Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

On ne l’attendait pas sur un tel registre. Mais, pourquoi pas, après tout ! Surtout quand on est si attaché à l’ancrage territorial et à la volonté farouche d’accompagner toutes les bonnes âmes sur le chemin de la réussite ! L’ouvrage « Neuf Talents » est donc le premier opus, publié aux éditions « Débats Publics », qui soit signé de la plume de…Jean-Paul JULIA. Tout bonnement, le directeur général de la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté et Pays de l’Ain. Un livre testimonial riche en émotion qui en appelle d’autres puisqu’il se veut être le reflet des réussites humaines des neuf territoires qui sont inféodés à l’influence de l’établissement bancaire régional…Le premier volet est consacré à la Côte d’Or.

 

QUETIGNY (Côte d’Or) : Vise-t-il à terme un quelconque prix honorifique distribué annuellement par des instances littéraires ou culturelles reconnues ? Serait-ce un nouveau challenge en matière de communication, encouragé par la responsable de la fonction Lucile DUPONT, afin de porter haut les couleurs de l’entreprise sur un axe décalé qui lui était jusque-là hermétique ?

Toujours est-il que le premier ouvrage, consacré aux expériences talentueuses de la vie humaine de la Côte d’Or, est bel et bien paru depuis peu aux éditions « Débats Publics » ; un opuscule agrémenté de très jolis visuels et de belle qualité papier que le lecteur lambda peut acquérir pour la modique somme de 18 euros dans toutes les bonnes librairies et les plateformes dédiées.

Encore mieux au plan de la distribution : on peut le retrouver dans l’une des nombreuses vitrines commerciales que compte le réseau bancaire qui en est à l’origine aux quatre coins de la Bourgogne Franche-Comté et sur ce territoire qui est venu se greffer un peu plus tard dans son escarcelle, les Pays de l’Ain.

Un premier volet qui en appelle d’autres, on l’aura compris puisque les talents et leurs déclinaisons exemplaires au quotidien ne se limitent pas au seul département qui accueille la capitale de la région.

 

Des tranches de vie passionnantes à découvrir…

 

D’ores et déjà, le second épisode de cette nouvelle aventure épistolaire dans laquelle plonge la tête la première la Banque Populaire du terroir est en phase de préparation, avec la recherche de la nouvelle sélection de portraits. Des femmes et des hommes, représentatifs de leur domaine institutionnel, économique, culturel, sportif et ayant des choses à raconter car détenteurs d’un parcours de vie hors norme.

L’auteur de ces tranches de vie successives et passionnantes n’est autre que…Jean-Paul JULIA. On le connaissait brillant dans le management et la gestion de l’établissement régional dont il assure la direction depuis sa prise de fonction en 2022 et dont le PNB (Produit Net Bancaire) a progressé de 6,1 % en l’espace d’un an ; le voici qui nous surprend un peu plus en cent quarante pages rédigées avec une plume finement ciselée dans ses descriptifs précis des acteurs de la vie locale.  

 

 

Que l’on soit à la tête d’une société volaillère ou pépiniériste, qu’il s’agisse de porteurs de projets ou de figures représentatives de la culture bourguignonne, tous obtiennent le même traitement de texte dans le travail rédactionnel de celui qui a œuvré plusieurs années au sein de la BRED Banque Populaire en qualité de responsable de la vie associative et des entreprises.

 

Une belle leçon d’espérance et de vivacité intellectuelle…

 

Mention spéciale pour les deux parcours de vie que sont ceux de Dominique PITOISET, directeur général et artistique de l’Opéra de Dijon ou de l’hyper combative et charismatique championne paralympique de judo, Sandrine MARTINET.

In fine, au fil des pages de cet ouvrage, on y découvre des personnages humbles, charmants, qui par le fruit de leur travail (voire de leur courage), leur engagement et leur pugnacité révèlent cette incroyable énergie de celles et ceux qui façonnent notre territoire de leurs belles empreintes. Une belle leçon d’optimisme, antidote à prescrire en cette période de marasme.

Une manière écrite et mémorielle de mettre en avant les réussites de toutes sortes au profit de l’attractivité d’un territoire où un établissement bancaire contribue à leur concrétisation par son soutien.

Bref, ce livre est utile, à bien des égards, pour enfin éradiquer de nos pensées la mauvaise image du banquier qui ne prête jamais, en somme ?

 

 

En savoir plus :

« Neuf Talents » ouvrage de Jean-Paul JULIA

Publié aux éditions « Débats Publics »

Avec le soutien de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté et Pays de l’Ain

140 pages

Prix de vente : 18 euros.

 

Thierry BRET

 

 

Plus de 14 000 spectateurs ont été réunis au stade de l’Abbé Deschamps dimanche dernier pour un match entre deux équipes du bas de tableau, en mal de victoire. Avec un supporter un peu particulier, en la personne de l’ambassadeur plénipotentiaire de la République populaire de Chine, Lu SHAYE. Normal, le club a célébré à sa manière le Nouvel An chinois…

 

AUXERRE : A ses couleurs mariales traditionnelles que sont le bleu et le blanc, l’AJA avait, une fois n’est pas coutume, rajouté une note de rouge dimanche, à l’occasion du Nouvel An chinois, qui a débuté il y a peu. Une année qui, selon l’astrologie du pays, sera celle du lapin d’eau, synonyme d’abondance, de fertilité, d’harmonie, mais aussi de vulnérabilité. A quelques minutes du coup d’envoi, l’AJA était donc prévenue !

 

 

 

 

C’est sous les lanternes traditionnelles et au son des tambours rythmant les danses du dragon et du lion que les spectateurs venus en nombre se sont vus accueillir ce dimanche. Une touche asiatique confirmée par la présence à l’Abbé Deschamps, de l’ambassadeur de Chine en France, Lu SHAYE.

 

 

Un ambassadeur qualifié de « loup combattant » dans le sérail…

 

 

Qualifié par certains de « loup combattant », ce diplomate de carrière incarne ce nouveau visage d’une Chine décomplexée face à l’Occident, multipliant depuis son installation en France en juillet 2019, discours offensifs et déclarations polémiques. Au point de s’être vu à plusieurs reprises, convoqué par le Quai d’Orsay pour des propos jugés offensants, à l’image de ceux proférés à l’encontre des EHPAD en France sous l’ère de la COVID, soupçonnés de « laisser mourir leurs pensionnaires de faim et de maladie… ».

Mais dimanche après-midi, l’homme était affable et tout sourire face à la presse. Pas question pour autant d’aborder les sujets qui fâchent et d’ailleurs, les Ouïghours ne jouent même pas au foot !

Quant au pronostic émis avant le coup d’envoi, bravo Monsieur l’ambassadeur : deux buts ont bien été marqués, mais par Montpellier, et pas par l’AJA…

Foutue année du lapin d’eau ! 

 

Dominique BERNERD

          

 

 

 

Il en avait promis des surprises, Dominique CHAMBENOIT, avant d’aborder la cérémonie des vœux, permettant à ses administrés de vivre leurs premières retrouvailles de l’année dans leur commune. Elles furent donc au rendez-vous, samedi à la salle des fêtes ! A commencer par l’aubade, concoctée par l’Ecole de musique Vladimir COSMA qui rythmait de ses airs empruntés au répertoire Disney une manifestation vécue sous le sceau de la convivialité…

 

CHEVANNES : Visiblement, il n’y avait pas assez de chaises pour accueillir le public, présent en nombre en fin d’après-midi ce samedi, lors de la traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité.

Un rendez-vous, victime de son succès, parfaitement huilé au niveau de l’organisation, qui était accueilli à la salle des fêtes, converti en lieu de récital le temps de cette séance joyeuse et annuelle.

C’est en effet par un concert, assuré par l’Ecole de musique locale, la bien-nommée « Vladimir COSMA » en référence au célèbre compositeur de cinéma « Le Grand Blond avec une chaussure noire », « La Boum » ou « Les Aventures de Rabbi Jacob », que débuta cette session 2023 des vœux aux habitants de la localité.

A la baguette de l’ensemble musical, un Xavier CHEVAU, directeur de l’école de musique locale, à la gestuelle impeccable et au meilleur de sa forme, rythmant tout en souplesse les pulsations vibrantes de l’orchestre, dirigea la formation, presque le sourire aux lèvres. Revisitant en quelques morceaux appropriés le répertoire de la franchise Disney et de ses grands classiques, comme le légendaire « Heigh-Ho ! On rentre du boulot », extrait de la bande son de « Blanche-Neige et les Sept Nains » (1937) ou plus près de nous, « Can You Feel the love tonight », composé et interprété par Elton JOHN  en 1994, illustrant la vie trépidante du « Roi Lion ».

Une entrée en la matière des plus réussies qui devait se prolonger ensuite avec la présentation des vœux (et surtout le bilan des projets et perspectives de la commune) par Dominique CHAMBENOIT, le premier élu tout auréolé d’une lumière blanche, éclairant le pupitre où l’édile prit la parole.

 

 

Un inventaire à la Prévert autour des projets en cours et des perspectives…

 

Une fois les salutations d’usage prononcées – un parterre de personnalités institutionnelles de l’Auxerrois et du Département avait fait le déplacement -, Dominique CHAMBENOIT se lança dans un long discours, lui offrant la possibilité de dresser le bilan des principales actions menées en 2022 avant d’aborder la liste des orientations mises en œuvre pour l’année à venir.

Subtilité visuelle (et technique) réussie : à chaque item abordé par le maire, des illustrations photographiques renvoyées par un rétro projecteur s’affichaient juste au-dessus de l’orchestre, illuminant le haut de la salle des fêtes dont les murs se muaient en grand écran !

Parmi les thèmes évoqués, citons pêle-mêle la Maison de santé (un projet d’un million d’euros TTC) où seront accueillis généraliste, dentistes – ils seront deux praticiens – podologue, ostéopathe, réflexologue, nutritionniste à brève échéance ; l’éclairage public avec la modernisation de celui-ci avec l’emploi de LEDS, l’installation d’un système d’arrosage du terrain de football, la réalisation d’un parking rue des Mésanges, la réfection de la voirie, etc.

C’est au niveau de la communication que la localité a décidé de mettre le paquet en relookant la maquette du magazine, « Les Echos de Chevannes » mais aussi en créant un nouveau site Internet comprenant plus de trente-cinq rubriques différentes.

 

 

Pourvue de sa troisième fleur dans le cadre des Villages et Villes Fleuries de Bourgogne Franche-Comté, l’agglomération du bassin de l’Auxerrois a également accueilli une exposition de photos grandeur nature de paysages sous-marins de très belle qualité, sous l’impulsion relationnelle de Christophe PAYMAL.

Quant à la partie foncière et immobilière, elle n’a pas été omise du discours lors de l’intervention du maire : le lotissement « Val de Baulche » (le complexe comprend trente-neuf pavillons dont vingt locatifs et dix-neuf donnant accès à la propriété) est une réalisation portée par l’Office Auxerrois de l’Habitat (OAH). Un projet qui s’inscrit dans le cadre du nouveau programme national du renouvellement urbain. Le premier pavillon devrait être proposé à la location au printemps 2024.

Signalons pour être tout à fait complet le projet en phase de réflexion d’une maison des seniors, avec le concours de DOMANYS, dont le cahier des charges est actuellement en cours d’élaboration.

 

 

Faire preuve de patience et d’indulgence envers les élus…

 

Si Dominique CHAMBENOIT, élu communautaire en charge du toujours très délicat dossier se rapportant aux « gens du voyage », remercia comme il se doit tous les acteurs professionnels et institutionnels du cru qui concourent à la réussite des projets de sa localité, il n’en manqua pas moins de distiller quelques perles oratoires dont il a le secret envers quelques zélateurs qui disent haut et fort que « tout n’est pas parfait dans la commune ».

« L’un des défauts de notre société, argumenta-t-il goguenard, c’est celui de l’immédiateté, de la rapidité et de la vitesse. J’entends effectivement ces remarques mais il faut faire ici preuve d’indulgence et peut-être d’un peu de patience. Il est facile de critiquer derrière un écran d’ordinateur mais quand il faut agir sur le terrain les donneurs de leçon sont aux abonnés absents ! ».

Et de conclure avec une pirouette humoristique, presque philosophique, avant que ne soit servie les belles parts de la galette de l’Epiphanie confectionnée par le maître artisan boulanger Laurent BISSON : « Tout ne se fait pas, et heureusement en appuyant sur un bouton ! L’aspect émotionnel doit rester au cœur d’un mandat d’élu et sans doute surtout celui du maire. J’aime la règle qui corrige l’émotion et j’aime l’émotion qui corrige la règle… ».

Dont acte avec cette citation bien à propos du peintre Georges BRAQUE. Habitants de Chevannes (voire les autres par ailleurs !), vous avez quatre heures devant vous pour la dissertation !

 

Thierry BRET

 

On l’avait quitté avec les « Enjouées ». Un ouvrage testimonial de belle facture qui relatait la joie des « femmes actives » de notre territoire. C’était en 2021, en pleine période de la COVID. L’écrivain nous revient en ce début d’année avec son premier véritable roman. Un texte qui évoque au fil des pages à travers les sentiments, le courage et les combats, la destinée de ces « Etres Chers » que l’on croise au détour de son existence. Entre souvenirs de famille et de transmission des émotions…

 

AUXERRE : La joie, les peines, le deuil, la résilience, la fidélité, la foi…Préparez vos mouchoirs et faites travailler en parallèle vos zygomatiques, tous les ingrédients de la sensibilité et de l’émotion à fleur de peau sont réunis dans ce livre. Un ouvrage empli de bons sentiments, de passions indélébiles, où l’on croise au détour des pages à dévorer des amours flamboyantes, mais aussi des amitiés inaltérables.

Bref, le sens de la vie en quelque sorte. A partir de souvenirs de famille et de la chaleur qu’ils apportent à notre quotidien, sans tomber inexorablement dans la nostalgie.

Nouvelle réalisation de l’auteur Jean-Eric FRAY – il nous avait déjà régalés avec les publications « Yvonne ne veut pas partir » et « Les Enjouées » -, il revient à notre bon souvenir avec ce roman qui se découvre avec délectation chapitre après chapitre. Le fruit d’un travail poursuivi au cours de ces derniers mois…

 

Un livre qui s’adresse à toutes les générations…

 

« Le livre « Les Etres Chers » est gorgé d’amour, de courage et de lumière. Il s’adresse à toutes les générations, les jeunes qui s’interrogent sur le passé de leurs aînés, les moins jeunes qui trouveront matière à plonger à nouveau dans l’histoire de leurs familles, explique l’auteur icaunais, membre du Groupement des Ecrivains Conseils.

Editée aux premiers jours du printemps 2023, la publication repose sur les principes de la souscription. Un principe qui se situe en amont de la diffusion de l’opus et qui facilite grandement son édition et impression, surtout dans le délicat contexte conjoncturel vécu au niveau économique.

Concrètement, on peut choisir la souscription pour acheter le livre avant la date limite du 28 février 2023 à un tarif inférieur à ce que sera son prix de vente après impression. Une économie substantielle de deux euros (prix de souscription établi à 16 euros TTC avant le 28 février pour un prix de vente après souscription arrêté à 18 euros TTC). La commande sera ensuite remise ou expédiée à la mi-avril.

L’ouvrage est publié par la maison d’édition associative, « La Huppe Messagère », localisée à Turny dans l’Yonne, il sera imprimé en Bourgogne Franche-Comté.

 

En savoir plus :

Renseignements auprès des Editions « La Huppe Messagère » à Turny.

 

Thierry BRET

 

Histoire de reprendre goût à la vie en cette période hivernale sombre et morose, on ne peut que vous recommander d’allumer le poste de télévision – ou l’écran de l’ordinateur pour les plus jeunes d’entre nous – afin d’en prendre plein les mirettes à l’évocation du patrimoine de l’Yonne et des activités de loisirs nature dont on peut aisément profiter, non loin des canaux de Bourgogne et du Nivernais. Un voyage dépaysant à admirer le 14 janvier à 21 heures, sur France 5…

 

AUXERRE : Tous à vos écrans ! La recommandation nous est suggérée par l’agence de développement « Yonne Tourisme » qui a accueilli l’été dernier sur notre territoire l’une des équipes de tournage du fameux magazine audiovisuel, « Echappées Belles ». Un concept porté par France Télévisions ayant pour particularisme de promouvoir les régions de l’Hexagone à travers leurs typicités.

L’émission à découvrir ce samedi 14 janvier en prime sur France 5 dès 21 heures est consacrée précisément aux canaux qui traversent notre département, le Canal de Bourgogne et celui du Nivernais.

Les journalistes du magazine touristique s’étaient immergés en juillet dernier entre Côte d’Or et Yonne aux abords de ces canaux, mettant en exergue le patrimoine et les activités de loisirs.

Vues d’Auxerre, balade à vélo avec la complicité de Christine TREGOUET (de la société France à Vélo), promenade le long du canal de Bourgogne…tous les aspects d’un tourisme nature et bucolique sont présentés dans ce reportage.

Une manière très agréable de nous préparer à la future saison et à la pratique du « slow tourisme », au rythme lent du clapotis de l’eau…

 

 

En savoir plus :

 

Diffusion de l’émission « Echappées Belles » consacrée aux canaux dans l’Yonne

Samedi 14 janvier 2023 à 21 heures sur France 5.

Liens :

https://www.bienpublic.com/culture-loisirs/2023/01/07/la-cote-d-or-bientot-de-retour-dans-l-emission-echappees-belles-sur-france-5?fbclid=IwAR1nox2RYLwjxrcXj-gW3KDjM4k12nML7Vl2oobWxEPZAJTMd3tON0vmY-I

 

Thierry BRET

 

 

 

 

Page 1 sur 93

Articles

Bannière droite accueil