Acrobate, clown, jongleur, danseur, dresseur ou musicien : les artistes atypiques de cette troupe talentueuse de l’Yonne méritent amplement le détour. Cet été, ces saltimbanques aux multiples facettes ont choisi de célébrer leur vingtième année d’exercice en représentation à demeure sous leur chapiteau avec leur public…A voir et à apprécier !

PIFFONDS : Le spectacle d’été du Cirque Star ne doit se manquer sous aucun prétexte. D’autant qu’il a pour objectif d’honorer sous le signe de la nouveauté, le vingtième anniversaire de la fameuse troupe icaunaise. Celle-ci accueillera le public sous son chapiteau dès ce samedi 06 juillet en fin d’après-midi. Mais, que l’on se rassure les retardataires auront la faculté d’applaudir la troupe et leur « Fiesta », appellation de leur nouvelle représentation, tout l’été.

La dizaine d’artistes délivreront en guise de préambule sous cet environnement de toile, et ce dès 16 heures, une multitude d’attractions avant de laisser la place au spectacle, à proprement parlé. Il devrait ravir petits et grands.

Il s’agira en fait d’un florilège nourri de tours, d’acrobaties et de numéros dont les artistes ont le secret. Ces derniers les peaufinent avec pugnacité et conscience depuis fort longtemps.

Des artistes éclectiques aux multiples spécialités…

Soutenu par le Conseil départemental de l’Yonne, l’ADAMI et le Centre des Arts Scéniques, le cirque se compose de Claire SIMON, une intrépide trapéziste et acrobate burlesque baptisée sur scène « Miss Clara » ; de Stéphane PHILIBERT (« Ferdinand »), un savoureux clown capable de jouer d’un instrument de musique et de jongler ; de Charline KANDILLIAN (« La décoratrice »), acrobate à corde volante et jongleuse de son état ; Andreu CASADELLA dit « Lapinou », trapéziste washington, acrobate et danseur ; Sandra BONOMI dit « La Cousine » (hula hoop et jongleuse) et « DJ Axel », soit Axel LANCOUTIN qui, outre son rôle de chanteur, est également le régisseur son et lumière de ce spectacle qualitatif à l’influence parfois onirique faisant la part belle à l’imaginaire.

D’autres personnes s’ajoutent à cette troupe. Elles y ont une partition très importante : Séverine BIGE, en charge de la communication, Vincent MIGNOT et Damien GUILLAUME dont les interventions diverses sont très précieuses dans la physionomie de ce spectacle.

La célèbre ritournelle affirme que l’«on n’a pas tous les jours vingt ans… ». Pourtant, la belle équipe du Cirque Star démontre tout le contraire au détour de ces représentations scéniques de bel aloi…

Cirque Star 

Réservations :

Le Petit Launay

89330 PIFFONDS

Tel : 03.86.86.44.87.

Portable : 06.80.20.23.50.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Un texto de quelques lignes qui tombe sur le smartphone juste avant de passer à la postérité. Il est 9h13 sur les côtes britanniques. Le nageur de l’extrême Icaunais prévient l’ensemble des médias et ses partenaires qui le suivent pas à pas au détour de ses ultimes préparatifs de l’imminence de son départ. Ce lundi 01er juillet correspond donc au jour J ! Dans moins d’une heure, Arnaud CHASSERY se lancera dans l’eau virevoltante et froide de la Manche pour y accomplir une double traversée du Channel. Un pari fou et audacieux que le sportif de l’Yonne appréhende avec l’enthousiasme d’un athlète de vingt ans auréolé d’une foi inébranlable en sa bonne étoile…

SHAMPIRE HOE (Angleterre) : Pas de report, cette fois-ci, pour la tentative de double traversée de la Manche à la nage du sportif de Joigny : Arnaud CHASSERY. Le courageux garçon s’est élancé de la côte britannique ce lundi 01er juillet. Il était 10h45, heure locale, quand le sportif de l’extrême s’est enfin jeté à l’eau après qu’il ait rongé son frein, en attendant les conditions optimales pour vivre sa nouvelle aventure maritime.

