Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

DIJON : A l'occasion de la CTAP, réunie le 04 avril, Marie-Guite DUFAY, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté et Laëtitia MARTINEZ, vice-présidente, chargée des sports de l'égalité et de la citoyenneté, ont affirmé leur volonté de fédérer et de soutenir les actions émanant des territoires pour renforcer le poids de la candidature à l’appel à projets national « base arrière » des Jeux olympiques et paralympiques 2024. La Région a reçu l’adhésion de l’ensemble des membres de la CTAP.

Forte du travail déjà engagé par les territoires, la Région réunira prochainement les membres du groupe sport de la CTAP, pour identifier et valoriser dans une même démarche l’ensemble des candidatures de sites « base arrière ».

Outre la qualité et la diversité des équipements, ce sont bien l’ensemble de ses atouts sportifs, touristiques, économiques et la dynamique de sa vie associative que la Région entend promouvoir dans le cadre d’une véritable candidature de territoire.

Marie-Guite DUFAY a rappelé à cette occasion que « la Région et l'ensemble de ses territoires doivent être unis face à cet enjeu de taille au service des valeurs véhiculées par la pratique du sport que sont la fraternité et l'égalité dans l'accès au sport pour toutes et tous… ».

Profitant de la concomitance médiatique avec la Semaine nationale consacrée aux TPE (très petites entreprises), BGE Nièvre Yonne procédait à la remise de distinctions lors de la dernière séance de retrouvailles de son « BGE Club » afin d’encourager la structure la plus performante de notre territoire selon ses propres critères de jugement. Un prix qui se dédoublait en la circonstance, venant aussi plébisciter une jeune TPE en herbe, c’est-à-dire en cours de constitution, afin de sensibiliser les porteurs de projets à passer à l’acte dans leur désir de velléités entrepreneuriales…et de réussites professionnelles.

AUXERRE : Le parallèle entre la fourmi et une très petite entreprise coule de source ! Selon le président de BGE Nièvre Yonne, Arnauld MERIC, cette analogie au-delà des considérations émises par des entomologistes est légitime tant les TPE françaises sont pavées de bonnes intentions en matière de résistance, d’opiniâtreté et d’intelligence collective lorsque ces dernières se fédèrent, par exemple, au sein d’un organisme qui leur apporte un total soutien…à l’instar de l’ancienne Boutique de Gestion régionale !

Présentes partout dans l’Hexagone, dotées d’une grande force de frappe parmi les différents secteurs qu’elles représentent, les TPE ne seraient-elles pas d’ailleurs issues de ce terreau palpable de l’avenir économique de notre pays ? 

« Petites à l’image de ces insectes, mais costaudes par leur efficacité sur le terrain, les TPE produisent des choses très intéressantes en matière de valeur ajoutée sociétale, poursuivit le président de l’organisme de formation, il était logique que nous leur apportions notre total soutien en matière de communication et de visibilité, leur octroyant des récompenses annuelles par le biais de leur outil relationnel, le BGE Club… ».

750 entreprises accueillies par la BGE en 2017…

Structure informelle mais officialisée à l’aune de l’automne 2017, et pilotée par une exégète de la communication, Amandine BENOIST, ce club propose des rencontres régulières et instructives entre les dirigeants de ces multiples TPE qui ont été portées depuis leurs fonts baptismaux par cet organisme rayonnant sur deux départements limitrophes.

Plus ancien réseau indépendant associatif de France, BGE couvre le territoire régional de la Bourgogne Franche-Comté depuis plus de quatre décennies. Il est à l’origine, et ce grâce aux initiatives prises par son responsable national, Jean-Luc VERGNE, de cette semaine nationale dédiée aux TPE.

Directeur de l’entité Nièvre Yonne, Eric FREYSSINGE, l’évoqua lors de sa brève intervention : « plus de quatre-vingts salariés sont au service des TPE sur ce territoire régional. Ces équipes soudées offrent le meilleur d’elles-mêmes afin d’aider, de former et de contribuer au développement de ces petites structures aux réelles potentialités dynamiques… ».

Rien que sur l’exercice 2017, BGE a accueilli 750 entrepreneurs sur le seul département de l’Yonne et en a accompagné près de six cents. Son club d’entreprises rassemble plus de cent-vingt structures. Si 40 % de ces néo-entrepreneurs proviennent de la gent féminine, une centaine de stagiaires ont bénéficié de cycles de formation de longue durée.

Le club BGE : une réussite grâce au concours des partenaires historiques

L’aventure du club BGE a pu se concrétiser favorablement avec le concours de partenaires historiques tels que la Banque Populaire ou GROUPAMA Paris Val de Loire. A ce titre, Mickaël BOUTEILLER (l’établissement bancaire) et Jacques BLANCHOT (l’assureur mutualiste) rappelèrent au cours de leurs interventions les principes fondamentaux de leurs soutiens respectifs.

Si le premier contribue à favoriser l’aide financière de ces structures en voie de développement grâce à ses vingt-trois vitrines commerciales, le second des deux partenaires intervient dans l’accueil de ces entités souvent dépourvues de locaux, à l’instar de trois jeunes entreprises issues du cycle BGE et dotées dorénavant de bureaux intégrés au sein du business-center au siège social à Auxerre. A l’instar du charismatique Raphaël ROTH, l’un des dirigeants de METEO 89, venu témoigner de cette aide si précieuse et qui devait se prêter à un exercice de présentation de sa société en deux minutes chronométrées !

Puis, vint le temps de présenter les dix candidats au titre de la TPE de l’année. Successivement, et selon un pitch de deux minutes là-aussi, les responsables de ces petites entreprises prirent le soin, avec des fortunes diverses, de s’essayer à cet exercice de communication, guère facile à brûle-pourpoint : la prise de parole en public version synthétique !

A ce jeu-là, mais aussi grâce à la conviction des arguments qu’elle aura eu à présenter devant une assistance de professionnels se prononçant ensuite par un vote, c’est la jeune entrepreneuse de « CHEVAL PRO », Marie BILLARD, qui décrocha la palme de ce défi public grandeur nature.

Spécialiste de la sellerie et de la distribution d’équipements et accessoires pour cavaliers, la jeune femme, émue entre rires et larmes, narrait la réussite de sa boutique, implantée à Perrigny, qui a depuis atteint ses objectifs et dépassé le prévisionnel initial du business-plan, établi à 200 000 euros de chiffre d’affaires !

Puis, ce fut le tour, selon le même mode opératoire, de désigner la TPE en herbe et en cours de création de l’année.

C’est une future professionnelle de la gestion du stress et du bien-être, Laura CAPPELLAZZI, qui s’octroyait cet accessit. Ses explications sur la réalisation de massages assis sur le lieu de travail et la transmission du bien-être à l’ensemble des collaborateurs d’une société ont dû convaincre les plus réfractaires des votants d’un soir !

Alors que les arrêtés ministériels ont homologué les modifications nécessaires apportées au cahier des charges de ce vignoble lors d’une récente publication rendue visible dans le Journal Officiel, Vézelay a accédé enfin à l’appellation village, devenant ainsi la 44ème référence identitaire de ce type en Bourgogne. Et comme un bonheur ne vient jamais seul selon l’adage, les contours de la nouvelle offre de circuit oenotouristique, propre à ce secteur géographique, ont été dévoilés à la presse et aux acteurs institutionnels et économiques du tourisme dans l’Yonne au cours d’une manifestation concoctée conjointement par la viticultrice Maria CUNY, du domaine éponyme, et de Jennifer LACROIX, créatrice de la société de bien-être, « EDEN ZEN »…

VEZELAY : Depuis des dizaines d’années, sur les soixante-dix hectares que recense le vignoble de Vézelay, les professionnels de la viticulture ne comptabilisent pas leurs efforts à améliorer sans cesse la qualité de leurs produits. En particulier, ce goûteux vin blanc, issu du cépage du chardonnay qui confère harmonie et caractère au palais.

La reconnaissance du devoir accompli, les viticulteurs de cette zone géographique, une grosse vingtaine de domaines et de maisons familiales, viennent de se l’approprier au terme d’une quête du Graal persistante mais judicieuse qui aura perduré depuis des lustres.

Auparavant Bourgogne identifié, Vézelay devient donc après plusieurs semaines d’attente la 44ème appellation village de Bourgogne. Une information qui a pu combler d’aise la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne. Ainsi que les professionnels du cru, qui auront à cœur de préparer la future édition de la Grande Saint-Vincent tournante de…janvier 2019.

Naissance d’un nouveau concept, mêlant plénitude intérieure et région viticole préservée

Dans le même temps, ou presque, se peaufinait le contenu du nouveau circuit oenotouristique, réalisé en tandem par Maria CUNY et Jennifer LACROIX. L’une est un chantre de la viticulture biologique et qualitative, inspirée de la tradition ancestrale de la filière jusqu’au travail de ses arpents de terre à l’aide de chevaux ; l’autre vante les mérites du bien-être salvateur qui doit nous parvenir grâce à un retour de la méditation et de la pleine conscience de soi. Y compris dans l’approche professionnelle…

Bref, le cocktail de réjouissances servi par ces deux visionnaires de l’existence ne pouvait offrir que de sérieuses surprises à la quarantaine de personnes qui ont participé à la présentation officielle de ce nouveau circuit destiné aux épicuriens de tout bord.

Partageant son savoir-faire de vigneron, Maria CUNY expliqua les différentes méthodes qu’elle applique en agriculture biologique sur ces ceps de vignes au quotidien. A défaut des parcelles du domaine qu’elle n’aura pas le plaisir de pouvoir dévoiler au public, du fait de conditions météorologiques de piètre qualité, c’est dans la cave des pressoirs de Vézelay, infrastructure historique datant du XIIème siècle, que la professionnelle argumentera avec moult détails sur les origines de ce fameux vignoble vézelien, aujourd’hui auréolé de sa nouvelle appellation.

 

Prolonger le séjour des hôtes du monde entier…

Avec la complicité de Jennifer LACROIX, la viticultrice de Vézelay qui s’est ouvert des marchés supplémentaires à l’exportation aux Etats-Unis et au Canada, a voulu s’appuyer sur les richesses de ce patrimoine spirituel et historique pour concevoir ce circuit complémentaire aux différents modules déjà déclinés auprès des touristes de passage. Cette dynamique de développement ne se borne pas à ses deux spécialistes du bien-être et de la vigne. D’autres professionnels ont eu soin de présenter lors de ce rendez-vous empli de fraîcheur leurs activités et motivations à rejoindre ce concept faisant montre de fédéralisme.

Stéphane LAMURE, gérant de l’hôtel/restaurant SY La Terrasse/SY Les Glycines, sera l’un des premiers à s’exprimer en invitant les visiteurs à découvrir son établissement, situé au pied de l’universelle basilique romane dédiée à Marie-Madeleine.

Guide conférencier international, le jovial ressortissant britannique, Nicholas BORLAND, apportera sa pierre à l’édifice en apportant des précisions sur son métier ; à l’instar de Lorant HOCQUET, guide conférencier et gérant de la librairie L’Or des Etoiles. Cyril BATAILLE, ViniTIC et Domaine et Vignerons, Guillaume ROUILLOT, guide de pêche exerçant dans le Morvan, Tony CAFFIN, de Vézelay Walk apportaient à leur tour des compléments d’information. Y compris le représentant de la Banque Populaire local, Thomas DAVID.

Ces échanges entre professionnels auront surtout démontré qu’une synergie existe bel et bien à Vézelay (au vu de la situation de cette localité sur la Colline Eternelle ce n’est guère surprenant !) et que tous ne souhaitent qu’une seule et unique chose : promouvoir les richesses subtiles de ce département, en favorisant l’accueil de ces hôtes venus d’ailleurs tout en prolongeant leur séjour d’agréables manières…

Opérationnel depuis le 19 février, ce système décisionnaire applicable au développement stratégique de la structure permet à la fondatrice de la société Fanny VIAUT d’exercer son métier en parfaite intelligence, corrélation et coordination avec sa nouvelle associée, Cyrielle AUGEAT-MALTER. Issue des milieux bancaires, cette détentrice de diplômes financiers renforcera le pôle de compétences de la jeune entreprise autour du graphisme et de l’animation des réseaux sociaux, vecteurs indispensables à la propagation du savoir-faire de ce duo 100 % féminin, spécialisé dans la communication web/print en Bourgogne Franche-Comté. Voire au-delà…

AUXERRE : Modéliser et consolider un précepte fonctionnel devant amener à la recrudescence d’activités et une hausse de chiffre d’affaires dans leur domaine de prédilection ; voilà ce qui anime en cette période printanière le nouveau tandem de la communication web/print régional.

Tel un cadeau déposé au pied du sapin de Noël, COMMUNIK & VOUS a vu le jour courant décembre 2014 alors que sa jeune fondatrice, Fanny VIAUT, occupait son emploi du temps à suivre encore les cours du troisième cycle à l’IFAG d’Auxerre. Alternante au sein de « L’Hostellerie des Clos » à Chablis, la jeune fille profite de cette excellente opportunité pour initier son propre blog culinaire, prémisse de ce qui deviendra par la suite sa future agence de communication.

Se doter d’un clone qui fera jeu égal avec l’entrepreneur dans sa faculté d’avancer

D’auto entreprise originelle, COMMUNIK & VOUS se muera en une EURL dès 2017 à la crédibilité reconnue et l’efficacité performante. Face à la progression constante du volume d’affaires, Fanny VIAUT n’avait d’autres alternatives que de se renforcer. Mais pas de la manière usuelle en recrutant un simple collaborateur…

« Je ne crois pas à l’embauche de salariés dans la filière de la communication, affirme-t-elle, ce secteur requiert une amplitude horaire très souple avec une somme de disponibilité et de réactivité qu’il faut savoir accorder à sa clientèle. En fait, dans le schéma tactique que je m’étais imaginée, organiser le temps de travail en accueillant une collaboratrice à former ne se concevait pas. J’avais plus besoin d’un clone qui assure le suivi et le développement des dossiers en cours avec une vision partagée de l’esprit d’entreprise… ».

Qui d’autre que Cyrielle AUGEAT-MALTER, une amie de dix ans, aurait pu interpréter aussi brillamment cette partition ?

Proposant à la jeune femme d’intégrer la structure en qualité d’associée et de cogérante en étant sur la base d’un actionnariat minoritaire, Fanny VIAUT s’entoure d’une partenaire de choc. Soucieuse de prendre des responsabilités dans le monde du travail, la jeune femme de 25 ans apportera une incontestable plus-value en matière de graphisme, de développement des réseaux sociaux mais aussi des relations publiques. Un outil nécessaire pour développer le business.

Une stratégie qui s’avère payante avec de nouveaux clients chaque jour…

« Nous possédons toutes deux la même complémentarité sur l’approche marketing du client, stipule Cyrielle AUGEAT-MALTER, un client ne se résume pas à un chiffre ni à un compte de résultat. Bien au contraire, c’est par le biais de ces contacts qu’une entreprise comme la nôtre rapporte de la valeur ajoutée et de l’enrichissement, tant au plan intellectuel ou humain… ».

L’agence de communication d’Auxerre agrège la contractualisation de sa clientèle autour de formules packagées. Depuis la création de logo muni de leur fichier vectorisé, jusqu’à la refonte de sites multimédia, le référencement naturel et payant, le community management et l’animation des réseaux.

En parallèle, la société qui aborde sa quatrième année d’existence décline sur le volet papier les prestations graphiques globales tout en initiant des campagnes d’affichage ou la conception de kakémono et de cartes de visite. Externalisant certaines offres de service avec des spécialistes de l’image (photographie, vidéo…) qui agissent en prestataires, l’agence dispose in fine de l’ensemble des pièces maîtresses pour imposer son jeu parmi un environnement concurrentiel.

Accueillant chaque un jour, un client supplémentaire de plus à déposer dans l’escarcelle, COMMUNIK & VOUS souhaite ainsi réinventer la communication utile et efficiente auprès de ses partenaires, dans le paysage aujourd’hui saturé et très complexe du fait de ses étapes évolutives de la communication. Etre deux pour aborder ce marché en croissance ne peut être qu’un atout…

Commémorer un centenaire ne peut se traduire dans un cadre factuel que par le prisme d’un évènement joyeux et festif même s’il s’agit de la Ligue contre le cancer. A l’instar de l’instance nationale qui aura su convaincre les personnalités du vedettariat de se mobiliser lors d’un grand concert donné à Paris le 14 mars, le Comité départemental de l’Yonne ne dérogera pas à la règle. L’organisme associatif fera appel, lui-aussi, à des talents artistiques de notre territoire ce samedi à la Maison de quartier de Sainte-Geneviève à Auxerre pour que ce rendez-vous, à de nombreux points de vue mémorables et insolites, ne soit pas empruntée ni de tristesse ni de négativisme mais plutôt porteur de réelle espérance et d’une solidarité citoyenne remarquable entre toutes les strates de la population…

AUXERRE : L’enjeu de cet événementiel concocté le 17 mars ne sera pas une mince affaire sur le papier. Le Comité départemental de la Ligue contre le cancer de l’Yonne n’aura d’autres ambitions que de rendre hommage à ses vénérables pairs nationaux qui, le 14 mars 1918, ont su sensibiliser l’opinion publique en constituant cet outil de travail indispensable à la cause sanitaire en France.

Au-delà de l’aspect fédéraliste qui consistait à l’époque à rassembler sous la même bannière malades et familles, victimes collatérales de cette pathologie si délicate au plan de la thérapie et de ses conséquences, l’idée qui aura fait son chemin au fil de cette période séculaire sera d’instituer un grand mouvement citoyen et solidaire autour de cette lutte universelle.

Les atouts de la Ligue pour désacraliser la maladie et ses effets…

Institutionnaliser un mouvement associatif tel que la Ligue contre le cancer fut une idée de génie pour ses fondateurs qui avaient pris pleinement conscience dès le début de cette aventure des enjeux à venir afin de vaincre ce fléau. D’ailleurs, l’étude des statistiques est révélatrice du bien-fondé de ce mouvement qui n’a cessé de croître et de devenir populaire  au fil des décades.

1918 : on ne guérissait que 5 % de cancers. 1978 : 20 % des malades faisaient front positivement contre la maladie grâce aux progrès de la science et de la médecine. Aujourd’hui, la moitié de ces personnes victimes de cette pathologie insidieuse rayonnent de vie une fois leurs traitements terminés. Et ce, de manière définitive…

Le dépistage (sein, colorectal…) explique l’inversion de la tendance néfaste. Mais, cela ne suffit pas. La prévention, la pédagogie et le soutien psychologique auprès des patients apparaissent comme autant de précieux auxiliaires dans cette guerre impitoyable livrée au quotidien par les acteurs engagés que nécessaires. Ainsi, est né le programme « Equilibre », un savant dosage de soutien moral, de retour à la pratique sportive douce, de bien-être intérieur composé de techniques saines et positives, de rencontres ouvertes et construites vers les autres. Bref, un atout majeur, adapté aux besoins des malades, qui forme une réponse idoine à leurs attentes. Ainsi que celles de leurs proches, très éprouvés en pareille circonstance.

Il faudrait davantage qu’une simple journée, prise non pas au hasard du calendrier, pour expliciter les vertus bénéfiques de ce programme dont le Comité de l’Yonne peut s’enorgueillir d’avoir bâti patiemment l’ossature. Les huit items qui se déclinent dans ce valeureux projet (soutien psychologique, sophrologie, escrime, chants chorale, socio-esthétique, marche nordique, gymnastique volontaire, groupe de convivialité) disposeront d’ateliers démonstratifs et de stands le jour J. Libres à eux d’en dévoiler les arcanes fonctionnelles qui se traduisent dans les faits par une vraie réussite.

Mobilisation de la jeunesse par le biais des étudiants et lycéens

La présence d’étudiants, ceux de l’IUT d’Auxerre, méritera toute l’attention de ce flux de visiteurs qui s’immergera dans l’épicentre de cet événement public pour y découvrir des réponses aux sempiternelles interrogations. Un partenariat a été formellement entériné entre les deux composantes. Dans l’absolu, la dynamique estudiantine aura fait des prouesses promotionnelles au profit de la Ligue : à commencer par la vente de crêpes, une animation proposée dans la galerie d’une enseigne de la grande distribution début mars. Succès garantie !

Férus de réseaux sociaux, les jeunes apprenants ont en outre largement relayé les informations imputables à ce projet de célébration du centenaire. Rabattant ainsi vers les outils digitalisés bon nombre de leurs coreligionnaires peu habitués à lire des informations théoriques et pratiques sur la pathologie. In situ, ils mettront tout en œuvre pour inciter les chalands curieux mais peut-être trop timides à l’idée de fréquenter l’intérieur de la maison de quartier et ses parvis où se dérouleront l’ensemble des opérations. Les étudiants de l’IUT recevront aussi le soutien des lycéens de Vauban qui, eux, gèreront un stand physique.

Mister K, de l’intrus à l’intime…

Autre temps de flamboyance : le spectacle insolite réalisé à l’issue de l’atelier d’art thérapie par le metteur en scène Icaunais Jacques FEDOUX. Ce psychothérapeute a proposé une activité théâtrale à quelques personnes atteintes du cancer depuis cinq mois. Compulsant une série de témoignages cruciaux sur la vision du malade face à la situation. Ces textes seront lus et interprétés par deux patientes, mais aussi par des sept comédiens professionnels le tout agrémenté de percussions et de danses (une troupe de cinq jeunes filles). D’une durée d’une heure et quart, la pièce baptisée du nom de « Positif » occasionnera autour de cette représentation unique une somme de réflexions pertinentes sur l’espoir de pouvoir guérir un jour de cette pathologie. Un échange avec le public est prévu à son terme. La clôture de cet après-midi récréatif incorporera le tour de chant de la chorale VALKYRIE, présente sur scène aux côtés de l’orchestre de Chevannes…

Articles

Bannière droite accueil