Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
Criquet Magazine
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Bien connu des milieux associatifs - la planète footballistique départementale -, ancien éducateur sportif et salarié du groupe YOPLAIT depuis une trentaine d’années, Auréliano LOPES occupe la 36ème place sur la liste des 81 candidats « La France Insoumise » en lice pour les européennes du 09 juin. Juste retour des choses pour celui qui s’est forgé une vocation de militant sur les ronds-points avec les « Gilets jaunes ». Une expérience vécue comme « un moment d’éducation populaire ». Il se présente aujourd’hui comme « un citoyen vigilant »…     

 

AUXERRE ; Bien sûr, il y a ces sondages qui créditent le RN de 30 % d’intentions de vote en juin prochain. Là où La France Insoumise (LFI) plafonne à 6 %. Mais, pas de quoi fragiliser les convictions d’un candidat qui a fait de ces élections un avant-goût de ce que seront les présidentielles dans trois ans : « c’est pour nous un scrutin important, car il va déterminer l’après MACRON et conditionner 2017… ».

Tout jeune quinquagénaire, Auréliano LOPES se refuse à voir comme une fatalité le Rassemblement National s’assoir dans le fauteuil élyséen : « Je pense que Emmanuel MACRON, c’est fini et il nous faut absolument nous battre contre l’extrême droite, désolé de le dire, mais la « peste brune » arrive et je ne veux pas d’une société comme ça pour nos enfants et petits-enfants… ».

Regardant en priorité le programme d’un candidat avant de s’intéresser à sa personne : « et c’est celui de LFI qui m’a parlé un peu plus, avec notamment l’idée d’une VIème République et d’un changement de société, avec l’intervention des citoyens dans la construction commune de celle-ci… ».    

 

Tractage et porte-à-porte dans le quartier Rive Droite à Auxerre

 

Pour l’heure, le combat porte avant tout contre l’abstention et sur les tracts distribués par La France Insoumise, ce message est sans ambiguïté : « Ne les laissons pas décider pour nous. Inscrivez-vous sur les listes électorales et faites inscrire les gens autour de vous… ».

On se souvient de cette campagne d’affichage qui fit polémique, il y a quelques semaines. Humour pour les uns, provocation pour les autres, appelant à s’inscrire sur les listes électorales en prenant comme contre-pied, des personnalités journalistiques ou des grands patrons, catalogués au rang d’adversaires politiques.

Au menu de ce lundi soir pour le candidat, entouré pour l’occasion de militants : tractage et porte-à-porte dans le quartier Rive Droite. Un secteur que connaît bien Auréliano LOPES puisqu’il y réside : « en fait, il suffit d’écouter les gens quand on fait du porte-à-porte et c’est ce que l’on fait. Ils ont besoin de parler, de dire leurs problèmes, ce qu’ils aimeraient changer… ».

 

« Rendre à la France ce qu’elle m’a donnée… »

 

Un peu partout dans le département et les quartiers vont se multiplier des actions pour inciter les gens à s’inscrire sur les listes électorales dans un premier temps. Avant de tenter de les convaincre à voter LFI en juin prochain. Sont prévus également une réunion publique en avril, en présence de députés de LFI, et le passage de la « Caravane populaire », le lundi 27 mai.

Né d’une mère sénégalaise et d’un père cap-verdien, arrivé en France à l’âge de cinq ans, Auréliano LOPES considère son engagement comme un juste retour des choses : « la France m’a accueilli généreusement, c’est un pays formidable avec tous ces mécanismes de contre-pouvoir, tous ces mécanismes institutionnels. J’ai envie de lui redonner un peu de ce qu’elle m’a donné, c’est pour cela que je m’engage à fond… ».

Rebondissant positivement sur la victoire ce week-end du candidat antisystème à l’élection présidentielle sénégalaise : « un résultat qui signifie que nous sommes nous aussi en mesure de changer les choses, si vraiment on en a envie… ».

Réponse le dimanche 09 juin.  

 

Dominique BERNERD

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

L’exercice se reproduira dix fois. Dans chacune des caisses locales de la vénérable institution. Celle qui prône les vertus et les valeurs du mutualisme au travers de la protection et de la prévoyance. Entamées sur le secteur Nord Est du Sénonais, et plus spécifiquement à Pont-sur-Yonne, les assemblées générales de l’assureur mutualiste vont ainsi s’étirer jusqu’à la mi-mai, date de l’ultime rendez-vous…

 

PONT-SUR-YONNE ; C’est la grande revue du printemps. Un exercice qui revient une fois l’an et qui s’égrène sur une période d’une dizaine de semaines environ. Presque autant que le nombre de caisses locales qui sont ainsi concernées par l’initiative, s’inscrivant parmi les étapes obligatoires et statutaires de la structure assurantielle et de prévoyance, les assemblées générales des caisses locales concoctées dans l’Yonne.

Le rendez-vous revêt toujours de la plus haute importance pour les dirigeants de GROUPAMA Yonne. A l’instar de ceux du groupe régional, Paris-Val-de-Loire, puisque ce type d’exercice est programmé dans chacun des départements fédérés sous cette appellation.

C’est donc par la partie septentrionale de l’Yonne que les responsables de l’entité mutualiste ont posé les jalons de ce nouveau cycle de dix rendez-vous, correspondant à la programmation 2024. Et c’est le président de la caisse locale Nord Est Sénonais, Guillaume GALLOT, qui devait lancer les opérations lors de la première rencontre, dans l’une des salles des fêtes de Pont-sur-Yonne. Sous les regards attentifs de Ludovic DAME, directeur des établissements de GROUPAMA Yonne et Seine-et-Marne, de Pascal MAUPOIS, président de la Fédération des caisses locales de la structure et de Grégory DORTE, premier vice-président du Conseil départemental de l’Yonne et maire de Pont-sur-Yonne.

 

 

Mieux cerner le mode de fonctionnement de l’assureur mutualiste

 

Une localité que GROUPAMA 89 connaît particulièrement bien pour y avoir décliner différentes opérations salvatrices et généreuses en matière de prévention aux gestes qui sauvent, ou le soutien financier de la réhabilitation du Vieux pont.

Retour aux sources ou presque donc pour la société de prévoyance et de gestion des sinistres, avec ce rendez-vous explicatif pour les nombreux sociétaires présents. Des personnes à l’écoute de tout ce qui fut présenté durant deux heures avec une option sur la prévention et les alarmes.

 

 

Rendre compte de l’activité de la caisse locale à travers ses multiples actions, en y ajoutant de la convivialité – le traditionnel repas des sociétaires servi sur place en guise de clôture de cette rencontre – reste la priorité de ces états des lieux forts instructifs pour mieux cerner le mode de fonctionnement de l’entreprise.

C’est en substance ce que devait rappeler Guillaume GALLOT dans son préambule.

Ce dernier devait revenir sur la grande opération des gestes qui sauvent, accueillie dans les salons de l’AJ Auxerre, il y a quelques semaines. Autre manifestation orchestrée avec le concours des sapeurs-pompiers de l’Yonne (SDIS) en direction de l’Ukraine, la mise en condition de chiens sauveteurs qui ont été préparés par les pompiers de l’Yonne, en vue de rechercher des personnes ensevelies sous des décombres après les bombardements.

 

Les sociétaires sont les acteurs du mutualisme…

 

Naturellement, le président de la caisse locale Nord Est Sénonais ne pouvait s’affranchir de parler de l’association des « Petits Princes » et des marches déclinées çà et là pour récolter des fonds nécessaires pour porter les projets de la structure. D’ailleurs, le 01 er avril, c’est sur le secteur de Chablis que sera organisée l’une de ces opérations pédestres, toujours très suivie par les randonneurs.

De quoi donner aux sociétaires une vision globale et locale de la vie de la structure. « Le mutualisme ne fonctionne véritablement si et seulement si les sociétaires sont actifs de l’organisme dont ils défendent les valeurs, ajouta Guillaume GALLOT, le mutualisme, c’est l’affaire de tous… ».

Un message envoyé en substance à celles et à ceux des sociétaires qui aimeraient bien s’investir davantage dans la prise de décision de la caisse locale. Puis, les comptes de l’entité septentrionale de l’Yonne furent présentés et commentés via des slides par une analyste vocale. La soirée pouvait alors se poursuivre tranquillement avec la traditionnelle série de questions et réponses des sociétaires…Un rendez-vous utile et agréable.

