Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

C’est sous le prisme de « rencontres constructives » – une appellation judicieuse pour le monde du bâtiment ! – que la FFB de l’Yonne et BDO Sens ont organisé jeudi deux animations explicatives, ouvertes aux professionnels de la filière, en les déclinant sous la forme de rendez-vous, l’un le matin à Sens, l’autre dans la soirée à Auxerre. Le tout dans la même journée ! Objectif : la présentation de nouveaux outils facilitant la gestion des entreprises.

 

AUXERRE: Quand un cabinet d’expertise comptable s’unit lors d’une animation évènementielle spécifique à une fédération regroupant les professionnels du bâtiment, de quoi peuvent-ils parler ? De la facturation et la gestion d’une entreprise, pardi !

Sous le sceau de « rencontres constructives », la Fédération Française du Bâtiment 89 et BDO Sens ont élaboré un programme de choix proposé aux adhérents de la filière artisanale de l’Yonne, en deux temps (mais pas trois mouvements !), à Sens, en fin de matinée, et à Auxerre, en début de soirée !

 

Des entreprises spécialisées dans la gestion et la facturation

 

Deux invités de la sphère entrepreneuriale y étaient conviés : les représentants des sociétés « PROGBAT » et ceux de « PENNYLANE », la bien-nommée, en référence à une célèbre rue de Liverpool ayant inspiré en 1967 les paroles d’un succès planétaire interprété par un fameux quatuor, les BEATLES !

Une structure qui se targue aujourd’hui de travailler auprès de 120 000 dirigeants, indépendants et directeurs financiers de France et de Navarre (et peut-être d’ailleurs, aussi !), localisée dans le neuvième arrondissement de Paris. L’entité intervient sur des sujets aussi éclectiques mais complémentaires que peuvent l’être la facturation électronique – au centre des préoccupations et des débats entre professionnels -, de la gestion des achats, de la trésorerie en temps réel (très intéressant pour optimiser le suivi de ses comptes) ou encore de la comptabilité complète, le minimum pour une entreprise !

 

 

Des logiciels qui permettent de gagner en efficacité

 

Dans ce double rendez-vous, il était question pour le représentant de la structure parisienne de dévoiler les dessous d’un nouveau module de gestion et de comptabilité simplifiée, mais visiblement très performant. En un laps de temps record de quatre ans, « PENNYLANE » a acquis une solide notoriété, étant répertoriée auprès de plus de 3 000 cabinets d’expertise comptable dans l’Hexagone.

Seconde société à prendre la parole afin de se présenter et d’exposer ses innovations numériques en faveur de la gestion, « PROGBAT » et son dirigeant-fondateur – un ancien du secteur du BTP, précisément -, Thierry LECOQ. Depuis 2013, il s’attèle à décliner des outils essentiels à la modernisation des entreprises d’une filière qu’il maîtrise bien, via la gestion, la réalisation de devis à partir de logiciels élaborés au millimètre près et à la facturation. L’entreprise est localisée plein sud, du côté de Grasse, le paradis des parfumeurs !

En marge, le dirigeant de BDO Sens, Laurent DUBOUCHET profitait de cette double vitrine explicative, adoubé par le président de la FFB 89 Cyril CHARETIE, pour rassurer (ou pas !) les chefs d’entreprise présents sur la facturation électronique. Et ses exigences réglementaires qui s’appliqueront en France dès le premier janvier…2026 ! La dématérialisation des factures devrait permettre de simplifier les choses pour les entreprises ; cela permettra surtout au Trésor Public de pouvoir mieux suivre les opérations comptables des sociétés afin d’éviter tout risque de fraudes !

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Dans le maniement de la truelle mais pas encore du fil à plomb, laquelle de ces personnalités des forces institutionnelles, politiques et économiques du Sénonais aura su tirer son épingle du jeu, lors de cet exercice toujours très délicat d’une pose de la première pierre, sans se tacher  ?! En l’occurrence, il s’agissait d’enduire avec un peu de béton un petit muret devant accueillir, non pas une mais deux pierres, symbolisant l’emplacement de la future station de mobilité gaz, « BioGNC », érigée sous l’égide du groupe ENGIE. Une nécessaire station en termes de développement durable qui recevra dès qu’il y en aura les usages, l’hydrogène…

 

SENS : Voilà un exercice qu’il n’est pas aussi simple de réaliser ! Même si l’on ne possède pas la gestuelle technique inhérente aux professionnels de la filière du bâtiment et des travaux publics. La pose d’une première pierre.

Dans le cas présent, celle qui symbolise le futur emplacement de la station multi-carburants du Sénonais. Elle était attendue depuis longtemps - élaborée au cœur de la zone industrielle des Vauguillettes avec le concours du groupe ENGIE Solutions et de la société ROUGEOT. Cette dernière ayant à sa charge de la construire.

Livraison envisageable de ce projet, selon Cyril BEAUDET, responsable commercial GN Vert Grands comptes et territoire Sud-Est Régions Bourgogne Franche-Comté, ARA et PACA : le mois de septembre 2024. Prometteur, au niveau des délais…

Certes, le travail à accomplir en ce jour inaugural par les personnalités des forces institutionnelles, politiques et économiques du Sénonais et de l’Yonne avait été mâché et quelque peu facilité par les salariés de l’entreprise ROUGEOT en amont ; ces derniers ayant déjà posé quelques rangées de moellons sur le sol de ce grand terrain, devant recevoir in fine le futur édifice énergétique du Sénonais.

 

 

Un premier tandem dans le grand bain : Marc BOTIN et Hervé de ROMEMONT

    

Mais, fidèle à la tradition, cette pose de la première pierre demeura un temps fort de cette manifestation ponctuée de plusieurs allocutions. Et au petit jeu de savoir lequel de ces acteurs et orateurs du jour allait le mieux réussir l’exercice, on sentait poindre une sorte de jubilation excitante parmi les observateurs ; avec quelques rires à l’appui !

Deux personnalités manquaient pourtant à l’appel. Elles étaient excusées car retenues par ailleurs selon leur emploi du temps au demeurant chargé. Le sénateur de l’Yonne, Jean-Baptiste LEMOYNE et le sous-préfet de Sens, Wassim KAMEL. Dommage, car l’on aurait aimé voir leur dextérité à manœuvrer la truelle contenant du béton sur le petit muret devant recevoir les pierres.

Le premier à se lancer dans le grand bain ne fut autre que Marc BOTIN. Revêtant un gain noir à la main droite et montrant fièrement une truelle toute neuve pour la postérité photographique, le président du Grand-Sénonais n’eut aucune difficulté à se charger de l’exercice où devait lui succéder le référent de « Territoire d’Industrie » Hervé de ROMEMONT, président du directoire des Moulins DUMEE. Convergence d’intérêt  entre les deux hommes ? Ils posèrent ensemble la première pierre sur le petit mur, s’entraidant à le faire du mieux possible. Sous le regard de Thierry CADEVILLE, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie qui, lui, ne fut pas convié à manipuler la truelle !

 

 

 

Quand Julien ODOUL et Paul-Antoine de CARVILLE « s’entraident » !

 

Chacun attendait ensuite avec une réelle impatience les deux protagonistes suivants, devant renouveler l’exercice avec une seconde pierre cette fois : le député de la circonscription, Julien ODOUL et l’édile de Sens, Paul-Antoine de CARVILLE !

Tous deux, un peu moins à l’aise, il fallait en convenir que leurs prédécesseurs, avec l’usage de la truelle et la bonne dose de béton à mettre dans l’ustensile !

D’ailleurs, ils finirent par travailler de concert en s’aidant mutuellement à la dépose du moellon sur son socle ! Tout ceci avec le sourire et quelques bons mots qui fusèrent juste avant les applaudissements de circonstance…

L’équipement porté par ENGIE Solutions et sa filiale GN Vert permettra demain par le biais de sa technologie et de ses offres de services au territoire septentrional de l’Yonne de s’inscrire de manière durable dans la transition écologique. Avec comme curseur, la décarbonation des mobilités dans le Sénonais, enjeu majeur s’il s’en fut dans le cadre de la sauvegarde environnementale.

Un outil qui sera indispensable pour « accompagner le monde économique » dans sa volonté de changement de paradigme et d’évolution de ses pratiques, insistera Marc BOTIN.

 

Entreprises et collectivités visées par le projet

 

Concrètement, ce sera dans un premier temps du gaz naturel vert qui devrait être proposé dès l’automne aux utilisateurs économiques (surtout industriels) de ce secteur géographique. La part belle sera faite aussi à l’électricité et demain à l’hydrogène quand les usages s’en feront sentir.

« C’est un modèle gagnant/gagnant pour tous les acteurs économiques, confirma le président du Grand Sénonais, qui demandera à se reproduire à l’avenir ».

Si toutes les filières de l’économie et de l’industrie sont directement concernées par l’apport d’une telle station énergétique, les collectivités ne sont pas omises du dispositif.

« Cela va leur permettre à elles aussi de transformer leurs modes de transport en les verdissant davantage, soulignera Marc BOTIN.

Une première pierre (plutôt deux en vérité !) très symbolique des choix stratégiques vers lequel le Grand Sénonais semble s’orienter dorénavant. Un Marc BOTIN qui devait également remercier la manière dont Hervé de ROMEMONT a défendu le dossier, « de la réflexion jusqu’à demain sa mise en service ».

Rendez-vous est pris, désormais, pour  toutes ces personnalités en septembre 2024 à l’occasion de l’inauguration et la mise en route officielle de cette station newlook où personne n’aura besoin de manier la truelle et le béton ce jour-là ! Ouf !

 

Thierry BRET

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Plus de deux cents personnes sont venues applaudir l’ambassadrice de l’Yonne dans son interprétation des plus belles chansons hexagonales à la salle des fêtes de Paron, il y a quelques jours. A la grande satisfaction de l’élu Jean-Luc GIVORD, fort généreux au nom de sa localité, avec son bouquet de fleurs ! Samedi, c’est au tour du comité des fêtes de Pourrain d’honorer l’artiste icaunaise, férue d’Edith PIAF et de Juliette GRECO. Rendez-vous est pris en l’église de la bourgade, à 20h30…

 

POURRAIN : Elle enchaîne les récitals, celle qui ressuscite les grandes voix de la chanson française traditionnelle. Une tournée de printemps qui l’a mènera ce samedi aux alentours de 20 heures 30, en l’église de la petite localité, sise entre Auxerre et Toucy. Pour le plus grand plaisir de ses fans, un public qui lui est fidèle depuis longtemps désormais.

Christelle LOURY qui vient d’ajouter une autre spécialité artistique à son arc avec la publication de son premier opus littéraire – « Lettre n°0 » paru aux éditions Les Souliers Blancs – et dont nous reparlerons prochainement dans ces colonnes, convie les spectateurs à plonger en sa compagnie, avec bonheur et nostalgie, dans cette France des années 30 à 70, des périodes synonymes de sérénité, de joie de vivre, de convivialité, de camaraderie, d’insouciance. Tout ce qui est à l’opposé de cette France du vingt-et-unième siècle au bord de la crise d’apoplexie et de la paranoïa sur fond de guerre nucléaire et de catastrophes climatiques !

Un public qui ne restera pas sans voix (voie ?) pour accompagner l’artiste dans ses interprétations d’œuvres à l’estampille de Charles AZNAVOUR dont on vient de célébrer le centenaire de la naissance mais qui reste toujours autant d’actualité, BARBARA, Yves MONTAND, Léo FERRE, Gilbert BECAUD, Françoise HARDY, et tant d’autres encore. Du rêve à l’état pur pour nos âmes d’éternels optimistes !

 

 

En savoir plus :

Concert « Paris et les belles chansons françaises » avec Christelle LOURY (Hommage à Paris et aux grands interprètes des années 30 à 70)

Accès : Entrée payante

Tarif : 15 €

Réservation sur internet

Contact info/resa : 03 86 41 13 96 (Mairie de Pourrain)

Site web : www.christelleloury.com

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Trois périodes de travail sont proposés par l’artiste auxerroise - elle est diplômée de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris – à l’occasion de cette exposition printanière de belle facture qualitative, installée jusqu’au 02 juin à l’espace MOUV’ART à Auxerre. On y voit une série de linogravures et de gravures sur bois anciennes, réalisées entre 1990 et 2006. Des œuvres qui sont quasi inédites pour les amateurs d’art car elles sont restées très longtemps dans les tiroirs de l’artiste, les ayant très peu exposées. A ne manquer sous aucun prétexte pour mieux comprendre une créatrice pudique…et à l’imaginaire très fécond.

 

AUXERRE : C’est une façon pour elle de renouer des liens et de retrouver des fils conducteurs. Avec la créativité qui ne l’a jamais quittée ? Avec le passé où l’on sent poindre un zeste de nostalgie à l’évocation de ce travail intense qui court sur plusieurs années entre deux décennies ? Avec son public, aussi, pour lui montrer ce que sont des œuvres réalisées à partir de la technique de la linogravure et la gravure sur bois ? Une quarantaine de pièces trônent en bonne place dans cet espace idoine et savamment mis en lumière, pour les pratiquants des arts de la région, qu’ils soient peintres, sculpteurs, photographes, céramistes, etc. L’espace MOUV’ART, tout un symbole et du dynamisme jusqu’à son appellation ! Du mouvement dans les arts, la belle affaire en somme pour s’attirer la sympathie du public.

Interrogée alors qu’elle entame sa première journée de présentation, l’artiste explique la finalité de son travail, fait de récurrence et de diversité quant à l’usage des médiums. Depuis le dessin jusqu’à la broderie (on en aperçoit installées sur les cimaises plusieurs illustrations), de la gravure, aussi, qui lui permet d’autres cheminements créatifs et intellectuels.

« La gravure réinvente l’espace de mon dessin, souligne-t-elle, car je suis quelqu’un qui a toujours beaucoup dessiné. Et cette gravure représente un complément de travail à ces différentes périodes, même si aujourd’hui je ne la pratique plus beaucoup… ».

 

Une source d’inspiration pour l’une de ses œuvres : un tableau de GAUGUIN

 

Au fil de cette intéressante rétrospective, où se détache du regard des choses très colorées et de belles illustrations de la gravure sur bois, le visiteur s’immerge dans ce travail très minutieux voulu par une artiste qui aborde plusieurs thématiques dont la représentation du corps et sa protection. Une vision très intimiste, parfois, entre l’homme et l’animal. Le thème de la maison, rassurant, n’est pas oublié non plus.

Ici, l’on découvre une pièce inspirée d’une œuvre de Paul GAUGUIN, « La Femme et le Renard ». Commentaires de l’intéressée…

« C’est au cours d’une résidence à laquelle j’ai pris part à La Napoule que je me suis concentrée sur ce tableau, explique Florence MERCIER, c’était en 1991… ». Un résultat admirable.

Un peu plus loin, un tableau qui rappelle des graffitis. « J’ai toujours été très sensibilisée aux signes graphiques, confirme-t-elle, l’objet m’a également inspiré entre abstraction et figuration dans les années 90. Le corps humain est très présent dans mes travaux… ».

 

 

Une histoire de déclic et de fil…

 

On le constate ensuite sur de petites toiles, intimistes, où ce corps humain est une source de créativité sans fin pour l’artiste. « Ce thème fait ressortir mes émotions comme un journal tenu au jour le jour à l’époque… ».

Une période où parallèlement à ses linogravures, Florence MERCIER effectuait une série de dessins sur des feuilles de livre pour raconter le plus profond de ses pensées.

Aujourd’hui, ayant passé un cap, la diplômée des Beaux-Arts de Paris ressent le besoin de montrer ce travail éclectique et si riche, longtemps caché.

« Oui, il y a eu un déclic en moi, confie-t-elle, une façon de rejoindre les époques qui ont été toujours très différentes. Il me fallait trouver un fil conducteur à tout ça… ».

Un fil très important pour elle par rapport au trait du dessin. « On le retrouve même dans l’une de mes linogravures avec une œuvre qui s’appelle « Le Fil »…. ». Tout simplement.

Trouver des liens en harmonie pour donner du sens aux choses et à sa vie, c’est ce fil d’Ariane qui s’apparente au trait du destin…que souhaite partager avec le public une Florence MERCIER à découvrir ou à redécouvrir sans modération…

 

En savoir plus :

Exposition Florence MERCIER (linogravures et bois)

Espace MOUV’ART

Du 21 mai au 02 juin 2024

2 Rue de l’Yonne

89000 AUXERRE

Entrée libre,

Vernissage le vendredi 24 mai à 18 heures

Ouverture du mardi au dimanche de 14h à 18h.

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Après leur sacre de la veille au soir à l’Abbé-Deschamps et avant la grande fête populaire organisée place de l’Arquebuse en leur honneur, les joueurs de l’AJ Auxerre ont fait un détour par la préfecture samedi matin, répondant à l’invitation de Pascal JAN, qui ne cachait pas son plaisir à recevoir les champions 2024 de Ligue 2. Le plus étonnant étant qu’en dépit du palmarès qu’on lui connaît, c’était la première fois que le club était ainsi invité dans l’ancien palais synodal…

AUXERRE : C’est sous les applaudissements que les joueurs, entourés de leur actionnaire James ZHOU, du président du club, Baptiste MALHERBE, ainsi bien sûr de leur entraîneur, Christophe PELISSIER et d’une partie du staff ont foulé la pelouse des jardins de la préfecture en toute fin de matinée ce samedi. Pour beaucoup, la nuit aura été courte, voire inexistante et en dépit de la grisaille du ciel, les lunettes solaires étaient de circonstance pour masquer les yeux fatigués ! Mais le sourire était toujours là ; celui d’une bande de « gamins » pas peu fiers de remonter ainsi en Ligue 1, un an tout juste après avoir connu la gifle de la relégation !

 

Une illustration parfaite de l’exemplarité

 

Le préfet de l’Yonne n’aspire sans doute pas à occuper un jour la fonction suprême, mais c’est en songeant à tous ces sportifs nationaux reçus par le président de la République en son palais, que Pascal JAN a eu l’idée d’inviter les champions icaunais à la préfecture : « certes, c’est plus modeste qu’à l’Élysée, je le concède… ».

L’ancien étudiant de sport-études qui se souvient dans sa prime jeunesse avoir été approché pour intégrer un « certain » centre de formation cher à Guy ROUX, n’a pas manqué dans son discours, de saluer le parcours d’une équipe à ses yeux exemplaire et participant par ses victoires, au rayonnement de tout un territoire : « à travers vos résultats, que ce soit pour vos supporters et plus globalement, pour les Auxerrois et tous les Icaunais, il y a une identité, l’affirmation d’un destin commun… ».

Associer le public au titre de « champion » n’est pas encore à l’affiche des instances footballistiques nationales et le préfet de l’Yonne le regrette : « vous avez un public exceptionnel, fidèle, répondant toujours en nombre, avec des records d’abonnés et de guichets fermés, un socle extrêmement fort pour continuer vos exploits sportifs. Un public qui croit en vous… ».

Saluant au passage une exemplarité de comportement tout au long de la saison, que le responsable de la sécurité publique dans le département ne pouvait qu’apprécier à sa juste valeur.

 

 

 

Concilier le sport de haut niveau, l’environnement et les enjeux stratégiques

 

Même tonalité dans les propos du premier vice-président du Conseil départemental Grégory DORTE, représentant Patrick GENDRAUD soufrant : « ce club est unique et sur un bassin de vie de 40 000 habitants, vous êtes vraiment l’étendard de tout un département… ».

Au point de souhaiter accoler un jour au stade le nom de « l’Yonne », en remplacement de celui qu’on lui connaît ! Pas certain que l’abbé là-haut sur son nuage soit d’accord ! Le destin du maire d’Auxerre est-il lié à celui de l’AJA… ? Nul doute que la remontée du club en Ligue 1 ne pourra que jouer en faveur des projets portés par Crescent MARAULT et son équipe pour l’avenir d’Auxerre : « il nous faut être déterminés, l’enjeu étant d’essayer de concilier à la fois le sport de haut niveau, l’environnement, les enjeux stratégiques d’un territoire et je pense qu’aujourd’hui les planètes sont alignées… ».

Avec toutefois cette interrogation que ne manqueront pas de souligner ses opposants : « j’espère que l’on sera aussi efficaces que vous l’avez été pour remonter en Ligue 1… ».

 

 

Une entorse à la vie stricte des sportifs, gougères et crémant en mains !

 

Invité à prendre la parole, le président de l’AJA, Baptiste MALHERBE, évoquant une saison « historique et mémorable », s’est attaché lui aussi à saluer les joueurs et pas seulement pour leurs succès sur le terrain : « je tiens à souligner leur attitude et les valeurs qu’ils ont incarné. C’est un vrai plaisir de les accompagner car au-delà d’être de grands sportifs, ce sont vraiment de belles personnes… ».

Le mot de la fin revenait à Christophe PELISSIER, qui se projette déjà dans l’avenir et rêve d’autres ambitions pour son équipe : « revenir ici l’an prochain avec un autre titre… ». Celui de champion de l’élite ? Chiche !

Mais pour l’heure, place aux photos et aux dédicaces. Une séance à laquelle la « bande à JUBAL » s’est prêtée sans retenue et avec le sourire, pour le plus grand bonheur des invités présents, avant de s’accorder quelques accrocs au régime sportif, gougères et verre de crémant en mains, à l’image de Gauthier HEIN, grand artisan de la remontée du club en division supérieure. Mais ce n’est pas tous les jours que l’on peut à la fois fêter la remontée, le titre de champion de Ligue 2 et celui de « meilleur joueur de L2 » aux Trophées UNFP… Chapeau bas et ballon haut !

 

Dominique BERNERD

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil