Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cm.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

Les deux entités, BEAUJARD Agencement et MOBIFORM, constituent désormais une seule et unique structure entrepreneuriale depuis leur rapprochement officiel, validé au 01er janvier. Conséquence inhérente à cette décision stratégique : le dirigeant de l’entreprise, François RICHARD, s’est retrouvé dans l’obligation de revoir toute sa signalétique en termes de communication et de visibilité. Logo, compris !

JOIGNY : L’une a été acquise en 2013 par le dirigeant Icaunais. Cette reprise de société aura valu à ce nouveau possesseur d’être auréolé d’une distinction honorifique, émanant du réseau Entreprendre Bourgogne. Il s’agit de BEAUJARD Agencement, professionnel de l’aménagement d’intérieur et de la conception d’équipements bois et métal (cuisine, bains…).

La seconde, une menuiserie, était spécialisée dans la fabrication d’ameublement. Du fait de sa complémentarité avec la structure précédente, elle a rejoint l’escarcelle de François RICHARD qu’il a rachetée en 2016.

Dans un premier temps, les deux entreprises ont poursuivi leurs activités en étroite osmose mais de manière distincte. Arguant que la période d’observance était révolue à l’issue du dernier exercice, la fusion entre les deux enseignes devenait une simple formalité administrative.

milieu articles

Optimiser la communication pour asseoir sa présence nationale…

De facto, au 01er janvier, BEAUJARD Agencement et MOBIFORM ont donné naissance à un nouveau patronyme identitaire : BMO Agencement. Si en termes de fonctionnalité technique et de positionnement de marché, cette fusion n’engendrera aucune interférence, en revanche, il a fallu revisiter en profondeur la stratégie de communication.

Le site Internet et son adaptabilité à la nouvelle marque supposent une refonte complète de l’outil numérique. Il en va de même pour la lettre d’information et les papiers en-tête. Quant à la pose d’une nouvelle signalétique, elle s’inscrit également parmi les axes prioritaires de ce début d’année.

Le logotype, dévoilé au début de ce mois, a supposé une saine séance de brainstorming de la part de François RICHARD et de ses conseils en communication.

Pourvue de cette nouvelle identité visuelle, BMO Agencement, puisque telle est désormais la nouvelle appellation de la structure, peut s’atteler à sa tâche en parfaite quiétude ; c’est-à-dire concevoir des agencements d’intérieur pour les professionnels et construire du mobilier pour embellir cuisines et salles de bains.

 

 

L’incontournable fête des papilles possèdera un goût particulier en bouche, cette année. Non seulement, elle plébiscitera la localité de Vézelay qui accueille pour la première fois en 75 ans d’existence cette manifestation ancestrale appréciée de tous les aficionados de vins de la planète ; mais en outre, elle saluera la récente reconnaissance de l’AOC « Vézelay » par l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité). Une centaine de confréries viticoles défileront dans les rues de la cité historique, référencée par l’UNESCO pour la richesse de son patrimoine…Vivement les 26 et 27 janvier !

VEZELAY : Combien seront-ils de passionnés de vins, amateurs éclairés, vignerons, professionnels et touristes à arpenter les rues et ruelles de la Colline éternelle le dernier week-end de janvier ?

Chaque année, la Saint-Vincent Tournante de Bourgogne, qualifiée de « grande Saint-Vincent », mobilise entre 30 000 et 100 000 explorateurs du goût. Certains de ces férus de la chose vineuse parcourent moult kilomètres pour ne rien manquer de la fameuse célébration.

Durant deux journées, l’agglomération de Vézelay vivra hors du temps. Puisant parmi ses racines naturelles et authentiques ses ressources pour vivre cet évènement mémorable qu’elle reçoit pour la première fois depuis 75 ans.

Le choix de Vézelay par ses organisateurs se justifiait amplement la saison dernière. Récompensant ainsi la farouche volonté d’une dizaine de vignerons qui permirent en 1975 de prêter une seconde vie à un vignoble, qui fut ravagé par le phylloxera en 1884.

En octobre 2017, le « Vézelay » atteignait le Graal. Devenant ainsi la 44ème AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) village de Bourgogne. Conséquence : le très sérieux INAO adoubait par un deuxième arrêté les vins tranquilles blancs produits dans l’aire reconnue par l’organisme, soit 256 hectares. Un précieux sésame pour la personnalité de ces vins fruités, frais et minéraux.

Un hymne au partage, à la douceur de vivre, à la découverte de nectars…

Considéré comme l’un des plus beaux villages de France, Vézelay portera dans l’enthousiasme cet évènement. La manifestation, référence inéluctable en Bourgogne, rassemblera l’ensemble des professionnels de la viticulture. Mais pas seulement. Le principe d’offrir des dégustations inédites au public dans un environnement d’exception fera converger un grand nombre de participants. La commune présentera ses plus beaux atours décoratifs et conviviaux pour faire de cette fête traditionnelle un hymne aux vins de Bourgogne et au partage.

milieu articles

Une belle brochette de chefs s’investira derrière les fourneaux pour permettre au banquet d’être digne de l’esprit de Lucullus. Les caveaux de dégustation ne devraient pas désemplir face à ces milliers de visiteurs, verre à la main, en quête d’excellentes découvertes olfactives et goûteuses.

Quant à l’hébergement, il recevra des cohortes de passionnés qui prolongeront leur séjour afin de s’imprégner de l’ambiance festive de la localité, et du charme de ses environs. N’oublions pas que Vézelay, l’un des premiers sites touristiques régionaux, se distingue par sa spiritualité universellement reconnue.

La Saint-Vincent Tournante de Bourgogne, dans la pratique…

Dix caveaux, assurant une déambulation facile à travers les ruelles et les places de la ville, constitueront autant de points de convergence pour déguster les vins blancs des trois derniers millésimes.

Trois caveaux seront dédiés au Bourgogne Vézelay 2015, trois autres sites permettront aux épicuriens de tester les saveurs du Bourgogne Vézelay 2016. Les trois suivants feront honneur au tout premier millésime de l’appellation Vézelay 2017. Le dernier point de ralliement sera réservé au Bourgogne rouge.

Parallèlement, on pourra se promener dans les rues de la cité au son des fanfares, de concerts, de scènes théâtrales. Au gré de la balade, le verre à la main, les visiteurs flâneront à leur rythme en appréciant les stands consacrés aux anciens métiers, en écoutant les guides qui apporteront moult points de détail et en découvrant des expositions dont la référence thématique portera sur le vin et ses traditions séculaires.

Le grand banquet réunira la fine fleur de la gastronomie icaunaise : Marc MENEAU, Ryo NAGAHAMA, Jean-Michel LORAIN et Olivier VIDAL autour de recettes succulentes. Sous la houlette de Daniel AUBLANC, président de l’Amicale des cuisiniers de l’Yonne. Cette restauration prestigieuse sera dédoublée durant ce week-end de fête, le samedi soir et dimanche midi.

Quant au kit de dégustation, il comprend un verre, un porte-verre et sept tickets permettant de goûter des vins différents pour un coût de 18 euros, vendu sur place.

Un évènement à savourer en famille et entre amis.

 

Saint-Vincent Tournante de Bourgogne

Vézelay les 26 et 27 janvier

Site Internet : vezelay2019.fr

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le président de la chambre consulaire agricole ne se présentera pas à sa propre succession. Mettant un terme définitif aux quelques rares supputations qui pouvaient encore circuler dans le landerneau ces dernières semaines. Alors que la campagne officielle est lancée, Etienne HENRIOT a confirmé face à la presse son intention, toutefois, de demeurer très actif pour la cause agricole qu’il défend, puisque son patronyme figure sur l’une des trois listes en présence. Le 09 février, jour de la proclamation des résultats, une chose est d’ores et déjà certaine : c’est le nom d’un nouveau responsable qui sortira des urnes pour assurer la gouvernance de l’organisme départemental.

AUXERRE : Présentant ses vœux à la presse, exercice qu’il affectionne tout particulièrement, Etienne HENRIOT a confirmé qu’il ne reprendrait pas les rênes de la Chambre départementale agricole en février prochain.

Commentant le bilan de cette fin de mandat (voir article correspondant), il s’est dit très satisfait du travail effectué depuis son élection il y a six ans à la tête de l’organe consulaire.

Bien entouré, exerçant son mandat en présence de personnes compétentes et motivées, Etienne HENRIOT a souligné que « cette mandature s’est articulée du mieux possible, en bonne intelligence et dans un bon état d’esprit constructif ».

Il en tire, avant de quitter sa fonction, un bilan positif. Même si quelques projets n’ont pu aboutir. Notamment celui du développement et de l’essor des circuits courts, un dossier qui lui tient particulièrement à cœur.

milieu articles

« Je souhaite l’installation d’un nouvel exécutif »…

Pour autant, le président délégué de la coopérative YNOVAE ne manquera pas d’activités en 2019. Même si les droits à une retraite, amplement méritée, se profilent à l’horizon. Etienne HENRIOT exerce différents mandats à haute responsabilité parmi les instances agricoles départementales et régionales.

Sa décision de ne pas tenter la passe de deux se résume in fine en une seule phrase : « Je considère qu’un président de chambre consulaire doit être en activité professionnelle et non à la retraite… ».

Présent, néanmoins sur la liste coopérative, il rejette même la simple idée de siéger parmi le futur bureau consulaire. Appelant de tous ses vœux à l’installation d’une nouvelle équipe. « Place aux jeunes !, lâchera-t-il avec un zeste d’humour en guise de conclusion.

Président du GIE CRC (Culture Raisonnée Contrôlée), Etienne HENRIOT continuera à prodiguer ses expertises dans le domaine environnemental auprès de la nouvelle équipe dirigeante. Il participera aussi, à ce titre, au futur Salon international de l’Agriculture de Paris où sa présence est déjà confirmée le 27 mars sur le stand officiel du groupement.

Trois listes (FDSEA/JA-Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles et Jeunes Agriculteurs, Confédération Paysanne et Coordination Rurale) tenteront de glaner un maximum de sièges lors de ce scrutin important. La clôture des votes, par correspondance ou via Internet, est prévue au 31 janvier. Le verdict sera rendu le 09 février. Quelques semaines avant la session d’installation qui a été arrêtée en date du 04 mars.

La nouvelle assemblée consulaire agricole présentera un tout autre visage que la précédente puisqu’il n’y aura plus que 36 postes pourvus au lieu des 46 à occuper dans l’ancienne mandature.

Une délégation asiatique, composée d’une cinquantaine d’agents de voyage chinois, a apprécié les attraits touristiques et gastronomiques de la Bourgogne septentrionale, lors d’un périple de quatre jours sur invitation des offices du tourisme régionaux. Une expérience prometteuse pour la présidente de l’agence Yonne Tourisme, Anne JERUSALEM, qui espère beaucoup de ce type d’initiatives positives…  

AUXERRE : Présidente de l’agence Yonne Tourisme, Anne JERUSALEM possède-t-elle des rudiments de mandarin ? Dans tous les cas, les différences linguistiques qui auraient existé entre la délégation chinoise et celle de l’Yonne qui l’accueillait à Auxerre n’auront pas été une source de problèmes dans la circulation des messages de bienvenue !

Réjouie de la tenue de cet évènement (une très belle opportunité pour l’élue du Tonnerrois), Anne JERUSALEM a salué la qualité de cet échange international, quelque peu novateur, qui a eu lieu cette semaine dans la capitale icaunaise.

Réalisant un périple de quatre journées sur des points névralgiques des arts de vivre régionaux (Autun, Beaune, Dijon et Auxerre), la délégation de professionnels du tourisme chinois a su profiter de cette escapade tricolore pour s’imprégner des us et coutumes de notre France cocardière.

milieu articles

La promotion des produits du terroir auprès des professionnels chinois…

A commencer par la dégustation d’un sympathique buffet, agrémenté de produits du cru qui attendait les convives dans les celliers du Département et servi par les équipes du « LC », le restaurant de l’hôtel Mercure.

On notait la présence agréable et gustative de deux domaines de Chablis qui proposèrent une séance de dégustation : le domaine BROCARD et La CHABLISIENNE.

La présidente de l’agence du tourisme départemental rappela les missions essentielles de son outil de valorisation. En qualité de relais territorial des offices de tourisme, l’agence Yonne Tourisme proposait à son réseau de s’associer à cet accueil d’exception : les offices de tourisme de Puisaye et Chablis Cure Yonne et Tonnerrois répondaient présents à l’invitation.

Ils ont pu promouvoir eux-aussi les richesses de leurs territoires auprès de ces prescripteurs du tourisme international, friands d’œnotourisme et de patrimoine.

milieu articles

 

Dix ans après la précédente édition, ce challenge international qui réunira la fine fleur professionnelle de la discipline, réapparaît dans le giron éclectique des compétitions mettant en exergue les jeunes talents des métiers de bouche. Pour son retour en haut de l’affiche, l’UMIH (Union des Métiers et de l’Industrie hôtelière) a jeté son dévolu sur Bordeaux qui accueillera les épreuves de ce concours très prisé en novembre prochain. Toutefois, Auxerre est doublement concerné par ce rendez-vous planétaire. D’une part, le lycée des métiers hôteliers VAUBAN y recevra le 06 mai une des étapes sélectives à l’échelle régionale. D’autre part, l’organisateur des épreuves en charge du recrutement des candidats pour l’Hexagone n’est autre que Serge GOULAIEFF, Meilleur Ouvrier de France (MOF) et professeur de service en salle qui exerce son art au sein de l’établissement pédagogique icaunais…

AUXERRE : C’est un retour en fanfare que voilà, dans la sphère des innombrables concours et autres compétitions existants autour des arts de la table et des métiers de bouche à l’échelon planétaire.

Le Championnat du monde des maîtres d’hôtel exige discipline, sérieux, professionnalisme et inventivité. Quatre ateliers, englobant un certain nombre d’épreuves techniques, seront ainsi soumis à la sagacité de ces exégètes de la filière, jeunes talents aux profils et parcours prometteurs qui ne souhaitent qu’une seule et unique chose : briller devant un jury de spécialistes !

L’UMIH aura à sa charge l’organisation de ces retrouvailles intercontinentales, accueillies à Bordeaux courant novembre. Une commission internationale choisira un candidat pour chaque pays. Ce qui augure de phases sélectives de très belle envergure et aux incertitudes évidentes quant à leurs résultats qui se disputeront en amont de la finale mondiale.

milieu articles

Le lycée VAUBAN apporte une double contribution…

Comble de bonheur, le lycée hôtelier d’Auxerre apposera sa griffe et son savoir-faire en recevant l’une des phases qualificatives régionales le 06 mai prochain. 

Les candidats devront se départager autour de plusieurs thèmes : les arts de la table, la découpe de table, la réalisation d’un flambage créatif, selon les ingrédients imposés, et une argumentation établie dans une langue étrangère à partir d’une carte.

Un bonheur ne venant jamais seul pour le lycée des métiers hôteliers VAUBAN et sa directrice, Capucine VIGEL, précisons que l’un des siens, le Meilleur ouvrier de France et professeur de service en salle, Serge GOULAIEFF, est l’une des dix composantes professionnelles, membres de l’équipe organisatrice ayant à charge le recrutement des candidats tricolores. Preuve irréfutable, une fois de plus, de la dimension qualitative exceptionnelle que présente cet établissement dans le milieu des métiers de bouche et des arts de la table. En France, comme à l’international…

Page 1 sur 57
Bannière droite accueil