Le partenariat entre l’assureur mutualiste et le club de football de Bourgogne Franche-Comté devrait se renforcer de manière significative, et ce dès la saison prochaine. Les négociations sont en phase d’aboutissement. Une petite phrase, prononcée par le directeur général du groupe régional, Eric GELPE, lors de l’inauguration des travaux de reconstitution de la chambre de la Grande Mademoiselle au château de Saint-Fargeau, a dévoilé succinctement les orientations stratégiques de ce choix…

SAINT-FARGEAU : GROUPAMA Paris Val-de-Loire amplifiera dès la saison prochaine son soutien financier à l’AJ Auxerre. C’est ce qu’a annoncé publiquement le directeur général de l’assureur mutualiste régional, en marge de l’inauguration des travaux de reconstitution de la chambre de la Grande Mademoiselle au château de Saint-Fargeau, ce vendredi soir.

Devant un parterre représentatif d’invités, issus des milieux institutionnels, économiques et politiques de notre territoire, Eric GELPE a dévoilé ses intentions de manière succincte lors de sa prise de parole.

Le but est de renforcer de manière significative l’aide apportée au club de football professionnel de Ligue 2.

Interrogé au terme de cette intervention, le dirigeant du spécialiste assurantiel et de la prévoyance a expliqué sous quelle forme pourrait se concrétiser officiellement ce qui n’est encore pour l’heure qu’à l’état de projet.

« Je vous confirme effectivement que notre structure renforcera sa présence aux côtés du club sportif bourguignon. Nous souhaitons privilégier un changement d’emplacement de notre logo sur le maillot de l’équipe professionnelle… ».

Accroître la visibilité de celui-ci explique donc la démarche qui est en cours de transactions. Pour l’heure, l’enveloppe de ce coup de pouce supplémentaire de l’un des sponsors historiques de l’AJA n’a pas été révélée.

« Nous en sommes qu’au stade des négociations avec la direction marketing du club…».

Un élément qui devait être confirmé par ledit négociateur de l’AJ Auxerre, Romain DAUCHEL, présent sur l’évènementiel.

Un attachement envers le club de football à accentuer…

Toutefois, souhaitant apporter quelques compléments d’information à son propos, Eric GELPE ajouta que « ce futur investissement serait de nature assez conséquente… ».

Avant qu’il ne renchérisse sur la réflexion que son conseil d’administration et lui-même ont eue sur le sujet : « Cette initiative nous pousse à vouloir assurer davantage de présence lors de certaines rencontres… ».

Détenteur d’une loge pour accueillir les VIP au stade de l’Abbé Deschamps, GROUPAMA Paris Val-de-Loire confirmerait avec cette rallonge pécuniaire son attachement à l’AJ Auxerre. Et son désir de partager les nouvelles ambitions à ses côtés.

D’ailleurs, l’actionnaire du club, l’homme d’affaires chinois James ZHOU, ne devait-il pas rappeler, lors d’une réception officielle à la préfecture de l’Yonne, orchestrée au cours de la visite de l’équipe nationale féminine de Chine, que « son ambition prioritaire restait la réintégration de l’équipe première parmi l’élite nationale. Et ce dès la saison prochaine… ».

Un vœu que GROUPAMA Paris Val-de-Loire aimerait voir exaucer également.

 

Parrain de TRIODARTS Yonne, structure associative à l’origine du festival de l’humour de Luzy, le comédien ne pouvait manquer l’opportunité d’accoler son célèbre patronyme à l’affiche de ce second rendez-vous estival. Il aura lieu du 28 au 30 juin. Avec à la clé la présence de quelques autres pointures du paysage culturel national dont Raphaël MEZRAHI et le talentueux Gil ALMA, visage familier de la série télévisée, « Nos chers voisins »…

LUZY : Un homme simple au grand cœur. Voilà comment peut se définir l’humoriste après l’avoir rencontré lors d’un déjeuner des plus sympathiques. Son univers, il aime le partager. Dans un esprit vertueux, rempli d’humilité. Le comédien n’a pas la grosse tête. Et pourtant, que de chemin parcouru depuis le « Théâtre de Bouvard », où il fit ses premiers pas, un peu timide et gauche sur la scène, sous l’œil goguenard du médiatique maître des bons mots.

De cette expérience enrichissante naîtra sans aucun doute le mode opératoire des futurs « Misters Class », avec le concours de l’association TRIODARTS Yonne. A savoir, donner sa chance à plus petit que soi.

A l’instar d’autres compagnons de fortune rencontrés à cette époque lointaine des années 1980 qui firent la carrière qu’on leur connaît : Didier BOURDON, Pascal LEGITIMUS ou Bernard CAMPAN. Oui, vous les avez bien identifiés, ces « Inconnus » à l’état encore embryonnaires !

Pourfendeur du racisme ordinaire, de la méchanceté qui abêtit l’humain et de la malignité intellectuelle qui pervertit notre société, SMAIN revient en force cet été dans notre département. Avec sa verve et son regard critique qui séduisent.

La seconde édition des « LUZYGOMATIQUE », festival d’humour à décaper les cordes vocales, lui en procure l’opportunité. D’une part, notre personnage couronné d’un Molière pour le meilleur one man show produit en 1996 (« Comme ça se prononce ») en est le parrain. D’autre part, le César du meilleur premier film de 1988, « L’œil au beurre noir », voue une admiration sans borne aux structures associatives qui n’hésitent pas à prendre des risques au service de l’art et de la culture en général. Avec ce zeste salvateur qu’il apprécie tout particulièrement : la générosité dispensée vers autrui.

C’est le cas de TRIODARTS Yonne, portée sur les fonts baptismaux de la créativité à l’été 2016. Grâce à sa charismatique responsable, l’infatigable Nadia FENNIRI, découvreuse de talents.

Récemment, le parrain de cœur de la Fondation des maladies rares – il entretient une relation privilégiée avec l’un des clubs services qui œuvre au secours de l’enfance en souffrance (le KIWANIS) -, a même ajouté une corde supplémentaire à sa vaste harpe polymorphe. Il a présenté un spectacle musical destiné aux enfants.

Un artiste aux multiples talents et proche des gens...

Depuis quelques années, SMAIN irrigue la France en tant que narrateur de deux contes musicaux : « Pierre et le loup », le conte musical de Prokofiev qui consacre la victoire de l'audace et de l'espièglerie, ainsi que la fidélité en amitié. Et le « Carnaval des animaux », le savoureux bestiaire musical à l’estampille de Camille Saint-Saëns.

Il est ainsi accompagné sur ce projet par de grandes formations musicales dont l'orchestre de Suisse Romande et  le philharmonique de Radio France.

De la pure logique, en fait, pour ce détenteur d’une Victoire de la musique et du Grand Prix de la SACEM ! Son rêve le plus ultime s’est même mué en réalité. Lorsqu’il a pu enregistrer un album de chansons, « Le délit de la fa dièse », aux côtés d’un prestigieux complice assurant l’orchestration, le regretté Michel LEGRAND !

Le 30 juin, ce truculent personnage restituera le travail de ses élèves de la « Mister Class » de l’humour. Une expérience unique pour de jeunes et talentueux artistes qui auront eu tout le loisir de travailler en profondeur avec le professionnel lors d’un stage immersif de trois jours.

Une vingtaine de personnes auront droit à cet honneur : celui d’interpréter des sketches sous la bénédiction urbi et orbi de l’artiste immortel sous le feu nourri des projecteurs.

Un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte pour celles et ceux qui prennent encore le temps de rire aux stupides dérisions offertes par notre société…

 

A l’aune de ses 76 printemps – il les fêtera cet été au mois d’août -, l’instigateur de l’une des concentrations cyclotouristes les plus populaires de France, dans la catégorie UFOLEP, se prépare à vivre l’ultime phase préparatoire de ce rendez-vous épique, avant le grand rush. Celui de ce samedi 08 juin où dès potron-minet les premiers courageux se lanceront sur leurs cycles à l’assaut d’un monstrueux circuit, conçu pour chevronnés seulement, soit deux cents kilomètres à parcourir sur les routes vallonnées et champêtres de notre beau département…Le prélude à une journée d’exception.  

AUXERRE : Mobilisé par d’éreintantes semaines de préparatifs, le référent du cyclotourisme icaunais aspire à souffler quelque peu, une fois le rendez-vous événementiel passé.

« Je suis toujours en quête d’un hypothétique successeur, confie-t-il avec un brin de désappointement, et ce depuis bientôt trois ans… ». Pourtant, Serge Le DOUSSAL n’est pas homme à se plaindre. Bien au contraire, que n’aurait-il pas fait pour vivre pleinement de sa passion, celle du cyclotourisme et du vélo en règle générale, et de la placer sur un solide piédestal ?

La « Franck Pineau », du nom du fameux coureur qui a eu à son actif durant sa carrière la chance de prendre part à de grands tours professionnels, il l’incarne à lui tout seul ou presque. Car, pour la première fois depuis vingt ans, son acolyte et complice de toujours dans cette folle aventure sportive qu’ils ont su porter ensemble, Michel BONNOT, ne l’accompagnera pas sur le podium au soir de la remise des prix. Un voile de tristesse recouvre sa voix.  

« Son absence est très grande, précise-t-il en évoquant son ami qui connaît des ennuis de santé, j’espère que Michel viendra tout de même faire un petit tour au cours de cette journée… ».

Combien seront-ils en cette matinée de samedi où s’étaleront les départs de la quinzaine de circuits, sur route, via les chemins de traverse (VTT) et à pied ? Entre mille cinq cents à deux mille personnes ?

Une présence belge importante pour cette nouvelle édition…

Arrêtés au soir du 13 mai, les pré-enregistrements par Internet font état de trois cents personnes inscrites. Mais, le chiffre va continuer à gonfler jusqu’au jour J. La vingt-deuxième édition de cette « jeune dame » en devenir s’adresse à des athlètes amateurs, de tout âge et de toutes conditions. Leur provenance peut paraître surprenante pour les non-initiés.

« Il n’y a pas un département de l’Hexagone qui n’ait pas été représenté un jour par l’un de ses habitants, stipule le mentor de cet évènement si atypique. L’internationalisation, malheureusement, n’est pas encore de mise même si un fort contingent de participants belges effectuera cette année le déplacement. Je pense qu’il y aurait à faire pour promouvoir la concentration à travers l’Europe, voire au-delà… ».

Visionnaire, Serge Le DOUSSAL n’avait-il pas imaginé il y a quelques années traduire le site numérique en mandarin pour sensibiliser la population chinoise. La présence d’investisseurs asiatiques au cœur de l’environnement du sport dans l’Yonne l’avait peut-être interpellé ?

Côté partenaires, l’âme de cette animation se réjouit de leur fidèle implication. Qu’il s’agisse des institutionnels comme la Région, le Département ou la Ville d’Auxerre ou ceux du domaine privé qui sont légion.  

Plusieurs points de ravitaillement sont prévus sur ces divers parcours. Ils ont vu la collaboration active de municipalités, heureuses d’accueillir un tel évènement en leurs murs. C’est le cas de Branches, Nitry, Saint-Bris-le-Vineux, Sarry ou Vaux. Ces communes mettront des locaux à disposition pour que les organisateurs puissent gérer la petite pause salvatrice aux organismes les plus fourbus.

Disposant d’un budget de 130 000 euros, Serge Le DOUSSAL et son noyau dur se disent parés pour recevoir les amoureux de la petite reine ce samedi. Avec dans leur for intérieur, l’espoir de vivre encore d’intenses phases d’émotion…

Indéfectible, leur soutien reste essentiel à la pérennité de ce nouveau projet porté depuis une saison. Les dirigeants des deux clubs sportifs de l’Yonne, unis sous le même maillot, le savent pertinemment. En organisant une réception amicale, placée sous le sceau de la reconnaissance et des encouragements réservés aux jeunes demoiselles qui accèdent après une année de compétition à la division supérieure (équipe première), c’est aussi le partenariat privé et public qui était visé par l’initiative…

AUXERRE : Tour à tour, ils ont été invités à rejoindre le staff de l’équipe féminine sur le podium afin d’y recevoir leur récompense. En l’occurrence, un cadre de belle dimension qui renfermait le maillot de l’une des joueuses de la nouvelle équipe de filles, fruit de l’entente réussie entre l’AJ Auxerre et le Stade Auxerrois, dûment signé de leur main. Entre joie et une certaine émotion. Le tout était agrémenté d’applaudissements nourris. Ceux des officiels et des invités de cette cérémonie.

Les partenaires privés et publics de cette formation qui aura déjà réalisé de jolies prouesses sportives sur les pelouses au terme d’une saison remarquable recevaient les honneurs des dirigeants des deux clubs. Logique : leur aide s’avère très précieuse pour accompagner un projet qui ne manque ni d’allant ni d’ambitions.

Aux côtés de la capitaine de l’équipe première, Dina, et de son coach, Arthur CARVALHO, les dirigeants de quelques entreprises partenaires devaient se succéder à leur grande surprise sur l’estrade. Représentants les enseignes LECLERC, BOULANGER, NEW KIDS PARC 89 ou JEANNIN Automobiles, ces entrepreneurs, férus de sport et inconditionnels contributeurs à la cause footballistique départementale, ont pu être immortalisés le temps d’une photographie lors de cet instant phare de la saison. Non loin du président de l’AJ Auxerre, Francis GRAILLE, qui eut un mot de courtoisie pour chacun des sponsors.

Quant à l’élu de la Région Bourgogne Franche-Comté, Gilles DEMERSSEMAN, il eut droit aux mêmes honneurs sur le podium en guise de conclusion de cette cérémonie.

En stage de préparation physique avant que ne débutent les épreuves de la Coupe du Monde le 07 juin, les athlètes de la délégation chinoise ont reçu les honneurs de la République française, dans les salons particuliers de la préfecture. Accompagnées de leurs dirigeants et staff technique, les jeunes filles ont pu profiter de ce bref moment de répit avant de disputer ce vendredi un match préparatoire faisant déjà office de test face à l’équipe tricolore. Une petite incartade à leur entraînement où elles auront pu découvrir les relations toutes particulières qui existent entre leur pays et le département de l’Yonne…

AUXERRE : Avec le sens de la diplomatie et l’élégance qu’on lui connaît, Patrice LATRON n’aura pu s’empêcher de conclure son discours de bienvenue à la délégation chinoise en leur souhaitant bonne chance. Toutefois, le préfet de l’Yonne glissera avec un zeste d’humour et avant de s’éloigner du pupitre « qu’il espérait quand même une victoire française ! ».

L’équipe nationale de l’ex-Empire du Milieu a donc été reçue avec les fastes qu’elle méritait lors de cette réception honorifique. Un évènement vécu en mode tapis rouge et petits fours à satiété dont ces demoiselles au régime diététique drastique n’auront vraisemblablement pas pu goûter !

La présence insolite de l’importante délégation d’Extrême-Orient sur notre territoire puise sa source dans cette relation étroite qui unit la destinée du club de football d’Auxerre à ses partenaires chinois. Une explication de texte que devait analyser le responsable de l’Etat.

« Compte tenu de l’investissement d’ORG Packaging et de son dirigeant, James ZHOU, actionnaire de l’équipe locale de l’AJA, toutes les conditions qui favorisaient la venue de l’équipe nationale de football chinoise en terre icaunaise étaient requises. Je m’en réjouis. Non seulement, la France est fière d’accueillir la prochaine Coupe du monde du 07 juin au 07 juillet dans ses stades mais en outre, elle est très honorée de recevoir la formation nationale d’un grand pays… ».

La Chine, une valeur aguerrie de la planète du ballon rond…

Classée à la seizième place par la FIFA au niveau mondial, la Chine possède de sérieuses prétentions en sa qualité d’outsider dans cette compétition à laquelle elle a déjà participé à six reprises. Finaliste en 1999 aux Etats-Unis, la Chine réitéra presque l’exploit quatre ans plus tard, obtenant une méritoire quatrième position.

Ses performances ne sont donc pas à minimiser. La rencontre préparatoire de ce vendredi 31 mai sur la pelouse de Créteil face aux protégées de Corinne DIACRE permettra de jauger la valeur réelle de ces jeunes filles en soif de conquêtes. Elles étaient accompagnées lors de la réception de M. CAI, membre du Comité exécutif de la Fédération nationale de la République populaire. Ce dernier a remercié ses hôtes pour la qualité de cet accueil.

Patrice LATRON apporta dans ses explicatifs l’une des clés de voûte justifiant ce séjour en terre de l’Yonne : « la qualité des installations techniques auxerroises et la proximité de la région parisienne ont été des atouts dans la venue de la sélection chinoise. On ne peut que s’en féliciter ! ».

Une entrée en matière pour saluer le rôle de l’actionnaire de l’AJ Auxerre, James ZHOU. « Je voulais souligner, à ce propos, ajouta le préfet de l’Yonne, que, si l’investissement est conséquent au plan financier, il s’accompagne d’une véritable passion pour le club et d’une volonté de développer le football en Chine… ».

Grâce à cette politique volontariste, entamée depuis l’arrivée du président de l’AJA Francis GRAILLE, la structuration d’une filière de football féminin a su porter ses fruits. Le partenariat initié entre l’AJ Auxerre et le Stade Auxerrois en 2018 s’est révélé fort à propos. Les moyens engagés par l’investisseur chinois sont devenus importants : l’objectif étant d’arriver à terme (entre deux et trois ans) au niveau de la Ligue 2 pour l’équipe des féminines à l’instar de celle des garçons.

Etre dans un rapport gagnant/gagnant…

Entre la Chine et la capitale de l’Yonne, c’est une idylle qui tient toutes ses promesses. Le préfet rappela à titre d’exemple l’accord de coopération conclu localement entre l’AJA et la Fédération de football de Shanghai en matière de formation des jeunes. « Il y a eu aussi la création de l’académie AJA dans l’une des villes du pays, à Bengbu… ».

Les prises de participation chinoises dans les clubs européens se sont intensifiées depuis 2016. L’un des investissements majeurs, hormis celui qui concerne le club de la Bourgogne septentrionale, se rapporte au Milan AC. La vente de cette légende du football transalpin à un consortium chinois avait fait la une des médias spécialisés.

« J’y vois une double explication, renchérit Patrice LATRON en fin connaisseur de la sphère footballistique, du côté des équipes européennes, ces prises de participation traduisent, outre la manne de capitaux, par un accès au marché chinois avec pour avantage un accroissement du nombre de fans et des ventes de produits à l’estampille du club. Du côté des investisseurs chinois, cette stratégie vise à acquérir des techniques d’entraînement du football de haut niveau et à se familiariser avec la culture du football continental… ».

Des investissements qui ont été encouragés par le président chinois en personne, Xi JINPING, qui voue une adoration particulière, comme son homologue élyséen, Emmanuel MACRON, à cette discipline universelle.

 

Bannière droite accueil
Bannière footer