Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Depuis le mois de mai, les activités de l’association « La RECYCLERIE » sont opérationnelles sur le site destiné à l’accueil du public à Toucy. Lieu de vente et de réparation d’objets hétéroclites sauvés de la destruction car potentiellement utilisables, cet espace acquis par la Communauté de communes de Puisaye Forterre a pour vocation de se développer au fil de ces prochains mois. Outre le volet environnemental, l’association poursuit des objectifs à caractères sociaux (la réinsertion professionnelle de personnes en difficulté) et économiques (la promotion de l’économie sociale et solidaire et le développement des circuits courts). Interpellée par les responsables de la structure, la région Bourgogne Franche-Comté a dépêché plusieurs de ses techniciens sur place afin de mieux appréhender les desiderata en matière de financement et d’accompagnement pour rendre pérenne ce concept…

TOUCY : Projet bâti sur un modèle humain et économique plutôt ambitieux, le développement de la RECYCLERIE passe par un aménagement de son site d’exploitation. Accueillie depuis quelques semaines sur l’ancienne friche où exerçait autrefois la société PLOTON (vente de produits pétroliers et de carburant), la structure ne peut se projeter vers un avenir pérenne qu’en envisageant de sérieux travaux. En premier lieu, ceux qui concernent le raccordement aux différents réseaux.    

En effet, les bâtiments ne sont pas reliés à l’assainissement collectif et ne disposent pas de point d’eau à l’intérieur des locaux ni de sanitaires dans le hangar qui accueille le dépôt-vente de « La RECYCLERIE » et le local commercial, permettant à « Toucy Entraide » d’exercer ses activités. Une situation délicate par ces fortes chaleurs pour les personnes qui y exercent leur travail.

Une enveloppe de travaux évaluée à 142 000 euros…

D’autres aménagements sont souhaités par l’association. Ils englobent la création d’une place de stationnement destinée à recevoir avec aisance les personnes à mobilité réduite, l’installation d’un compteur électrique avec la présence de sous-compteurs, mais aussi le remplacement de la toiture du hangar par du bac acier. Enfin, une correction des défauts d’étanchéité sur la toiture de l’ancien local commercial semble indispensable.

L’enveloppe globale de ces travaux s’élève à 142 000 euros. Les premières estimations font état des budgets suivants poste par poste : 40 000 euros destinés à l’assainissement ; 32 000 euros pour le désamiantage de la toiture auxquels il est nécessaire d’ajouter 50 000 euros pour la pose du nouveau toit en bac acier ; l’installation des points d’eau et des sanitaires supposeraient une enveloppe de 8 000 euros ; la mise aux normes des installations électriques engendrerait 5 000 euros de frais ; quant à l’aménagement de la voirie et des réseaux divers, il en coûterait 7 000 euros.

Une fois que le programme de travaux à réaliser a été arrêté et validé, une aide au titre de la DETR et du DSIL a été sollicitée auprès des services de l’Etat sur la base de ce relevé de travaux.

La Communauté de communes de Puisaye Forterre, présidée par Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, avait reçu les sollicitations des responsables de l’association, suite à leur désir d’installer un second site à Toucy, après le succès observé sur celui originel de Saint Amand en Puisaye, en début d’année. Recherchant un endroit approprié pour accueillir la structure, un espace d’accueil (l’actuel) fut identifié grâce à la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne qui en était le propriétaire. Ne souhaitant pas le louer, l’organe consulaire céda ce terrain à la Communauté de communes de Puisaye Forterre le 25 janvier. Coût de l’opération : 100 000 euros avec l’aide de l’Etat. Toutefois, la CC de Puisaye Forterre proposera un bail locatif à l’association dès le mois de mars 2019.

Le poids de la région Bourgogne Franche-Comté dans le projet…

Disposant d’une compétence économique importante, la Région a été tout naturellement sollicitée par la structure associative, réunie sous l’entité « La CALIFORNIE », créée en mars 2018 et dont le rôle est de coordonner et d’animer le lieu commun. Ses responsables, Nicolas BOUSSENEAU, président, Juliette SIX (La RECYCLERIE) et Johanne GRIECO (Toucy Entraide), ont pu ainsi expliquer aux délégataires de l’institution régionale lors de cette visite les tenants et aboutissants de leurs projets respectifs et communs.

Le site de Toucy développe de nouvelles filières économiques notamment la récupération de matériaux pouvant servir à la construction. D’autres associations (« Bonjour Cascade ») répondant aux critères de l’ESS (Economie sociale et solidaire, voire de l’économie circulaire) partagent les lieux sous la responsabilité de La RECYCLERIE et en accord avec la Communauté de communes encline au développement de nouvelles initiatives créatrices d’emplois et de valeur ajoutée pour le territoire.

