Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

L’affaire fait aujourd’hui grand bruit dans le cénacle politique. Elle dépasse de loin le landerneau territorial. Pour preuve, la reprise de l’information dans la presse hexagonale, tôt ce matin. Tant écrite qu’audiovisuelle ! Et pourtant, tout a commencé chez un média : nos confrères de « L’Yonne Républicaine » qui avaient réuni les deux têtes d’affiche du second tour des législatives dans la première circonscription pour une rencontre débat, à savoir le député sortant, le Rassemblement National Daniel GRENON, et sa challenger, l’écologiste EELV, engagée sous la bannière du Nouveau Front Populaire, Florence LOURY.

 

AUXERRE : Vent debout et hyper réactif ! L’un des premiers à réagir à la phrase, loin d’être anodine, prononcée par le député sortant Daniel GRENON lors de son entrevue avec la presse se nomme…Mani CAMBEFORT. Le premier fédéral du Parti Socialiste prévient par un SMS lapidaire qu’il va saisir le procureur de la République, au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale. Il l’écrit en ces mots : « je le fais en tant qu’élu et sans lien avec la campagne législative ! Je ferai de même si ces propos avaient été tenus en dehors d’une période électorale… ».

Puis, à réception d’un second message, le porte-parole du PS dans l’Yonne persiste et signe dans sa détermination : « Je confirme avoir envoyé un courrier de signalement au procureur de la République contre les propos de Daniel GRENON… ».

Deux lignes en dessous, « je suis extrêmement choqué par les propos du candidat RN sur l’ancienne ministre Najat VALLAUD-BELKACEM ainsi que les mots qui ont été prononcés à l’encontre des binationaux qui poseraient des problèmes d’allégeance. C’est une insulte aux millions de binationaux de ce pays. C’est aussi persévérer dans ce racisme rance que nous dénonçons tous ! ».

 

 

Des réactions en chaîne de la classe politique…

 

C’est au cours d’un débat entre les deux qualifiés pour le second tour des législatives de ce dimanche 07 juillet, accueilli dans les locaux auxerrois de nos confrères de L’Yonne Républicaine ce lundi, que les propos ont été tenus. Lesquels ? Ceux-là ! Puisque retranscris dans leur intégralité dans les colonnes du quotidien régional dans l’édition du lendemain : « Des Maghrébins sont arrivés au pouvoir en 2016, ces gens-là n’ont pas leur place dans les hauts lieux… ».

Réaction en direct et publiée également dans les colonnes du journal de Florence LOURY, « quand j’entends M. GRENON, j’entends qu’il est raciste ! L’arrivée au pouvoir du RN, c’est la discrimination de milliers de Français en raison de leur origine ou de leur religion… ».

On imagine aisément l’atmosphère qui devait régner dans la salle où étaient accueillis les débatteurs après de tels propos ! D’autres élites politiques départementales à l’instar de la sénatrice Dominique VERIEN ou de l’ancien député, Guillaume LARRIVE, ont fait part eux aussi de leur indignation sur les réseaux sociaux.

 

Le MRAP 89 dépose une plainte et se porte partie civile

 

De son côté, et par voix d’un communiqué de presse, le MRAP 89 (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) a réagi par l’intermédiaire de sa présidente, Agnès CLUZEL.

Voici dans son intégralité ce document : « Le MRAP89 dépose plainte auprès du procureur de la République contre les propos tenus par Monsieur Daniel GRENON Daniel lors du débat l’opposant à Madame Florence LOURY dans le cadre du deuxième tour des élections européennes. En effet, l’article de « L’Yonne Républicaine du mardi 02 juillet relate les propos du député sortant «sur 30 ou 40 postes, on ne peut se permettre d’avoir des binationaux. Des Maghrébins sont arrivés au pouvoir en 2016, ces gens-là n’ont pas leur place en haut lieu…».

Il s’agit d’une incitation manifeste à la haine raciale. Le MRAP89 se porte partie civile. Notre plainte est confortée par la mauvaise foi de Monsieur Daniel GRENON qui remet en cause sur sa page Facebook, la réalité des propos tenus devant les journalistes. Monsieur Le Procureur de la République trouvera facilement la trace des enregistrements auprès des journalistes de « L’Yonne Républicaine », ainsi que le précise le journal. Dès la rentrée, le MRAP89 mènera une campagne de sensibilisation concernant la loi sur le racisme. Le MRAP89 poursuivra son travail de vigilance, d’informations et d’éducation populaire contre le développement du racisme. Les discours xénophobes tenus quotidiennement par le RN et ses alliés sont dangereux pour la justice et la paix sociale… ».

 

 

« Des accusations infondées et le sens des propos dénaturés… "

 

De son côté, le député sortant de la première circonscription de l’Yonne n’a pas tardé à apporter des explications, via un communiqué de presse, adressé à l’ensemble des rédactions. Ci-dessous l’intégralité de son message.

« Je tiens à réagir aux accusations qui me sont portées concernant une déclaration que j'aurais faite lors du débat d'entre deux tours des élections législatives auprès de « L’Yonne Républicaine » le lundi 01er juillet. Ces accusations sont infondées et dénaturent totalement le sens de mes propos.

On me prête les mots suivants : " Sur 30 ou 40 postes, on ne peut pas se permettre d’avoir des binationaux. Des Maghrébins sont arrivés au pouvoir en 2016, ces gens-là n’ont pas leur place dans les hauts lieux.".

Je tiens à clarifier que cette citation est erronée et ne reflète en rien ma pensée ni mes paroles.

Ce que j'ai réellement dit est : " Des Maghrébins binationaux comme Najat VALLAUD-BELKACEM sont arrivés au pouvoir et c'est très bien, mais ils n'ont parfois pas leur place dans certains postes en hauts lieux du fait de leur binationalité qui peut poser un problème d'allégeance...".

Je reconnais et célèbre les contributions précieuses des binationaux à notre société. Mon propos visait uniquement à soulever une question de principe concernant les postes sensibles où la binationalité pourrait potentiellement poser des questions d'allégeance, indépendamment de l'origine des personnes concernées. Par exemple, la présence d’un franco-russe à la tête de nos services de renseignement poserait des questions légitimes.

Je regrette profondément que mes propos aient été mal interprétés et déformés et je condamne l’instrumentalisation de la gauche et de l’extrême gauche qui n’ont décidément rien d’autre à faire que de monter des polémiques.

Je remercie les électeurs pour leur compréhension et leur soutien constant. Ensemble, nous continuerons à travailler pour l’intérêt général et les valeurs que nous partageons… ».

 

Une pratique élémentaire chez les journalistes : l’enregistrement des propos !

 

Un bémol, tout de même, mais qui a son importance dans toute cette histoire de propos tenus ou pas tenus par l’intéressé : les journalistes ont toujours pour habitude d’enregistrer les explications fournies par leurs orateurs en toute circonstance lors des interviews ! Il s’avère que nos confrères de « L’Yonne Républicaine » n’ont pas dérogé à la règle et à cette pratique ô combien importante et salvatrice en cas de litiges !

Il s’avère donc, et après vérification de leur part, que le patronyme de l’ancienne ministre des Droits aux Femmes et de l’Education nationale du gouvernement de Manuel VALLS n’a jamais été cité dans la conversation…Dont acte !

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le collectif « Auxerre_M Sa Collecte en Porte-à-Porte » a réuni une quarantaine de personnes sur la place de la mairie de la localité vineuse, il y a quelques jours. Sujet de préoccupation éminemment important pour ces habitants : l’adoption du projet « Tout PAV » (Point d’Apport Volontaire) dans la commune. Un programme de gestion des ordures ménagères, instauré par l’Agglomération de l’Auxerrois, qui est loin de faire l’unanimité auprès de la population…

 

SAINT-BRIS-LE-VINEUX : Ils ont appelé cela, l’action « Poubelles », les membres du collectif « Auxerre_M Sa Collecte en Porte-à-Porte » ! Une de ces initiatives spontanées qui a pour vocation de montrer sa désapprobation de la manière la plus publique qu’il soit ! Et de le faire savoir !

A l’origine de cette opération visuelle, au vu de la longueur de la banderole, plusieurs facteurs primordiaux en ont été les déclencheurs : le débordement des bacs à ordures, la présence de détritus à même le sol, des odeurs pestilentielles qui commencent à incommoder le voisinage et surtout la prolifération des rats, ces petites bestioles chères aux Parisiens qui batifolent désormais en toute liberté dans le cœur du village !

Plus concrètement, la jolie agglomération entourée de vignobles intègre désormais le programme des communes tests – les autres se nomment Bleigny-le-Carreau, Quenne, Laborde, Vaux, Venoy) - ; quant au centre historique, il subit l’organisation de cette nouvelle collecte, autour de points spécifiques entourés de grillage où sont mis à disposition des containers à roulettes à couvercle jaune ou rouge. Sachant que lesdits containers sont vidés normalement une semaine sur deux. Super, par temps de grosse chaleur !

 

 

De futures actions déjà prévues dès la rentrée…

 

Las, les habitants excédés par tant de désagréments envisagent différentes actions de sensibilisation pour alerter les pouvoirs publics sur une situation qui se dégrade. Soutenus par le Collectif, ces derniers vont contacter les parents d’élèves et interroger les services de la préfecture de l’Yonne d’ici peu.

Pourquoi ? Parce qu’un espace PAV est précisément installé juste devant…la cour de récréation où s’ébattent tranquillement les élèves de l’école ! En matière de principes d’hygiène élémentaires, pas sûr que cela semble être respecté dans les règles de l’art, non ?!

Secundo : les habitants souhaitent interpeller l’édile de la commune, Olivier FELIX, et le conseil municipal quant aux choix qui ont été faits.

Tertio : le Collectif entend bien informer les habitants de la bourgade des futures actions qui seront organisées en nombre dès la rentrée.

Bref, le « Tout PAV » semble être un argument très mobilisateur pour les administrés de la commune, cet été. Moralité, comme le stipulait le regretté Frédéric DARD, père du célèbre « San Antonio » : « La poubelle est le meilleur des accessoires de rangement ». En version porte-à-porte ou en point d’apport volontaire ?!

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

La démarche était pertinente. Permettre aux utilisateurs, petits et grands, de la chose numérique d’en savoir davantage sur les usages et les risques de cette technologie qui, il est vrai, a révolutionné notre manière d’être, de penser et d’agir au quotidien. La venue du « Numérique Ethique Tour » - une première pour le territoire de Bourgogne Franche-Comté – aura, trois jours durant, su marquer les esprits du côté de la Puisaye. Grâce à ses ateliers immersifs et démonstratifs, chacun des publics a découvert les impacts de cette technologie à travers ses aspects positifs et ses risques…

 

TOUCY: Ce n’est pas une, mais trois journées, dont aura bénéficié le public de Puisaye lors de ce voyage insolite en terre du numérique, animé par la MAIF ! Une grande première qui n’a pas laissé insensible le président de la Communauté de communes de Puisaye-Forterre, Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, présent à la clôture de cet évènement.

Conscient de l’omniprésence de l’informatique dans notre univers, l’élu de l’Yonne a été intéressé par les chiffres qui lui ont été communiqués. « Je dois dire que je ne suis pas surpris, précise-t-il, de lire que les jeunes âgés de 3 à 17 ans passent en moyenne trois heures devant les écrans par jour. C’est énorme et c’est trop ! ».

L’occasion était donc donnée via cette toute première tournée régionale de poser les jalons et d’apporter des informations utiles et concrètes à ce jeune public, cible préférée des vendeurs de jeux vidéo et de logiciels.

Certes, les scolaires – ils seront près de 500 personnes à fréquenter ce mini-salon in fine – étaient concernés par ces échanges pédagogiques, mais les personnes les plus éloignées de cet univers du virtuel ne furent pas oubliées, pour autant. Chacun ayant le mérite de s’interroger.

 

Rendre obligatoire ce type d’évènements auprès des scolaires de France

 

Questionné à ce sujet, le maire de Moulins-sur-Ouanne est très clair sur sa position : « ce genre d’évènement devrait être obligatoire auprès de tous les établissements scolaires de l’Hexagone. Nous le savons, notre société, les jeunes et les moins jeunes, est confrontée à l’usage excessif, voire addictif aux écrans. Certes, la modernité a du bon. Mais, il est impératif de maîtriser les risques et de les prévenir, au mieux, dès le plus jeune âge… ».

Dans l’absolu, c’est dans le cadre du contrat local de santé et de grandir en milieu rural que la CCPF s’est engagée à sensibiliser les adolescents et les adultes aux risques du numérique. La collectivité étant soutenue financièrement par la CAF, la MSA et l’ARS.

« La prévention est la clé pour éviter les problèmes les plus délicats à résoudre, poursuit Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, c’est lorsque l’on est jeune que l’on doit prendre le goût à la pratique sportive, à la culture et aussi passer des moments en famille sans être rivé en permanence à son smartphone… ».

 

 

La seule étape en Bourgogne Franche-Comté…

 

L’élu mettra ensuite l’accent sur les drames liés aux réseaux sociaux qui touchent le plus souvent les adolescents et qui font désormais la une des journaux.