Dame Météo s’est finalement montrée clémente avec celui qui par le passé a déjà réussi d’autres défis impressionnants aux quatre coins de la planète. On se souvient de l’ascension extraordinaire du Kilimandjaro en Tanzanie aux côtés de l’élu handicapé, Yann JONDOT. Ou de l’inénarrable exploit vécu avec Philippe CROIZON dans l’ambitieux projet de rallier les cinq isthmes continentaux à la nage !

Ce lundi 01er juillet, la fenêtre s’est donc ouverte avec tout ce que cela implique en termes de conditions favorables à ce nouvel exploit. Peu de vent et visibilité optimale malgré la fraîcheur persistante de l’eau : la Manche ne fait pas de cadeau puisqu’elle a accueilli le nageur dans son élément aquatique à 15° !

Cap vers Wissant !

Toutes les trente minutes, le service de ravitaillement et de surveillance du nageur se concentrera avec vigilance sur le suivi de cette opération d’exception. Le « Two Way », la double traversée, n’est pas chose aisée en vérité. Arnaud CHASSERY devra parcourir environ 120 kilomètres pour près de trente heures de nage non-stop dans un environnement quasi hostile, au beau milieu des porte-containers, des cargos et autres méthaniers. Sans omettre les courants qui peuvent jouer de vilains tours au sportif.

Ce défi représente aussi un subtil moyen de communication pour faire connaître la cause sociétale que soutient Arnaud CHASSERY. Le nageur s’est en effet engagé dans cette aventure peu commune pour devenir le porte-voix des personnes en situation de handicap. Plus particulièrement, les jeunes qui souffrent de troubles comme la dyslexie, la dysphasie ou la dyspraxie. En concentrant ses efforts au profit de l’association ALOPIAS.

 

Après Jacques BREL, le chanteur Marc FOUQUET s’attaque à un autre répertoire. Celui d’un autre poids lourd de la chanson française. Il interprète sur la scène du théâtre champêtre et bucolique les œuvres de Francis LEMARQUE, référence incontournable de la scène parisienne dans les années 50/60. Cette nouvelle création a été conçue en osmose parfaite avec la complicité du pianiste Yves AUDARD. Un instrumentiste hors pair qui a su exporter son talent à travers l’Europe et aux Etats-Unis…

ETAIS-LA-SAUVIN : Chanteur classique, Marc FOUQUET interprète notamment avec les « Arts Florissants » (William CHRISTIE) et l’ensemble « ACCENTUS » (Laurence EQUILBEY). Puis, il intègre le Chœur de Radio France. Sa rencontre avec Yves AUDARD l’oriente vers la chanson française. Il l’explore avec gourmandise et un goût sûr. Un premier album sort en 2013. Il y reprend des chansons d’Yves MONTAND, MOULOUDJI, Jean FERRAT, Léo FERRE. En y ajoutant quelques inédits.

Plus récemment, il enregistre un CD de chansons extraites du répertoire de Jacques BREL. Une œuvre intéressante où il est accompagné par l’excellent orchestre d’harmonie de Tonnerre. Sa voix de basse et sa maturité y apportent un ton particulier. Il fait redécouvrir avec bonheur ce répertoire pourtant si connu. Aujourd’hui, aux côtés d’Yves AUDARD, il aborde une infime partie de l’immense répertoire de Francis LEMARQUE.

Son complice sur scène est pianiste. Membre cofondateur de l’ensemble « Les Ménestriers », Yves AUDARD a reçu le Grand Prix de l’Académie du disque 1971. Sa carrière l’amène à parcourir l’Europe et les Etats-Unis. Son activité de pianiste débute au conservatoire du Mans dans la classe de Sabine LACOARRET.

Il travaille l’orgue avec Suzanne CHAISEMARTIN et Michelle LECLERC. Il devient titulaire à Joigny. Chef de chœur, il fonde l’Ensemble choral de Joigny. Il dirige la chorale de son village, « Bussy Qui Chante » dans des répertoires d’opérettes. Depuis 2010, il accompagne Marc FOUQUET au piano : les créations s’enchaînent.

Après BREL, le duo devrait ravir les amoureux de la chanson française en revisitant l’univers de Francis LEMARQUE. A découvrir avec jubilation…

Théâtre de la Closerie

Samedi 22 juin à 20h30.

Dimanche 23 juin à 16 h00.

Le séculaire château de Puisaye Forterre a bénéficié de l’extrême générosité d’un mécène privé dans le cadre de la reconstitution de la chambre à coucher de l’illustre pensionnaire de ce haut lieu du tourisme régional. Partenaire inféodé à la sauvegarde et à l’embellissement du patrimoine historique et culturel sur son territoire, soit quatorze départements, l’assureur mutualiste GROUPAMA Paris Val-de-Loire a injecté une enveloppe de 80 000 euros à la réalisation de ces travaux…Ancrant un peu plus sa présence territoriale.

SAINT-FARGEAU : L’instant se veut solennel. Il se vit juste à l’entrée de la pièce, une chambre à coucher, objet de toutes les convoitises du jour. Sous le feu nourri des crépitements photographiques, il est fixé à jamais parmi l’éternité immuable du temps.

Comme le joli portrait de la Grande Mademoiselle qui orne cet espace enchanteur, dont on honore aujourd’hui grâce à ce geste symbolique le poids historique à travers les siècles.

Elle, la malheureuse cousine de l’intransigeant Louis XIV, qui se vit privée d’un mariage d’amour avec le romanesque Monsieur de LAUZUN ; le duc payant au prix fort durant une décade cet hymen à jamais refusé par le roi Soleil dans la geôle de la sombre forteresse de PIGNEROL située dans le piémont turinois.

Un sinistre édifice où furent emprisonnés avec la même détermination royale le mystérieux « Homme au Masque de fer » ou l’intendant FOUQUET…

Intègrent-ils ces éléments en parfaite conscience les auteurs de ce moment de grâce lorsqu’ils découpent le ruban jaune qui officialise par la voie du protocole la phase inaugurale de la reconstitution de la chambre de la duchesse de Montpensier, Anne-Marie Louise d’Orléans ?

Ce geste cérémonial exhume en effet à notre bon souvenir la mémoire vive de l’illustre pensionnaire de ce château de Puisaye, devenu entre-temps un haut lieu du tourisme régional (35 000 visiteurs à l’année), où elle s’installa en novembre 1652, exclue de la cour par la seule volonté du roi de France…

Les largesses d’un mécène imprégné de culture et de valeurs patrimoniales…

Entièrement détruits lors d’un incendie survenu en 1752 et qui endommagea le bâtiment, les appartements de la Grande Mademoiselle et leur reconstitution sont l’œuvre de toute une existence. Celle de l’actuel propriétaire. Michel GUYOT, un personnage au charisme incroyable et qui œuvre depuis tant d’années, aux côtés de son frère, Jacques, pour redonner la vie à ces joyaux du patrimoine national.

Il aura fallu une simple rencontre fortuite avec l’une des clés de voûte d’un investisseur privé pour que naisse l’ambitieux et incroyable projet. Lors de ce contact initial qui ne fut pas imputable au pur hasard, Philippe RENOUX présidait encore la Fédération départementale des caisses locales de l’assureur mutualiste, GROUPAMA Paris Val-de-Loire, dans l’Yonne.

Une entité solidement ancrée dans sa zone de prédilection territoriale. S’octroyant, de temps à autre, l’excellente opportunité de pouvoir insuffler un air nouveau par le prisme du mécénat lorsqu’il s’agit de valoriser les pépites de notre patrimoine.

