Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

A grand renfort de messages digitalisés et de campagnes d’e-mailings destinés aux courtiers et autres assurés sociaux, l’existence du contrat d’assurance santé « KOVERS », initié par l’association Santé Cœur de Puisaye et commercialisé depuis février 2017 par la start-up d’assurance en ligne  QAPE, commence à faire florès dans l’Hexagone. Ce sont aujourd’hui plus de 1 600 contrats qui ont été ainsi souscrits par un ensemble de personnes représentatives de notre territoire (Ile de France, PACA, Normandie, Nord, Bourgogne Franche-Comté…). Permettant à ces bénéficiaires de pouvoir financer leur complémentaire de santé de manière originale, ce contrat conçu sur mesure offre un service de médecine à distance, assuré par une plateforme de praticiens, agrée par l’Ordre national des médecins : l’Agence régionale de Santé Ile de France, qui fait foi sur la France entière. Objectif avoué de leurs ardents promoteurs pour 2018 : atteindre dix mille abonnements et promouvoir ce fameux contrat, établi à l’aide d’un comparateur…

TOUCY : Orienté vers trois catégories distinctes et représentatives de la société française (les actifs, les retraités et les étudiants), ce nouveau contrat d’assurance santé, bâti sur le principe de la mutualisation, bénéficie à l’échelle du territoire des avantages vertueux de la télémédecine et de l’apport d’outils connectés.

Baptisé « KOVERS », il fait l’objet depuis quelques semaines d’une intense campagne de communication et de marketing auprès des spécialistes professionnels de l’assurance, les courtiers, mais aussi des cibles potentiellement intéressées par cette nouvelle couverture. Parmi les strates catégorielles visées pour en appréhender les principes applicatifs : les individuels actifs et retraités, mais aussi les entrepreneurs, les étudiants, les demandeurs d’emploi et les fonctionnaires.

Le support digitalisé au service de tous…

Il est vrai que les deux structures partenaires qui s’activent conjointement derrière ce concept novateur, l’association « Santé Cœur de Puisaye » et l’entreprise QAPE, pilotée par Kim VU DINH, ancien consultant en transformation numérique en entreprise et Julien MOUCHET, ex-agent général et courtier en assurance, espèrent dépasser la barre des dix mille souscriptions d’ici le terme de l’année. Un challenge ambitieux qui ne devrait pas connaître de réelles difficultés pour aboutir…

Distribué via le prisme de la politique santé des territoires, mais aussi en étroite osmose partenariale avec des professionnels de l’assurance et sur simple souscription digitale directe, consultable sur l’application numérique dédiée, le contrat d’assurance santé « KOVERS » donne accès à un service de pré-diagnostic et au recours à la médecine à distance. L’attrait de ces dispositifs médicaux connectés apporte un confort optimal aux praticiens qui peuvent suivre ainsi l’évolution pathologique de leur patientèle.

Techniquement, l’application digitalisée a pu voir le jour grâce à la collaboration maîtrisée et en parfaite symbiose avec la filiale santé de la société VISIOMED, « BEWELL CONNECT ». L’entité travaillant déjà avec QAPE depuis la création de la société de Toucy, survenue en avril 2016.

Démontrer que l’assurance est aussi une affaire de mutualisation…

Partant d’un simple postulat que l’assurance est une question de mutualisation et de partage, les deux dirigeants de QAPE s’attèlent à construire fin 2016 ce contrat d’assurance de complémentaire santé en utilisant la méthodologie déclinée par un comparateur. Ainsi, les dirigeants de la société, aidés de leur équipe de onze collaborateurs, analyseront plus de 1 200 contrats d’assurance en développant leur propre logiciel. Celui-ci s’appuyant sur un moteur d’intelligence sémantique, développé avec le concours d’un laboratoire du CRNS à Dijon et l’expertise avisée d’un spécialiste de sémantique.

Une fois tamisé, et en passant les garanties actuelles desdits contrats au crible, il aura ensuite suffi de bâtir pas à pas et en le dotant de la meilleure efficience économique possible le futur contrat, défini par le programme « KOVERS ».

Aujourd’hui, c’est une complémentaire de santé qui a fait l’objet de cette création originale, soutenue et encouragée par de nombreux acteurs de l’univers de l’économie et de l’innovation (réseau Entreprendre Bourgogne, BPI France…). Mais, l’avenir semble tout tracé pour QAPE.

La structure devrait démultiplier ce processus vers les autres métiers de l’assurance à brève échéance : la prévoyance, l’automobile, l’habitation, les multirisques professionnels….Tout en se donnant une marge de manœuvre internationale au niveau du Vieux Continent et vers l’Afrique.

Avec, il va de soi de réelles perspectives d’embauches de conseillers techniques et d’ingénieurs pour optimiser le développement de la PME…

Ouverte aux concurrents professionnels issus de l’agriculture/viticulture, artisans des métiers de bouche et restaurateurs, la quatrième édition de ce concours plein de saveurs et de succulence gastronomique aura pour président de jury, un orfèvre en la matière, le champion du monde des métiers du dessert et Meilleur ouvrier de France catégorie pâtisserie, l’Aubois Pascal CAFFET. Le maître es chocolat à forte valeur ajoutée de pur cacao est apparu récemment dans la fameuse émission, « Le Meilleur pâtissier », diffusée sur M6. Gageons que cet habitué des concours, membre initial du jury de la première mouture de cette confrontation proposée par le Crédit agricole saura apporter son regard d’expert avisé sur les valeurs sûres de la gourmandise culinaire de la région Champagne Bourgogne…

DIJON : C’est une pointure de l’art gastronomique, spécialité pâtisserie, chocolaterie et confiserie, qui aura le privilège de dénouer les fils ténus de l’incertitude d’un jury au terme de la prochaine échéance des 4èmes Talents Gourmands édition 2018.

Habitué des compétitions culinaires internationales, chantre de la sublimation des arts de vivre au fond de l’assiette, le Meilleur ouvrier de France de Troyes Pascal CAFFET se retrouvera aux commandes d’un jury composé de professionnels devant se réunir en juin afin d’examiner de manière scrupuleuse le tour de mains et les spécialités conçues par les postulants au titre suprême.

Mais, avant d’en arriver aux ultimes et très attendues conclusions de son président, le jury de la Caisse régionale du Crédit agricole Champagne Bourgogne aura eu en amont l’opportunité de pouvoir sélectionner neuf finalistes (trois représentants par catégorie) selon des critères faisant référence aux qualités professionnelles de chacun et surtout à leur capacité à travailler les produits issus du terroir régional en leur conférant une certaine magnificence. Esthétique mais aussi, ce qui tombe sous le sceau de l’évidence, gustative…

Le jour J, celui de la finale (la date n’est pas encore arrêtée de manière officielle), le jury désignera les trois lauréats qui recevront chacun des prix numéraires (3 000 euros), des cadeaux mais aussi le titre de Talent Gourmand 2018.

La clôture des inscriptions est actée jusqu’au 31 mai…

Pour prendre part à ce concours d’inspiration nationale (la plupart des caisses régionales de la Banque Verte organisent cette épreuve dans leur zone de prédilection), les candidats professionnels peuvent déposer un dossier sur le site suivant, www.talents-gourmands.fr.

Selon les trois catégories, chacun des prétendants peut ainsi choisir sa segmentation qu’il s’agisse du milieu agricole/viticole (élevage, grandes cultures, fruits et légumes, agriculteurs, en individuel mais aussi en coopératives), des artisans des métiers de bouche (bouchers, boulangers, traiteurs, pâtissiers, chocolatiers…) et aux restaurateurs (cuisiniers salariés, propriétaires, sauf la restauration rapide et collective). Seul critère sélectif à ne pas négliger : obligation est faite aux candidats de posséder le siège social de leur activité sur le territoire de la caisse régionale du Crédit agricole Champagne Bourgogne (Aube, Côte d’Or, Haute-Marne et Yonne).

Pas encore de lauréats Icaunais depuis les origines de l’épreuve…

Espérons, vu du prisme départemental, que cette année, les candidats Icaunais vaincront le signe indien qui plane au-dessus de leurs têtes. Depuis 2013, date du premier concours, aucun des représentants de ce territoire n’a pu glaner la moindre première place dans l’une des trois catégories !

Cette année, le concours se déroulera chez nos voisins de l’Aube. Souhaitons que les candidats, arborant les couleurs de l’Yonne, ne se limiteront pas à de simples accessits…

L’initiative a déjà fait ses preuves depuis son lancement survenu à la rentrée 2017. Itinérante à travers la France, la manifestation conçue par WIZBII, plateforme professionnelle leader pour l’emploi et l’entrepreneuriat auprès des jeunes générations, et les caisses régionales du Crédit agricole a su convaincre 83 % des entreprises en quête de recrutement. Celles-ci ayant participé à cette campagne originale qui leur permettait d’échanger de manière directe avec de potentiels candidats. Depuis, ces structures économiques ont entamé un processus visant à s’octroyer le savoir-faire et le dynamisme de jeunes gens en recherche d’une intégration rapide dans la vie active. Le 02 mai, ce concept si spécifique sera accueilli pour la première fois dans la capitale de l’Yonne…

AUXERRE : Moyen novateur de dynamiser l’emploi de la jeunesse, le programme « Premier stage, premier job » fera une halte sans doute très remarquée à Auxerre ce mercredi 02 mai en fin d’après-midi.

Outil à la fois digitalisé et humanisé à 100 %, le dispositif collaboratif permettant à la plateforme nationale pour l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes, WIZBII et le Crédit agricole à travers ses caisses régionales de travailler de manière conjointe est plutôt bien rodé. Plus d’une centaine de manifestations de la même texture constituent le planning de rendez-vous mis en exergue en France au cours de cette saison 2017/2018.

Elles se traduisent par l’organisation dans l’hexagone de rencontres physiques d’une durée de trois heures et de la mise en relation en ligne via la page que possède l’établissement bancaire sur ladite plateforme professionnelle. Cette opération itinérante dont la caisse régionale de Champagne Bourgogne relaiera les vertus par trois fois en les accueillant sur son territoire s’achèvera en juin.

Visiblement, les entreprises en besoin de nouvelles recrues se montrent enthousiastes, les trois quarts d’entre elles envisagent de prolonger l’expérience en déclinant une procédure d’embauche de l’un de ses contacts rencontrés lors de ces job dating.

Plus de soixante candidats à Troyes le 12 mars dernier…

Devant la réussite de l’expérience le mois dernier dans la capitale auboise, le Crédit agricole Champagne Bourgogne a souhaité réitérer la déclinaison de ce concept prometteur en choisissant l’Yonne comme terrain de jeu. Si une douzaine de sociétés entrepreneuriales s’étaient manifestées au bon plaisir des organisateurs en mars dans l’Aube, il serait probable de dépasser ce chiffre ce mercredi en fin de journée à Auxerre. Parmi les réponses favorables à ce rendez-vous, et parce qu’elles expriment de sérieuses velléités de renforcer leurs effectifs, des entreprises telles que SQUARE HABITAT, FESTINS de BOURGOGNE, ETC, BIO 3G ont signifié leur présence et attendent énormément de ces échanges.

Les postes à pourvoir en CDD ou e CDI sont nombreux. Conseillers en clientèle, conseillers de gestion locative, comptables, gestionnaires de paie, contrôleurs de gestion, préparateurs de commande…autant d’heureuses opportunités qui arrivent à point nommé pour interpeller les jeunes prétendants.

Le Crédit agricole, gros pourvoyeur d’emplois…

A l’heure où le chômage des nouvelles générations atteint des records nationaux (22,6 % selon le ministère du Travail en janvier 2018), bénéficier d’une telle opportunité n’a pas de prix pour celles et ceux qui désirent se faire repérer sur le marché du travail dans l’Yonne.

Parce qu’il se situe parmi les plus importants recruteurs de la région, le Crédit agricole Champagne Bourgogne ne pouvait se soustraire à cette action généreuse visant à optimiser sa politique de ressources humaines dynamique et ambitieuse tournée vers la réussite collective (119 embauches en contrat à durée indéterminé réalisées en 2017).

Avec son partenaire WIZBII, le groupe bancaire crée du lien, tout en aidant les jeunes dans leur quête à l’emploi. Le tout en dynamisant le tissu territorial car les entreprises y trouvent également une sacrée compensation en profitant de ce vivier de compétences.

La gratuité est de rigueur pour prendre part à ce job dating ; les inscriptions peuvent s’effectuer auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par voie téléphonique auprès du 06.69.67.10.87.

Lauréate du Prix Initiatives Associations 2018, concoctée par la Fondation de la Banque Populaire Solidarité, la structure associative de Joigny officie auprès des résidents de l’EHPAD du Hameau de l’Hôpital en améliorant la qualité de vie de ses pensionnaires. Elle s’est vu remettre la somme de mille euros par l’établissement bancaire régional dans le cadre de sa politique d’écocitoyenneté. L’enveloppe représente une partie de la future acquisition de trois bornes musicales conçues par une entreprise de Saône et Loire, pouvant égayer le quotidien des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer…  

JOIGNY : En matière de thérapie, mais aussi de plaisirs quotidiens à partager entre résidents, la musique conserve une place à part entière dans l’univers des établissements accueillant un public de seniors. La musicothérapie est en cela souvent utilisée par les exégètes de la médecine douce pour égayer l’existence des personnes atteintes de troubles de la mémoire. Voire sombrant lentement vers la maladie d’Alzheimer.

C’est sans doute ces arguments judicieux qui ont poussé le jury du Prix Initiatives Associations 2018, proposé par la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté, à choisir ce dossier parmi la dizaine de candidatures possibles à l’obtention de ces récompenses. En vérité, ils ont eu raison de soutenir le travail entrepris depuis 2012 par cet organe associatif, piloté par Patricia REGNIER, et qui a pour vocation d’apporter un supplément d’âme novateur et concret auprès des plus anciens, fréquentant le pôle gériatrie dépendant de l’hôpital de Joigny.

Un investissement global de 12 000 euros…

Unanimement, les représentants du jury présents lors de cette cérémonie de remise de chèque ont pu témoigner de leur intérêt pour cette louable initiative qui prend avec ce don généreux de mille euros son élan. Cependant, il en faudra davantage pour pouvoir globaliser d’ici la fin de l’année l’acquisition de ces trois bornes musicales, baptisées « MELO », construites par une PME du Creusot, en Saône et Loire, la société « ONZE PLUS ».

L’investissement, élevé, nécessitera un débours de 12 000 euros sur les comptes de l’association si cette dernière veut mener à bien cette honorable action. D’autres appels à projets ont été lancés pour que les choses aillent dans ce sens favorable pour les responsables du HAMEAU S’EVEILLE.

Intuitives, ces bornes qui ont permis de distinguer « ONZE PLUS » lors de l’obtention du trophée des Jeunes Talents de l’Innovation en 2009 fonctionnent de la manière la plus aisée possible pour ces populations âgées. A l’aide de touches très tactiles, les seniors peuvent ainsi lancer à leur guise et en totale autonomie les programmes musicaux ayant été concoctés à leur intention. D’une rare praticité, ces bornes « MELO » font déjà le bonheur de bon nombre de résidents d’EHPAD en France. Y compris parmi certains établissements de Bourgogne Franche-Comté.

Directeur régional de la Banque Populaire BFC, Laurent GUEIT se félicitait, aux côtés de sa collègue, Catherine BAILLARGEAT, directrice de l’agence bancaire de Joigny, de ce geste venant récompenser un tel projet sociétal.

Le projet a vu aussi le concours et l’implication de l’EHPAD local et de la MAIA de l’Yonne, une structure sous la tutelle du Conseil départemental, qui intervient au bénéfice des personnes victimes de la pathologie d’Alzheimer.

L’ouverture d’un nouveau chapitre de la célèbre confrérie vineuse à la renommée internationale aura constitué l’un des temps forts de l’inauguration officielle de la nouvelle structure commerciale que compte la caisse régionale de l’assureur mutualiste dans l’Yonne à Chablis. La venue du numéro un de ce spécialiste de l’assurance et de la prévoyance Eric GELPE n’était pas étrangère à la visite de cette délégation folklorique haute en couleurs et en péripéties cérémoniales nombreuses…

CHABLIS : A la cérémonie protocolaire de la phase inaugurale de la nouvelle agence commerciale que compte depuis peu l’assureur mutualiste à Chablis, devait succéder un autre événementiel tout aussi attendu par celles et ceux qui avaient organisé ce rassemblement convivial et solennel : l’intronisation de plusieurs personnalités de ladite entreprise parmi la fameuse confrérie vineuse du Chablisien.

Une douzaine de Piliers, munis de leurs plus beaux atours vestimentaires, se livraient à ce rituel initiatique consistant à admettre de nouveaux impétrants en leur sein, après que ces derniers aient accompli avec brio des épreuves centrées autour de ce divin nectar. Tests de connaissances générales et dégustation de quelques grands crus dont ils ont conservé le secret servaient de trame générique à cet adoubement en règle de la part du grand échevin de ce chapitre très coloré.

Si le directeur général de GROUPAMA Paris Val de Loire ouvrit le ban de cette soirée pour le moins sympathique, il fut rejoint sur la scène par d’autres responsables de la structure professionnelle, tels que Philippe RENOUX, président de la Fédération départementale des caisses de l’Yonne, et de Jacques BLANCHOT, directeur d’établissement sur notre territoire.

Qualifiant quelques minutes auparavant le vécu de l’inauguration de l’agence comme étant « une manifestation faite en présence de belles âmes », Eric GELPE qui, a à cœur d’être le plus immergé possible au plus près de l’ancrage local, ne pouvait vivre une autre expérience plus adéquate que celle-ci pour illustrer ses propos.

Fier de la configuration locale de cette agence nouvelle, avec « cette ouverture vers l’extérieur et le public », le dirigeant de GROUPAMA Paris Val de Loire salua le travail exercé au quotidien par les huit collaborateurs en place et rappela le rôle prépondérant tenu au quotidien auprès des sociétaires et acteurs de l’économie locale par son organisme professionnel.

Spécialiste de l’assurance climatique récolte, GROUPAMA Paris Val de Loire aura démontré une fois de plus, de manière ludique et inattendue à l’aide des Piliers CHABLISIENS que sa présence au cœur du territoire n’était pas un vain mot…

Page 1 sur 5
Bannière droite accueil