A l’aide de cette structure itinérante – elle sillonne l’ensemble de l’Hexagone -, la CCPF a pu distiller un certain nombre de messages bienveillants et protecteurs à destination des parents. Même l’angle ludique fut employé pour les centres de loisirs de la contrée avec la réalisation d’un grand jeu thématique, occasion d’intégrer davantage les enfants au concept.

Des partenaires associatifs se seront greffés aussi tout naturellement à la démarche et toujours dans ce souci préventif. Ce fut le cas, notamment, de la Ligue de l’Enseignement et La Californie.

Au final, Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI ne cachait pas sa satisfaction au moment de tirer le rideau sur ce premier évènementiel d’importance sur ce sujet.

« Je suis très heureux que le « Numérique Ethique Tour » ait choisi de faire étape ici à Toucy ! Je suis même très fier que nous soyons le seul territoire de la Région Bourgogne Franche-Comté à s’être associé à cet évènement ! ».

Une opération relayée par l’assureur MAIF qui aura porté ses fruits, au vu du bilan de fréquentation globale…

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Déjà, le nom de l’établissement, c’est de la poésie à l’état pur ! « Jasmin ». Comme la plante, bien sûr ! Symboliquement, la référence végétale à la pureté, la simplicité, la modestie mais également à la force. De toutes celles et de tous ceux qui y vivent parfois depuis très longtemps ? Le village senior offre depuis quelques jours de nouvelles possibilités de logements. Illustrées par la présence de dix-sept maisons de bois, comprenant de deux à trois pièces. Histoire de profiter pleinement d’un havre de paix et de tranquillité…

 

THORIGNY-SUR-OREUSE : Ce sont de petites habitations individuelles. Idéales pour y couler des jours heureux. Ceux de la retraite. De la sérénité. Du repos, amplement mérité. Seul ou en couple. La « Résidence Jasmin » n’est pas un concept ordinaire. Loin s’en faut. Il est sorti de terre en…1991 ! Ce qui en faisait à l’époque la première résidence services accueillant des seniors ! Une nouveauté aux fortes potentialités de développement en France !

En ce temps-là, le père du docteur Hubert AHANG, Louis, était considéré si ce n’est comme un précurseur, tel un visionnaire. Un constat similaire avec l’intervention de Christophe FOGEL.

Directeur de l’établissement depuis plusieurs années, il a su également apporter sa marque de fabrique, sa griffe personnelle dans l’élaboration de ce concept unique en son genre. Avec ce village « seniors ». Original, insolite, ergonomique, fonctionnel, et moderne dans l’esprit.

 

 

Un concept moderniste élaboré autour de 17 maisons individuelles…

 

Ce 29 juin, l’inauguration officielle du site a permis à plusieurs partenaires historiques du projet d’être présents. On y aura vu, notamment, des représentants de la Caisse d’Epargne, de la société « Horizon Bois », des « Constructions SIMON », de « Présence Verte », établissement de veille sécuritaire chère à Pierre HIPEAU son directeur, de l’architecte Hervé GRANDJEAN. On notait également la présence de l’ancienne députée de la circonscription, Michèle CROUZET, alors en campagne électorale.

Articulé autour de six modules, ce village pour seniors accueille dix-sept maisons individuelles. Elles sont faites de bois. Parfaitement adaptées au public qui s’y installe. Des pièces qui facilitent l’autonomie. Un concept qui propose tout un tas de services autour, de la conciergerie, aux animations détente et loisirs, la préparation des repas élaborés sur place, l’aide à domicile et la surveillance des résidents. Cerise sur le gâteau : les animaux de compagnie sont les bienvenus chez « Jasmin » ! Un régal.

Reste les jardins. Un espace arboré, champêtre, calme. D’ailleurs, à terme, les soixante-dix résidents bénéficieront d’une terrasse bois et d’un espace vert privatif. Elle n’est pas belle la vie ?!

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

D’année en année, l’évènement porté par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne prend de l’ampleur, accueillant en ces murs – ceux du « Skénét’eau » qui s’y prêtent très bien en termes de fonctionnalité – l’ensemble des acteurs de la création/reprise d’entreprises du territoire icaunais. Un rendez-vous 2024 qui aura aussi fait la part belle à la franchise, illustré par une conférence sur cette thématique qui passionne de plus en plus les porteurs de projets…

 

MONETEAU : Il arbore le sourire des grands jours, Thierry CADEVILLE ! Logique : plus de cent vingt-personnes ont répondu par l’affirmative à l’invitation de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne à l’occasion de cette nouvelle édition de la manifestation « Monte ta Boîte », cinquième du nom, se déroulant ce jour dans la salle vedette de la bourgade proche d’Auxerre, le « Skénét’eau ».

Un lieu d’accueil coutumier pour cet évènementiel qui draine chaque année la plupart des acteurs de la création/reprise d’entreprises, des entités institutionnelles possédant suffisamment de pistes informatives pouvant satisfaire celles et ceux qui rêvent d’entreprendre. Ou de reprendre une structure puisque la thématique de la reprise figure en bonne position sur le champ des possibles aujourd’hui.

A ce propos, le président de la CCI 89 rappela que la reprise d’entreprises représente un vrai challenge pour le département de l’Yonne. « On s’attend sur le territoire régional qu’il y ait 1 500 entreprises à reprendre par an sur les dix prochaines années – au bas mot, 15 000 entreprises in fine ! -, c’est-à-dire 200 entreprises dans l’Yonne, grosso modo une par jour ! ».

 

 

70 % des créations ne passent pas le cap des trois ans !

 

De réelles perspectives encourageantes pour les porteurs de projets icaunais qui se doivent d’intégrer cette donnée statistique importante dans leur mode opératoire. Un sacré challenge à relever pour les futurs entrepreneurs mais également pour celles et ceux qui sont en recherche d’emploi, car il y aura de l’avis de Thierry CADEVILLE, de nombreux jobs à pourvoir à la clé.

La reprise, une solution à privilégier ? A coup sûr quand on sait que 70 % des néo-sociétés apparues avec la création ne passent pas le cap des trois premières années d’existence. Un chiffre qui ne s’applique pas à la reprise d’entreprise, bénéficiant de davantage de sécurité avec le chiffre d’affaires déjà connu, la clientèle toute faite à développer, la notoriété de l’enseigne, le personnel déjà présent et formé…

Ici et là, les visiteurs prennent le temps de chercher de l’information si précieuse à leur feuille de route organisationnelle. S’installant à l’un des stands placés sur le pourtour de la grande salle, méconnaissable de sa configuration habituelle lorsqu’elle accueille le public venant applaudir un spectacle.

 

 

Un panel éclectique d’acteurs de la création/reprise…

 

Dans un environnement divisé en différents pôles, le public aura eu le choix de découvrir les informations fournies par les spécialistes du juridique et du social (URSSAF, Ordre des Experts-Comptables, France Travail…), de la banque et de l’assurance (Banque Populaire, Crédit Agricole, MAIF, Harmonie Mutuelle…), des spécialistes de l’emploi, à l’instar d’ « Initiactive 89 » ou d’AuxR_Lab/Factory, du monde consulaire (Chambre d’Agriculture, Chambre Economique de l’Avallonnais, Centre de Développement du Tonnerrois…). Un excellent panorama pour en savoir plus sur les us et coutumes propres à la création/reprise de sociétés !

Des acteurs de la communication étaient également présents (BRAINYTECH ou LOOK PUB), on notera enfin la présence importante du réseau des franchiseurs, item dont on parlera beaucoup dans les travées.

 

 

Un nichoir offert mais pas de trajectoire de vol !

 

Parallèlement, il est judicieux de rappeler que la CCI de l’Yonne a mis en place un certain nombre de formations utiles aux porteurs de projets, notamment dans le domaine de la gestion. Indispensables avant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Difficile de savoir, en revanche, le nombre de projets ayant abouti aux termes des quatre précédentes éditions : Thierry CADEVILLE s’en explique : « on reçoit chaque jour dans nos services une dizaine de porteurs de projets ! Certains aboutissent, d’autre pas. Il faudrait faire un suivi institutionnalisé de l’ensemble pour connaître les tenants et aboutissants du dossier. La CCI offre un nichoir mais l’on ne suit pas forcément la trajectoire de vol… ».

Des entreprises qui une fois portées sur les fonts baptismaux pourront toujours être accueillies au sein des pépinières d’entreprises gérées par l’organisme consulaire – il en existe six dans l’Yonne ; elles représentent 450 emplois et environ 130 structures professionnelles qui sont hébergées – durant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Dont le projet « OCTOPUS » qui accueillera sans doute d’ici la fin de l’année, outre les entrepreneurs, les apprenants avec les services du pôle formation de la CCI qui s’y installeront définitivement…

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil