Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Concocté en partenariat avec le Bottin Gourmand et le Crédit agricole Champagne Bourgogne, le concours des Talents Gourmands joue avec les nerfs des candidats. Ces derniers devront se disputer le titre suprême de l’édition 2018…au premier trimestre de l’année prochaine. A la suite du report, non imputable aux organisateurs de l’évènement. Dès lors, la pression psychologique est maintenue pour les finalistes régionaux qui sont répartis dans trois catégories : agriculteurs, artisans des métiers de bouche et restaurateurs.

DIJON (Côte d’Or) : Les futurs prétendants aux Talents Gourmands 2018 doivent encore s’armer d’un peu de patience avant de toucher le Graal. Les neuf finalistes du terroir de Bourgogne Franche-Comté devaient en découdre lors des finales âprement disputées le 19 novembre. Mais, le sort en a été autrement. Les organisateurs devant se résoudre à bouleverser leur agenda et à annuler sine die la manifestation prévue dans l’Aube.

Mais, cela n’est que partie remise. Comme devait le confirmer le service communication du Crédit agricole Champagne Bourgogne, via un communiqué de presse diffusé la semaine dernière.

Proposé dans de nombreux territoires de l’hexagone, ce challenge n’a d’autres objectifs que de valoriser et mettre à l’honneur les professionnels de la filière artisanale.

Ainsi, des centaines de candidats s’inscrivent en tentant leur chance et en comptant sur leur savoir-faire pour séduire le jury, composé de spécialistes. Rien que dans notre contrée : ce sont près de 40 agriculteurs/viticulteurs, mais aussi des artisans de métiers de bouche et des restaurateurs qui se sont référencés.

milieu articles

Des récompenses numéraires et de la publicité pour les lauréats…

Puis, la sélection s’est faite par terroir. Neuf finalistes ont donc été sélectionnés pour leurs aptitudes et qualités professionnelles, et leur capacité à travailler et à sublimer les produits régionaux. Parmi lesquels, trois agriculteurs/viticulteurs, trois artisans des métiers de bouche et trois restaurateurs.

Une fois la nouvelle date connue, le jury sera à pied d’œuvre pour départager ces valeureux concurrents. Les trois vainqueurs, issus de cette sélection régionale, recevront une récompense appréciable de la part du Crédit agricole Champagne Bourgogne.

L’établissement bancaire remettra aux lauréats une enveloppe de 3 000 euros et leur offrira des encarts publicitaires dans la presse régionale. Mais, un bonheur ne venant jamais seul, d’autres dotations, fournies par les différents partenaires liés au concept, viendront grossir le bas de laine des heureux vainqueurs de l’édition 2018. Les autres finalistes n’y perdront pas au change puisqu’ils repartiront avec une récompense de mille euros.

Parmi la liste des neuf finalistes, figurent trois entrepreneurs de l’Yonne : Alexandre RIVALLAIN, de la confiserie « Maison GRAMM’S » à Auxerre et Aymeric LUCZKIEWICZ, artisan à la tête de la SARL PYNEAU PRUNUTZ à Chablis (spécialité de gougères). Tous deux concourront dans la même catégorie : les artisans des métiers de bouche.

Quant à Jean-Raphaël PERSANO, restaurateur de la « Table du Martin Bel Air » à Saint-Martin du Tertre, il affrontera d’autres confrères dans la catégorie propre à sa filière professionnelle. A contrario, aucun candidat icaunais n’a été retenu dans la catégorie des agriculteurs…

 

Près de 160 000 visiteurs ont arpenté les travées de cet évènement qui faisait la part belle à l’Italie pour son édition 2018. Comme à l’accoutumée, et à la totale satisfaction de ses organisateurs, la Foire internationale et gastronomique de Dijon a tenu ses promesses et rempli ses objectifs, malgré un jour d’ouverture en moins par rapport à 2017…

DIJON (Côte d’Or) : Que ce soit dans le secteur de la restauration et de l’alimentation, ou dans celui de l’équipement de la maison et de la personne, la traditionnelle foire de la capitale régionale a connu le succès.

Analysant les informations statistiques inhérentes à l’évènement, la direction de Dijon CONGREXPO a confirmé par la voix de François CONTET la bonne tenue de ce 88ème rendez-vous.

En effet, la foire internationale et gastronomique a maintenu son nombre de visiteurs. Soit une jauge de 160 000 personnes à l’instar de ces dernières saisons. A l’énoncé de ce résultat positif, le directeur de la structure organisatrice n’occultait pas sa satisfaction.

Un pavillon d’honneur assailli par le public…

Un satisfecit partagé par l’ensemble des exposants qui avaient pris soin de dévoiler leurs nouveaux produits et prestations sur les stands.

Le pays hôte, l’Italie, a su lui aussi capter l’intérêt de ses aficionados. Celles et ceux qui désiraient retrouver les senteurs et saveurs d’une cuisine méridionale, élaborée toute en finesse et avec de la subtilité jusqu’au fond de l’assiette.

Littéralement pris d’assaut par le public, le pavillon d’honneur n’aura jamais désempli. A la grande joie des exposants qui se sont dits ravis de leur présence en ces lieux.

milieu articles

« Le succès a été tel, précise François CONTET, qu’il est envisagé pour les prochaines éditions de créer un espace dédié à leur pays en dehors du pavillon de l’invité d’honneur ! ».

Preuve que la réussite était totale sur ce site particulièrement apprécié des gourmands et gourmets.

L’Italie a su remporter tous les suffrages de popularité !

D’ailleurs, en parallèle, le salon VINIDIVIO, consacré aux vins du Piémont, a connu une hausse spectaculaire de sa fréquentation, dépassant de 14 % la précédente édition, avec plus de 2 300 visiteurs en quatre jours.

Quant aux animations qui se sont déroulées dans le cadre des Rencontres Gourmandes, mises en exergue par l’Amicale des cuisiniers de la Côte d’Or, elles ont comme de coutume enthousiasmé les férus de bonne table. Certains épicuriens n’ont pas hésité à prendre quelques cours de cuisine auprès des chefs.

Côté concours, toujours plus nombreux d’une année à l’autre, ils ont permis à de nouveaux talents de pouvoir s’exprimer avec maîtrise et dextérité. Permettant aussi à cet évènement d’atteindre un autre de ses objectifs.

Enfin, pour les puristes qui en ont apprécié la quintessence culinaire, précisons que la Table de Lucullus a su retrouver ses attraits d’antan que beaucoup regrettaient avec une once de nostalgie.

Désormais, la direction de Dijon CONGREXPO regarde déjà l’avenir et l’horizon 2019 avec la future foire qui se déroulera du 31 octobre au 11 novembre.

Alors que le Département finance chaque année 1,6 million de repas dans les cantines des collèges de l’Yonne, le président de la Communauté de communes du JOVINIEN, Nicolas SORET, aimerait améliorer de manière très significative la qualité des produits servis dans les assiettes des scolaires.

JOIGNY : Introduire le bio dans les restaurants scolaires des établissements du second degré de notre territoire ne semble pas être une utopie pour le président de la Communauté de communes du JOVINIEN. En effet, Nicolas SORET souhaiterait précisément provoquer un débat constructif articulé autour de cette thématique, lors d’une future session du Conseil départemental  dont il est l’un des représentants.

L’idée qu’il préconise est de proposer, une fois par semaine, un menu composé de produits issus des circuits courts. Même s’il est vrai, les gestionnaires des établissements possèdent toute la légitimité dans le choix des menus.

Intervenant il y a peu lors d’une séance plénière du Département, le président de la Communauté de Communes du JOVINIEN interpella l’ensemble de ses collègues de la classe politique sur ce point.

« On devrait miser davantage sur la commande publique pour optimiser les repas des collégiens, avait-il suggéré, introduire plus de produits bio dans la restauration scolaire, c’est aussi encourager la transformation du monde agricole en proie à de sérieuses difficultés à l’heure actuelle… ».

milieu articles

Engranger une véritable réflexion avec la préfecture…

Et citer, l’exemple des lentilles bio de l’Yonne qui connaissent un net regain d’intérêt auprès des agriculteurs.

« En diversifiant leurs cultures, ajouta Nicolas SORET, ils ont pu assurer la transformation de leur terrain d’exploitation. D’ailleurs, cette conversion en bio de nos professionnels agricoles permet aux arrondissements de Paris (le XIème et le Xème) d’être approvisionnés en lentilles et en pois chiche bio… ».

Alors, finalement, pourquoi ne pas envisager de réaliser la même chose dans l’Yonne ? Notamment, à destination des scolaires, côté alimentation.

Désireux d’engager une véritable réflexion à ce sujet, Nicolas SORET voudrait solliciter un échange constructif avec le préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, pour qu’il y ait un prorata de la commande publique qui soit destiné au bio. Une initiative susceptible de susciter de futures vocations auprès des jeunes agriculteurs, voire de conversions parmi les plus anciens.

 

 

 

Le sinistre ayant entièrement ravagé les infrastructures de la Maison Pascal CAFFET au mois d’octobre provoque des répercussions en cascade. Au-delà de ce que l’on pouvait imaginer. Parrain de la 4ème édition du traditionnel concours des Talents Gourmands, porté par le Crédit agricole Champagne Bourgogne, le champion du monde des desserts et Meilleur ouvrier de France de Troyes a dû jeter son tablier, provisoirement, dans l’optique de pouvoir soutenir l’évènementiel de manière optimale. Le report de la manifestation est devenu une priorité pour les organisateurs de cet encouragement aux valeurs sûres de l’artisanat.

DIJON (Côte d’Or) : Il faudra attendre le premier trimestre 2019 pour connaître enfin le verdict des Talents Gourmands,…édition 2018 !

Un incendie a totalement détruit les structures professionnelles dont le laboratoire technique, du parrain de la future manifestation, Pascal CAFFET. Et compte tenu du caractère délicat de la situation, le Crédit agricole Champagne Bourgogne a préféré décaler l’évènementiel à une date ultérieure.

milieu articles

Celle-ci n’est pas encore connue. Mais, selon la direction de la Communication de l’établissement bancaire, tout porte à croire que la remise des prix devrait être effective, et en présence de l’intéressé au milieu du premier trimestre 2019.

Entre-temps, Pascal CAFFET aura retrouvé le dynamisme dont il a le secret pour illuminer de sa présence cette manifestation très prisée des représentants des milieux économiques de la région.

 

La seconde édition de la « Soupe des Chefs », une action solidaire organisée au profit de Cap Saint-Martin par le Lions Club Auxerre Phoenix, devrait connaître le succès. Elle se déroulera en la journée dominicale du 04 novembre place de l’Arquebuse durant la Foire Saint-Martin. Huit chefs cuisiniers de l’Yonne se prêteront au jeu de la créativité et de l’altruisme afin de soutenir de la manière la plus succulente possible les personnes atteintes du cancer…

AUXERRE : Profitant de sa présence physique sur la Foire Saint-Martin, ce dimanche 04 novembre place de l’Arquebuse, le Lions Club Auxerre Phoenix joindra l’utile à l’agréable. Le club service déclinera en effet la seconde édition de sa « Soupe des Chefs ». Manifestation solidaire, elle n’est pas uniquement destinée aux amateurs de ces goûteux breuvages ni aux épicuriens.

Les membres du club ont fait appel à la l’altruisme de huit pointures de la gastronomie régionale. Portée sur les fonts baptismaux il y a seulement quelques mois, la jeune structure associative s’offre une vitrine publique afin de sensibiliser les visiteurs à cesactions sociétales.  

Ainsi, le produit de la vente de ces soupes concoctées avec succulence et professionnalisme par ces chefs généreux sera reversé au bénéfice de Cap Saint-Martin. L’association caritative œuvre au quotidien, grâce à des bénévoles impliqués, pour apporter de l’espoir et de la joie de vivre aux personnes atteintes de pathologies lourdes.

Servies chaudes sur place par les toques Icaunaises elles-mêmes, ces soupes originales (veloutés, recettes classiques revisitées, créations inattendues et surprenantes au palais…) pourront être emportées chez soi. Partenaire de l’opération, FESTINS DE BOURGOGNE, fournira les précieux récipients, des bouteilles pasteurisées en verre, qui faciliteront le transport de ces potages à déguster en famille.

Tarifées 3 euros le bol d’un quart de litre, ces nectars odorants aux saveurs subtiles seront commercialisés à 5 euros la bouteille d’un demi-litre. En sus, une tombola sera organisée sur le stand du Lions Club Auxerre Phoenix. Gain de ce jeu : un menu gastronomique pour deux personnes à déguster.

Christophe CORDIER, « Le Goût des Autres » à Auxerre, Bernard GILLOT, « Auberge des Chenêts » à Valloux, Charles GREGOIRE, « J’MCA » à Coulanges la Vineuse, Jérôme JOUBERT, « Le Rive Gauche » à Joigny, Eddy PLANCHARD, « Festins de Bourgogne » à Chemilly, Jean-Pierre SAUNIER, « Le Rendez-vous » à Auxerre et Jean-Pierre VAURY, « Le Moulin de la Coudre » à Venoy ainsi que les chefs et apprentis du CIFA de l’Yonne donneront de leur temps et de leur talent lors de cette action de solidarité qui devrait sensibiliser la foule.

milieu articles

Une recette à base de carottes, miel et gingembre spéciale Lions club !

Les membres du club service auxerrois apporteront aussi leur pierre à la construction de l’édifice. Ils ont décidé, pour certains d’entre eux, de mettre la main à la pâte en préparant leur propre recette. Une variante de soupe exquise faite de légumes qui a été soufflée par les spécialistes de la cuisine haut de gamme, FESTINS DE BOURGOGNE.

Cinq membres du club, Delphine ENGELVIN, experte en excellence au CIFA de l’Yonne, Gilles GENEST, responsable de la commission de cette « Soupe des Chefs », Marc LABARDE, organisateur des concours de Meilleurs ouvriers de France dans l’Yonne, Matthieu CHAPUIS, directeur commercial des FESTIN et porteur de la nouvelle griffe « TOQ TOQUE » ainsi que le président du club, Pierre-Nicolas JOLIOT, réaliseront cette première dans les annales de l’évènement. Une recette sans ingrédients d’origine animale.

 

Page 1 sur 22
Bannière droite accueil