 

Thierry BRET

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

C’est l’incontestable star de la soirée. Une vedette mécanisée mise en évidence, sous le feu des projecteurs, par les responsables de la concession « Etoile 89 ». Celle que dirige, sous l’égide du groupe CHOPARD et ce depuis quelques années déjà l’hôte de ces lieux, Paulo PIMENTEL. Une vitrine commerciale, cousine germaine du point de vente auxerrois. Mais, c’est bel et bien à Sens que s’est déroulé l’évènement. La présentation de la grande nouveauté de ce printemps 2024 chez MERCEDES avec la sortie du modèle AMG SL 63 4MATIC +. A l’occasion des retrouvailles dynamisantes du club CARBAO Sens et de ses adhérents entrepreneurs…

 

SENS ; Les soixante-dix chefs d’entreprise et autres cadres dirigeants, invités dans le cadre des rencontres business par le club sénonais, CARBAO, n’auraient manqué sous aucun prétexte un tel spectacle pour la vue. Et, sans doute, s’offrir un peu d’évasion avec de l’imaginaire un brin débridé.

Outre le plaisir de se retrouver en pareille circonstance en ces lieux – c’est déjà la troisième fois que le réseau de recommandations et club d’affaires du Sénonais est accueilli par le groupe CHOPARD dans l’une de ses concessions automobiles à l’estampille de l’enseigne « Etoile 89 » -, les invités d’un soir ont pu se délecter de la vision de quelques modèles automobiles haut de gamme et grand luxe, produits tout droit dans les unités industrielles de la fameuse marque allemande, MERCEDES.

 

 

Une mise en bouche visuelle des plus appétissantes avant de participer au traditionnel échange de cartes de visite, rythmé par le président de l’entité, David de FREITAS.

D’autant que c’est un superbe modèle, roadster, d’un bleu sombre remarquable (un bleu de référence spectral magno pour les puristes) qui attendait les convives, une fois les portes de la concession franchies.

Une splendide MERCEDES AMG SL 63 4MATIC + de la plus belle veine. Des sièges en cuir de couleur beige, très confortables. Des jantes alliage de 21 pouces, impressionnantes. Et au bas mot, 430 kW sous le capot pour ce spécimen nécessitant de l’essence, comme source d’alimentation.

 

 

 

Bref, du bel ouvrage made in Germany et produit dans le nord de l’Allemagne, du côté de Brême qui fit actionner les smartphones des férus de belles mécaniques afin d’immortaliser l’engin. Dommage que les responsables de CARBAO Sens ne purent offrir un exemplaire de cette réussite technologique à l’un de ses invités prospects, potentiellement recrutables au sein de la structure associative. Cela aurait été le clou de la soirée.

Mais, restons raisonnable, tout de même. Un simple coup d’œil sur la fiche caractéristique de la « Belle » aura peut-être refroidi les ardeurs consuméristes des participants. Le prix de base TTC et clés en main de ce sympathique véhicule s’élève à environ…197 750 euros. Auquel on peut ajouter allègrement 12 000 euros d’accessoires optionnels. Le « prix d’un appartement » me confiera une interlocutrice présente sur place, interloquée. Certes, oui. Mais, plutôt que d’être enquiquiné avec les travaux obligatoires et imputables au diagnostic de performance énergétique (DPE) et ses innombrables casse-têtes chinois en termes de compréhension qui rebutent désormais les propriétaires immobiliers, ne vaudrait-il pas mieux se faire plaisir à bord de ce joyau automobile, sorti de son écrin, sur les belles routes de nos prochaines vacances, en profitant du soleil. La question mérite amplement d’être posée…

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

La Fédération nationale des Chasseurs a organisé sa troisième édition de l’opération « J’aime la nature propre », du 15 au 17 mars. L’initiative gagne en notoriété chaque année. Elle est vivement soutenue par de nombreux élus, notamment le député de l’Yonne Julien ODOUL.

SENS ; En 2021, la Fédération nationale des Chasseurs lançait une opération participative et citoyenne de ramassage des déchets, baptisée « J’aime la nature propre ». L’événement est organisé en partenariat avec l’Office Français de la Biodiversité (OFB), l’Association nationale pour le Développement durable et responsable du VTT, Mountain Bikers Foundation (MBF), la Fédération Française de Course d’Orientation (FFCO) ainsi que la filière REP (Responsabilité Elargie du Producteur) des mégots ALCOME. Chaque année, l’opération mobilise de plus en plus de bénévoles orientés par les fédérations départementales, 1 344 participants lors de la première édition (6 fédérations), 65 868 participants (32 fédérations) en 2022 et 89 479 participants (41 fédérations) en 2023.

Cette année, 90 fédérations ont pris part au projet. La Fédération nationale de Chasse n’a pas encore recensé le nombre total de participants.

Le département de l’Yonne, qui participait pour la toute première fois à l’opération, prévoyait trois points de collecte, à Paron, Villeneuve-sur-Yonne et Senan. Au total, 130 bénévoles ont collecté 27 m3 de déchets. Présent lors du nettoyage de la commune de Paron, Sébastien DUCARUGE, technicien de la Fédération des Chasseurs de l’Yonne, espère que le nombre de participants sera croissant au fil du temps.

« Au départ, on a cherché tous les sites avec les sociétés de chasse qui étaient d’accord. Et après, on a greffé tous les gens de bonne volonté ».

 

 

Le technicien rappelle que les associations ramassent déjà les déchets depuis plusieurs années lors d’opérations locales, néanmoins « moins bien structurées », ainsi que l’attachement des chasseurs à la nature.

« Nous, on pratique notre loisir dans la nature. Si vous avez des déchets partout qui ne sont pas jetés par les chasseurs, vous imaginez, que nous on l’utilise cette nature. Ce n’est pas agréable de voir des déchets partout ».

Sollicité par la Fédération icaunaise, le député de la troisième circonscription de l’Yonne, le Rassemblement national Julien ODOUL n’avait pas pu les accompagner le jour du grand nettoyage en raison d’un déplacement à Lyon dans le cadre de la campagne des Européennes. L’élu affiche cependant un sincère soutien à l’opération. Il souhaite que « ça puisse se développer ».

« Je considère que c’est bien que ces opérations soient menées par les enfants, par les associations, par les communes. Je pense que c’est important de sensibiliser sur l’écologie du quotidien et du réel, c’est-à-dire le cadre de vie. C’est là où on vit, où on se promène, les paysages que l’on sillonne. Surtout les chasseurs qui sont parmi les premiers écologistes des France. Ils connaissent la nature parfaitement ».

Pour lui, les chasseurs apportent « un semblant de service public ».

 

Floriane BOIVIN

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le message est bref. Court, à la limite du lapidaire mais suffisant. Quelques mots, simples, qui sont ainsi adressés aux adhérents de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de l’Yonne (CPME). Ils transitent par l’application « WhatsApp ». C’est direct et rapide. Quelques jours seulement après l’assemblée générale statutaire de l’organisation patronale qui fédère TPE et PME de l’Yonne, le président actuel, Baptiste CLERIN, rend donc son tablier. Une décision mûrement réfléchie, visiblement…et définitive.

 

AUXERRE ; Sans doute, a-t-il soupesé longuement chaque mot avant de les coucher de manière définitive sur son téléphone portable. Via une application qui permet ensuite de les envoyer à un groupe de contacts préférentiels. Celles et ceux de la CPME de l’Yonne, l’organisation patronale qui représente et défend les intérêts des petites et moyennes entreprises du département.

Des mots simples, clairs, compréhensibles de tous, non dénués d’ambiguïté. Des mots destinés à la centaine d’adhérents de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de l’Yonne, balancés dans les tuyaux numériques jeudi soir, aux alentours de 20 heures. Des mots au caractère surprenant puisque porteurs d’un message fort et décisif, la démission du président de l’organisme.

Huit jours auparavant, Baptiste CLERIN animait dans l’un des salons de la société Le Borvo à Chemilly-sur-Yonne l’assemblée générale ordinaire de la structure patronale. Ce sera sa dernière apparition officielle dans les habits présidentiels. Même si le garçon demeure au sein du bureau, en qualité de vice-président en charge de l’artisanat, afin, l’explique-t-il sommairement, « pour épauler les membres du bureau, du conseil d’administration et de tous les adhérents ».

Parmi les arguments avancés par Baptiste CLERIN, justifiant son choix, on retiendra cette formule, profonde et personnelle ; « cette décision de démissionner de mon poste de président de la CPME 89, je l’ai prise pour ma famille, pour le bien de celle-ci et pour mes activités… ».

Puis, de conclure, « je sais avoir fait au mieux pour les adhérents et surtout pour la CPME de l’Yonne ». Une ultime explication de texte avant d’envoyer le message par le canal digital.

La suite ? On la découvrira d’ici quelques jours, sans doute. Plusieurs noms de successeurs circulent déjà dans les soupentes du bateau CPME Yonne. Une chose est sûre et certaine, la vacance ne pourra durer très longtemps. La vie économique n’attend pas…

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil