Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Tout avait commencé en 2018. Une convention de partenariat qui réunissait à l’époque les signataires de la Région Bourgogne Franche-Comté à ceux de l’acteur majeur de la transition énergétique en France, c’est-à-dire EDF. Cet accord portait sur la coopération pluriannuelle en faveur de ladite transition mais aussi le développement de l’emploi, de l’économie et de l’innovation sur notre contrée. Le document vient d’être renouvelé il y a quelques jours à Dijon…

 

DIJON (Côte d’Or) : On ne change pas une formule qui gagne. En l’occurrence, celle qui nous concerne se décline en faveur d’un territoire « décarboné ». Elle est établie depuis 2018 entre la Région Bourgogne Franche-Comté et l’un des acteurs clé de la transition énergétique, EDF. C’est pourquoi les deux partenaires, représentés par la présidente de la vénérable institution, Marie-Guite DUFAY, et le président directeur général du groupe, Luc REMONT, ont reconduit cette convention cadre il y a quelques jours à Dijon.

 

Cinq axes qui s’articulent au centre de la convention

 

D’une durée de trois ans, la convention couvre l’ensemble des champs nécessaires à l’atteinte de la neutralité carbone de la Bourgogne Franche-Comté en 2050. Dans les faits, elle s’articule autour de cinq axes : la décarbonation des bâtiments, le développement de la production locale d’énergies renouvelables, la contribution au dynamisme industriel de la région et soutien aux innovations, le renforcement des filières de formation industrielles et techniques ; le renforcement, enfin, des coopérations régionales sur les thèmes d’intérêt commun.

Une convention visant une thématique qui s’inscrit tout naturellement parmi les priorités de la structure institutionnelle régionale.

 

 

« C’est une nouvelle étape qui est franchie avec ce renouvellement, a déclaré la présidente de la Région Marie-Guite DUFAY après avoir déposé son paraphe au bas du document, ce partenariat doit permettre d’unir nos forces pour orienter, convertir, et adapter nos territoires à l’impératif de planification et transition écologiques… ».

Un partenariat qui accentue un peu plus les efforts à fournir sur la formation afin d’agir sur les besoins de compétences pour mieux opérer ce nécessaire virage de la transition écologique et énergétique.

 

Accélérer la transition énergétique du territoire

 

Quant au PDG d’EDF, Luc REMONT, il considère que « la relation durable et de confiance engagée entre EDF et la Région BFC se poursuit avec le renouvellement de ce partenariat pour accélérer la transition énergétique du territoire… ».

L’objectif pour y parvenir ? L’adoption de solutions locales innovantes et la décarbonation par l’électrification des usages. Des solutions que les 7 000 collaborateurs d’EDF exerçant sur la Bourgogne Franche-Comté ne manqueront pas d’appliquer sur le terrain, en mettant à disposition leurs expertises en matière de production d’électricité bas carbone, de solutions d’efficacité énergétique et de décarbonation de l’industrie.

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Leitmotiv du jour pour la direction : prendre le temps de partager avec les collaborateurs de la Mission Locale auxerroise. Autour d’un café, d’un thé et d’une viennoiserie, fort appétissante au passage ! On aura reconnu les gourmandes qui n’hésiteront pas à prendre plusieurs de ces succulents auxiliaires de convivialité ! Ce n’est pas tous les jours que la structure s’accordait une pause. D’autant qu’à la clé, il y avait surtout le label récemment obtenu à célébrer !

 

AUXERRE : Large sourire affiché sur le visage, Pauline GIRARDOT n’aura pas caché sa fierté à l’issue de la célébration quasi informelle qui réunissait dans les locaux de la Mission Locale d’Auxerre l’ensemble des collaborateurs et des partenaires institutionnels, trop heureux de se retrouver là pour un temps d’échange inhabituel.

Une « pause », comme devait la qualifier le directeur des lieux Olivier HEMARD, nécessaire pour apprécier la joie et surtout toute la pertinence du travail accompli autour de cette récente labellisation. Un titre de gloire qui fait de l’établissement au service, via l’accompagnement, de plus de 2 000 jeunes chaque année vers une insertion durable et personnalisée, la seule et unique Mission Locale de Bourgogne Franche-Comté à pouvoir s’enorgueillir de posséder désormais une telle distinction.

Présente avec onze lieux d’accueil sur le bassin de l’Auxerrois, comptant une trentaine de collaborateurs, la Mission Locale n’a donc pas manqué ce rendez-vous avec la postérité.

A l’issue d’un long travail de fourmi – un audit établi sur près de onze mois comprenant 35 items différents avec les certificateurs de l’AFNOR ! -, il était dans la logique des choses de prendre une respiration, jugée salvatrice à l’approche des congés estivaux.

 

 

Commentaires de la directrice de cabinet de la préfecture Pauline GIRARDOT : « je ne suis pas du tout étonnée que ce soit la Mission Locale de l’Auxerrois qui ouvre la voie, autour de son directeur Olivier HEMARD et de ses équipes, il existe une véritable dynamique. Ce n’est donc pas une surprise… ».

Cela n’empêchera nullement la représentante de l’Etat de discuter avec l’ensemble des collaborateurs présents à cette animation et de se dire ravie pour tout le travail fourni.

Une date du 04 juillet qui devrait restée graver dans les mémoires de celles et ceux qui officient au sein de cet établissement puisqu’elle correspond à la confirmation de ce label. Il faudra désormais attendre de deux à quatre ans pour que la Mission Locale de l’Auxerrois soit de nouveau auditée par un cabinet indépendant exerçant son expertise au profit de l’AFNOR.  

Originalité, un « paper-board » recueillait les commentaires de chacun des participants à cette célébration sur des post-it ; une manière testimoniale de mettre de l’eau au moulin de l’analyse et du ressenti en placardant quelques mots ou des phrases sur le tableau, placé idéalement à l’entrée du bâtiment.  

     

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Ils sont touchés par la grâce. Des beautés diaphanes, filles et garçons, toutes auréolées de lumières, celles des projecteurs du théâtre de Verdure, cher à l’édile Yves DELOT ! Un spectacle à en prendre plein la vue pour férus de danse classique mais aussi pour les béotiens. Pour sa troisième édition, « Jeune Danse » prend ses quartiers estivaux à Saint-Florentin, non loin du port de plaisance, pour un spectacle de belle facture ce vendredi 12 juillet à 21h30. Le terme d’une semaine intensive de stages réunissant le ferment de la relève chorégraphique de demain…

 

SAINT-FLORENTIN : Que tous les passionnés et autres aficionados de la danse classique se lèvent en chœur ! Non, pas pour vanter les mérites d’un yaourt chocolaté à la marque bien connue ! Mais, plutôt pour converger vers le théâtre de Verdure de la jolie ville de Saint-Florentin, qui possède aux abords du port de plaisance et de son espace piscine, un espace naturel propre à l’évasion et à l’onirisme.  

Le cadre idéal pour rêver à la vue de jeunes danseuses et danseurs, des plus prometteurs, dont certains aspirent déjà à suivre les pas (pas de deux ?!) des plus grands, peut-être…

On doit cette manifestation qui s’est progressivement installée dans le paysage culturel de l’Yonne à l’ancienne danseuse étoile, Mireille LETERRIER. Une belle personne, humaniste et au cœur gros comme ça, qui encourage les vocations dans cette belle discipline artistique que représente la danse classique. Une spécialité hexagonale qui a donné la possibilité à de belles pointures d’atteindre les sommets, à l’image d’un Patrick DUPOND ou Marie-Claude PIETRAGALLA.

 

 

Un socle opérationnel à Saint-Florentin, soutenu par les institutionnels

 

Avec de telles références tricolores, on imagine que les jeunes pousses rêvent d’égaler leurs glorieux aînés. C’est le fondement de cette approche culturelle qui nous est proposée là. La présence de stagiaires – ils sont dix-huit cette année à prendre part à l’aventure depuis quelques jours à la salle Daullé – qui ont été choisis minutieusement par les organisateurs, selon leurs aptitudes et leurs parcours préprofessionnels.

Pour se faire et mener à bien ce concept novateur dans le département du football et de la vigne, l’insatiable Mireille LETERRIER s’est appuyée sur une structure associative qu’elle a portée sur les fonts baptismaux il y a quelques années déjà. Une entité qui a trouvé son socle opérationnel à Saint-Florentin, bien sûr, avec le soutien de différents partenaires, dont la Ville, la Communauté de communes Serein-Armance, le Conseil départemental et le FDVA de l’Yonne, c’est-à-dire, le Fonds pour le Développement de la Vie Associative. Nom de code de l’association : « CYDALISE & Cie ». Au plan étymologique, et pour mémoire, le terme « cydalise » qui signifie glorieux selon ses origines grecques, est le surnom donné à une jeune femme « qui a désigné ces compagnes et inspiratrices, à la fois amantes et muses, des poètes et artistes du Doyenné ».

 

 

Des créations originales par de jeunes danseurs prometteurs…

 

A quoi s’attendre avec cette représentation nocturne ? Un condensé de danse classique, certes, mais pas que, puisque les jeunes gens présenteront aussi des tableaux, issus du répertoire contemporain. Tout cela sous la houlette de quatre professeurs de renommée internationale ayant encadré le stage, en provenance du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et de Lyon. Notons, aussi, des créations originales avec une compagnie qui est en résidence dans le Florentinois, la WABI Cie - Igor STRAVINSKY sera à l’honneur avec « Le Dîner » - ainsi que Malik PELKES qui présentera un solo baptisé « Les pieds rapides » et trio de Watson SARTOR (Jupiter) avec Nhoa BARTOUX et Alexia APECHE.

Signalons le travail scénique de Corentin DAVOUST et Alexia APECHE. Ils interpréteront un pas de deux, extrait de l’œuvre sublimissime de Félix MENDELSOHNN, « Le Songe d’une nuit d’été », sur une chorégraphie d’Alexandre NIPAU. On en salive d’avance !

Notons que cette vitrine icaunaise est extraordinaire pour ces jeunes danseurs  encore stagiaires qui se frottent à la scène et qui partiront dès l’automne, soit à New York (l’école Alvin AILEY va accueillir Watson SARTOR) et à Saint-Pétersbourg (Corentin DAVOUST et Nhoa BARTOUX) où la prestigieuse école VAGANOVA les prendra sous son aile…

 

 

En savoir plus :

« Jeune Danse » de l’association CYDALISE et Cie

Au théâtre de Verdure de Saint-Florentin

Vendredi 12 juillet à 21h30.

Possibilité de prendre les billets sur place (ouverture de la billetterie une heure avant le spectacle) ou auprès de l’OTSA au 03.86.35.11.86.

 

Thierry BRET

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Lorsqu’il parle, il possède une toute petite pointe d’accent, le spécialiste en développement personnel et préparateur mental, Attila FARKAS. Le patronyme nous renvoie à ses origines magyares. Quant au prénom, nul n’est besoin de préciser qu’il évoque celui d’un guerrier qui pratiquait jadis la politique de la terre brûlée une fois de nouveaux territoires envahis : un certain roi des Huns dont les potaches tentent de se remémorer l’existence dans les cours de primaire. L’ex-entraîneur des gardiens de but de l’AJ Auxerre a tourné casaque avec le milieu pur sport ! A la tête de son cabinet, il prodigue ses conseils pour redonner confiance à celles et ceux qui n’en ont plus…

 

AUXERRE : La confiance. Le mental. Des mots qui font tilt dans l’esprit de ce quadragénaire aux allures sportives. Presque un jeune homme, mais bien construit au niveau de ses idées et de ses réflexions ! Peut-être s’est-il inspiré de la fameuse phrase de VOLTAIRE pour accélérer sa reconversion dans le développement personnel et le coaching ? « Le doute est un état mental désagréable, mais la certitude est ridicule… ». Beaucoup, en l’état actuel des choses, devraient s’en inspirer avant d’agir !

Le garçon a vraiment changé de cap. Lui qui a vécu durant presque trois décennies dans le sillage de l’AJ Auxerre, de ses athlètes professionnels et ses gardiens de but, parfois emblématiques, dont il fallait travailler le mental afin de les rendre encore plus performants et concentrés.

A la tête de sa structure entrepreneuriale – elle se nomme ATICOACHING, tout bonnement, la contraction de son prénom et du terme anglais -, le Hongrois le plus auxerrois dans l’âme s’est lancé de nouveaux défis, mettant à contribution toutes ses connaissances et ses expériences au service de sa nouvelle clientèle.

De prime abord, les sportifs eux-mêmes, jeunes et moins jeunes en quête de confiance si les performances ne suivent pas, mais pas seulement ! Attila est dans l’écoute, prend le temps de poser les jalons de chacune des méthodes qu’il met en place, explique dans le détail ses outils qu’il a créés pour y parvenir, s’intéresse à l’autre.

 

 

Un séminaire en septembre avec un acteur de la PNL…

 

Il s’est lui-même formé aux neurosciences, une spécialité dans la préparation mentale et le développement de soi. Le tout a été certifié par l’obtention d’un diplôme, des acquis confirmés par son expérience de coach sportif. Le nom de ses programmes sont déjà évocateurs dans la lettre : « ascension », « reboost », etc. Cela donne envie d’en savoir davantage.

Cela sera du domaine du possible en septembre prochain. La date n’a pas été arrêtée officiellement mais le lieu est connu : le château de Villefargeau – un cadre d’exception ! – qui accueillera la déclinaison du programme « Emergence ». Tout un laïus autour de la confiance en soi à toute épreuve ! Une journée immersive pour un groupe limité à cinquante personnes où Attila FARKAS s’appuiera également sur le savoir d’un maître praticien de la PNL, Franck SVENSEN. La PNL ? La programmation neuro-linguistique pour les néophytes !

Fort de cela, Attila est à la conquête de nouveaux territoires ! Les étudiants, les salariés, les cadres, les entrepreneurs ! I Ici et ailleurs, partout dans l’Hexagone ! Vu le climat délétère ambiant : le garçon ne devrait pas avoir trop de mal pour étoffer son portefeuille de clientèle.

Son credo est le suivant : « les solutions à tous nos problèmes sont en nous et autour de nous ! ». Qu’on se le dise, il n’a pas tort en vérité !

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Major des majors ! Cela en jette sur la carte de visite, incontestablement. Le meilleur des meilleurs. Le saint des saints, bref, la quintessence de l’excellence, si chère à l’esprit de la grande maison qu’est devenue en près de cinquante ans, le CIFA de l’Yonne. Entre Lily-Rose MARTENS et Alexandra DUFOUR, le cœur du public a balancé lors de la remise des prix. Deux lignes de vie différentes, certes, mais avec beaucoup de similitude entre ces jeunes filles, promises à un avenir rayonnant…

 

AUXERRE: « Oh les filles, Oh les filles ! ». Le groupe « Au Bonheur des Dames » n’avait qu’à bien se tenir en 1974 en interprétant ce fameux morceau, passé depuis à la postérité, encensant, et ce bien avant l’heure, la place prédominante de la gent féminine dans notre société. Une place depuis confortée dans toutes les strates de la vie sociale et professionnelle hexagonale, y compris dans la formation, via l’une de ses filiales phare, l’apprentissage.

Deux de ses représentantes icaunaises ont eu droit aux honneurs officiels lors de la traditionnelle cérémonie de la remise des prix, déclinée au centre de formation professionnel du CIFA de l’Yonne, il y a peu. Deux jeunes filles que les médias connaissent déjà presque sur le bout des doigts, tant les titres glanés çà et là de par leur pugnacité à accomplir des concours et à relever les challenges nous sont familiers ! Des apprenties, tout simplement. L’une a été sacrée lors du concours de l'Amicale des Cuisiniers de France meilleure apprentie de France dans sa spécialité, la cuisine. L’autre a pour particularisme de collectionner les titres de major des majors, comme ce fut déjà le cas en 2022 !

Leurs patronymes : Lily-Rose MARTENS et Alexandra DUFOUR !

 

Une véritable « Engagée de l’Yonne » selon Dominique VERIEN !

 

Non seulement, la première des susnommées a obtenu le « Graal » suprême offert par le CIFA de l’Yonne, ce titre de major des majors qui augure de belles perspectives tant pédagogiques que professionnelles mais en outre elle s’est vue décerner le trophée récompensant des « Engagées » de l’Yonne, une distinction mettant en lumière ces femmes qui permettent à notre territoire de rayonner bien au-delà de nos frontières. C’est l’instigatrice de ce trophée, la sénatrice Dominique VERIEN, qui devait remettre la récompense à l’issue de cette cérémonie placée sous le sceau des Jeux olympiques de Paris à la jeune fille, souvent distinguée lors de cette soirée.

 

 

A 20 ans, la demoiselle qui avait déjà obtenu son baccalauréat général avec une moyenne de 17, avait ajouté en guise de corde à son arc, le CAP cuisine obtenu en un an, l’année dernière. Avant de décrocher la Lune comme meilleure apprentie de France de la catégorie cuisine. La quatrième jeune femme française à déposer ce titre plus qu’honorifique dans sa besace en seulement 69 éditions ! Une réussite qui en appelle d’autres, tant au CIFA où Lily-Rose suit une spécialisation dans les desserts qu’au restaurant familial, tenu par son paternel, à Troyes, le « Midi O’Halle ».

 

Le savoir-être et les chiffres, la recette du succès d’Alexandra DUFOUR

 

Tout sourire et la parole facile aux côtés des personnalités devant se succéder sur la scène, Alexandra DUFOUR est l’autre versant de ce titre de major des majors 2024. Une fervente adepte de l’alternance qui accumule le nombre des années d’apprentissage au CIFA de l’Yonne qui est devenu sa seconde maison !

Suivant un cursus dans les métiers de bouche (la pâtisserie, notamment), la jeune fille s’est orientée ensuite vers le bac pro animation et gestion des entreprises, en épousant peut-être un jour les traces de son père, artisan.

Cette adoratrice des chiffres est aussi une férue du « savoir-être », notion qui plaît beaucoup aux responsables du CIFA qui savent récompenser celles et ceux des sujets qui y sont sensibles, mais aussi aux employeurs qui aiment embaucher ce type de profil dans leurs entreprises…Les filles de l’excellence de cet été 2024 !

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99
Page 1 sur 130

Articles

Bannière droite accueil