Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Dix ans après la précédente édition, ce challenge international qui réunira la fine fleur professionnelle de la discipline, réapparaît dans le giron éclectique des compétitions mettant en exergue les jeunes talents des métiers de bouche. Pour son retour en haut de l’affiche, l’UMIH (Union des Métiers et de l’Industrie hôtelière) a jeté son dévolu sur Bordeaux qui accueillera les épreuves de ce concours très prisé en novembre prochain. Toutefois, Auxerre est doublement concerné par ce rendez-vous planétaire. D’une part, le lycée des métiers hôteliers VAUBAN y recevra le 06 mai une des étapes sélectives à l’échelle régionale. D’autre part, l’organisateur des épreuves en charge du recrutement des candidats pour l’Hexagone n’est autre que Serge GOULAIEFF, Meilleur Ouvrier de France (MOF) et professeur de service en salle qui exerce son art au sein de l’établissement pédagogique icaunais…

AUXERRE : C’est un retour en fanfare que voilà, dans la sphère des innombrables concours et autres compétitions existants autour des arts de la table et des métiers de bouche à l’échelon planétaire.

Le Championnat du monde des maîtres d’hôtel exige discipline, sérieux, professionnalisme et inventivité. Quatre ateliers, englobant un certain nombre d’épreuves techniques, seront ainsi soumis à la sagacité de ces exégètes de la filière, jeunes talents aux profils et parcours prometteurs qui ne souhaitent qu’une seule et unique chose : briller devant un jury de spécialistes !

L’UMIH aura à sa charge l’organisation de ces retrouvailles intercontinentales, accueillies à Bordeaux courant novembre. Une commission internationale choisira un candidat pour chaque pays. Ce qui augure de phases sélectives de très belle envergure et aux incertitudes évidentes quant à leurs résultats qui se disputeront en amont de la finale mondiale.

milieu articles

Le lycée VAUBAN apporte une double contribution…

Comble de bonheur, le lycée hôtelier d’Auxerre apposera sa griffe et son savoir-faire en recevant l’une des phases qualificatives régionales le 06 mai prochain. 

Les candidats devront se départager autour de plusieurs thèmes : les arts de la table, la découpe de table, la réalisation d’un flambage créatif, selon les ingrédients imposés, et une argumentation établie dans une langue étrangère à partir d’une carte.

Un bonheur ne venant jamais seul pour le lycée des métiers hôteliers VAUBAN et sa directrice, Capucine VIGEL, précisons que l’un des siens, le Meilleur ouvrier de France et professeur de service en salle, Serge GOULAIEFF, est l’une des dix composantes professionnelles, membres de l’équipe organisatrice ayant à charge le recrutement des candidats tricolores. Preuve irréfutable, une fois de plus, de la dimension qualitative exceptionnelle que présente cet établissement dans le milieu des métiers de bouche et des arts de la table. En France, comme à l’international…

Les salons de la préfecture de l’Yonne étaient trop exigus pour accueillir ce lundi soir la multitude de représentants associatifs, institutionnels, économiques et politiques du territoire de l’Yonne. Conviées par les hôtes de ces lieux, le couple Isabelle et Patrice LATRON, ces personnes ont pu apprécier à sa juste valeur la qualité d’une cérémonie conviviale, eu égard aux us et coutumes de la tradition, placée sous le sceau de la proximité, de l’humanisme et de l’encouragement citoyen…

AUXERRE : Accueillis en haut du vaste escalier menant vers les salons d’honneur par le couple préfectoral et le Secrétaire d’Etat en charge de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste LEMOYNE, les convives de cette traditionnelle cérémonie des vœux ont eu le loisir de pouvoir échanger quelques mots de courtoisie avec leurs hôtes avant de gagner les salles de réception. Le ton de cette soirée empreinte de cordialité et de sympathie était donné dès sa phase introductive.

La préfecture n’a pas failli à sa mission sociétale en prônant les valeurs de proximité, d’écoute et de relations publiques ainsi que de la bienveillance solidaire durant cet exercice. Les représentants des forces de l’ordre et de secours auront bu du petit lait après le préambule de Patrice LATRON, lors de sa brève intervention.