Le château de Monte-Cristo, lieu de résidence de l’écrivain romanesque Alexandre DUMAS dans les Yvelines à Port-Marly, a pu, entre autre, bénéficier des largesses inhérentes à la générosité de ce groupe. Une décision qui fut validée unanimement par l’organigramme collégial de la structure mutualiste, à savoir son Conseil d’administration et la direction générale.

Comme ce fut le cas présentement dans l’Yonne. Après ce coup de cœur réservé à cet endroit cher à Jean d’ORMESSON, à la suite d’une visite privée qui fut organisée de fond en comble en avril 2018.   

Il est donc légitime de retrouver parmi les officiels de la cérémonie protocolaire de cette découpe de ruban, le président du Conseil d’administration Daniel COLLAY aux côtés du directeur général, Eric GELPE. Les deux dirigeants ont eu la courtoisie d’y associer également le successeur de Philippe RENOUX, le chef d’entreprise du monde agricole, Pascal MAUPOIS, nommé en 2018, à cet événement.

Pour que vive à jamais le souvenir de la Grande Mademoiselle à travers les années…

 

Le spécialiste du volet roulant bénéficie désormais d’une visibilité optimale sur la face avant du maillot de l’équipe professionnelle de l’AJ Auxerre qui était jusque-là à l’apanage des Remorques LOUAULT. Signé par Fabrice TROUVE, directeur général du groupe, et le président du club Francis GRAILLE, le contrat court sur une durée de trois ans. Présent aux côtés du club sportif icaunais depuis 2015, SERVISTORES renforce ainsi son soutien de manière très significative, devenant le partenaire principal de la formation bourguignonne…

AUXERRE : « L’opportunité s’est présentée, nous l’avons saisie ! ». Ainsi est résumée en quelques mots la validation de ce partenariat qui n’est finalement pas si novateur entre SERVISTORES et l’AJ Auxerre. Depuis quatre ans, la PME de Cernoy-en-Berry, située à cheval du Loiret et de l’Yonne, soutient en effet les prétendants à la remontée en Ligue 1. Mais, voilà, les choses seront bien différentes dès la prochaine saison.

La consolidation de ce partenariat ne se limite pas à une présence plus visible sur le maillot de l’équipe première. SERVISTORES dopera sa reconnaissance de notoriété en qualité de vendeur et réparateur de volets roulants et de stores grâce aux dispositifs d’affichage répartis sur le stade de l’Abbé Deschamps.

Des opérations avec les joueurs seront organisées en cours de saison afin d’animer la communauté de fans. La marque profitera aussi d’une opération « Escort Kids ».

Le nouveau partenaire principal du club auxerrois a pu s’exprimer au terme de la cérémonie protocolaire. Fabrice TROUVE a pu rappeler que « son entreprise, apparue en 1981, était très attachée aux valeurs portées par le club de football de l’Yonne… ».

Stratégiquement, en termes d’image et de communication, cet accord permettra d’accroître la notoriété de ce groupe en vue de son développement sur la scène régionale et nationale.

Un avis partagé par le président GRAILLE. Ce dernier se félicite de la signature de cette convention bipartite, « elle souligne la confiance accordée par cette enseigne à la belle visibilité offerte par le club… ».

Son de cloche identique auprès du directeur général de LAGARDERE Sports, Laurent MORETTI, satisfait de ce résultat.

Dans l’absolu, ce partenariat tire un trait sur celui qui existait avec la société des remorques LOUAULT. Spécifiquement sur cet emplacement tant convoité que représente la face avant du maillot des joueurs. Toutefois, l’entreprise de Jérôme LOUAULT, indéfectible soutien du club icaunais depuis fort longtemps, demeure un partenaire important. Une tribune porte toujours le nom de la société de Saint-Fargeau. La structure poursuivra aussi des opérations d’hospitalités avec le club.

Bannière droite accueil
Bannière footer