Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Concert de klaxons, pétards assourdissants, cohorte de tracteurs, fumigènes… : la capitale de l’Yonne n’est guère habituée à autant de tumultes désordonnés dans ses rues ; elle qui coule d’ordinaire des après-midi si tranquilles à la « Derrick » ! Oui mais voilà : il ne faut pas hérisser le poil d’une filière professionnelle, celle de l’agriculture en l’occurrence, qui n’en peut plus d’entendre les sempiternelles promesses politiques non tenues alors que la situation économique des exploitants est de plus en plus exécrable.    

 

AUXERRE: Le temps tout d’abord, avec un vent froid accompagné d’une pluie battante, à ne pas mettre un journaliste dehors. Pourtant, nous y étions ! Trempés, rincés, mouillés jusqu’aux os ! Bonjour le rhume, bienvenue l’angine : ce soir, c’est sûr, la fièvre nous gagnera !

Ni les représentants des services de sécurité – des forces de l’ordre plutôt discrètes, par ailleurs, disséminées tout au long du cortège – mais ils étaient bel et bien là, oreillettes fonctionnelles et radio émetteur dans la main. A contrario, pas de visages connus et reconnus du monde politique local, absents de ce défilé, vrombissant de tracteurs et engins agricoles, qui empruntait l’interminable avenue Charles de Gaulle, au grand dam des malheureux automobilistes piégés pour un temps, pour mieux se diriger vers la première étape de ce raout syndicaliste, bon enfant et pacifiste : les locaux de la DDT, la Direction départementale du Travail de l’Yonne.

 

De la paille jetée à foison devant les entrées de la DDT 89

 

La tempête « Louis », puisque c’est d’elle dont il s’agit, se sera invitée à la fête avec ses sombres nuages noirs et ses vents tourbillonnants. Un décor digne de l’évènement ! Une manifestation curieuse, fait d’un attroupement de tracteurs tout phare allumé – environ soixante-dix engins de belle puissance, sonneries hurlantes pour certains d’entre eux – qui avait comme consigne de pénétrer dans la toute petite rue Monge où les riverains, yeux hagards derrière leurs fenêtres de salon, se demandaient bien étonnés ce qu’il arrivait dans leur paisible quartier à l’heure de la sieste digestive.

D’autant que le spectacle était garanti en face de leurs habitations avec ces ballots de paille (super, le symbole évoquant les faibles revenus des agriculteurs !) déversés à foison par les tracteurs et ses occupants devant les différentes entrées menant à la DDT. Voire, par-dessus les grilles de l’édifice administratif ! On dénombrait selon les sources officielles près de cent cinquante professionnels, requinqués comme un sou neuf, et trop heureux de faire entendre leur voix, celle de la colère, devant l’un des services de l’Etat, le siège départemental du travail.

 

 

Le ras-le-bol généralisé de toute une corporation

 

A 48 heures de l’inauguration par le président de la République Emmanuel MACRON ce samedi du Salon international de l’Agriculture de Paris, on peut dire que grâce à la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles de l’Yonne) et des JA (Jeunes Agriculteurs) la filière ne sera pas faite oubliée dans l’opinion publique locale ! Et les récentes paroles du Premier ministre Gabriel ATTAL n’auront pas vraiment apaisé les tensions persistantes depuis des lustres au sein de la corporation.

Le sentiment qui prédomine est simple : c’est le ras-le-bol généralisé ! Marre de cette inaction récurrente de la gouvernance qui semble penser pouvoir satisfaire les représentants d’une filière en totale souffrance, avec de simples effets d’annonce. Des paroles et encore des paroles. On connaît la chanson comme l’avaient interprété jadis feu la regrettée DALIDA en duo avec l’élégant Alain DELON de l’époque 70.

 

 

La balle est dans le camp de l’Etat et des acteurs politiques

 

A la manœuvre dans le placement circulatoire de ce bal de tracteurs, rue Monge, Damien BRAYOTEL, président de la section icaunaise de la FDSEA, est formel : « Nous ne voulons plus de promesses vaines ! Ce que nous attendons désormais, ce sont des actions concrètes ! ».

Sur le pont depuis plus de trois mois, les agriculteurs réclament un changement radical et immédiat sur des dossiers fondamentaux qui à date n’ont pas encore bougé d’un iota. Bien sûr, il y a le besoin d’une rémunération juste du fruit de leur travail. Naturellement, il s’agit de restaurer la dignité des acteurs de la filière. C’est certain : il faut assurer la pérennité de leur activité.

Force est de constater, toutefois, à quelques heures de l’évènement annuel qui va mobiliser l’ensemble de la profession, Porte de Versailles, que bon nombre des préoccupations demeure toujours sans l’once d’une réponse.

Arriveront-elles juste à temps et avant l’ouverture des portes du Salon 2024 ? Peu probable ! Même si la balle est clairement dans le camp et la responsabilité de l’administration et de l’Etat. Idem de la part des responsables politiques, qui étrangement pour celles et ceux qui occupent d’ordinaire les premiers rôles dans le sérail icaunais – peut-être à cause de cette météo des plus humides, capricieuses et peu engageantes – ils ne défilaient pas aux côtés de ces professionnels de la terre, celles et ceux qui sont pourtant fiers de nourrir les citoyens que nous sommes…

 

Thierry BRET

 

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Il s’en réjouit d’avance. Logique, un tel évènement n’est pas accueilli dans l’Yonne, tous les jours. Pensez donc ! La finale hexagonale du concours du « Meilleur Jeune Boulanger de France » ! Et de surcroît, une épreuve qui sera reçue avec sa vingtaine de compétiteurs dans le saint des saints de l’apprentissage par l’excellence : le CIFA de l’Yonne. Autant dire que le président départemental du Syndicat des Boulangers-Pâtissiers et des Boulangers de l’Yonne, Laurent BISSON, attend cette période avec impatience…

 

AUXERRE : Concocté par la Confédération nationale des Boulangers de France, le concours du « Meilleur Jeune Boulanger » du pays est un rendez-vous qui compte dans la corporation. Un de ces challenges qui permet de rassembler la fine fleur de la filière, catégorie apprentis et alternants, qui auront le cœur à l’ouvrage et la rage de faire le maximum afin de l’emporter. Quatre jours durant, du 18 au 22 novembre, le Centre de formation de l’Yonne, le fameux CIFA qui en a déjà tellement vu au niveau des défis et autres confrontations, sera le point d’ancrage principal de ce double concours en vérité : celui du meilleur spécialiste de la vente en boulangerie et celui du meilleur jeune à la production boulangère.

Précédent d’une semaine la nouvelle édition du challenge culinaire national, le IRON COOK 2024, cher à son créateur, Marcel FONTBONNE, parti aujourd’hui sous d’autres cieux savoyards à profiter d’une retraite amplement méritée, cette épreuve mettant en exergue les fines gâchettes de la boulangerie, catégorie jeunes, devrait réserver quelques agréables moments et de belles surprises.

 

 

On sait déjà que la sélection nationale comprendra une vingtaine de candidats. Quant au dîner de gala, il devrait accueillir plus de trois cents personnes. Ailleurs qu’au restaurant d’application du CIFA, le Com des Chefs, qui ne peut en accueillir autant !

Naturellement, le président de la Confédération nationale de la Boulangerie Dominique ANRACT sera présent lors de la partie officielle de cette manifestation. Logique, il apprécie beaucoup de qui se fait au CIFA de l’Yonne, lui-même ayant des attaches à Villeneuve-sur-Yonne…

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Elle a de l’allure, la nouvelle salle de coaching de la Mission Locale de l’Auxerrois ! Le lieu a été intégralement repensé, peaufiné, amélioré afin d’offrir un espace plus accueillant, propice au développement professionnel du jeune public fréquentant le site. On y retrouve désormais une gamme complète de services personnalisés, allant de l’assistance à la rédaction d’un CV et de lettres de motivation, à des simulations d’entretiens d’embauche mais aussi à des ateliers informatiques. Cerise sur le gâteau : la conduite virtuelle y est proposée afin de mieux se préparer au code de la route.

 

AUXERRE : Ce n’est pas une pièce ordinaire. Elle y accueille le nouvel espace de coaching. Avec à la clé, l’arrivée d’un nouveau venu dans l’aventure : Habib IFIRES HAVET, en charge de ce passionnant challenge, voulu par la Mission Locale de l’Auxerrois, le développement du coach emploi.

Le garçon y animera des séances de travail personnalisées. Axant ses interventions autour de thématiques cruciales, indispensables à l’insertion dans la vie active. Un coach devant guider pas à pas ses ouailles à se sentir bien, au maximum de leurs capacités.

« Notre salle de coaching est équipée pour permettre de travailler au rythme de chacun, d’explorer toutes les options, et utiliser nos ressources en toute autonomie, tout en ayant accès à un soutien personnalisé au besoin, explique-t-il, en outre, il y a des ateliers innovants pour booster votre employabilité ! En plus du coaching individuel, la Mission Locale de l’Auxerrois propose une gamme variée d'ateliers conçus pour renforcer vos compétences… ».

 

Un simulateur de conduite et la réalité virtuelle en appui…

 

Outre l’usage efficient des outils informatiques, la Mission Locale de l’Auxerrois met à disposition de son public un simulateur de conduite innovant. Apprendre à se préparer à l’examen du code de la route est une plus-value indéniable. C’est Christopher DELORT qui en aura la maîtrise au sein de l’entité auxerroise. Mais, ce n’est pas tout. La découverte des métiers à partir d’un casque de réalité virtuelle enrichit considérablement le parcours de découverte avant l’insertion professionnelle.

Cette combinaison révolutionnaire transporte au cœur des différents univers professionnels, offrant une immersion complète dans une variété de métiers. C'est une façon unique et interactive de découvrir les professions, de comprendre leur quotidien et les compétences requises, aidant ainsi à mieux orienter le choix de carrière en fonction des affinités et compétences.

Précisons que chaque vendredi, la Mission Locale de l’Auxerrois organise des visites exclusives d'entreprises, de centres de formation et d'autres établissements clés. Ces excursions sont une opportunité de découvrir des environnements professionnels et de nouer des contacts dans le secteur corporatiste visité.

 

 

En savoir plus :

 

La Mission Locale de l’Auxerrois

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone au 09 70 19 89 89

 

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

A vos stylos ou à vos claviers ! La campagne de recrutement permettant d’accueillir des alternants au sein de la Caisse régionale de la Banque Verte est ouverte. Au total, ce sont quatre-vingts postes à pourvoir lors de cette opération, baptisée « Crush sur CACB », celle-ci se déroule jusqu’en juin 2024 ! Des opportunités d’alternance qui sont réservées aux étudiants préparant un Bac +3 à Bac +5…

 

DIJON (Côte d’Or) : Il y a deux avantages à choisir l’alternance dans son cursus d’orientation scolaire. Le premier est non négligeable : l’apprenant est formé tout en étant rémunéré. Le second, c’est que ce parcours de connaissances professionnelles, assorties à de la théorie, facilite la future insertion dans le monde de l’entreprise.

L’alternance représente une valeur sûre au sein du groupe bancaire, Crédit Agricole. Chaque année, l’établissement bancaire, via ses différentes filiales et ses divers métiers, offre l’opportunité à de nombreux jeunes gens de pouvoir accéder à une grande diversité d’opportunités. En y respectant des valeurs qui sont les siennes comme la confiance, l’engagement, l’accompagnement et le dépassement de soi. D’ailleurs, le Crédit Agricole s’est fixé un objectif d’accueillir et de former 50 000 jeunes tant en France qu’à l’international via le prisme de l’alternance.

 

Les fonctions commerciales mais aussi les fonctions supports…

 

Au sein de l’entité régionale, Champagne-Bourgogne – celle qui concerne directement le département de l’Yonne -, ce sont quatre-vingts jeunes gens qui seront recrutés d’ici le mois de juin prochain. Une légère hausse parmi les besoins, puisque l’an passé, 72 alternants avaient bénéficié de ce traitement de faveur. Une cinquantaine sur des fonctions commerciales. Le reliquat sur des fonctions dites supports. Cela concerne plus spécifiquement les métiers des ressources humaines, le marketing, la communication, l’audit, le data ou le développement web. Notons, qu’un alternant devait recevoir une proposition d’embauche au terme de sa formation.

 

Le premier levier de ressources en termes de recrutement

 

Responsable du Développement individuel au sein de la caisse régionale Champagne-Bourgogne, Aurélie DEMANDRE, explique la stratégie du groupe bancaire : « l’alternance est au cœur de notre entreprise. Nos alternants sont un vecteur de performance, d’innovation et un vivier d’idées incroyable. Ils constituent notre premier levier de ressources en termes de recrutement… ».

Cette campagne donnera la parole à ces alternants. « Nous voulions avoir leur avis, leur ressenti, les mettre en lumière, sans filtre, souligne Claire LORICHON, responsable de la Communication du groupe régional, qui mieux qu’un alternant pour parler en toute sincérité de son alternance ! ».

Immergés au sein des équipes de la caisse régionale, les jeunes en alternance peuvent ainsi façonner une expérience professionnelle dans les agences, centres d’affaires, banque privée en qualité de conseiller bancaire et assurance, agricole et viticole, patrimonial et professionnel. Des missions qui allient le sens du service client et des compétences techniques.

Les témoignages de ces jeunes alternants sont visibles sur le lien suivant : https://ca-cb-recrute.talent-soft.com/offre-de-emploi/liste-offres.aspx.

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le secteur de l’automobile propose toujours des postes professionnels aux profils intéressants. Il suffit d’observer ce qu’il se passe au sein du groupe JEANNIN, très bien implanté en Seine-et-Marne et dans l’Yonne, pour s’en apercevoir. Une dizaine d’offres d’emploi attendent d’être pourvues, la quête aux candidats est ouverte !

 

AUXERRE: Le milieu de l’automobile vous passionne ? Vous êtes interpellés par une petite annonce, relative à un job de carrossier ? De conseillers commerciaux, indispensables rouages dans la belle mécanique d’une entreprise ? De mécaniciens, aussi ? Plus une minute à perdre ! Munissez-vous d’une feuille blanche, d’un stylo assorti à une plume enthousiaste et postulez, séance tenante, pour l’une des dix propositions d’emploi que le groupe aux multimarques, JEANNIN Automobiles, met à la disposition du marché à l’heure actuelle !

Présente sur les départements de la Seine-et-Marne, de l’Yonne et de l’Aube, l’entité professionnelle pilotée par Yves JEANNIN recherche de nouveaux collaborateurs pour étoffer ses équipes. La raison à cela est claire : le volume d’activités et par conséquent d’affaires engendrés par le groupe aux onze marques ne cesse de croître en ce début d’année 2024.

 

 

Cerise sur le gâteau : le réseau concessionnaire des grandes références de l’automobile, à l’instar d’Audi, Volkswagen, Cupra, Mazda, Nissan, Seat ou MG (entre autres) est même en quête de son nouveau directeur de site Audi à Auxerre.

Soyez dans les starting-blocks, les candidatures sont ouvertes !

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99
Page 1 sur 160

Articles

Bannière droite accueil