Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

« Nous allons poursuivre l’aventure et faire encore mieux la prochaine fois… ». En étoffant le comité de pilotage de la course de deux personnes supplémentaires, Jérémy MAISON confirme ce qu’il avait déclaré au lendemain de la première édition de la Classique cycliste de Puisaye-Forterre : « je pense déjà à l’épreuve de l’année prochaine… ». Le président du Vélo Club de Toucy fera appel également à une agence de communication afin de mieux valoriser l’évènement et ses sponsors en 2023…

 

AUXERRE : C’était l’un des temps forts de l’assemblée générale du club sportif de Puisaye accueillie dans les locaux de l’un des partenaires, le siège de GROUPAMA Yonne. Avec au menu : la présentation des perspectives évolutives de la troisième édition du classique parcours cycliste qui sillonne les belles routes de cette partie occidentale de l’Yonne. Un rendez-vous que les férus de la « petite reine » ont déjà biffé en toute logique sur leurs agendas : le 24 septembre prochain. 170 kilomètres de routes vallonnées, de courbes, et de faux plat à se mettre dans les muscles à la force des mollets ! Une course qui n’est vraiment pas faite pour les enfants de chœur !

 

Des modifications notoires à relever pour l’édition 2023…

 

Baptisée « Souvenir Philippe GERBAULT », en mémoire du regretté président du VCT trop tôt disparu et ce de manière tragique sur une petite route de Puisaye à l’été 2021, la compétition accueille la fine fleur des coureurs espoirs du circuit hexagonal et quelques jeunes pousses étrangères ayant choisi la voie du professionnalisme. Un plateau fort de 130 prétendants à la victoire finale, au terme d’une journée impitoyable pour les organismes mais pas ordinaire à vivre au cœur de la Puisaye.

Bref, l’élite nationale en totale immersion dans un secteur de l’Yonne où les pièges et les surprises peuvent être nombreux à franchir.

Devant les partenaires et les suiveurs de l’association, Jérémy MAISON a évoqué longuement l’ossature de cette future édition. Même si le parcours emprunté sera à l’identique de celui de cette année, plusieurs modifications notoires sont à signaler parmi la feuille de route dévoilée par le jeune président du club.

 

 

L’expertise et la communication, deux nouveaux atouts entrent dans le jeu…

 

Primo, le comité de pilotage de la course va se renforcer de deux nouvelles personnes dont l’expérimenté Laurent RIOTTE – il est le fils de Raymond ancien coureur professionnel, équipier de Raymond POULIDOR, Jacques ANQUETIL ou Bernard THEVENET – et coordinateur sportif auprès de l’équipe cycliste nationale, COFIDIS.

Secundo, un effort important sera fait sur la communication cette année. D’une part, pour y valoriser l’existence de l’évènement de la manière la plus exhaustive sur l’ensemble du territoire. D’autre part, pour y placer les partenaires sous la lumière. On pense alors à la Banque Populaire, GROUPAMA, entre autres mais aussi à la Région, au Département ou encore la Communauté de communes de Puisaye-Forterre, cette dernière finançant le maillot officiel de la course.

A l’arrivée, à l’instar des autres soutiens de cet évènement, Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, son président, ne manque jamais l’occasion de se retrouver sur le podium où l’attend la remise des prix aux vainqueurs…

Pour accroître cette volonté de mieux communiquer, Jérémy MAISON missionnera une agence spécialisée dans le domaine pour dynamiser l’attractivité de l’évènement.

D’ailleurs, d’autres surprises ne sont pas à exclure pour renforcer la notoriété d’une épreuve qui semble vouloir s’inscrire dans la durée avec de la qualité et du professionnalisme…

 

Thierry BRET

 

 

 

Le temps des félicitations. De la remise des récompenses, aussi, symbolisées par le fameux diplôme, traduisant l’obtention du précieux sésame estudiantin, c’est-à-dire le BTS. Qu’il soit le fruit d’un cursus propre à la filière notariale ou celui résultant d’une initiation pédagogique aboutie ayant le commerce international pour attrait. Le pôle d’enseignement supérieur du complexe scolaire lassalien aura vécu un moment fort avec la distribution de ces accessits, où les deux sections étaient réunies pour la première fois…

 

AUXERRE: Existe-t-il un dénominateur commun entre les étudiants ayant opté pour le cursus menant aux métiers du notariat et ceux qui suivent les cours théoriques les initiant aux rudiments du commerce international ?

Même si les deux filières semblent éloignées l’une de l’autre sur le papier – et encore que puisque la connaissance du droit et de ses usages correspond sans doute à un socle de savoirs qu’il est bon de maîtriser par tout bon commercial se respectant -, on ne peut répondre à cette interrogation que par l’affirmative.

Depuis que la cérémonie protocolaire de la remise des diplômes de ces deux sections BTS accueillies au sein du groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle, s’est tenue dans les règles de l’art, la convivialité en sus.

 

 

Le principe du « en même temps » en mode pédagogique !

 

Pour la première fois, en effet, la direction de l’établissement avait décidé de remettre les distinctions honorifiques aux lauréats de ces deux filières de manière successive lors de la même animation. Une façon concrète de pratiquer le principe du « en même temps », version pédagogique !

On n’en était d’ailleurs plus à une innovation près puisque la cérémonie se déroulait dans le bâtiment flambant neuf qui reçoit désormais en ses murs le foyer réservé aux élèves de l’enseignement supérieur.

Responsable de l’établissement, François-Xavier WILLIG eut des mots agréables à l’endroit de ces jeunes diplômés dont 80 % d’entre eux poursuivent leurs études dans des cycles supérieurs de type école de commerce, IFAG, Masters, etc.

« Votre réussite, devait-il souligner, est aussi celle de vos enseignants. Vous avez connu des joies, des épreuves, des doutes, et parfois quelques recadrages nécessaires. Mais, toujours, vous avez eu nos encouragements et notre confiance… ».

 

 

De l’audace, de l’estime de soi et de la confiance : les recettes de l’avenir …

 

Des propos que devaient confirmer quelques instants plus tard Céline MARTI, directrice du pôle estudiantin. « Je suis tellement heureuse aussi de voir vos visages sans les masques ! ».

Il est vrai que durant deux ans, les étudiants des deux sections BTS durent composer avec la pandémie et ses contraintes. Pas toujours du meilleur effet pour vivre en parfaite quiétude son cheminement scolaire.

François-Xavier WILLIG brossa un contexte conjoncturel complexe où se projeter vers l’avenir est « peu alléchant ». Mais, sans sombrer dans le pathos, le « patron » du groupe scolaire privé réserva sa conclusion vers l’enthousiasme et la prise de responsabilités de cette jeunesse pleine d’audace.

 

 

 

« Vous devez prendre confiance en vous, avancer, grandir, dans l’estime de soi et le respect des autres, en autonomie. C’est à vous de prendre en charge le monde à venir et de poursuivre votre chemin dans les études ou en intégrant la vie active… ».

De la vie professionnelle – ce qui est dans la lumière blanche à l’autre bout du tunnel !- il en sera aussi question avec les témoignages apportés par les anciens diplômés, revenus sur le site prêcher la bonne parole, moult exemples à l’appui. Certains ont intégré de belles aventures en entreprise, façon start-up, d’autres vivent même leurs rêves les plus fous à l’autre bout du monde, exerçant un métier dans l’aéronautique !

Le tout servi sur un plateau d’argent devant les familles des lauréats mais aussi de celles et ceux qui débutaient leur cycle en BTS et qui n’en demandaient pas tant !

La meilleure des façons pour souhaiter un avenir radieux pour tous ces jeunes gens, en faisant fi de la morosité ambiante…

 

Thierry BRET

 

 

Principe de base élémentaire de la rencontre, faire connaissance. Sous l’égide de la concertation citoyenne, chère aux trois animateurs de la session : soit la conseillère régionale Isabelle POIFOL-FERREIRA et les deux élus de l’opposition auxerroise, Sophie FEVRE et Mani CAMBEFORT. Lors de cette seconde séance publique de « Vivre l’Auxerrois », différentes thématiques seront abordées. L’examen des missions et compétences ainsi que leurs répartitions entre la communauté d’agglomération et la municipalité. Mais aussi, le bilan de ce qui se fait et de ce qui se dit au sein de ces deux organes institutionnels…

 

AUXERRE : Partant du simple postulat qu’il n’existe guère d’opportunités aujourd’hui de pouvoir s’exprimer librement entre les organes décisionnels de la Ville, de l’Agglomération et les administrés – une vision qui est soutenue par les représentants de l’opposition de la majorité actuelle à l’origine de ce concept -, « Vivre l’Auxerrois » a été portée sur les fonts baptismaux à l’automne 2021.

Arguant qu’il est bon de retrouver les principes de la démocratie participative – elle s’exerçait lors du mandat précédent sous l’ère du socialiste Guy FEREZ par le biais des conseils de quartier désormais supprimés -, il a donc été créé cette structure associative, ouverte à tous, reposant sur la défense des solidarités, de la citoyenneté et de l’écologie.

 

Un laboratoire d’idées et de réflexions ouvert à bien des domaines…

 

Une association qui s’inscrit résolument dans la case politique du fait qu’elle s’occupe de la cité. Mais, nullement dans le sens « politique » politicien du terme que l’on connaît si bien. Dont les trois chefs de fille sont la conseillère régionale Isabelle POIFOL-FERREIRA, ancienne adjointe de la Culture à la Ville d’Auxerre – elle appelle de ses vœux à l’alternance politique en 2026 -, Sophie FEVRE, élue communautaire et municipale d’opposition ainsi que Mani CAMBEFORT qui présente un profil similaire. Ce dernier lors de sa présentation s’alignera sur les propos tenus par la conseillère régionale de divers gauche en rappelant que cette nouvelle entité apparue il y a peu dans le paysage de la réflexion citoyenne locale pouvait représenter un véritable creuset de suggestions et d’idées nouvelles à défendre en vue d’une éventuelle alternance.

Face aux trois interlocuteurs, une trentaine de personnes écoutait attentivement les éléments informatifs transmis lors de cette séance. En premier lieu, il fut question des conseils communautaires et municipaux en explorant les grands items qui y sont traités régulièrement. A savoir la hausse de la fiscalité, la transition écologique, la mobilité. Le volet économique ne fut pas occulté pour autant. Notamment la vente de parcelles de terrain tant dans la zone artisanale de Venoy que celle d’Appoigny qui suscite bon nombre de réflexions et d’interrogations de la part des élus de l’opposition.

 

Ne pas brûler les étapes même si 2026 est dans toutes les têtes…

 

Un chapitre concernait également le bilan des grandes réalisations de la majorité actuelle depuis son accession au pouvoir au printemps 2020. Provoquant une moquerie volontaire du premier fédéral du Parti Socialiste, Mani CAMBEFORT, pour qui « les sanisettes ne s’inscrivent pas parmi les grandes priorités du mandat ! ».

Parmi les autres thématiques de la soirée, accueillie salle Anna, on relèvera la présentation des missions régaliennes assurées par l’Agglomération et celles de la Ville, afin que chacun des citoyens présents comprenne bien le rôle et les prérogatives de chacun de ces organismes institutionnels.

Des post-it – ces fameux petits bouts de papier jaune ! – circulèrent ensuite parmi l’assistance à la manière d’une réunion affairiste du BNI afin que chacun puisse y écrire un mot selon les vertueux principes d’un exercice collaboratif.

L’objectif étant de récolter des idées collégiales sur le traitement des déchets, le développement économique ou encore la gestion de la petite enfance.

De l’aveu de Mani CAMBEFORT, le cycle de ces réunions participatives va se poursuivre en 2023, au rythme d’un rendez-vous trimestriel, en faisant émerger de nouvelles idées et préconisations pouvant constituer ensuite une liste de données alternatives – la base élaborée d’un programme peut-être – avant les futures échéances électorales des municipales 2026.

Toutefois, devait insister le premier fédéral du PS de l’Yonne, « on est toujours dans le mandat actuel ! ».

Une façon de bien recadrer les choses sans en brûler les étapes. Mais, a contrario, de construire patiemment un réceptacle où toutes les idées et initiatives sont bonnes à prendre, en préparant l’avenir…

 

Thierry BRET

 

Plus que quarante-huit heures de patience ! Mais, c’est promis : tout sera fin prêt pour accueillir dans les meilleures des conditions passants, badauds et clients qui fréquenteront la rue de Paris à partir de ce samedi 10 décembre. Le traditionnel stand de crêpes – mais pas que ! - aura le privilège de régaler petits et grands avec large nappage de confiture et crème fondante aromatisée au chocolat ! L’Association Porte de Paris, elle fédère commerçants, artisans et riverains de ce point névralgique du cœur de ville auxerrois, donnera le ton de ces fêtes de fin d’année…

 

AUXERRE : C’est désormais une habitude. Elle nous revient avec ses lumières, ses cadeaux, ses dégustations, sa joie de vivre, à l’époque bénie de Noël ! Les adhérents de l’Association Porte de Paris, structure regroupant artisans, commerçants et riverains des rues de Saint-Germain, de Paris et du secteur du Palais de justice, proposeront différentes animations lors de cette quinzaine qui nous mènera à la célébration de la fête de la Nativité.

Crêpes et vin chaud à déguster à satiété seront ainsi préparés sur le stand spécifique positionné au niveau des numéros 123 et 125 de la rue de Paris, à la plus grande joie des familles qui désireront profiter de ce temps de répit pour souffler un peu et rêver en bonne compagnie. L’opération débutera dès ce samedi 10 décembre à partir de 16 heures. Elle se réitèrera le mercredi 14 décembre ainsi que le samedi 17 décembre et le mercredi 21 décembre.

Organisé sur l’ensemble de la journée du mercredi 21 décembre, le marché de Noël offrira l’opportunité aux Auxerrois d’effectuer leurs emplettes et autres étrennes entre la rue de Paris et celle de Dampierre, où cadeaux, produits artisanaux et denrées culinaires seront ainsi exposés dans le seul but de garnir la hôte du Père Noël avant la distribution des surprises le jour J.

Puisque l’on parle de lui, sachez que le fameux personnage portant la célèbre houppelande rouge sera de la partie, lors d’une déambulation pédestre – il va de soi, les rennes étant retournés en Laponie ! – dans la rue de Paris, entre 14h et 18h30. Prise de clichés photographiques obligatoire avec les petits qui n’auront même pas peur !

 

 

En savoir plus :

 

Le Noël de l’Association Porte de Paris

A partir du 10 décembre 2022

Avec le marché de Noël organisé le 21 décembre 2022 de 10h à 19h rue de Paris et rue Dampierre à Auxerre.

Stand de crêpes et vin chaud,

Cadeaux, artisanat et gastronomie.

Séance photo avec le Père Noël de 14h à 19h le mercredi 21 décembre.

 

Pour plus d’informations : le 06.10.37.46.72.

 

Thierry BRET

 

 

Cible prioritaire de l’atelier, le public enfantin. Celui qui est en âge de posséder un téléphone portable – rien de bien surprenant à cela dans la tranche des 9 à 14 ans – et de s’initier aux découvertes du numérique via les ordinateurs. Concept imaginé par ORANGE, cette expérience immersive est résolument ludique afin de guider les enfants vers des pratiques positives et responsables du monde virtuel. Une première dans l’Yonne qui a été vécue mercredi chez INITIACTIVE 89…

 

AUXERRE: A la question, servie en guise de préambule et posée par la déléguée régionale de Bourgogne de l’opérateur en télécommunications, quelques doigts se sont levés bien droit au-dessus des têtes blondes. Oui, certains de ces enfants possèdent déjà un téléphone portable ! Oui, les mêmes dans une grande majorité utilisent très régulièrement les ordinateurs à usage ludique, voire pédagogique !

Timides et peu diserts sur les explications justifiant leur présence dans un environnement professionnel où l’on s’occupe d’ordinaire d’accompagner et de porter des projets entrepreneuriaux, les enfants des salariés d’INITIACTIVE 89 ainsi que quelques parents ont écouté avec grand intérêt les informations fournies par la responsable régionale d’ORANGE Véronique MORLIGHEM.

Drôle de mercredi après-midi que celui-ci où ces bambins éveillés et curieux se sont donc retrouvés dans un cadre aux antipodes de leurs préoccupations premières : le milieu professionnel.

 

 

Incarner un magicien pour sécuriser les systèmes numériques…

 

Là, ils ont entendu parler de réseaux sociaux, de bonnes pratiques en utilisant les outils du numérique dont cette génération est friande et de…jeu ! Pédagogue, Véronique MORLIGHEM a abattu ses cartes : le rendez-vous concocté par l’opérateur se veut ludique. Un moment de détente, d’une durée de quarante-cinq minutes, pour mieux appréhender les risques de cette technologie qui dépend de logiques commerciales parfois trop exacerbées, qui contient aussi son lot de fausses informations, de cyber-violence, d’atteintes à la vie privée via la récolte de données personnelles, de risques pathologiques en cas de trop longue pratique prolongée sur les écrans.

Bref, sous les yeux de la directrice d’INITIACTIVE 89 Angélique COEURDOUX qui assista à la présentation de cette première icaunaise, s’est mis en place ce premier « escape game » où chacun de ces enfants incarnait un personnage au sein d’une équipe de magiciens, détenant au passage un pouvoir unique. L’objectif est clair : sous la baguette directionnelle, non pas d’un Harry POTTER en herbe mais du grand HOUDINI – le magicien culte de la profession ! – chacun devra résoudre une énigme.

 

 

Une opération qui devrait se reproduire dans l’Yonne…

 

On le subodore déjà : le but pour les jeunes apprentis magiciens sera de stopper la propagation de fausses informations devant circuler autour d’une équipe sportive, en sécurisant les comptes numériques de ses membres…

Cerise sur le gâteau, les jeunes volontaires de cette aventure hors norme disposaient d’objets personnalisés pour mener à bien leur enquête, d’une application pour tablette Android fournie par ORANGE, de consignes de jeu données par les deux animateurs de cette expérience, Thibault GENTY et Jimmy VALENTE, salariés volontaires du groupe qui ont pris goût à cet exercice des plus sympathiques.

Ce premier test devrait en appeler d’autres dans l’Yonne puisqu’il s’inscrit dans le cadre du programme « Orange Digital Center ».

Précisons que ce jeu, situé entre réalité et réalité augmentée, a été réalisé en partenariat avec l’association « e-Enfance », afin d’informer la nouvelle génération sur les bons usages du numérique. Une sage précaution, par les temps qui courent…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil