Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Après Jacques BREL, le chanteur Marc FOUQUET s’attaque à un autre répertoire. Celui d’un autre poids lourd de la chanson française. Il interprète sur la scène du théâtre champêtre et bucolique les œuvres de Francis LEMARQUE, référence incontournable de la scène parisienne dans les années 50/60. Cette nouvelle création a été conçue en osmose parfaite avec la complicité du pianiste Yves AUDARD. Un instrumentiste hors pair qui a su exporter son talent à travers l’Europe et aux Etats-Unis…

ETAIS-LA-SAUVIN : Chanteur classique, Marc FOUQUET interprète notamment avec les « Arts Florissants » (William CHRISTIE) et l’ensemble « ACCENTUS » (Laurence EQUILBEY). Puis, il intègre le Chœur de Radio France. Sa rencontre avec Yves AUDARD l’oriente vers la chanson française. Il l’explore avec gourmandise et un goût sûr. Un premier album sort en 2013. Il y reprend des chansons d’Yves MONTAND, MOULOUDJI, Jean FERRAT, Léo FERRE. En y ajoutant quelques inédits.

Plus récemment, il enregistre un CD de chansons extraites du répertoire de Jacques BREL. Une œuvre intéressante où il est accompagné par l’excellent orchestre d’harmonie de Tonnerre. Sa voix de basse et sa maturité y apportent un ton particulier. Il fait redécouvrir avec bonheur ce répertoire pourtant si connu. Aujourd’hui, aux côtés d’Yves AUDARD, il aborde une infime partie de l’immense répertoire de Francis LEMARQUE.

Son complice sur scène est pianiste. Membre cofondateur de l’ensemble « Les Ménestriers », Yves AUDARD a reçu le Grand Prix de l’Académie du disque 1971. Sa carrière l’amène à parcourir l’Europe et les Etats-Unis. Son activité de pianiste débute au conservatoire du Mans dans la classe de Sabine LACOARRET.

Il travaille l’orgue avec Suzanne CHAISEMARTIN et Michelle LECLERC. Il devient titulaire à Joigny. Chef de chœur, il fonde l’Ensemble choral de Joigny. Il dirige la chorale de son village, « Bussy Qui Chante » dans des répertoires d’opérettes. Depuis 2010, il accompagne Marc FOUQUET au piano : les créations s’enchaînent.

Après BREL, le duo devrait ravir les amoureux de la chanson française en revisitant l’univers de Francis LEMARQUE. A découvrir avec jubilation…

Théâtre de la Closerie

Samedi 22 juin à 20h30.

Dimanche 23 juin à 16 h00.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le spécialiste de la résilience sera sur la scène du théâtre d’Auxerre ce soir pour une rencontre animée par la rédactrice en chef de « Sciences Humaines », Héloïse LHERETE…

AUXERRE : Comment retrouver le chemin d’une vie heureuse après un traumatisme ? Peut-on reprendre un développement harmonieux après un accident, un deuil, une blessure, une expérience de la violence, de l’abandon, de la maltraitance, de la rupture, de l’horreur ?

A ces questions, le neuropsychiatre Boris CYRULNIK, lui-même rescapé du nazisme, répond par un constat : malgré les blessures de la vie, certains s’en tirent, travaillent, aiment, créent, fondent une famille, développent de l’ambition, des projets, des inventions,  parfois des œuvres… Ce processus de réparation de soi porte un nom : la résilience.

Dans son nouveau livre, « La nuit j’écrirai des soleils » (Odile Jacob), Boris CYRULNIK s’intéresse plus particulièrement aux écrivains qui ont su « écrire des soleils » malgré des enfances fracassées. Il montre que le récit est un puissant opérateur de résilience. La mise en récit reconfigure le fonctionnement cérébral. Elle a le pouvoir faire surgir deux éléments essentiels : du sens et du soutien. Du sens, car le récit permet d’organiser son histoire et de modifier la manière dont on perçoit les événements. Du soutien, car partager son récit avec d’autres, du moment qu’ils sont en capacité de l’entendre et le comprendre, a un effet sécurisant.

Reconnu mondialement comme l'un des spécialistes de la résilience, le conférencier s'est fait connaître du grand public avec la publication de nombreux ouvrages comme « Un merveilleux malheur » (1999), « Les vilains petits canards »  (2001), « Sauve-toi la vie t’appelle » (2012), « Psychothérapie de Dieu » (2017).  Il a aussi préfacé « Les Troubles de l’enfant », coordonné par Héloïse LHERETE et Jean-François MARMION (éd. Sciences Humaines).

