Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Programmé après les finales, le cérémonial vit la contribution présentielle des représentants du Conseil départemental, de l’Agglomération du Grand Sénonais et de la Ville de Sens, côté institutionnels. En face, plus inhabituel mais ô combien important pour renforcer les liens entre le monde de la défense et les collectivités de notre territoire, un représentant de l’armée. Jamais officialisées alors que déjà usitées, les relations de coopération entre armées et collectivités ont pris un tour nouveau avec la signature de ce partenariat…

 

SENS : Bien sûr, les amateurs de sport n’auront eu des yeux de Chimène que pour les magnifiques prestations de ces athlètes de très haut niveau devant s’affronter lors des finales nationales de ce championnat de judo militaire, accueilli une fois n’est pas coutume sur les tatamis du complexe sportif Roger Breton à Sens. Tel était l’enjeu principal de cette manifestation qui devait réunir une journée durant près de cent-vingt concurrents, en provenance des quatre coins de l’Hexagone.

Mais, d’autres, attendaient impatiemment de poser leurs paraphes au bas de documents officiels, scellant une bonne fois pour toute, un partenariat novateur et dans l’air du temps, entre collectivités et armées.

Une signature, un temps décalée par rapport au déroulé initial de ce copieux programme sportif proposé sur la journée, préférée après les finales devant récompenser les meilleurs des judokas militaires en lice dans cette compétition.

 

 

Une table et quelques chaises posées rapidement près des tatamis, puis l’installation des personnalités institutionnelles du cru (François BOUCHER, vice-président du Conseil départemental de l’Yonne, Marc BOTTIN, président du Grand Sénonais et Paul-Antoine de CARVILLE, maire de Sens) avant que les parapheurs ne circulent entre les différents signataires. A la manœuvre, coté opérationnel, le lieutenant-colonel Emmanuel VARLET, délégué militaire départemental de l’Yonne.

Objectif de ces signatures : la valorisation d’opérations citoyennes en faveur de la jeunesse. Via le prisme du civisme et des notions véhiculées par la symbolique militaire. Entre le droit de mémoire, les valeurs du patriotisme, l’encouragement à la découverte culturelle ou à la pratique du sport, cet accord qui ne se cantonne pas au seul Sénonais puisque possédant une dimension départementale supposera à l’avenir le renforcement de manifestations dans d’autres villes de l’Yonne à l’instar d’Auxerre.

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

A moto ou en voiture, il est toujours agréable de cheminer le long de la départementale 905, surnommée  l'ancienne route de Dijon. Son parcours continue ensuite vers l'est avec la Franche-Comté, puis, la Suisse. De mémoire, antan, sa dénomination nationale fut la RN5 ou 5 bis ! De jolis paysages variés y attendent toujours les voyageurs...

CHAMPLOST : Avant Cerisiers, on surplombe la LGV dont hélas l'Yonne ne profite absolument pas. Une triste occasion perdue avec la fameuse gare de Saint-Florentin TGV, si souvent évoquée, mais jamais commencée !

Dans Cerisiers, on passe devant une brigade de gendarmerie quasi fermée. Comme tant d'autres en France, à l'abandon désormais. Merci à Nicolas SARKOZY d'avoir sacrifié cette grande institution durant son mandat.

Puis, l'on arrive à Arces où une banderole annonce l'ouverture imminente d'un café-restaurant. Nous irons le moment venu.

En descente, voici Champlost (800 habitants). Quelques défuntes publicités, peintes sur les murs, dont le chocolat « Poulain » et son orange caractéristique, sans oublier la « Ripolin » express qui sèche en trois heures comme de bien entendu ! Au centre du village, un imposant parking prend place, rue de la Triperie. Nous sommes arrivés à « La Champlostine », café-restaurant-épicerie-presse, un véritable lien social villageois.

 

 

Un sol à la propreté immaculée…

 

En poussant la porte, l'imposant cliché de la « dame de fer » parisienne a disparu. Il a été remplacé par une carte de la Martinique : Fort de France, Saint-Pierre...Le comptoir en formica, lui, n'a pas bougé. Arrive alors Robert, un habitué des lieux qui demande des nouvelles de tout un chacun.

La salle du restaurant apparaît lumineuse. Quant au  sol, en carrelage, il est  d'une propreté immaculée. Il est midi. La clientèle commence à arriver. Bon appétit avec la première formule autour de deux plats, proposée à 13 euros.

 

 

 

La bonne surprise avec la tourte au poulet


En apéritif, le planteur semble le régional de l'étape. Sans les effluves du soleil caribéen en ce jour de mardi-gras ! En entrée, la tourte de poulet est accompagnée de carottes râpées maison. Elle constitue une bonne surprise dans la formule trois plats servie à 17 euros. L'assaisonnement est précis, un rien relevée et une bonne texture. Mention spéciale pour le cassoulet maison !

Certes, nous  ne sommes pas à Castelnaudary (sa capitale), mais il est bon dans sa simplicité : les haricots sont bien cuits et au goût de tomate (un brin trop peut-être ?) et l'accompagnement viandard honnête. C'est de plus fort copieux ce qui convient aussi aux tables voisines !

Pas question de saucer, car le pain industriel n'est vraiment pas terrible. Dommage.  Qu'on se le dise : boulanger, c'est un noble et vrai métier !

 

 

Des fruits frais pour une bonne salade maison !

 

En dessert, une salade de fruits faite maison avec oranges, pommes  et kiwis nous régale avec ce bon sirop. Elle conclue ce bon déjeuner. Rendons grâce à ces valeureuses petites auberges de route qui nous accueillent. Il n'en demeure plus guère. Raison de plus pour leur rendre hommage. Ce midi-là, nous étions une dizaine de clients. Trois à quatre en sus n'eussent pas été usurpés ! Et comme, c'est bon !

 

 

En savoir plus :

Les - : dommage que le pain industriel (patapain) soit à la limite du mangeable.

Les + : la propreté des locaux est parfaite. Le service aimable et appréciable avec ce bon rapport qualité/prix. 

 

Contact :

La Champlostine

23, Route de Paris

89210 CHAMPLOST

Tel : 03.86.73.76.69.

Ouverture du mardi au samedi, première formule à 13 euros.

Selon période : animations culinaires diverses.

 

Gauthier PAJONA

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le dessin figurant sur le panneau brandi à bout de bras par le député de la troisième circonscription de l’Yonne est des plus explicites ! On y voit un symbole d’interdiction faisant référence à la fameuse signalétique routière, agrémenté d’un pylône rappelant une éolienne. Contre les projets de ce type, prévus dans la partie septentrionale de notre territoire, Julien ODOUL est vent debout face à ces futures installations. Une hérésie, selon le parlementaire, préjudiciable à la valeur du foncier et de l’attractivité…

 

VILLENEUVE-SUR-YONNE : Quel serait l’impact sur l’attractivité du nord de l’Yonne si des projets locaux d’implantation d’éoliennes venaient à voir le jour ? Pour le député Rassemblement national de l’Yonne, Julien ODOUL, la réponse est évidente : « ce serait non négligeable sur l’effondrement de la valeur du foncier de 30 %, sans omettre la pollution visuelle des paysages et l’atteinte à la biodiversité… ».

Présent le 03 février dernier lors d’une réunion publique d’information, organisée à Villeneuve-sur-Yonne par l’association « Villes et Villages en Campagne », le parlementaire icaunais a dénoncé comme il en a l’habitude « l’hypocrisie de la Région Bourgogne Franche-Comté ».

« D’un côté, la Région soutient l’installation des éoliennes et de l’autre elle subventionne la protection des oiseaux et des chauves-souris qui sont massacrés par ces funestes machines, souligne le président régional du groupe RN.

Dans le cas présent, comme cela fut évoqué par le président de l’association « Villes et Villages en Campagne », Philippe JACQUELIN, ce sont les localités de Villeneuve-la-Guyard, Sergines, Pailly et La Celle-Saint-Cyr et leurs voisinages qui pourraient être recouverts des fameux mâts à l’avenir.

« Honte à ces charlatans du vent, s’insurge Julien ODOUL, en visant les promoteurs qui s’activent pour recouvrir le territoire d’éoliennes.

 

 

Au passage, le parlementaire tacle l’édile de La Celle-Saint-Cyr : « la maire soutient honteusement le principe de dissémination des éoliennes dans la ruralité… ».

Mais, que disent les statistiques à ce sujet, sur ces implantations d’éoliennes dans l’Hexagone ? Le numéro cinq du RN apporte des chiffres. « Selon un sondage officiel, produit par OPINION WAYS et datant de 2022, 61 % de nos compatriotes sont favorables à un moratoire sur l’éolien… ».

Que dire alors de la consultation réalisée dans l’Aillantais au printemps 2023 où 93 % de la population rejetaient en bloc toute idée de projets éoliens !

Partisan de référendums locaux afin que la volonté démocratique des habitants des zones concernées par ces implantations soit prise en compte, Julien ODOUL compte intervenir auprès des services de l’Etat et des municipalités pour empêcher, dit-il le « mitage et le bétonnage du territoire ».

Un combat en faveur de la protection de l’environnement et du cadre de vie qui ne fait que commencer, visiblement…

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le nœud papillon tient toujours une place prépondérante dans le dressing code du patron du groupe SCHIEVER. Elégance dans la vêture, élégance dans le verbe ! Les habitués du réseau Entreprendre Bourgogne de l’Yonne en savent quelque chose. Eux qui se délectent chaque année du discours original les accompagnants dans la nouvelle année, celui des vœux de leur président, Vincent PICQ. Un must dans le genre oratoire qui se veut dynamique et vraiment très énergisant !

 

SENS : Décalé, le président de l’antenne icaunaise du réseau Entreprendre Bourgogne ? Certes, le charismatique responsable du groupe SCHIEVER – un des poids lourds de la grande distribution hexagonale – est toujours affublé d’un ravissant nœud papillon à chaque apparition publique ; c’est un peu sa signature vestimentaire en quelque sorte ! Raffinement et élégance quand tu nous tiens !

Mais, c’est plutôt dans la formulation de ses discours que se situe réellement le distinguo qui le place sur le seuil de la différence, vis-à-vis d’autres représentants de la sphère économique. Car, écouter un Vincent PICQ s’exprimer, c’est prendre un sacré bol d’énergie dans la face, en laissant idées noires, pessimisme et manque de confiance à la revoyure !

 

« Chaque année, je fais des vœux qui ne servent à rien ! »

 

Le ton, tout d’abord. Il est enjoué, chaleureux, convivial. Pas de monotonie lénifiante ni de discordance dans les propos. Devant un parterre représentatif de ce qui se fait de mieux dans le milieu économique du terroir – le réseau Entreprendre Bourgogne animé depuis le départ vers les étoiles de la regrettée Sophie BERNARD par la pétillante et lumineuse  Catherine GUIGNARD-MILLET – ne cesse de croître en termes d’effectifs. Pour preuve, la grande salle mise à la disposition par Pascal CHAROT au sein de sa structure professionnelle éponyme pour accueillir cette cérémonie annuelle était comble.

Le contenu de l’allocution, ensuite. Une fois la page d’histoire tournée – Vincent PICQ fait référence en quelques mots à la capitale des Sénons et à son commandant militaire Brennus qui a mis la pâtée aux soldats romains ! -, l’orateur aborde ses vœux. Présentés à l’ultime journée de janvier. Un 31 ! Comme si c’était ceux-là qu’il fallait imprimer longtemps dans toutes les mémoires !

L’humour, enfin. C’est presque dans l’ADN de notre personnage qui se veut être un trublion du verbe. « Chaque année, je fais des vœux qui ne servent à rien ! ». Prétextant qu’il souhaite le meilleur à chaque exercice à ses ouailles entrepreneuriales mais que ce n’est ni pire, ni mieux, au demeurant une fois l’exercice calendaire clôt !

 

Une bande d’entrepreneurs, bourrés de qualités…

 

Nonobstant, il y a de l’optimisme à revendre dans le discours. « Est-ce que c’est si grave si chaque année on observe son lot de crises, de guerres ou de catastrophes, s’interroge celui qui place Avallon parmi les plus belles villes de l’Hexagone, ce sera toujours comme ça… ».

Surprenant ? Sans doute, mais poursuivons. « Ce soir, vous êtes tous là parce que vous avez réussi à surmonter les obstacles. C’est ça, la bonne nouvelle : c’est que vous avez toutes les qualités pour savoir surmonter les obstacles ! ».

Pourquoi ? « Parce que vous êtes une bande d’entrepreneurs, bourrés de qualités, qui avez réussi à braver les obstacles de 2023… ».

Fidèle à sa litote décomplexée, le président du réseau Entreprendre Bourgogne répète avec insistance : « je n’ai rien à souhaiter pour 2024 puisque vous êtes pareil qu’en 2023 ! 2024 ? Vous avez l’année entre vos mains. Donc, qu’est-ce que je peux vous souhaitez de plus que vous n’ayez déjà ! Si vous êtes là ce soir, c’est parce que vous êtes tous performants, individuellement… ».

 

 

Des phrases qui font afficher de larges sourires à un auditoire sous le charme. Et conquis par une intervention oratoire, pour le moins peu ordinaire.

« Ce soir, vous souriez, c’est du bonheur, continue un Vincent PICQ qui ne sait que faire de son micro car adepte de la gestuelle scénique, vous souriez parce que vous êtes heureux et que vous avez réussi ! Malgré les difficultés et la concurrence – elle est saine sinon on n’avance pas ! -, et le côté anxiogène de la vie, vous êtes tous là, souriants ! ».

 

Partager le bonheur de créer et de réussir autour de soi !

 

S’en suivra la justification de ces sourires : « l’entreprise, vous appartient, vous vous éclatez, vous générez de l’emploi, vous réussissez… ».

Puis, Vincent PICQ demandera aux adhérents du réseau d’affaires régional de partager ce bonheur. « Vers les autres, dans l’entreprise, communiquez ce bonheur autour de vous ! Rendez heureux vos salariés ! Parce que c’est bon pour l’entreprise et la santé, ce bonheur du désir d’entreprendre doit se répandre autour de vous… ».

Philosophe, il citera même le grand VOLTAIRE, le chef d’entreprise de l’Yonne !

« J’ai deux vœux à formuler, dira-t-il en guise de conclusion, partager votre bonheur de réussir et d’accomplir avec votre entourage cela contribuera à améliorer le climat social et à le rendre meilleur, le deuxième est de prendre conscience du moment que l’on vit. Nous avons la chance d’être ensemble ce soir, des entrepreneurs heureux et ensemble… ».

Mieux que la prestation d’un consultant, d’un coach ou d’un psy ! Dites, Monsieur PICQ, est-ce que vos discours vitaminés et réconfortants à l’endroit des entrepreneurs sont remboursés par la Sécurité sociale ?! En tout cas, ils sont source d’inspiration !

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

C’est de la pure logique que de retrouver la structure du nord de l’Yonne, parmi les prétendants au titre de la catégorie « Elles rayonnent » ! Grâce à sa filiale internationale créée au Vietnam, LOGI  YONNE a été retenue tout naturellement par le jury des premiers Trophées des Entreprises, concoctés par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne et notre confrère, le quotidien « L’Yonne Républicaine ». De quoi satisfaire son dirigeant, Didier MERCEY…

 

GRON : Le 28 mars prochain, LOGI YONNE et sa filiale asiatique, LOGI VIET France, pourraient bien se retrouver sur la plus haute marche du podium, à l’occasion de la remise des prix des premiers Trophées de l’Entreprise, nouvelle opération évènementielle ayant pour objectif de valoriser une quinzaine de structures entrepreneuriales icaunaises ayant le vent dans le dos.

Avant le jour J, le jury de cette manifestation portée par la CCI de l’Yonne et le quotidien du groupe Centre France, « L’Yonne Républicaine », a sélectionné par les nombreux dossiers de candidatures, dans la catégorie du « rayonnement », la structure du Sénonais qui assure la gestion de la zone portuaire de Gron, LOGI YONNE. Une nouvelle qui a ravi son dirigeant, Didier MERCEY qui promène sa silhouette entre le Vietnam, où il assure aussi le développement de sa jeune filiale LOGI VIET France apparue en 2019 et la France, avec le fameux port de Gron, près de Sens.

Précisons que l’antenne asiatique de LOGI YONNE a pour objectif de rayonner – c’est le cas de le dire quand on concourt dans la catégorie ! – de manière influente vers les marchés exponentiels que représentent les pays de l’ASEAN, l’équivalent de l’Union européenne sur ce secteur géographique extrême-oriental. Une vitrine idéale pour mieux conquérir les marchés potentiels que représentent Singapour, la Malaisie, l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande ou le Laos !

Remise par le Conseil départemental, la récompense saluera l’une des trois entités présentes sur la grille de départ pour la dynamique observée en matière de notoriété, d’attractivité, d’engagement, de savoir-faire ou de réseau. Etrangement, il n’est nullement fait mention du volet international et de l’export dans cette catégorie alors que le rayonnement en est l’une des bases de référence !

Qu’importe ! LOGI YONNE retrouvera donc sur sa route pour prétendre à ce trophée l’AJ Auxerre, le club de football professionnel qui est aussi une entreprise à part entière à bien des égards et la société METTETAL Création, localisée à Saint-Julien-du-Sault, un spécialiste de la fabrication d’accessoires métalliques sur mesure destinés aux secteurs de la maroquinerie et du prêt-à-porter.

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99
Page 1 sur 376

Articles

Bannière droite accueil