A ce titre, La RECYCLERIE salarie à l’heure actuelle une personne à temps partiel sur une mission administrative. L’optimisation du site de Toucy aura comme conséquence de consolider ce poste en lui augmentant le temps de travail et surtout à terme de créer de nouvelles opportunités pour des collaborateurs souhaitant rejoindre le projet.

Quant à la friche existante (plus de 5 000 mètres carrés de terrain), elle intègre déjà le futur de ce projet avec la création de pôles pédagogiques autour de la céramique et de l’ocre mais également l’existence d’ateliers incitant à la pratique de la culture raisonnée de certains produits bio. Les hypothèses ne manquent aujourd’hui pas dans les têtes créatives des responsables de cet ensemble de compétences à déployer sans retenue.

Désireuse d’accompagner avec son ingénierie et dans le cadre des plans de développement financier actuels cette initiative économique porteuse d’emplois, la région Bourgogne Franche-Comté a pris bonne note de ce projet protéiforme intéressant pour l’essor de la Puisaye Forterre.

Quand les sciences et les techniques sont au service des soins du corps et de l’âme. La nouvelle scénographie du Musée hospitalier de l’établissement sanitaire du Tonnerrois offre de manière chronologique une découverte enrichissante et insolite des collections, jusque-là conservées pour la plupart dans les réserves…

TONNERRE : Il aura fallu tout déménager ou presque durant quelques semaines pour que la physionomie du Musée hospitalier soit enfin présentable au jour J de l’ouverture officielle, c’est-à-dire le samedi 01er juillet. Retraçant 700 ans d’histoire, les collections de pièces hétéroclites montrent les évolutions chronologiques de ces ustensiles si précieux permettant de prodiguer des soins aux malades qui n’avaient d’autres choix de fréquenter ces lieux.

Au deuxième étage du bâtiment, celui du Pavillon DORMOIS, des pièces du XVIème siècle appartenant aux comtes de Tonnerre ou à l’Hôtel-Dieu se côtoient parmi un univers qui sait les mettre en valeur. L’art religieux se mêle au matériel médical. Le temps de la prière se conjugue à celui de la thérapie et des soins. Des reconstitutions offrent une vision réaliste d’un bloc opératoire de l’époque ou d’une chambre de malade. Le visiteur peut apprécier la kyrielle d’instruments servant à la pratique de la chirurgie, confinés dans leurs vitrines.

Qu’il soit guidé ou en  individuel. Il y verra aussi une copie de « L’adoration des mages » attribué à Jérôme BOSCH en 1514. Il lui en coûtera dix euros pour changer d’époque et se faire sa propre opinion sur la pratique des soins au cours de cette très longue période couvrant les sept cents ans d’histoire de cet édifice somptueux dont l’Yonne peut s’enorgueillir de posséder…

Au terme de la saison écoulée, le speaker officiel du club de football professionnel de l’Yonne, Marcel BAUDIOT, faisait valoir ses droits à un départ bien mérité après de nombreuses années à ce poste clé de l’animation d’avant match. Pour lui succéder, les dirigeants de l’AJ Auxerre ont jeté leur dévolu sur l’une des voix vedette de l’antenne icaunaise de France Bleu, Mathieu MONTELS, supporter depuis toujours des sportifs bourguignons…

AUXERRE : Immergé dans le grand bain des événementiels au soir de la présentation de l’équipe première aux partenaires (il a déjà l’expérience de ce type de rendez-vous depuis cinq ans au sein de l’univers radiophonique), Mathieu MONTELS n’a pas failli dans sa prise de parole initiale face aux suiveurs du club de Ligue 2.

Véritable maître de cérémonie de cette soirée de gala où furent accueillies sur l’estrade les 23 composantes de cet effectif ambitieux et leurs encadrants, l’animateur de France Bleu Auxerre a su dérouler avec professionnalisme et sérieux le fil conducteur de cette manifestation.

Aux côtés du président Francis GRAILLE, du directeur général, Baptiste MALHERBE et de Cédric DAURY, directeur sportif, la « voix » de la radio bleue départementale a pu tester avec efficience ses capacités à se faire entendre des fidèles aficionados de ce club mythique qu’il vénère depuis l’épopée de 1996, synonyme de succès au plus haut niveau pour l’AJA.

Des ponts naturels et étroits entre le métier d’animateur et de speaker…

En fait, et il l’avoue avec cette humilité qui le caractérise, Mathieu MONTELS baigne dans l’univers du football depuis sa prime jeunesse. Expliquant qu’il a toujours gardé un œil vigilant sur les résultats du club fétiche de l’Yonne même quand il exerce son métier d’animateur radio au sein de ce vaste réseau que représente celui de France Bleu en France, soit 45 stations départementales réparties aux quatre coins de l’Hexagone.

Affecté à l’équipe animation de France Bleu Auxerre depuis trois ans, le garçon s’est porté volontaire pour jouer les speakers du club. « J’ai eu des contacts avec les dirigeants du club et après discussion, le choix s’est porté sur moi, explique sobrement Mathieu MONTELS. En fait, le métier de speaker possède beaucoup de points communs avec celui d’animateur radio. C’est une excellente opportunité d’exploiter mon savoir-faire et de découvrir un nouvel univers… ».

Très enthousiaste à l’idée de débuter la nouvelle saison dans ce rôle si spécifique, Mathieu MONTELS désire amener de nouvelles choses à l’AJ Auxerre dans cet exercice de communication à part entière. Il souhaite également faire de son mieux pour répondre aux attentes des supporters du club afin de dynamiser l’ambiance le jour des matches et les animations qui en découleront…

Spécialiste de la communication visuelle à destination des collectivités et des entreprises depuis près de trente ans grâce à son enseigne COVER PRINT, la SARL DEM’COM va accroître ses potentialités commerciales et élargir sa zone de chalandise sur le département de l’Yonne dès le 30 juillet prochain. La structure dirigée par Georges CARLIERE procède en cette période estivale au rachat de l’une des vitrines de la franchise nationale PANO SIGN’SERVICE implantée depuis 2001 à Auxerre. Offrant ainsi de sympathiques perspectives pour l’entité acquéreuse de mutualiser les moyens humains et logistiques sur différents bassins économiques…

AUXERRE : C’est un été qui ne permet pas d’instant de dilettantisme pour le gérant majoritaire de la SARL DEM’COM, Georges CARLIERE. D’ici quelques jours, l’entrepreneur de Joigny officialisera de manière définitive l’acte d’acquisition de l’ancienne structure auxerroise de la franchise nationale, PANO SIGN’SERVICE.

Portée depuis 2008 par son gérant, Aurélien MICHOUX, cette structure positionnée dans la vente de produits adhésifs destinés à la communication et au marketing changera de main. Mais, pas d’objectifs en ce qui concerne sa stratégie de conquête de nouveaux marchés. Bien au contraire, la SARL DEM’COM exploite déjà une enseigne reconnue dans le landerneau régional, la société COVER PRINT qui rayonne principalement au centre du territoire icaunais, mais également vers le Sénonais et dans le Loiret limitrophe, notamment sur le bassin de Montargis.

Elargissement du champ d’action et possibilité d’embauches…

En se créant par ce rachat l’opportunité de s’ouvrir plus aisément les zones de chalandise de l’Auxerrois, du Chablisien et du sud de l’Yonne, Georges CARLIERE capitalise sur une mutualisation des moyens humains, techniques et logistiques, concentrés depuis ses deux plateformes exécutives, celle fonctionnelle de Joigny et dès le 03 septembre après quelques aménagements du site, à Auxerre.

En outre, cette convergence d’intérêt devrait se traduire par l’optimisation de l’emploi au sein de l’entité avec l’ouverture de nouveaux postes. Parmi lesquels : un opérateur PAO, un collaborateur affecté à la gestion de l’accueil et de l’administratif, et un technicien poseur. Le service commercial étant assuré par le gérant lui-même… Précisons que la reprise de l’agence PANO SIGN’SERVICE englobe la poursuite du contrat professionnel de l’actuel employé.

Grâce à cette force de frappe dynamique, la nouvelle gérance de l’établissement qui conservera par ailleurs son identité liminaire du fait de sa licence de marque, tablera sur une hausse de l’actuel portefeuille clientèle. Disposant de deux ateliers de production de 600 mètres carrés (Joigny et Auxerre), le site auxerrois de la Rue de Preuilly, une fois réorganisé, permettra d’élargir le champ d’investigation à la fois sur l’angle commercial mais aussi en démultipliant la gamme de prestations et services destinée aux collectivités et aux professionnels, sans omettre les particuliers.

Une nouvelle orientation professionnelle pour l’ancien gérant…

A l’instar de COVER PRINT, qui continue le développement de son chiffre d’affaires, évalué à 400 000 euros annuels, PANO SIGN’SERVICE Auxerre proposera la pose de film bâtiment solaire, des panneaux grand format, de l’enseigne bandeau et textile, des objets publicitaires, du covering de véhicule ou encore de la décoration de commerces.

Sachant que les deux structures qui n’en feront plus qu’une seule au plan managérial et stratégique interviennent sur la décoration murale, le marquage au sol ou l’habillage des flottes de véhicules professionnels.

Quant à l’ancien gérant de PANO SIGN’SERVICE, Aurélien MICHOUX, il réfléchit à sa reconversion professionnelle. Après dix années de bons et loyaux services dédiés à la franchise nationale, il a décidé de prendre du recul. Il profitera de cette période estivale pour peaufiner de nouveaux challenges qui l’attendent dès la rentrée. Sans doute avec une orientation qui sera diamétralement opposée à celle de la commercialisation de produits adhésifs dans le domaine de la communication et du marketing…

C’est sous le regard avisé de nombreux partenaires du club que s’est déroulée l’une des dernières séances d’entraînement estivales à l’abbé Deschamps, devant permettre aux coaches de jauger l’état de forme de leurs ouailles. Malgré la défaite enregistrée face à Troyes, descendu de Ligue 1 en fin de saison, sur le score de deux buts à rien dans le dernier match de préparation, les hommes de l’entraîneur franco-uruguayen, Pablo CORREA, nourrissent, il est vrai, de sérieuses ambitions avant la reprise de la compétition ce vendredi 27 juillet sur le terrain du Valenciennes FC…

AUXERRE : Le bilan des matches préparatoires de cette avant-saison peut laisser de nombreuses raisons d’espérer avant la reprise de ce championnat très difficile qu’est celui de la Ligue 2. Cinq rencontres étaient programmées dans cette période estivale, peu encline à pratiquer du beau jeu en raison de la chaleur caniculaire, de l’absence de condition physique optimale et du manque d’automatisme entre anciens et nouveaux joueurs.

Au compteur, on relèvera deux victoires, deux nuls et une défaite. La dernière datant de ce vendredi 20 juillet face à l’un des prétendants sérieux à l’accession parmi l’élite, le club de Troyes, qui ne cesse depuis quelques années de pratiquer l’ascenseur entre ces deux niveaux de référence. Pour autant, le moral est orienté vers le beau fixe au sein du club Icaunais. Les 23 joueurs qui composent l’ossature de l’équipe première se disent prêts à en découdre avec une relative impatience.

Le style CORREA pourrait faire mouche cette saison…

Après le stage de remise en forme organisé durant plusieurs jours dans la région ibérique de Figueras, Pablo CORREA et son staff sont revenus en Bourgogne avec un certain nombre de certitudes, une base de travail convenable et un état d’esprit en parfaite cohésion avec le projet initial qui sera décliné cette saison.  

« Nous avons parlé de tactique, de stratégie à mettre en place tant sur le plan offensif que défensif, et de solidité au niveau du mental… devait confier le coach auxerrois à la tribune face aux partenaires entrepreneuriaux invités à cette séance d’entraînement ».

C’est un coach heureux d’entamer une saison pleine avec son nouveau club de prédilection, après celui de l’AS Nancy Lorraine, qui a pu s’exprimer avec son humilité habituelle.

Le style CORREA s’imposera-t-il cette année en faisant recette au gré des obstacles proposés durant cette Ligue 2 aux compétiteurs ? Peut-être ! Le club nord-bourguignon a achevé la seconde partie de ce championnat à la 7ème place sur les vingt prétendants au Graal suprême, soit in fine en occupant une onzième position au terme de l’épreuve finale. Laissant aux observateurs un sentiment de progression et de belles perspectives à venir dès la prochaine saison.

Fait d’humilité, de travail, de cohésion de groupe, le style CORREA apparaît comme la nouvelle marque de fabrique du club auxerrois. Une philosophie dans l’approche du jeu et de la conquête sportive qui a su sensibiliser cette saison les partenaires historiques des milieux institutionnels et économiques qui soutiennent l’AJA pour tenter de redorer son blason. 

C’est pourquoi ils eurent la primeur de ces derniers rendez-vous de reprise en main avant le démarrage du championnat et qu’ils furent présents en nombre pour assister à la soirée de présentation officielle qui s’en suivit (voir article spécifique). Avant peut-être de célébrer d’autres moments forts au cours de cette future saison…c’est tout le bien que l’on peut souhaiter au président Francis GRAILLE et aux membres de son équipe dirigeante.

Articles

Bannière droite accueil