Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté

La rencontre sera ouverte au public. Profitant du confortable complexe cinématographique d’Auxerre – le CGR -, elle permettra à ses participants de se projeter dans le futur patrimonial de l’Auxerrois. Il y sera présenté, en effet, cinq projections dessinées de ce que pourrait être le futur de la ville et de son agglomération, en version architecturale et urbanistique. Des esquisses nées de l’imaginaire et de la créativité des 130 étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy en résidence cette semaine dans l’Yonne…

 

AUXERRE: Intéressante initiative pédagogique et prospectiviste que celle-ci ! Mêlant matière grise et imagination débridée ! Avec en toile de fond, la Ville d’Auxerre qui sera passée à la moulinette intellectuelle de la fine fleur des futurs architectes diplômés devant sortir de l’ENSA, la fameuse Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy. Ils sont cent-trente étudiants de troisième année au total à être du voyage en terre icaunaise, accueillis durant une semaine dans la capitale de l’Yonne, afin de prendre part à cette étude de cas proposée en format grandeur nature.

Issus d’un établissement de prestige – l’ENSA est l’une des vingt écoles supérieures hexagonales de France à délivrer le diplôme d’architecture d’Etat -, ces jeunes gens à la tête bien faite ont été reçus à l’abbaye Saint-Germain (une excellente manière de rentrer dans le vif du sujet côté édifice patrimonial local !) ce lundi par l’élu en charge de l’Urbanisme, l’adjoint Nordine BOUCHROU.

Il était accompagné de la responsable municipale du pôle jeunesse, de la formation professionnelle et de l’attractivité, l’adjointe Emmanuelle MIREDIN, et de Francis HEURLEY, vice-président de la Communauté d’agglomération de l’Auxerrois, et maire de Quenne.

 

Un projet qui conjugue la créativité et la pédagogie…

 

Une semaine d’immersion qui ne se limitera pas à admirer les vieilles pierres de l’ancien bâtiment religieux, symbole de l’attractivité culturelle et touristique de la cité de Paul BERT. Bien au contraire !

Ces spécialistes de la règle, l’équerre et le compas – aujourd’hui, les logiciels en 3 D se sont substitués à ces éléments de base de la filière ! – auront pour tâche d’imaginer l’Auxerrois de demain.

Chemin faisant, ces étudiants vont donc aller à la découverte des sites les plus emblématiques de la ville et de ses alentours ainsi que des sites « projets » en compagnie des services de la direction Stratégie et Aménagement du territoire. Il en ressortira nécessairement tout un tas d’idées et de préconisations esquissées sur des plans qui constitueront le socle de la présentation du samedi.

Un exercice plutôt astucieux qui offre la possibilité à la créativité de s’exprimer tout en stimulant les aspects formatifs de l’initiative.

 

 

In fine, les étudiants devront gérer cinq projets de valorisation du patrimoine et de l’urbanisme, dont l’un se rapportera à la commune de Saint-Bris-le-Vineux. Il s’agira de travailler à la transformation du cœur de village en lien avec l’église, l’école et la mairie. Du concret, rien que du concret !

Du côté d’Auxerre, les architectes en devenir s’intéresseront à des endroits névralgiques de la ville : le quartier de l’Abbaye Saint-Germain, la place de l’Arquebuse, celle des Cordeliers, et évidemment compte tenu de la récente actualité la concernant la « Maison de l’Eau » ainsi que le quartier Batardeau-Montardoins.

Cerise sur le gâteau : les cent-trente universitaires auront aussi la faculté de participer à une conférence grand public sur l’architecture, assurée par le parrain de cette opération, Grichka MARTINETTI, membre de l’agence PNG à Paris et lauréat de l’Equerre d’argent 2021.

 

 

 

En savoir plus :

 

La semaine d’accueil des étudiants de l’ENSA Nancy à Auxerre comprend deux évènements ouverts au public :

Le mercredi 26 octobre à 19 heures à l’Abbaye Saint-Germain à Auxerre : conférence ouverte au public en présence du parrain de l’opération Grichka MARTINETTI.

 
Samedi 29 octobre à partir de 9h00 (Cinéma CGR Auxerre) : présentation publique des cinq projections dessinées par les étudiants durant la semaine en présence des élus municipaux et communautaires ainsi que des enseignants de l’ENSA.

 

Thierry BRET

 

Sa prestation sur scène tirera d’un trait définitif la première édition des « Misters Class en Zone rurale », un évènement se déroulant du 03 au 06 novembre à Châtel-Censoir en présence de SMAIN et concocté par TRIODARTS. Incarnant un aristocrate loufoque, décalé et si précieux, l’excellent comédien Amaury de GONZAGUE narrera à sa manière sa « journée du patrimoine ». Vécue en version « sa race » où le public peut donc s’attendre au pire !

 

CHATEL-CENSOIR : Ce spectacle à la verve délicate et à l’humour décapant servira donc de point d’orgue à ce grand rendez-vous porté par l’excellente association TRIODARTS – elle vient de commémorer son cinquième anniversaire – à la campagne. Une représentation satirique de la noblesse et de l’aristocratie qui est confrontée à l’ouverture de ces édifices patrimoniaux faisant le fleuron de l’Hexagone : ses châteaux !

Une journée du patrimoine très particulière attend donc le personnage interprété par l’imprévisible Amaury de GONZAGUE – on peut y ajouter les noms de CHARDON QUIQUETTE au patronyme ! - qui nous fera part durant plus d’une heure de ses états d’âme et de sa réelle situation dans ce monde actuel qui semble être aux antipodes de ses préoccupations.

D’ailleurs, s’il ne comprend rien à rien à l’époque dans laquelle il se meut, notre « châtelain » qui appartient à une espèce en voie de disparition s’interroge avec pertinence sur le sens de son existence. Le tout servi avec un langage fort bien choisi !

C’est drôle, souvent savoureux, et très cocasse. Le parcours de cet aristocrate ruiné et haut en couleur se découvre avec délectation grâce à cette succession de sketchs ubuesques dont on s’abreuve sans relâche avec le même bonheur. Une histoire qui prend pour cadre un camping municipal, bien loin des fastes de la vie à la cour royale !

Après des essais dans l’imitation et la chanson, l’artiste s’est reconverti avec malice dans le milieu des cabarets et de l’humour dans la capitale. On aura pu l’applaudir dans de célèbres maisons : « Le Don Camilo », « La Main au panier » ou encore « Le César Palace ».

 

 

En savoir plus :

Spectacle « Ma Journée du patrimoine sa race »

Avec Amaury de GONZAGUE

A la salle des fêtes de Châtel-Censoir à 15 heures

Le dimanche 06 novembre 2022

Prix d’entrée : 10 euros.

Réservation auprès de TRIODARTS au 06.37.35.37.50.

 

Thierry BRET

 

 

« Silence, on bouche ! ». Parrains de la 74ème Fête des Vins de Chablis, la comédienne Zabou BREITMAN et son alter ego québécois, Serge DUPIRE, ont officié de belle manière à Fleys, lors du baptême du millésime 2022…Ils rejoignent la liste impressionnante des ambassadeurs du célèbre nectar...

FLEYS : Du soleil, des vendanges heureuses, de la convivialité, des vins prometteurs… Tout était réuni samedi matin pour que la traditionnelle cérémonie baptismale du nouveau millésime chablisien soit couronnée de succès. D’autant que marraine et parrain n’ont pas ménagé leurs efforts pour s’acquitter de la redoutable épreuve de bouchage d’une bouteille à l’ancienne, avant de se voir intronisés au sein de la « Confrérie des Piliers Chablisiens », devant un public conquis par la sympathie et la simplicité de ces deux grandes figures du cinéma et de la télévision.    

 

 

Comme il est de tradition, c’est dans la commune prévue recevoir la prochaine Saint-Vincent tournante du Chablisien que s’est déroulée à Fleys, le baptême du millésime des vins de l’appellation. Ce qui l’est moins, c’est que ce soit pour la seconde année consécutive, crise de la COVID oblige ! Trois ans déjà que le village attend de fêter dignement le saint patron des vignerons, après deux reports pour cause de pandémie. Autant dire que tout est prêt pour recevoir au mieux les visiteurs les 04 et 05 février prochains à moins que d’ici là… Mais les organisateurs se refusent à imaginer un troisième report, cette fois-ci sera la bonne !

 

 

Un millésime placé sous le parrainage du cinéma et de la télévision…

 

Après le sport l’an dernier, c’est sous le signe du cinéma que le millésime 2022 a été baptisé, avec pour marraine la comédienne et réalisatrice Zabou BREITMAN et pour parrain le québécois Serge DUPIRE, bien connu des aficionados de la série « Plus belle la vie », sous le personnage de Vincent CHAUMETTE. Pas facile de s’improviser apprenti vigneron et maîtriser une vénérable boucheuse du siècle dernier !

Mais sous les yeux d’un public conquis, les deux vedettes ont passé l’épreuve avec brio, avant de se voir récompensés de leurs efforts par une intronisation méritée au sein de la prestigieuse « Confrérie des Piliers Chablisiens ».

 

 

Pour l’occasion, Zabou BREITMAN avait même préparé une ode toute personnelle au précieux breuvage, s’inspirant pour cela du nom des différents climats chablisiens : « j’ai quitté mes « Fourneaux » pour venir « Léchet » les côtes de vos belles « Grenouilles »… ». Noble programme !

Son alter égo concluant lui aussi de belle manière la cérémonie avec ce cri du cœur : « si je suis quelqu’un d’extrêmement simple, je n’aime que le meilleur…, le chablis ! ».

Nul doute qu’avec de tels ambassadeurs, l’appellation ne gagne encore un peu plus de lettres de noblesse dans le monde entier ! Plus belle la vie, plus belle la vigne, plus beau le chablis !  

 

Dominique BERNERD

 

 

 

Ce sera la trente-deuxième édition. Déjà ! Pourtant, on a le sentiment au vu de l’enthousiasme que mettent les organisateurs à porter haut et clair ce rendez-vous annuel, accueilli au parc des expositions auxerrois, que l’animation culturelle, fleurant bon le champignon et la rosée du petit matin, n’a pas pris une seule ride. Le Salon d’Automne des 4 Arts réunira plus de trois cents œuvres à admirer sans l’once d’une modération…

 

AUXERRE: Les aficionados de la vie culturelle et artistique de notre terroir ne manqueraient pour rien au monde ce rendez-vous automnal, fleurant bon les feuilles rougies qui tombent inlassablement dès le premier zéphyr venu sur le sol et les premières gouttes de pluie qui mouillent les joues ! Combien seront-ils, ce week-end, à vouloir arpenter les espaces illuminés de spots à AUXERREXPO pour apprécier ici une sculpture, là une aquarelle, un peu plus loin une huile, autant de pièces maîtresses qui constituent cette ossature onirique que nous propose la toujours sémillante association, « Les 4 Arts ». Sans omettre les dessins et photographies.

A ne pas confondre avec les « Gadzarts », terme désignant les élèves et ingénieurs issus de la fameuse « Ecole nationale supérieure d’Arts et Métiers » dont l’une des plus belles représentations est située en Saône-et-Loire, dans la merveilleuse ville de Cluny ?

Qui sait si à l’origine de l’appellation de notre pur produit local au plan associatif ne s’y trouvait pas quelques références au fameux établissement de la Bourgogne du Sud ?

Toujours est-il que le dénominateur commun entre ces deux structures n’est plus à démontrer, l’art, qui y sera sublimé durant trois jours, pour le plus grand plaisir des yeux.

Composé d’une soixantaine d’adhérents, les 4’ Arts aiment faire montre d’exemplarité. En effet, quarante-cinq d’entre eux n’ont pas hésité à s’activer ferme durant la période estivale afin de produire de nouvelles créations, celles qui seront largement reçues par les cimaises et autres « chevalets » devant les accueillir in situ. Côté inspiration, ce sera une palette de choix ! Figuratif, abstrait, moderne, impressionniste, cubiste, pointillisme…chacun des visiteurs y trouvera son compte au moment de la découverte, en flânant à pas tranquille dans cet espace très propice à la réception d’une telle manifestation.

Les férus de ces expositions profiteront de cette immersion dans la créativité icaunaise pour y admirer aussi les œuvres des « parrains » de la manifestation 2022 : le peintre Didier CANUT – on ne présente plus cet artiste qui tenait jadis une galerie de très belle facture dans l’un des sites emblématiques et spirituels de notre territoire, Vézelay ! – et le sculpteur Bernard MARLOT, qui crée des formes aériennes insolites et originales à partir de pièces faites de cet acier bien trempé dont il a su maîtriser idéalement le travail. Etrange perspective…

 

En savoir plus :

 

32ème Salon d’Automne de l’Association Les 4’ARTS

Du 14 au 16 octobre 2022

Parc des expositions AUXERREXPO

Horaires d’ouverture :

Le vendredi 14 octobre : 14h/18h et le vernissage à partir de 18 heures.

Le samedi 15 octobre et le dimanche 16 octobre de 10h à 18h.

Entrée gratuite.

 

Thierry BRET

 

Du théâtre de boulevard au parc des expositions d’Auxerre ? Du vaudeville à rire à gorge déployée devant les situations les plus cocasses et les portes qui claquent ? Des comédies à outrance, férocement joyeuses et ironiques qui narrent des scènes de la vie ordinaire ? Cela n’existait pas jusque-là dans la programmation de l’infrastructure auxerroise : cela devient désormais de l’histoire ancienne. Cœur de Scène Production déboule avec ses spectacles désopilants dans la capitale de l’Yonne. Les trois coups seront donnés avec « Et elles vécurent heureuses », une plongée théâtrale dans un univers 100 % féminin…

 

AUXERRE : Trois auteurs pour un metteur en scène et six comédiennes qui interprètent la pièce en alternance. Cela n’est déjà pas banal sur le papier. Depuis janvier 2019, et près de cent-vingt représentations plus tard, cette quête du bonheur absolu se promène avec succès à travers la France, au fil des milliers de kilomètres et des centaines de fous rires observés par les critiques. Qu’on se le dise, le public auxerrois est verni à plus d’un titre. Non seulement, cette œuvre qui fait travailler les zygomatiques durant plus d’une heure et quart est programmée à AUXERREXPO. Et comme un bonheur – on y revient ! – n’arrive jamais seul, sa venue dans l’Yonne coïncide avec le lancement de la première saison officielle de théâtre au sein du complexe géré la filiale évènementielle du groupe de presse, Centre France.

Un sacré plus pour Sébastien FUENTES, directeur du site événementiel. Celui-ci le précise : « notre objectif cette saison est de proposer un programme de représentations théâtrales de qualité, orientée sur l’humour ».

Cela tombe bien : de l’humour, on en a grandement besoin dans ce monde où règne la sinistrose !

 

 

La quête éperdue du bonheur, le vrai !

 

C’est la société Cœur de Scène Production qui a été chargée de faire venir plusieurs spectacles de belle facture dans la cité de Paul Bert. Et pour ouvrir le bal, de ce changement de braquet humoristique, prévu le 08 octobre, la comédie « Et elles vécurent heureuses ».

En voici le pitch : « Angélique s'apprête à dire oui... Ou non !
Jeanne est enceinte... Ou pas ! Delphine divorce... Mais garde le chien !
Et si le bonheur se trouvait là où on ne le cherche pas...Dans la salle d'attente d'un cabinet médical, trois femmes, que tout oppose, vont se rencontrer à un moment charnière de leur vie. Toutes les trois ont un point commun : la recherche du bonheur ! Le vrai ! Mais...

A partir de ce postulat s’enchaîne une série de quiproquos et de situations farfelues répondant à la question suivante : comment se construire quand toute sa vie on a cru a des modèles et des figures imposées ? A apprendre à dire non et surtout à dire « non je n'ai pas envie » ? Ou de posséder selon la fameuse formule le beurre, l'argent du beurre et le cul du crémier ?!

Introduire à l’avenir des divertissements populaires et accessibles parmi l’offre culturelle d’AUXERREXPO devrait inciter le public amoureux de vaudeville de fréquenter avec régularité cet espace. D’autant que Cœur de Scène Production a déjà annoncé la couleur en prévoyant trois autres représentations du même acabit le 03 décembre (« Mars & Vénus »), le 27 janvier (« Gonflée à bloc ») et le 01er avril avec « L’Arnaqueuse ».

 

 

En savoir plus :

 

« Et elles vécurent heureuses » pièce de Manu de ARRIBA, Anne de KINKELIN et Vanessa FERY.

Mise en scène d’Arnaud MAILLARD

Musique Anaïs

Avec les comédiennes (en alternance) Alexandra FURON, Lucille COURBET, Marie-Cécile SAUTREAU, Joséphine RIOLI, Vanessa FERY et Maud GIVERT.

Samedi 08 octobre 2022 à 20h30 à AUXERREXPO.

Lien de la bande annonce : https://youtu.be/5RgmklLnYgU

Lien de la billetterie : https://www.coeurdescene.fr/sortir-et-elles-vecurent-heureuses-auxerre-theatre-comedie,evenement-9607

 

Thierry BRET

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil