Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Cible prioritaire de l’atelier, le public enfantin. Celui qui est en âge de posséder un téléphone portable – rien de bien surprenant à cela dans la tranche des 9 à 14 ans – et de s’initier aux découvertes du numérique via les ordinateurs. Concept imaginé par ORANGE, cette expérience immersive est résolument ludique afin de guider les enfants vers des pratiques positives et responsables du monde virtuel. Une première dans l’Yonne qui a été vécue mercredi chez INITIACTIVE 89…

 

AUXERRE: A la question, servie en guise de préambule et posée par la déléguée régionale de Bourgogne de l’opérateur en télécommunications, quelques doigts se sont levés bien droit au-dessus des têtes blondes. Oui, certains de ces enfants possèdent déjà un téléphone portable ! Oui, les mêmes dans une grande majorité utilisent très régulièrement les ordinateurs à usage ludique, voire pédagogique !

Timides et peu diserts sur les explications justifiant leur présence dans un environnement professionnel où l’on s’occupe d’ordinaire d’accompagner et de porter des projets entrepreneuriaux, les enfants des salariés d’INITIACTIVE 89 ainsi que quelques parents ont écouté avec grand intérêt les informations fournies par la responsable régionale d’ORANGE Véronique MORLIGHEM.

Drôle de mercredi après-midi que celui-ci où ces bambins éveillés et curieux se sont donc retrouvés dans un cadre aux antipodes de leurs préoccupations premières : le milieu professionnel.

 

 

Incarner un magicien pour sécuriser les systèmes numériques…

 

Là, ils ont entendu parler de réseaux sociaux, de bonnes pratiques en utilisant les outils du numérique dont cette génération est friande et de…jeu ! Pédagogue, Véronique MORLIGHEM a abattu ses cartes : le rendez-vous concocté par l’opérateur se veut ludique. Un moment de détente, d’une durée de quarante-cinq minutes, pour mieux appréhender les risques de cette technologie qui dépend de logiques commerciales parfois trop exacerbées, qui contient aussi son lot de fausses informations, de cyber-violence, d’atteintes à la vie privée via la récolte de données personnelles, de risques pathologiques en cas de trop longue pratique prolongée sur les écrans.

Bref, sous les yeux de la directrice d’INITIACTIVE 89 Angélique COEURDOUX qui assista à la présentation de cette première icaunaise, s’est mis en place ce premier « escape game » où chacun de ces enfants incarnait un personnage au sein d’une équipe de magiciens, détenant au passage un pouvoir unique. L’objectif est clair : sous la baguette directionnelle, non pas d’un Harry POTTER en herbe mais du grand HOUDINI – le magicien culte de la profession ! – chacun devra résoudre une énigme.

 

 

Une opération qui devrait se reproduire dans l’Yonne…

 

On le subodore déjà : le but pour les jeunes apprentis magiciens sera de stopper la propagation de fausses informations devant circuler autour d’une équipe sportive, en sécurisant les comptes numériques de ses membres…

Cerise sur le gâteau, les jeunes volontaires de cette aventure hors norme disposaient d’objets personnalisés pour mener à bien leur enquête, d’une application pour tablette Android fournie par ORANGE, de consignes de jeu données par les deux animateurs de cette expérience, Thibault GENTY et Jimmy VALENTE, salariés volontaires du groupe qui ont pris goût à cet exercice des plus sympathiques.

Ce premier test devrait en appeler d’autres dans l’Yonne puisqu’il s’inscrit dans le cadre du programme « Orange Digital Center ».

