Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
groupama_small.png

Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg
groupama_medium.png

Jusqu’au 26 juin, le Conservatoire d’Auxerre distille une programmation de très belle facture dans le cadre de son rendez-vous annuel baptisé les « Beaux jours ». Ce sont au total douze manifestations qui seront ainsi proposées dans et hors les murs de la vénérable institution artistique. Dont un spectacle de danse classique et contemporaine, placé sous la direction de Béatrice HABERT et de Philippe VIVENOT, qui sera interprété le 25 mai sur la scène du théâtre…

AUXERRE: La danse est l’une des nombreuses activités artistiques qui est enseignée au Conservatoire d’Auxerre. Pour juger de la qualité de cet enseignement et en admirer toutes les subtilités techniques et chorégraphiques, le théâtre d’Auxerre accueillera ce samedi 25 mai, à 21h30, le spectacle « Souffles d’un soir ».

Elèves et professeurs présenteront un rendu agréable et harmonieux de cet art avec la rencontre des classes de danse contemporaine et celles qui pratiquent l’accordéon. L’air rejeté du soufflet de l’instrument se muera en autant de mouvements gracieux qui mêleront gestes et sons dans le temps.

Puis, la musique de TCHAIKOVSKI introduira le second tableau de cette soirée. Les classes de danse classique exécuteront alors « Sérénade » de Georges BALANCHINE.

Comme le précise Philippe VIVENOT, « j’ai voulu faire travailler mes élèves sur différents éléments (puretés de lignes, rapidité, recherche de dynamique et de musicalité…) dans ce ballet ».

Les puristes apprécieront. Les béotiens découvriront que la danse demeure un art majeur de la culture telle qu’on l’aime… 

« Souffles d’un soir »

Théâtre d’Auxerre

Le 25 mai à 21h30

Entrée libre

Comprenant un agenda détaillé et explicatif du programme estival 2019, intense et éclectique, ce document est à récupérer coûte que coûte par tous les amoureux de la culture et du patrimoine auprès des services de la Ville et de ses nombreux partenaires…

AUXERRE : Le fascicule se découvre sur une vingtaine de pages. Celles-ci proposent par le biais d’une lecture facile et agréable une entrée en matière positive de cette future actualité culturelle.

Outre l’éditorial signé de l’adjointe à la Culture, Isabelle POIFOL-FERREIRA, cet opus offre un aperçu exhaustif de la programmation culturelle estivale qui fera vibrer la capitale de l’Yonne durant plusieurs semaines.

Ce précieux livret est à conserver pour connaître les dates précises des manifestations qui sont prévues durant cette période.

Festivals, concerts, visites, expositions, cinéma de plein air, danse, arts dans la rue…autant de rendez-vous majeurs qui ne manqueront pas d’égayer les chaudes journées de l’été vécues depuis Auxerre.

Au-delà des infrastructures habituelles de la ville que sont les musées d’art et d’histoire, le muséum ou les bibliothèques, ce guide pousse le lectorat à aller encore plus loin dans sa quête intellectuelle. En profitant des évènements ponctuels et éphémères qui viendront agrémenter cette ouverture maximale à la culture.

Parmi cette programmation, il y aura des temps forts : les Beaux jours du conservatoire jusqu’au 26 juin, le Catalpa Festival du 28 au 30 juin, l’incontournable Festival Garçon la Note (du 02 juillet au 31 août) ou encore le Festival des arts dans la rue des 17 et 18 août, baptisé avec un clin d’œil humoristique, « Rues Barrées » !

Coordinatrice des actions de communication de la Direction Culture, Sport et Evènements de la Ville d’Auxerre, Guylaine BALOUP-BERRY peut être satisfaite de la sortie officielle de cette plaquette.

Avec sa distribution, Auxerre vient d’entrer de plain-pied dans cet été culturel. Dont beaucoup attendait le retour avec impatience…

Cette prise de parole théâtrale est un portrait sensible d’un « petit grand-frère » handicapé. Incarnant plus d'une dizaine de personnages, Thierry COMBE retraverse avec son auditoire tout un panel de situations vécues (ou non...), parfois loufoques, tantôt tendres, graves ou injustes...De l’émotion et de la pertinence à revendre…

AUXERRE : Si le sujet peut paraître grave et délicat, l'artiste l'aborde avec un mélange détonant d’humour brut, de pudeur et de finesse. Jouant avec liberté de la limite entre fiction et réalité, il amuse, émeut et nous questionne sur la part de hasard qui guide nos vies.

Pour ce nouveau projet après sa précédente réalisation, « Léon », Thierry COMBE accompagne le spectateur à la rencontre d'un personnage proprement « extra-ordinaire », qui n'est autre que son frère Jean-Pierre.

Avant de devenir auteur, comédien et metteur en scène, l’artiste a parcouru le monde. Il y a exercé plusieurs métiers et a même failli exercer celui de facteur ! Un cheminement atypique, en vérité.

Au sein du Pocket Théâtre, un lieu nomade qui s'accommode aussi bien des espaces ouverts que des salles de spectacle, pourvu qu'on puisse y planter une palissade circulaire, Thierry COMBE invite à l’occasion le public sur la scène. Sa forme d’écriture est spécifique : il veut être au plus près de l’existence et des gens. Le portrait émouvant que l’artiste nous brosse de ce frère reste tendre et percutant. Admirable…

« Jean-Pierre, lui et moi », par la compagnie Pocket Théâtre

Au théâtre d’Auxerre

mardi 14 mai à 20 h 30

mercredi 15 mai à 19 h 30

jeudi 16 mai à 20 h 30

vendredi 17 mai à 19 h 30

esplanade ou grande salle.

Tout public.

 

Période faste pour l’exploitant de l’infrastructure auxerroise : le premier quart de l’année se révèle déjà fructueux au niveau de ses résultats. L’ensemble des indicateurs virent au vert. Les objectifs commerciaux, prévus par la feuille de route initiale, sont désormais atteints. Sans que l’entité ait eu besoin de lancer une quelconque dynamique de développement ! Cet état des lieux s’avère très positif pour le directeur-adjoint de Centre France Parc Expo, Sébastien FUENTES. Ce dernier a dû renforcer son effectif en procédant à l’embauche d’une chargée de développement événementiel. Un poste supplémentaire qui s’officialisera le 09 mai prochain…

AUXERRE : Début mai, le nombre de collaborateurs de la filiale icaunaise de Centre France Evènements, évoluera à la hausse. Un élément de mieux intégrera l’équipe actuelle. La structure qui exploite administrativement et commercialement le parc des expositions de la capitale de l’Yonne diversifie de plus en plus ses domaines de compétences. Elle s’apparente au fil des saisons à une agence spécialisée dans la conception évènementielle. Conséquence : cela entraîne d’heureuses répercussions en matière d’emploi.

Ainsi, un poste supplémentaire, à décliner au féminin, permettra d’accueillir une chargée de projet corporate. Sa mission est simple : assurer le développement du pôle événementiel. La jeune femme prendra ses fonctions le 09 mai.

milieu articles

Une portée stratégique prégnante vers le monde de l’entreprise…

En ajoutant une ligne de plus sur l’organigramme opérationnel des ressources humaines, Centre France Parc Expo vise une cible clairement identifiée. Les milieux professionnels. C’est-à-dire une clientèle de grands comptes, établie en région francilienne mais aussi en Bourgogne Franche-Comté. Les faire venir à AUXERREXPO devient la priorité. Tant pour y suivre des séminaires à vocation formative que des colloques. Mais, aussi pour y réaliser leur assemblée générale annuelle, voire des salons et forums.

C’est la définition de ce nouveau poste qui vient d’être porté sur les fonts baptismaux. Face à la demande croissante, Centre France Parc Expo ne pouvait se priver de la compétence de la nouvelle arrivante.

Cette dernière a exercé durant une quinzaine d’années dans le milieu de la viticulture à Chablis. Développant pour le compte d’un domaine viticole de belle facture les relations publiques et le marketing.

Parmi les gros dossiers qui mobilisera la cellule du développement événementiel au cours de ces prochaines semaines, citons les anniversaires des sociétés CORA et BERNER (cinquante ans), le congrès national de l’EPNAK ou encore la convention nationale de l’UNAF.

Plusieurs pistes sérieuses en état d’avancement optimum pourraient déboucher sur des contrats fructueux pour Centre France Parc Expo, notamment le congrès national des Alcooliques Anonymes ou le synode de l’Eglise de France. Seules manquent à cette heure les signatures au bas des documents officiels !

Cent vingt exposants étaient réunis lors de cette manifestation accueillie au Parc des expositions de la capitale de Bourgogne. Une occasion pour Dijon Congrexpo de réaffirmer son soutien à l’initiative de l’Automobile club régional qui est à l’origine de cette animation, ouverte aux nombreux collectionneurs de petits bolides motorisés…

DIJON (Côte d’Or) : Plus spacieuse et aérée, la nouvelle configuration de ce traditionnel rendez-vous, ouvert aux amateurs de belles cylindrées, aura une fois de plus marqué les esprits des suiveurs.

Mariant avec allégresse une offre éclectique de véhicules de compétition (la thématique de cette année) et des deux-roues à la ligne parfaite, l’évènement présentait plus de quatre cents modèles, balayant une dizaine de thèmes bien répertoriés.

Les belles mécaniques, celles qui se sont illustrées jadis aussi bien sur circuit, sur route ou en rallye, provoquaient un pôle de convergence appréciable de la part du public connaisseur autour de leur aire d’exposition.

Les aficionados de la discipline sportive devaient jouer le jeu en s’efforçant de présenter des véhicules de sport rutilants sur la quarantaine de stands qui accueillaient des clubs automobiles de notre territoire.

Renforcé de diverses machines de différentes catégories, marques et époques, le pôle qui accueillait les motos fut particulièrement fréquenté par les visiteurs. Ceux-ci, au nombre de 16 100 personnes, confirmèrent que le succès était bel et bien au rendez-vous de cette manifestation annuelle.

Une édition jugée très qualitative par les observateurs qui ne manqueront pas de cocher la prochaine mouture dans leur agenda de 2020 !

 

 

Page 1 sur 29
Bannière droite accueil
Bannière footer