Protéger les citoyens face aux aléas de l’existence

Gagnant le pupitre aux côtés du ministre Icaunais, le préfet salua le courage et l’abnégation de ces femmes et de ces hommes (SAMU, SDIS, forces de l’ordre…) qui auront supporté de tout leur poids professionnel la gestion d’évènements, parfois néfastes ayant ponctué l’année écoulée.

Il est vrai que 2018 aura connu des épisodes parsemés d’embûches. Qu’il s’agisse d’inondations, de période d’intense sécheresse, de multiples sinistres à classer parmi les faits divers ou malheureusement de son lot d’accidents de la circulation, toujours trop importants. Ce dernier point demeure le cheval de bataille légitime de Patrice LATRON qui applique depuis sa prise de fonction une politique inflexible vis-à-vis des contrevenants au Code de la route.

En guise de clin d’œil avec l’actualité, le préfet de l’Yonne ne pouvait passer sous silence la recrudescence des mouvements sociaux (le phénomène des « Gilets jaunes ») et son corollaire, vu sous le prisme de sa représentativité étatique, à savoir la mobilisation constante des forces de l’ordre depuis le 17 novembre. D’où un coup de chapeau oral destiné aux représentants du maintien de l’ordre qui en prirent bonne note…

Ces éléments informatifs permirent d’expliquer l’une des missions essentielles que souhaite mener à bien le préfet sur son territoire : la protection. Celle des citoyens, mais aussi des structures institutionnelles et économiques qui doivent pouvoir s’exercer librement en toute impunité.

milieu articles

Etre plus proche de la population icaiunaise…

Le second versant de ces vœux, clairvoyants et résolument humains, concerna le désir d’accompagnement du représentant de l’Etat. Un message qui s’adressait plus spécifiquement aux plus démunis de ses concitoyens.

D’ailleurs, sans trop en déflorer le contenu, Patrice LATRON expliqua que 2019 correspondrait à la mise en exergue d’une importante initiative avec le soutien des sous-préfectures d’Avallon et de Sens. Celle-ci favoriserait le rapprochement des populations rurales. L’opération bénéficierait du précieux concours des deux associations de maires de l’Yonne. Mais, on n’en saura pas davantage au terme de cette soirée…

La conclusion de cette première prise de parole officielle du préfet en cette nouvelle année 2019 visera le monde économique. Et plus particulièrement le milieu de l’artisanat et l’excellence de son travail. Chose rare dans ce microcosme officiel pour être signalé : Patrice LATRON n’hésita pas à énumérer la liste d’une demi-douzaine d’entreprises du cru ayant contribué à la réussite de la cérémonie protocolaire qu’il présidait. On notera, au passage, quelques belles références locales aux arts de vivre, très appréciés des épicuriens : la brasserie MADDAM, la Trinquelinette, les domaines viticoles GOYSOT et VOCORET ou encore la maison BILLOT, spécialiste des gastéropodes savamment préparés…

Inquiet le capitaine de l’AJ Auxerre avant le délicat déplacement sur l’île de Beauté ce vendredi ? Il n’en avait pas l’air lors de sa rencontre avec les journalistes avant ce match de reprise ! Pourtant, les statistiques officielles ne plaident pas en faveur du club bourguignon. Depuis 18 ans, soit une quinzaine de confrontations face aux clubs d’Ajaccio et de Bastia, le climat méditerranéen ne sourit pas aux joueurs de l’AJA. Cette fois-ci, à l’entame de la vingtième journée de Ligue 2, les pendules seront remises à l’heure. En espérant que le chant de la victoire auréole les velléités offensives d’Auxerrois en quête de trois points supplémentaires…

AUXERRE : Une fois terminée la trêve des confiseurs, les professionnels de l’équipe première de l’AJ Auxerre se prêtent à rêver d’une performance encourageante sur le terrain du GFC Ajaccio. Prêts à en découdre avec la seconde échéance de ce championnat de Ligue 2, que le coach Pablo CORREA qualifie toujours d’extrêmement difficile.

« Nous avons hâte de disputer cette rencontre ». Décontracté, le capitaine Jordan ADEOTI affiche un large sourire avant de s’envoler vers l’Ile de Beauté. Il est vrai que la série d’invincibilité de l’équipe perdure. Soit sept rencontres de rang sans avoir connu de désillusions.

« Nous sommes sur une excellente dynamique, précise l’international béninois, nos dernières apparitions ont démontré tout notre sérieux et notre application dans la quête d’un bon résultat ».

milieu articles

Ramener les trois points de ce déplacement insulaire…

A 29 ans, le milieu de terrain du club qui revêt rencontre après rencontre le brassard de capitaine semble serein. Balayant d’un revers de la main la « prétendue » malédiction qui condamnerait le club bourguignon à la défaite à chaque déplacement sur la terre corse.

« Personnellement, je ne suis pas perturbé par ce type de statistiques (15 défaites en dix-huit années de confrontation) ; ce n’est que le fruit d’une malheureuse coïncidence… ».

Le joueur africain n’a guère besoin d’employer des grigris pour chasser les mauvaises vibrations ! D’ailleurs, il espère ramener les trois points de cette escapade insulaire.

« Tous les signaux sont au vert, confie-t-il, notre objectif face au quatorzième du classement est de vaincre ».

Positionnés à la 12ème place, les Auxerrois bénéficient d’un petit ascendant moral compte tenu de leur classement. A eux d’en profiter, pleinement à la force des muscles et au mental !

 

Président des Régions de France et de la Région Normandie, l’ancien ministre de la Défense et fondateur du Nouveau Centre, parti du centre et du centre droit, Hervé MORIN, entamera le 23 janvier à Chablis une série de rencontres nationales ayant pour objectif d’expliquer aux français sa vision politique pour demain. Porté sur les fonts baptismaux en mars 2018, le mouvement « Territoires » décline en effet un projet politique novateur et participatif qui s’appuie sur la présence opérationnelle d’une plateforme numérique. A quelques semaines des échéances européennes, le leader des Centristes aura à cœur d’évoquer ses propositions pour une Europe des territoires…

AUXERRE : En marge d’une actualité brûlante marquée par l’omniprésence revendicative des « Gilets jaunes » et de la mise en place du Grand Débat national qui y est associé, les prochaines élections européennes semblent bien éloignées des préoccupations quotidiennes de nos concitoyens. Pourtant, ces échéances électorales représentent un enjeu crucial pour l’avenir de l’institution. Et de facto pour notre Nation toute entière.

A quelques mois de ce scrutin aux enjeux incertains, les partis politiques se préparent à pénétrer dans l’arène oratoire. Mais, quelques-uns apparaissent déjà bien affûtés à la lecture de leur programme de campagne.

Travaillant depuis le printemps dernier à l’édification de leur concept « Territoires », les représentants du Nouveau Centre (il fédère en son sein celles et ceux qui possèdent une appétence à la vision d’un centre et d’un centre droit indépendant et représentatif), ont échafaudé des propositions concrètes et pertinentes sur une vision moderniste et plus accessible de l’Europe.   

Ce sont les constats et préconisations de ce groupe de travail, piloté au plan national par Hervé MORIN, qui seront ainsi dévoilés lors de ce rendez-vous programmé en terre icaunaise, le mercredi 23 janvier à Chablis.

Redonner de la puissance et un rayonnement international à l’Europe…

Articulant ses priorités autour de trois axiomes (la protection et la fermeté de l’Europe, le renforcement des territoires européens et la solidarité), le Nouveau Centre à travers ce mouvement « Territoires » a élaboré un programme faisant que l’Europe devienne moins naïve, soit plus pragmatique et qu’elle apporte par le bénéfice vertueux de la réactivité des réponses concrètes aux problématiques qui se présentent à elle.

Parmi les items énoncés, la lutte contre le terrorisme de manière plus coordonnée ou la régulation des flux migratoires occupent une place prépondérante. Mais, l’idée de créer un patriotisme économique européen afin de lutter contre les effets pernicieux du dumping social et la prise de contrôle d’entreprises stratégiques fait son chemin.

Pour réaffirmer sa puissance, l’Europe doit aussi revoir la copie de sa défense, en repensant à une nouvelle architecture de sécurité continentale. Quant à la recherche scientifique, elle suppose un large investissement dans l’économie digitale. Souhaitant la mise en application d’une fiscalité environnementale et un budget énergétique commun, le Nouveau Centre veut renforcer le poids de la monnaie et de sa parité face au dollar.

milieu articles

Des protections renforcées pour lutter contre le dumping social…

Reste enfin la cohésion des territoires de ce vaste continent. Les centristes réclament une meilleure orientation des fonds européens. Notamment vers des projets régionaux qui comprendraient l’aménagement de nouvelles infrastructures, qui concerneraient la sécurité, la formation, la santé, le bien-être social. Tout en réduisant les fractures. Pensent-ils à celle qui pénalise beaucoup d’entrepreneurs en attente d’outils numériques fonctionnels et performants ?

Le volet social y trouve son compte. Ainsi, tous les travailleurs détachés de l’Union se verraient appliquer les politiques salariales et sociales de chaque pays membre. La création d’un salaire minium dans chaque pays faciliterait la réduction du dumping social.

Enfin, les Régions assureraient directement la gestion, la certification et le paiement des fonds agricoles européens. Permettant ainsi une plus grande fluidité.

Désireux à l’avenir de moins de discours mais de plus d’actions concrètes, le Nouveau Centre souhaite un surcroît de volonté politique entre les Etats membres. En développant aussi de nouveaux accords intergouvernementaux, moins contraignants et gagnants en souplesse.

 

Devançant plusieurs dossiers de candidature dont ceux déposés par les métropoles lilloises et dijonnaises, la capitale de l’Yonne succèdera ainsi à Bordeaux. Elle organisera cet évènementiel aux contours économiques très intéressants tout en assurant la promotion de ses infrastructures durant deux jours en février 2020.

 AUXERRE : Soumis à l’approbation scrupuleuse d’un jury particulièrement sélectif, celui de VNF (Voies navigables de France) organisateur de l’évènement, le dossier de candidature de la capitale de l’Yonne a pu passer, sans encombre, les écueils liés à cette rigoureuse épreuve.

Après la métropole du Bordelais en 2018 (01er et 02 février), professionnels et exégètes de ce tourisme aquatique et environnemental en vogue convergeront vers notre territoire pour débattre des perspectives évolutives de ce secteur d’activité de plus en plus prisé par les adeptes du farniente et des loisirs. Et y faire du business qu’ils soient français ou étrangers !

Outre la mise en lumière de notre territoire, ce sont surtout les équipements dédiés à la pratique de la plaisance qui bénéficieront de cet extraordinaire coup de pouce du destin.

Des conséquences positives pour l’ensemble du territoire…

Non seulement, les retombées de ces assises nationales irrigueront le bassin Auxerrois dans son intégralité. Mais, c’est aussi l’ensemble du département qui bénéficiera de cette manne importante.

La concomitance de ce futur rendez-vous avec les travaux ayant pour but de réaménager la zone portuaire de la ville représentera un clin d’œil providentiel pour mettre en exergue le tourisme fluvial et son essor.

Gageons que les prestataires locaux de ce segment atypique du tourisme fluvial y trouveront aussi leurs comptes en matière d’attractivité.

L’annonce de ce futur évènement national est revenue à la septième vice-présidente de la Communauté de l’Auxerrois, et édile de Saint-Bris-le-Vineux, Rachel LEBLOND, en charge du développement du tourisme au sein de la vénérable institution communautaire depuis mars 2016. L’élue a exprimé sa satisfaction à l’idée de recevoir un colloque de cette envergure (plus de 600 congressistes) qui devrait entraîner des répercussions positives pour l’économie territoriale.

milieu articles

Un marché aux fortes potentialités économiques…

Cette manifestation professionnelle sera ouverte aux agences de voyage, aux tours opérateurs, aux spécialistes du tourisme d’affaires mais aussi aux comités d’entreprise et aux clubs seniors.

Le bilan de la précédente édition s’est révélé positif pour ses organisateurs, avec une fréquentation de plus de 500 personnes et trois mille rendez-vous d’affaires initiés lors de ces échanges qui s’agrémentaient également de plusieurs conférences. Le budget de cette manifestation devrait approcher un montant de 400 000 euros TTC, dont 50 % seraient à la charge de VNF.

Rappelons que le marché du tourisme fluvial en France offre des retombées économiques importantes pour les territoires, de l’ordre de 500 millions d’euros par an. Dix millions de passagers ont été transportés en 2017 à bord des embarcations qui naviguent sur les cours d’eau de notre pays. Ces derniers ayant consommé deux millions de nuitées dans les hôtels des territoires traversés…

Articles

Bannière droite accueil