Précisons que ce jeu, situé entre réalité et réalité augmentée, a été réalisé en partenariat avec l’association « e-Enfance », afin d’informer la nouvelle génération sur les bons usages du numérique. Une sage précaution, par les temps qui courent…

 

Thierry BRET

 

 

L’idée d’adhérer au projet de la CEC fait son petit bonhomme de chemin dans le landerneau économique de l’Yonne. Présentant les arcanes de cette Convention des Entreprises pour le Climat aux membres des Positives Entreprises, club porté par la CCI de l’Yonne, deux de ses coordinateurs, Brieux MICHOUD et Allison DEHU, comptent sur la fibre RSE des entrepreneurs pour transformer l’essai de ce concept environnemental prometteur en saine réalité…

 

SAINT-BRIS-LE-VINEUX : Slides à l’appui, mais renseignements fournis avec moult détails, les deux porte-étendards de la CEC dans l’Yonne, Brieux MICHOUD et Allison DEHU, ont bénéficié d’un temps de parole long de plusieurs minutes lors de la visite des Positives Entreprises au sein du concept novateur ULTERIA. Ils y ont abordé l’une des actualités en verve du moment : la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC).

Présentant ce projet dont le démarrage est prévu en mars prochain, avec la potentielle mobilisation d’une soixantaine d’entrepreneurs à l’échelle régionale, le binôme a pris soin d’expliciter un dispositif favorisant le regroupement d’entreprises à vocation régénératrice au niveau de l’environnement et de sa sauvegarde.

Il y a peu, une première réunion accueillie dans les locaux d’ULTERIA à Saint-Bris-le-Vineux avait permis à ces deux intervenants de poser les bases liminaires de ce projet participatif où l’engagement et la motivation sont de rigueur.

 

 

A l’issue de ce premier rendez-vous, plusieurs chefs d’entreprise du cru avaient manifesté leur intérêt de rejoindre la première session de cette CEC qui débutera pour un long cycle pédagogique de plusieurs mois dès le printemps. 

Aujourd’hui, une quinzaine de décideurs économiques se sont déjà prononcés favorablement pour y prendre part. La liste initiale de ces premières entreprises adhérentes au concept sera par ailleurs officiellement divulguée à la suite de la publication d’un futur communiqué de presse. Certaines de ces entreprises de l’Yonne sont déjà clairement identifiées pour leur engagement et leurs actions en faveur de la RSE. Les retrouver dans ce projet n’est donc pas une surprise en soi…

   

Thierry BRET

 

« Je suis super content que le club 15 redémarre ! ». C’est en prononçant cette petite phrase introductive qui n’avait rien d’anodine que le président du Rugby Club Auxerrois (RCA) David PARIZOT a renoué le fil, pourtant ténu avant l’épisode de la COVID, avec les partenaires économiques, soutiens inconditionnels de la structure sportive. Un Club 15 accueilli dans la belle concession « Etoile 89 » qui profitait de l’opportunité pour mettre en lumière quelques rutilants modèles à la griffe de Mercedes…

 

AUXERRE: De trois à quatre soirées annuelles placées sous le sceau de la convivialité et de la bonne humeur. Tel était jusqu’alors le rythme de croisière de la vénérable structure veillant à accueillir en son sein partenaires et sponsors économiques inféodés à la vie et aux résultats du Rugby Club Auxerrois. Une cadence suffisante, certes, mais ô combien régulière, pour entretenir d’indispensables liens d’amitié entre amoureux du ballon ovale !

La COVID, durant deux saisons, aura mis entre parenthèses ces liens que l’on aurait pu supposer indéfectible, à cause des périodes de confinement. S’excusant presque avec une once d’humilité d’avoir priorisé le projet de jeu du club plutôt que de retrouver l’ambiance chaleureuse de ces réunions plus tôt, le président du RCA David PARIZOT ne cacha pas sa grande joie de remettre sur selle un mode de communication ayant fait largement ses preuves durant les quatre années antérieures à la pandémie.

 

L’indispensable prolongement entre joueurs, dirigeants et partenaires…

 

A la demande de plusieurs partenaires, les dirigeants du club auxerrois se sont donc attelés à placer de nouveau sur les rails ce club à l’appellation typiquement rugbystique afin de renouer avec, un tant soit peu, l’esprit de la troisième mi-temps !

« On va recommencer toutes les soirées et remettre le Club 15 au goût du jour, souligna micro à la main le patron de la société OXO 89, invitant déjà les convives d’un soir à biffer sur leur agenda le premier rendez-vous de l’exercice 2023 chez GROUPAMA à la date du 02 mars.

Puis, s’adressant plus spécifiquement aux néophytes de ces rendez-vous relationnels, David PARIZOT évoqua avec moult détails la philosophie de ce Club 15, prolongement légitime dans le suivi du club. D’ailleurs, la présence de plusieurs joueurs de l’équipe première était saluée par le dirigeant.

« Tous les sponsors ne se rencontrent pas nécessairement le jour des matchs, souvent vécus en famille, précisa David PARIZOT, ils ne se connaissent pas entre eux. D’où l’idée de créer un moyen de communication ad hoc où chacun pourrait prendre le temps de se découvrir… ».

 

 

Un focus sur chacun des sponsors soutenant le club…

 

L’autre élément attractif de ce club, pas si hermétique que cela, est de positionner comme une balle de drop entre les poteaux le sponsor accueillant l’évènement, lui octroyant du temps de parole et la possibilité de pouvoir présenter ses activités à travers son actualité. Ce qui sera chose faite lors de l’intervention de Paulo PIMENTEL, directeur des deux concessions « Etoile 89 » à Auxerre et à Sens.

Toutefois, l’idée d’accélérer la fréquence de ces rendez-vous utiles – à la demande des sponsors, insista David PARIZOT – est du domaine du possible. Notamment d’ici le 02 mars 2023, point d’ancrage du futur rendez-vous officiel !

On aura senti chez lui cette volonté débordante d’enthousiasme d’optimiser ces retrouvailles tellement nécessaires pour tisser des liens.

 

Thierry BRET

 

 

Elles et ils ne sont pas restés dans l’inactivité. Bien au contraire. Depuis le début du conflit, survenant aux portes de l’Europe de manière si inattendue, plus de 70 réfugiés ont ainsi été accueillis par les membres de la jeune structure associative, qui a pris corps dans l’Auxerrois. Face à la rudesse de l’hiver, et à la privation de chauffage et d’électricité, l’organisme fait un appel aux dons et à la générosité pour soutenir tout un pays en proie à l’horreur…

 

AUXERRE : Vêtements chauds en bon état pour enfants et adultes, couvertures, plaids, couettes, bougies, produits alimentaires secs ou en conserve… : la liste est loin d’être exhaustive tant les besoins sont importants pour venir en aide et au secours des Ukrainiens qui vivent le dixième mois d’une guerre surréaliste mais ô combien meurtrière aux origines fratricides et impensables dans ce XXIème siècle dit civilisé.

Président de l’association Ukraine Solidarité 89, Denis HACQ monte au créneau en cette période hivernale et délicate qui débute pour les populations privées d’électricité et de gaz, sous le feu nourri quotidien des missiles russes, pour un appel à la générosité. Il y a urgence à apporter de l’aide !

« Nous sommes également à la recherche de petits groupes électrogènes, précise-t-il, si vous avez cela dans votre garage et ne l’utilisez pas, sachez qu’en Ukraine, ils en ont grand besoin… ».

 

Des dons à déposer mais qui peuvent être aussi récupérés…

 

Des dons qui peuvent se réaliser lors de permanences tenues par l’association les mercredis et samedis de 17h à 18h30 au 44 rue Marcel Hugot – c’est l’ancienne pharmacie – à Coulanges-la-Vineuse. Jusqu’au 14 décembre avant que ne soit convoyés l’ensemble de ces marchandises vers le pays agressé.

« Si vous ne pouvez pas venir à Coulanges, donnez-nous vos coordonnées et disponibilités en nous contactant : nous nous organiserons pour venir les chercher, ajoute Denis HACQ.

Un message à distiller auprès de ses réseaux relationnels, amis, famille, etc., il va de soi.

L’association prévoit également une grande soirée d’amitié, avec la trentaine de personnes ukrainiennes actuellement suivies dans l’Auxerrois le 07 janvier prochain, au moment des vœux. Des vœux de paix et de bonheur auxquels aspirent légitimement ces personnes ayant fui leur pays…

 

En savoir plus :

Contact :

Denis HACQ

Association Ukraine Solidarité 89

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

0611224858

 

Thierry BRET

 

 

 

Il se frotte les mains avec une exquise jubilation, Magloire SIOPATHIS ! Comment pourrait-il en être autrement puisque l’arrivée d’un nouvel investisseur sur sa commune contribuera inéluctablement à conforter l’essor économique de celle-ci ! Introduit depuis peu sur le marché continental, en Belgique et désormais dans l’Hexagone, le promoteur immobilier américain « TRAMMELL CROW COMPANY » entend bien faire fructifier son business du côté de l’Yonne. Près de onze hectares de parcelles viennent de lui être vendues sur la zone d’AuxR_Parc. Objectif : y accueillir des entreprises positionnées sur la distribution, l’industrie et la logistique.

APPOIGNY : Nom de code : TCC. Un acronyme, connu et reconnu dans le monde entier, sous le vocable angliciste suivant, « TRAMMELL CROW COMPANY ». Fondée en 1948 – un bail dans le monde des affaires et de la promotion immobilière internationale ! -, l’entité américaine possède à son actif une sérieuse carte de visite que nul ne peut ignorer lorsqu’elle se présente à soi !

Qu’on en juge ! Cette filiale de « CRBE Group » – un mastodonte de l’immobilier et du foncier dont le siège est localisé à Dallas – a acquis depuis ses lointaines origines la « bagatelle » de 2 900 bâtiments évalués à 75 milliards de dollars US et plus de 665 millions de mètres carrés, destinés à recevoir des acteurs de l’économie.

Ceux qui proposent aux quatre coins du globe ou presque des activités dans la distribution, la logistique et l’industrie mais aussi dans la santé, les sciences de la vie, voire des projets de bureaux. Employant à date plus de sept cents collaborateurs, la structure a le vent en poupe. Près de 20 milliards de dollars de projets sont en phase de réalisation !

 

Un investissement de 5,9 millions d’euros TTC bénéfique à l’Auxerrois…

 

Au vu des chiffres énoncés, débourser la somme de 5,9 millions d’euros TTC, soit l’acquisition de près de onze hectares de parcelles (10,9 ha avec exactitude) sur le sol d’Appoigny ne représente in fine que bien peu de choses pour cette structure désireuse de poursuivre son expansion européenne.

La filiale de « CRBE Group » a décidé de confier la direction de ses activités en France et en Belgique à Jean-Marc BLANC, qui travaillera en harmonie avec Ian WORBOYS, directeur général et responsable de la logistique européenne.

C’est ce même personnage, clé de voûte de l’entreprise venue d’Outre-Atlantique, qui était présent, ce lundi 05 décembre en terre icaunaise, pour déposer son paraphe symbolique au bas du document officiel contracté avec la Communauté d’Agglomération de l’Auxerrois.

Aux côtés du président-maire Crescent MARAULT mais aussi de Magloire SIOPATHIS, conseiller départemental et maire d’Appoigny et de Nordine BOUCHROU, adjoint à l’urbanisme de la Ville d’Auxerre, le dirigeant américain s’est donc réjoui de signer les trois promesses de vente, équivalentes à environ 109 000 mètres carrés de terrain cédés.

 

 

Des bâtiments bénéficiant de la certification internationale BREEAM…

 

Dans l’absolu, les trois bâtiments – un total de 45 000 mètres carrés - qui s’élèveront de terre devraient accueillir plusieurs entreprises dans les mois à venir. Equipés de panneaux solaires, ils répondront aux normes qualitatives de la certification internationale, BREEAM (Building Research Establishment Assessment Method).

Un standard britannique qui permet d’évaluer les performances environnementales des édifices et leur limitation de Co2. Des critères vertueux afin de protéger la qualité de vie des riverains. 

Une incontestable plus-value pour Magloire SIOPATHIS qui ne peut que se frotter les mains avec ce nouvel acteur de l’économie s’installant dans cette zone d’activité qui compte désormais sept parcelles de terrain vendues.

Quant à TTC, elle lorgne désormais sur d’autres destinations européennes pour y optimiser ses activités immobilières dont l’Espagne, la Grande-Bretagne, la République tchèque, l’Allemagne et la Pologne…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil