Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cm.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

Une délégation asiatique, composée d’une cinquantaine d’agents de voyage chinois, a apprécié les attraits touristiques et gastronomiques de la Bourgogne septentrionale, lors d’un périple de quatre jours sur invitation des offices du tourisme régionaux. Une expérience prometteuse pour la présidente de l’agence Yonne Tourisme, Anne JERUSALEM, qui espère beaucoup de ce type d’initiatives positives…  

AUXERRE : Présidente de l’agence Yonne Tourisme, Anne JERUSALEM possède-t-elle des rudiments de mandarin ? Dans tous les cas, les différences linguistiques qui auraient existé entre la délégation chinoise et celle de l’Yonne qui l’accueillait à Auxerre n’auront pas été une source de problèmes dans la circulation des messages de bienvenue !

Réjouie de la tenue de cet évènement (une très belle opportunité pour l’élue du Tonnerrois), Anne JERUSALEM a salué la qualité de cet échange international, quelque peu novateur, qui a eu lieu cette semaine dans la capitale icaunaise.

Réalisant un périple de quatre journées sur des points névralgiques des arts de vivre régionaux (Autun, Beaune, Dijon et Auxerre), la délégation de professionnels du tourisme chinois a su profiter de cette escapade tricolore pour s’imprégner des us et coutumes de notre France cocardière.

milieu articles

La promotion des produits du terroir auprès des professionnels chinois…

A commencer par la dégustation d’un sympathique buffet, agrémenté de produits du cru qui attendait les convives dans les celliers du Département et servi par les équipes du « LC », le restaurant de l’hôtel Mercure.

On notait la présence agréable et gustative de deux domaines de Chablis qui proposèrent une séance de dégustation : le domaine BROCARD et La CHABLISIENNE.

La présidente de l’agence du tourisme départemental rappela les missions essentielles de son outil de valorisation. En qualité de relais territorial des offices de tourisme, l’agence Yonne Tourisme proposait à son réseau de s’associer à cet accueil d’exception : les offices de tourisme de Puisaye et Chablis Cure Yonne et Tonnerrois répondaient présents à l’invitation.

Ils ont pu promouvoir eux-aussi les richesses de leurs territoires auprès de ces prescripteurs du tourisme international, friands d’œnotourisme et de patrimoine.

milieu articles

 

Dix ans après la précédente édition, ce challenge international qui réunira la fine fleur professionnelle de la discipline, réapparaît dans le giron éclectique des compétitions mettant en exergue les jeunes talents des métiers de bouche. Pour son retour en haut de l’affiche, l’UMIH (Union des Métiers et de l’Industrie hôtelière) a jeté son dévolu sur Bordeaux qui accueillera les épreuves de ce concours très prisé en novembre prochain. Toutefois, Auxerre est doublement concerné par ce rendez-vous planétaire. D’une part, le lycée des métiers hôteliers VAUBAN y recevra le 06 mai une des étapes sélectives à l’échelle régionale. D’autre part, l’organisateur des épreuves en charge du recrutement des candidats pour l’Hexagone n’est autre que Serge GOULAIEFF, Meilleur Ouvrier de France (MOF) et professeur de service en salle qui exerce son art au sein de l’établissement pédagogique icaunais…

AUXERRE : C’est un retour en fanfare que voilà, dans la sphère des innombrables concours et autres compétitions existants autour des arts de la table et des métiers de bouche à l’échelon planétaire.

Le Championnat du monde des maîtres d’hôtel exige discipline, sérieux, professionnalisme et inventivité. Quatre ateliers, englobant un certain nombre d’épreuves techniques, seront ainsi soumis à la sagacité de ces exégètes de la filière, jeunes talents aux profils et parcours prometteurs qui ne souhaitent qu’une seule et unique chose : briller devant un jury de spécialistes !

L’UMIH aura à sa charge l’organisation de ces retrouvailles intercontinentales, accueillies à Bordeaux courant novembre. Une commission internationale choisira un candidat pour chaque pays. Ce qui augure de phases sélectives de très belle envergure et aux incertitudes évidentes quant à leurs résultats qui se disputeront en amont de la finale mondiale.

milieu articles

Le lycée VAUBAN apporte une double contribution…

Comble de bonheur, le lycée hôtelier d’Auxerre apposera sa griffe et son savoir-faire en recevant l’une des phases qualificatives régionales le 06 mai prochain. 

Les candidats devront se départager autour de plusieurs thèmes : les arts de la table, la découpe de table, la réalisation d’un flambage créatif, selon les ingrédients imposés, et une argumentation établie dans une langue étrangère à partir d’une carte.

Un bonheur ne venant jamais seul pour le lycée des métiers hôteliers VAUBAN et sa directrice, Capucine VIGEL, précisons que l’un des siens, le Meilleur ouvrier de France et professeur de service en salle, Serge GOULAIEFF, est l’une des dix composantes professionnelles, membres de l’équipe organisatrice ayant à charge le recrutement des candidats tricolores. Preuve irréfutable, une fois de plus, de la dimension qualitative exceptionnelle que présente cet établissement dans le milieu des métiers de bouche et des arts de la table. En France, comme à l’international…

Spécialiste de l’emballage alimentaire, la structure entrepreneuriale du Haut-Jura, opérationnelle depuis 1946, débute la nouvelle année en confirmant l’installation d’une nouvelle unité de production en Bourgogne Franche-Comté. C’est dans la continuité de son site de Cousance (Jura) que ce projet de nouvelle usine verra le jour pour le printemps 2020. Implantée à Branges (Saône-et-Loire), elle créera à terme une centaine de postes et se positionnera principalement sur la fabrication d’emballages alimentaires en bois.

BOIS d’AMONT (Jura) : Respectueux de l’environnement et conforme aux valeurs véhiculées par cette entité à l’ossature familiale, le projet d’implantation de la nouvelle usine du groupe LACROIX privilégiera la performance, l’innovation et la pérennité d’une entreprise qui a fait florès tant au niveau international que national.

Présente dans une dizaine de pays, où elle s’appuie sur près d’une trentaine de sites (28), la société réalise chaque année pour trois milliards d’emballages (carton, bois ou plastique). Elle accueille en son sein plus de 500 collaborateurs.

Avec ce nouveau projet, fonctionnel au printemps 2020, le groupe jurassien récompense ainsi la dynamique d’accueil de la Bresse louhannaise. Et l’investissement des élus et institutionnels de ce territoire qui auront montré une réelle empathie à ce dossier, créateur d’emplois (une centaine de postes à terme). 

milieu articles
  

Un groupe attaché au développement économique de son territoire…

Nécessitant une enveloppe budgétaire de près de vingt millions d’euros, la nouvelle usine marque l’ancrage local de la société qui offre ainsi à sa région originelle un dispositif de valeur ajoutée optimal en faveur de l’emploi.

Le complexe d’une dizaine d’hectares sera érigé dans la zone industrielle intercommunale, dite « Les à Marosses », sur la commune de Branges.  

Selon le service de communication du groupe, la construction de ce projet se déroulera en faisant intervenir les entreprises du cru. Ce sera un effet ricochet intéressant pour celles qui y exercent des activités dans le bâtiment et l’artisanat. Les dirigeants de LACROIX ont opté pour l’application de leur philosophie. Celle-ci consiste à participer pleinement au développement économique du territoire.

Précisons, pour être tout à fait complet, que le groupe LACROIX a engendré un chiffre d’affaires de 184 millions d’euros en 2017 dont 45 % ont été réalisés à l’international (Europe, Canada, Etats-Unis).

 

 

 

Le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et à l’Europe a encouragé l’excellente initiative portée par le chef d’entreprise de LOGI YONNE, Didier MERCEY, à l’origine de fructueux contacts ayant permis de parapher des accords de développement touristiques, économiques, culturels et gastronomiques, avec la province vietnamienne du DA NANG. C’est une remarquable ouverture à l’international pour la contrée la plus septentrionale du territoire de l’Yonne…

SENS : Présent à l’ambassade du Vietnam à Paris, le secrétaire d’Etat Icaunais Jean-Baptiste LEMOYNE n’a pas manqué de réagir positivement à l’opportunité de ce rapprochement judicieux, entre la province de ce pays du Sud-Est de l’Asie et le Sénonais, le « berceau économique le plus septentrional » de l’Yonne.

Très impliqué dans le développement des relations franco-vietnamiennes, le ministre bourguignon félicita au terme de la cérémonie protocolaire de la signature de cette convention les acteurs de ces nouveaux échanges bipartites. Il devait par ailleurs s’entretenir avec le vice chairman de la province de DA NANG en aparté.

milieu articles

Une convention de partenariat en vue de développer le tourisme…

Plusieurs accords ont ainsi été signés par les délégataires de la province de DA NANG et les représentants de l’Yonne. En particulier, sur le volet touristique. Le Comité de l’office du tourisme de Sens et du Sénonais a ainsi ratifié un document lui permettant de développer les échanges touristiques entre la contrée du sud-est asiatique et le bassin septentrional de l’Yonne. Les éléments culturels, patrimoniaux, géographiques et gastronomiques intègrent ce nouveau partenariat.

Le 01er décembre, pour mémoire, une délégation de dignitaires vietnamiens (chefs d’entreprises, institutionnels, élus…) avait été reçue à Sens par l’édile de la ville, Marie-Louise FORT, et le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne, Alain PEREZ.

Au programme de cette visite : la découverte du marché couvert, la plongée historique au sein de la cathédrale Saint-Etienne, mais aussi la dégustation de vins et recettes de Bourgogne.

Ce séjour avait été soigneusement préparé, en amont, par le dirigeant de LOGI YONNE, Didier MERCEY, qui assure l’exploitation et le développement de la zone portuaire de GRON. Ce dernier vient de créer une nouvelle société franco-vietnamienne, LOGI VIETFRANCE, basée précisément dans la province de DA NANG où il réside actuellement.

Cette nouvelle entité permettra aux acteurs économiques de construire et développer de nouvelles relations bilatérales avec ce pays émergent de l’Asie du Sud-Est.

 

 

 

 

Plusieurs dignitaires vietnamiens de la région de DA NANG dont le maire de cette ville, la troisième de ce pays du sud-est asiatique, et le directeur général du tourisme et des affaires étrangères, profiteront d’un court séjour dans le Sénonais pour visiter le port de GRON. Ce voyage, préparé en amont par le dirigeant de LOGIYONNE, Didier MERCEY (ce dernier vit aujourd’hui dans le pays du matin calme), a pour objectif de valoriser la ville de Sens et le département de l’Yonne auprès des autorités vietnamiennes…

SENS : Il y a peu, Didier MERCEY, dynamique chef d’entreprise icaunais, à la tête de LOGI YONNE, la structure exploitante de la zone portuaire de GRON, a conclu un agrément avec ses partenaires de la province vietnamienne de DA NANG, mettant en exergue la ville de Sens et le territoire de l’Yonne.

Le fondement de ce partenariat est simple. L’idée est de créer une synergie touristique et économique entre le département septentrional de la Bourgogne Franche-Comté et la province de ce pays de l’Asie du Sud-Est.

Première résultante de ce nouvel agrément : le montage d’un circuit touristique auprès des partenaires du Vietnam, incluant Paris, Sens et l’Yonne.

Deuxième aspect positif dans cette évolution des relations internationales avec le Vietnam : la présence, sur recommandations de Didier MERCEY, d’une délégation de douze personnalités issues du sérail politique, institutionnel et économique de ce pays en Bourgogne du Nord le 01er décembre.

milieu articles

Une visite des principales curiosités de Sens…

Le groupe se rendra à Sens ce jour-là. Accueillie par la Ville de Sens, la délégation profitera de cette immersion sénonaise pour y découvrir la cathédrale Saint-Etienne, berceau de la royauté française, le marché couvert ainsi que le musée.

Auparavant, les ressortissants vietnamiens se feront expliquer le processus fonctionnel du port du GRON en matinée. La délégation quittera Sens en milieu d’après-midi pour regagner Paris.

Mais, le maire-adjoint de DA NANG et deux chefs d’entreprises s’accorderont une nuit supplémentaire à Sens où ils dormiront. La délégation vietnamienne, au grand complet, se retrouvera dès lundi 03 décembre à Paris où l’ambassadeur du Vietnam en France et le secrétaire d’Etat en charge des relations européennes et des affaires étrangères, Jean-Baptiste LEMOYNE, se retrouveront pour signer un accord de partenariat.

 

 

Page 1 sur 10
Bannière droite accueil