Grande Salle. Entrée Libre, ouverture des portes à 17 h 30…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le séculaire château de Puisaye Forterre a bénéficié de l’extrême générosité d’un mécène privé dans le cadre de la reconstitution de la chambre à coucher de l’illustre pensionnaire de ce haut lieu du tourisme régional. Partenaire inféodé à la sauvegarde et à l’embellissement du patrimoine historique et culturel sur son territoire, soit quatorze départements, l’assureur mutualiste GROUPAMA Paris Val-de-Loire a injecté une enveloppe de 80 000 euros à la réalisation de ces travaux…Ancrant un peu plus sa présence territoriale.

SAINT-FARGEAU : L’instant se veut solennel. Il se vit juste à l’entrée de la pièce, une chambre à coucher, objet de toutes les convoitises du jour. Sous le feu nourri des crépitements photographiques, il est fixé à jamais parmi l’éternité immuable du temps.

Comme le joli portrait de la Grande Mademoiselle qui orne cet espace enchanteur, dont on honore aujourd’hui grâce à ce geste symbolique le poids historique à travers les siècles.

Elle, la malheureuse cousine de l’intransigeant Louis XIV, qui se vit privée d’un mariage d’amour avec le romanesque Monsieur de LAUZUN ; le duc payant au prix fort durant une décade cet hymen à jamais refusé par le roi Soleil dans la geôle de la sombre forteresse de PIGNEROL située dans le piémont turinois.

Un sinistre édifice où furent emprisonnés avec la même détermination royale le mystérieux « Homme au Masque de fer » ou l’intendant FOUQUET…

Intègrent-ils ces éléments en parfaite conscience les auteurs de ce moment de grâce lorsqu’ils découpent le ruban jaune qui officialise par la voie du protocole la phase inaugurale de la reconstitution de la chambre de la duchesse de Montpensier, Anne-Marie Louise d’Orléans ?

Ce geste cérémonial exhume en effet à notre bon souvenir la mémoire vive de l’illustre pensionnaire de ce château de Puisaye, devenu entre-temps un haut lieu du tourisme régional (35 000 visiteurs à l’année), où elle s’installa en novembre 1652, exclue de la cour par la seule volonté du roi de France…

Les largesses d’un mécène imprégné de culture et de valeurs patrimoniales…

Entièrement détruits lors d’un incendie survenu en 1752 et qui endommagea le bâtiment, les appartements de la Grande Mademoiselle et leur reconstitution sont l’œuvre de toute une existence. Celle de l’actuel propriétaire. Michel GUYOT, un personnage au charisme incroyable et qui œuvre depuis tant d’années, aux côtés de son frère, Jacques, pour redonner la vie à ces joyaux du patrimoine national.

Il aura fallu une simple rencontre fortuite avec l’une des clés de voûte d’un investisseur privé pour que naisse l’ambitieux et incroyable projet. Lors de ce contact initial qui ne fut pas imputable au pur hasard, Philippe RENOUX présidait encore la Fédération départementale des caisses locales de l’assureur mutualiste, GROUPAMA Paris Val-de-Loire, dans l’Yonne.

Une entité solidement ancrée dans sa zone de prédilection territoriale. S’octroyant, de temps à autre, l’excellente opportunité de pouvoir insuffler un air nouveau par le prisme du mécénat lorsqu’il s’agit de valoriser les pépites de notre patrimoine.

Le château de Monte-Cristo, lieu de résidence de l’écrivain romanesque Alexandre DUMAS dans les Yvelines à Port-Marly, a pu, entre autre, bénéficier des largesses inhérentes à la générosité de ce groupe. Une décision qui fut validée unanimement par l’organigramme collégial de la structure mutualiste, à savoir son Conseil d’administration et la direction générale.

Comme ce fut le cas présentement dans l’Yonne. Après ce coup de cœur réservé à cet endroit cher à Jean d’ORMESSON, à la suite d’une visite privée qui fut organisée de fond en comble en avril 2018.   

Il est donc légitime de retrouver parmi les officiels de la cérémonie protocolaire de cette découpe de ruban, le président du Conseil d’administration Daniel COLLAY aux côtés du directeur général, Eric GELPE. Les deux dirigeants ont eu la courtoisie d’y associer également le successeur de Philippe RENOUX, le chef d’entreprise du monde agricole, Pascal MAUPOIS, nommé en 2018, à cet événement.

Pour que vive à jamais le souvenir de la Grande Mademoiselle à travers les années…

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Luthier de son état, l’artisan de Coulanges-la-Vineuse a quitté la soirée de remise des diplômes organisée par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Yonne avec les honneurs. Le professionnel a pu regagner ses pénates auréolé de deux belles récompenses. La première, d’un niveau départemental, lui aura permis d’empocher le trophée symbolique, agrémenté d’un chèque de cinq cents euros. Le second, d’envergure régionale, le propulse au firmament de la reconnaissance territoriale. Avec, de surcroît les mêmes avantages pécuniaires que le prix précédent...

AUXERRE : Profitant de la Semaine nationale de l’Artisanat, la chambre consulaire de l’Yonne a décerné distinctions et accessits lors d’une animation placée sous le signe de la convivialité. L’un des représentants de la filière, le luthier Yves MION, s’est vu remettre les trophées du numérique.

Créateur de guitares, le professionnel a acquis en 2018 du matériel à commande numérique afin de concevoir des instruments de musique. Sur lesquels il réalise également des incrustations ; adoptant des formes et des variantes diverses qu’il imagine en matière de découpe sur bois.

Bref, ce bel ouvrage lui a permis de se faire remarquer dans le sérail artisanal. Tout en se rapprochant du Fab Lab d’Auxerre et de ses ateliers pour certaines de ses réalisations.

Obtenant ainsi une double distinction honorifique, celle de l’Yonne et celle de la région, Yves MION remercia les représentants du jury qui lui ont permis de glaner ces prix. En particulier le directeur général adjoint de la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté dans l’Yonne, Mickaël BOUTEILLER. Ce dernier lui a remis le diplôme d’honneur. Des enveloppes contenant deux fois cinq cents euros complétèrent ce sésame.

L’artisan de l’Yonne exerce son métier de luthier depuis plus de deux décennies. Il a acquis une renommée qui dépasse aujourd’hui son territoire de prédilection parmi la sphère artistique.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

La Semaine nationale de l’Artisanat possède de nombreuses vertus. L’évènement permet de découvrir en s’immergeant parmi leur cadre professionnel les valeurs du travail qui animent les artisans. Et de mieux en apprécier les techniques et méthodologies. C’est ainsi que le préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, est devenu le temps d’un exercice démonstratif l’apprenti ébéniste de l’artisan d’art Julien CORDIER. Une première pour le représentant de l’Etat !

IRANCY : L’accroche valorisante du communiqué de presse, à l’estampille de l’U2P Bourgogne Franche-Comté (Union des entreprises de proximité) ne mentait pas. « L’artisanat comme vous ne l’avez jamais vu ! » a pu se décliner dans les faits sous une forme ô combien sympathique mais originale dans l’atelier de l’ébéniste et maître artisan, Julien CORDIER.

Dans le cadre de la Semaine nationale consacrée à cette filière incontournable de l’économie, le préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, s’est essayé, en bénéficiant des conseils avisés du lauréat des Métiers d’art, à la découpe de bois sur un appareillage électrique.

Un travail minutieux et de précision où la patience était de rigueur pour accomplir son labeur spécifique : détourer au rythme lent de la machine et sans la brusquer chaque lettre devant constituer le nom de la commune sur un morceau de bois. Une essence de chêne. Histoire de tester sa dextérité manuelle lors d’un exercice qui n’était pas aussi simple que cela.

S’imprégner d’un univers où renaissent les meubles anciens…

L’expérience était inédite pour le représentant de l’Etat, qui a su garder un calme olympien dans l’accomplissement de cette tâche démonstrative. Puis, Julien CORDIER, créateur et restaurateur de meubles – il imagine aussi la conception d’objets d’art qu’il dévoile dans son tout nouveau show-room – a procédé à une découverte complète et dans le moindre détail de son atelier. Expliquant les typologies de colles usitées, à base d’os de bœuf ou de poisson, et de vernis qui seront ensuite tamponnés à la surface des meubles anciens en pleine cure de jouvence.

Passionné par autant de renseignements techniques sur la restauration d’un ameublement parfois séculaire, Patrice LATRON a pris soin de s’imprégner de cet univers fleurant bon la cire et l’encaustique, antre de cet artisan d’art d’exception dont la cote de valorisation ne cesse d’enfler en Bourgogne septentrionale.

C’est aux côtés du président de la Chambre départementale des Métiers et de l’Artisanat de l’Yonne, Jean-François LEMAITRE et du responsable territorial de l’U2P Yonne, David MARTIN, que le préfet de l’Yonne a pu endosser le temps d’une courte démonstration la vêture symbolique d’un artisan en possession de tous ses moyens…

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil