Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Conseils, outils et préconisations devaient composer le fil d’Ariane principal de ce rendez-vous, concocté sous la forme de petits ateliers ludiques et pédagogiques, lors des dernières retrouvailles des représentants de l’Association des entrepreneurs du Tonnerrois (AET). Le bien-être, la santé et le positionnement positif de l’humain au cœur de l’entreprise auront permis des réflexions riches et abouties…

TONNERRE : Replacer l’humain parmi les axiomes majeurs de l’entreprise ne représente pas une utopie. Plus qu’une nécessité, cette thématique aura été la trame prioritaire de la dernière séance de travail de l’AET, l’Association des entrepreneurs du Tonnerrois, qui a passé à la moulinette ce sujet quasi philosophique, au cours d’un mini-salon très instructif.

Une quarantaine de chefs d’entreprises et de cadres dirigeants avaient répondu par l’affirmative pour suivre ces échanges, nourris de belles rencontres selon l’avis des participants.

Coaches spécialistes en santé, en pratique de la sophrologie, de l’hypnose, de techniques de relaxation comme le qi-qong, les fascias ou l'hypnose, mais aussi dans l’approche des gestes et des postures purent présenter ouvertement leurs théories quant à l’inéluctable bien-être conféré à celles et à ceux qui en sont de friands adeptes.

Ces discussions de belle facture entre les différents intervenants se prolongèrent durant le cocktail où les convives eurent tout le loisir de pouvoir déguster des produits naturels à base de fruits et légumes, sains à la morphologie humaine.

Trouver un équilibre dans son quotidien au plan du mental et du bien-être influe nécessairement sur l’impact professionnel. Comme devait le préciser le président Eric MONNOYER, lors de son allocution introductive, « pour être bien avec les autres, et efficace dans son travail, il faut être en phase positive avec soi ! ».

Pleine d’originalité et de tonus, cette séance plénière de l’association économique aura permis d’appréhender une facette importante de la vie des entreprises : le bien-être dans sa vie professionnelle, l’ergonomie des espaces de travail et l’équilibre de vie sous tous ses aspects.

Le choix original de boissons et verrines de grande qualité, en adéquation avec le sujet pour une alimentation équilibrée, devait compléter avantageusement cette soirée très réussie.

S’adressant de manière indistincte aux demandeurs d’emploi, salariés et bénévoles, la validation des acquis de l’expérience (VAE) constitue aujourd’hui un atout stratégique majeur, encore méconnu, qui prépare à vivre de nouvelles opportunités de carrière. Une journée d’information ayant reçu les faveurs du public (plus d’une soixantaine de visiteurs) a été accueillie dans les locaux de l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) à Migennes. Ce fut un judicieux préambule pour procéder à un état des lieux précis de ses envies personnelles et professionnelles à un instant « t »…

MIGENNES : Devant le succès observé par cette séance explicative consacrée aux vertus de la VAE, les deux animatrices de cette session, Frédérique NIKA, conseillère VAE auprès du CIBC (Centre interinstitutionnel de bilan de compétences de Bourgogne) et Claire LASKA, référente VAE au sein de l’AFPA Yonne, avaient choisi de manière très astucieuse de segmenter leurs interventions en différents petits pôles. Histoire de canaliser les flux, notamment en matinée où près d’une cinquantaine de personnes montraient leur vif intérêt à cette approche pédagogique et instructive.

La méthode s’avéra efficace pour prendre le temps d’expliquer dans les grandes lignes ce principe qui consiste à faire reconnaître officiellement auprès d’un organisme dédié ses compétences professionnelles. Avant de pouvoir prétendre à l’obtention d’un diplôme et de progresser au sein de son entreprise, à défaut de se prémunir de précieux auxiliaires dans une quête à l’emploi.

Un public en provenance des quatre coins du département…

Originaires d’Avallon, de Joigny, d’Auxerre, de Migennes, de Sens et même de…Beaune (!), les personnes ayant répondu favorablement à l’invitation de cette journée d’information ont pu séance tenante, une fois les schémas explicatifs posés carte sur table, aborder leur cas personnel avec les deux conseillères. Chacun y allant de son vécu, de ses doutes et de ses espérances en ce dispositif pouvant officialiser un savoir-faire acquis sur le terrain.

« Dans un second temps, ajouta Frédérique NIKA, nous vérifierons en prenant contact avec les personnes présentes à cette première réunion que la VAE peut répondre à leur stratégie et les aider à accomplir un projet professionnel. Elles pourront être reçues auprès de nos organismes ou dans les bureaux de Pôle emploi, partenaire de cette démarche sensibilisatrice… ».

Qu’il s’agisse de l’AFPA ou du CIBC Bourgogne, chacun des deux organismes peut apporter sa plus-value auprès des postulants à la VAE dans le cadre d’une mission d’accompagnement. S’entraîner au futur entretien que le candidat effectuera devant un jury, se préparer à l’épreuve de validation ou soutenir le montage du dossier de synthèse expliquant les pratiques professionnelles du candidat constituent trois raisons essentielles dans la phase préparatoire où le recours à des spécialistes s’apparente très vite à une évidence…

Le référent culinaire es savoir-faire et qualité, membre du réseau national des « Traiteurs de France », de la région Bourgogne du Nord recherche une demi-douzaine de collaborateurs afin d’étoffer les compétences professionnelles de ses structures dans l’Yonne. Qu’il s’agisse de postes d’encadrement ou destinés à la production, FESTINS de BOURGOGNE met à l’heure actuelle les bouchées doubles pour  optimiser ses effectifs avant l’amorce de la saison estivale, synonyme de réceptions et de mariages…

CHEMILLY SUR YONNE : Avec une moyenne annuelle d’une cinquantaine de cérémonies nuptiales à organiser et valoriser dans sa zone de chalandise de prédilection, l’entreprise d’Evelyne et Didier CHAPUIS entre de plain-pied dans la période délicate à gérer en matière de timing. Les saisons du printemps, des mois estivaux et du début de l’automne offrent l’opportunité à cette structure incontournable de l’animation de réception service traiteur de se distinguer.

Ce thème n’étant que l’un des reflets des multiples expertises déclinées dans le domaine des arts de vivre et de la succulence gastronomique par la structure, ayant commémoré en 2017, son vingt-cinquième anniversaire…

Possédant deux unités de production sur notre territoire, employant chacune plus de soixante-dix collaborateurs (LE PLAISIR DES METS sur le site d’Appoigny, et la maison mère basée à Chemilly sur Yonne), FESTINS s’est spécialisée dans les produits frais. Qu’elle accommode, sublime et transforme à loisir sous forme de restauration ou pour répondre à toutes les occasions selon les besoins de la clientèle.

Les métiers de la production mais aussi de la vente et de la gestion

Logique que les besoins humains soient devenus au fil des années une importante manne de ressource à gérer afin de répondre aux différents chantiers que peuvent être la vente en boutique (rappelons que la PME de près de 300 salariés en possède quatre, deux en Bourgogne et deux dans des arrondissements fréquentés de la capitale), la production dans les services explicites de la raison d’être du traiteur (pâtisserie, charcuterie, cuisine…), la préparation de commandes et la livraison.

C’est précisément envers ces différentes fonctions, rouages indispensables de la bonne fonctionnalité dans l’entreprise, que la direction a souhaité mettre l’accent dans sa quête de nouveaux collaborateurs.

Plusieurs postes en CDI, de CDD ou en alternance sont ainsi proposés de suite, y compris une opportunité d’intégrer le statut de contrôleur de gestion en contrat à durée indéterminée.

Pour se faire, il suffit de contacter le pôle des ressources humaines de la société pour en connaître davantage sur les possibilités et modalités pratiques offerts par ces jobs à pourvoir dès que possible…

Accompagner la catégorie des personnes âgées de 18 à 30 ans dans le lancement de leur carrière figure parmi les priorités majeures de l’établissement bancaire. Pour se faire, une initiative de taille a été mise en exergue au plan territorial à travers un concept novateur, « Premier stage, premier job ». Outre l’accès à des offres d’emploi en ligne, plus d’une centaine de rencontres privilégiées, sous la forme de « job dating », ont été proposées à ces jeunes gens en quête de contacts sérieux avec les partenaires entrepreneuriaux de la banque verte, ayant de réels besoins en matière d’embauches. L’Yonne accueillait l’une de ces animations il y a peu à Auxerre dans un cadre plutôt atypique et original pour ce genre d’échanges professionnels, la fameuse « Péniche » sur les quais…

AUXERRE : Réunir à bord d’une embarcation fluviale des spécialistes des ressources humaines (les représentants de la plateforme professionnelle pour l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes générations de chez WIZBII, ceux de la caisse régionale du Crédit agricole Champagne Bourgogne, et une dizaine d’entreprises en recherche de collaborateurs) ainsi que des personnes en désir de s’insérer dans la vie active était l’objectif avoué de ce rendez-vous pour le moins insolite mais efficace baptisé : « Premier stage, premier job ».

L’expérience d’une start-up ayant déjà favorisé l’embauche de 40 000 jeunes…

Exemple unique décliné dans département de l’Yonne, sur plus d’une centaine de manifestations proposées en France, cet événement aura permis à une soixantaine de demandeurs d’emploi, choisis en amont par rapport à la typologie de leur cursus, de pouvoir se positionner sur le panel d’offres, plutôt nombreuses, présentées par les cadres et dirigeants des sociétés ayant répondu par l’affirmative à l’invitation.

Plus de 450 contacts avaient été initiés lors de la phase sélective de cette opération par le spécialiste de l’emploi des jeunes générations, la start-up WIZBII.

Créée par Benjamin DUCOUSSO, Emeric WASSON et Romain GENTIL, tous trois issus de l’école de commerce et de management de Grenoble, WIZBII a pour vocation de mettre en relation les étudiants et jeunes diplômés à la recherche de stages, d’alternances et d’emplois avec les entreprises.

Outre les services additionnels gratuits qu’elle préconise également pour ce public à l’instar de FIBII, plateforme qui aide les jeunes à financer au mieux leurs études grâce à des outils spécifiques, WIZBII organise régulièrement des cocktails servant de base logistique et événementielle à des recrutements à travers la France.

Employant 70 collaborateurs, l’entité comptait en février 2018 1,8 million de membres et a permis à près de 40 000 jeunes de trouver un emploi.

Un partenariat judicieux et intelligent avec le Crédit agricole…

Soucieux de renforcer son ancrage territorial via le prisme de l’éco-citoyenneté et le soutien aux initiatives à l’emploi auprès des jeunes, le Crédit agricole s’est naturellement rapproché de la plateforme afin de travailler de concert avec elle au montage de cette campagne de job dating dans l’Hexagone. En Champagne Bourgogne, l’établissement bancaire reste un acteur incontournable de l’attractivité économique et un recruteur très important avec en moyenne plus de 110 nouvelles embauches, optimisées chaque année en contrat à durée indéterminée.

Logique, donc que ce dernier ait invité une dizaine de sociétés partenaires à se greffer à la réussite de ce premier rendez-vous exploratoire dans l’Yonne. Parmi ceux-ci, signalons la venue avec des postes à pourvoir du cabinet d’expert-comptable ETC, des FESTINS de BOURGOGNE, de SQUARE HABITAT, de WURTH ou encore du Domaine BROCARD.

La caisse régionale Champagne Bourgogne coordonnait pour la troisième fois cet événement dans sa zone de prédilection, après Troyes et Dijon. Au vu du succès estompé, gageons que cette initiative astucieuse et concrète reviendra dès la saison prochaine dans la partie septentrionale de la Bourgogne…

AUXERRE : Ils se prénomment Romaric, Yohan et Kephren. Originaires du sud de l’Yonne, aux confins du Morvan et de la Nièvre, ces trois jeunes hommes ont opté depuis le 02 mai pour un engagement d’une durée de douze mois à cinq ans au sein de prestigieux régiments de l’Armée de Terre.

Natifs d’Avallon et de Sainte-Magnance, ces deux premières recrues ont gagné le jour même les rangs du 5ème régiment de Dragons, basé dans la Marne, à Mailly le Camp. Ils y rejoindront les tireurs de canon et les combattants.

De son côté, Kephren a pris la direction de Villeneuve Saint-Georges, en Ile de France, où il a été affecté à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Cet habitant de Cussy les Forges aura ainsi toute l’opportunité de pouvoir découvrir à sa guise l’une des brigades de référence de ce corps militaire, très recherché par les jeunes générations.

C’est l’adjudant-chef Bruno NIRLO, responsable du Centre d’informations et de recrutement des Forces armées de l’Yonne (CIRFA) à Auxerre qui a recueilli les documents paraphés des nouveaux professionnels…

Page 1 sur 16
Bannière droite accueil