocation commerciale. Espace d’exception en France au sein des CIFA, le « Clic Store », concept imaginé par le CIFA de l'Yonne qui en a déposé le concept et conçu par l’entité professionnelle IDXPROD, société de communication et de production dans les nouvelles technologies, propose une adaptation des cours pratiques de vente parmi un environnement visuel en trois dimensions qui rappelle une concession automobile, un commerce alimentaire, un magasin de chaussures, une vinothèque, une librairie ou une agence bancaire.

En tout et pour tout, sept séries d’images qui, projetées sur les surfaces murales de la pièce, offrent la judicieuse opportunité aux apprenants de se mouvoir au beau milieu d’un décorum ressemblant à s’y méprendre à un environnement professionnel réel.

Des objets en mouvement au beau milieu des univers muraux…

Si le concept avait déjà séduit une foultitude de personnalités présentes lors de l’inauguration de la fin des travaux au printemps 2017, il n’en restera pas là ! Depuis quelques jours, le responsable de l’agence de communication auxerroise, Yannick DAVOUSE, a remis ses spécialistes au travail sur ce dossier afin de le faire évoluer d’ici peu.

Rompu à ce type d’exercice, le chef d’entreprise s’est rapproché de la direction du centre de formation afin de connaître leurs besoins et d’expliciter les nouveaux aspects technologiques pouvant accroître l’amélioration du système. 

A l’intérieur des images virtuelles projetées sur les surfaces murales de la salle va donc se greffer des objets en mouvement selon les items préalablement définis. Ainsi, verra-t-on à l’avenir deux bouteilles de vin tournoyer sur elles-mêmes dans l’espace en présentant de manière lisible leur étiquette comprenant autant d’éléments indispensables aux exercices argumentaires de l’élève dans son rôle de commercial. On l’aura compris : chacun des sept univers déjà répertoriés recevra la manne technologique innovante envisagée par les techniciens d’IDXPROD.

Téléphone mobile, véhicule motorisé mais aussi pièces mécaniques ou encore fruits et légumes composeront cet étrange ballet numérique d’objets virtuels conférant à cette salle un petit air futuriste, très apprécié de ses visiteurs.

Côté investissement, le CIFA de l’Yonne par la voie de son directeur Marcel FONTBONNE, n’a pas hésité à procéder à une rallonge financière d’environ 20 000 euros supplémentaires pour enclencher ce processus évolutif optimal. IDXPROD s’engageant, a contrario, de clore cette phase de modifications avant que ne débutent les cours de la rentrée 2018.

Un ameublement en coordination avec les besoins de cet espace…

Le « Clic Store » présentera une configuration bien différente de celle qu’on lui a connue à l’origine cet automne. Marcel FONTBONNE a souhaité s’entourer des services d’un architecte d’intérieur, spécialiste dans l’agencement, pour que ce dernier puisse créer un environnement meublé correspondant aux exigences du cadre et ses multiples univers professionnels.

Ayant eu vent de l’apport qualitatif apporté à la rénovation de l’hôtel Le Normandie à Auxerre, le directeur du CIFA de l’Yonne a pris attache avec la ressortissante britannique, Elisabeth PURSSELL, à la tête de la société, INTERIOR DESIGN et CREATION, localisée en Côte d’Or. Cette dernière s’était déjà distinguée dans le milieu de l’hôtellerie dans l’Yonne, en réalisant le spa et le décorum cocooning de l’Hostellerie des CLOS à Chablis.

L’objectif étant, cette fois-ci, de construire un ameublement spécial, comprenant de petites niches où viendraient se loger des produits rappelant les sept univers pédagogiques en concordance avec les images virtuelles. La difficulté étant d’occulter les produits en non-correspondance avec le thème étudié à un instant « t ».

Il semblerait que la géniale décoratrice de sa Très Gracieuse Majesté ait trouvé la solution, à l’aide d’une animation liée à la fermeture d’un rideau qui cacherait à satiété les éléments indésirables selon le thème étudié…

Dans un marché automobile pour le moins chahuté par la concurrence et surtout par la stagnation au niveau des ventes des berlines traditionnelles, le constructeur français devait se donner de l’air en rivalisant malgré tout avec les meilleures enseignes mondiales. La version attendue de la 508 pourrait modifier les règles de ce jeu économique éprouvant, après le succès enregistré par les offensives 2008, 3008 et 5008 ces dernières saisons…

PARIS : Nouvelle architecture basse et compacte pour un design extérieur acéré et musclé, sans omettre le spectaculaire décorum offert à l’intérieur de l’habitacle. En cette année 2018, le constructeur français affiche la couleur. Et surtout confirme ses prétentions de proposer un modèle de grande berline, prête à en découdre farouchement avec les autres spécimens présents sur le marché.

Au plan stratégique, on le savait déjà depuis plusieurs exercices : PEUGEOT souhaite se positionner comme le meilleur généraliste haut de gamme de l’automobile. Avec ce nouvel porte-étendard de belle facture, gageons que cet ambitieux pari a été tenu.

Un design audacieux, résolument accentué vers une berline/coupé 5 portes…

Récemment, lors d’une conférence de presse servant à la présentation officielle de ce nouveau modèle, le directeur général de l’entreprise Jean-Philippe IMPARATO expliquait sa position, au vu des enjeux liés à l’essoufflement observé depuis quatre ans sur le marché de la berline traditionnelle. Un déclin qui vise prioritairement le continent européen.

« On assiste à une stagnation manifeste de ce marché, concède le dirigeant du groupe, attaquée de toutes parts par la multiplication des offres et des silhouettes, notamment celles des SUV en pleine croissance, la grande berline classique ne doit son sursaut que par l’offre des constructeurs premium souvent plus variée et tranchée. Dans ce contexte, la marque a opté pour que la nouvelle 508 soit résolument ambitieuse selon la volonté créative des designers qui ont ainsi travaillé sur la base d’une morphologie de berline/coupé cinq portes fastback en laissant de côté la silhouette traditionnelle quatre portes avec une malle de coffre… ».

S’inspirant de ses derniers concepts-cars, le service design du constructeur a élaboré un produit unique, finement ciselé, qui présente un comportement routier exemplaire, combiné à une vaste palette de propositions technologiques et la présence de nouvelles motorisations.

Une ligne épurée et esthétique réservée au véhicule d’exception…

Au premier regard, ce nouveau véhicule surprend. Dévoilant des lignes fluides et aérodynamiques, à la façon d’un coupé, la nouvelle 508 est basse, à peine 1,40 mètres. Expressive, sa face avant peut apparaître au premier chef impressionnante. Elle se nourrit de l’héritage de ses illustres aînées, la 504 et la Coupé 504, arborant avec fierté le fameux « lion » sur le nez du capot.

Plat et ramassé, le capot a été rabaissé au maximum afin d’apporter une dynamique supplémentaire à l’ensemble. Précisons que cette technique dite du « carrossier » n’est en fait utilisée dans l’industrie automobile qu’à de rares occasions, afin d’habiller des véhicules d’exception ou premium…

Possédant des proportions parfaitement équilibrées, la PEUGEOT 508 est très agréable à contempler de profil. Sa longueur n’excède pas 4,75 mètres. Autre subtilité intéressante afin d’épurer la ligne de la voiture, l’antenne de toit est désormais supprimée et traitée en sérigraphie. Un choix technologique vertueux du constructeur national de mettre ainsi son expertise au service de l’esthétisme et de la qualité.

Un tour à l’arrière du châssis permettra de contempler les feux Full LED tridimensionnels. Allumés de jour comme de nuit, ces feux proposent une intensivité adaptative valorisant à la fois l’identité propre du véhicule et les aspects sécurisants.

Autre originalité de ce nouveau modèle : le hayon. Habilement caché, il allie le style et la fonctionnalité avec une accessibilité optimale au coffre ; celui-ci offrant une capacité totale de 487 litres en eau.

Articles

Bannière droite accueil