La seconde édition des « LUZYGOMATIQUES », festival de l’humour englobant les fameuses « Misters Class » du comédien et humoriste SMAIN, est à peine achevée que déjà la cheville ouvrière de l’association culturelle icaunaise, Nadia FENNIRI, s’active en vue du prochain évènementiel. Celui-ci, un banquet concert orchestré avec le concours de « Châtel Anim », se déclinera ce 23 août au camping de Châtel-Censoir…

CHATEL-CENSOIR : Jamais à court d’idées, Nadia FENNIRI œuvre en faveur de la promotion artistique et culturelle de notre territoire. Reconnue parmi le sérail des créatifs en effervescence de la région, la jeune femme s’est investie depuis un récent passé dans une kyrielle de projets aboutis à l’aide de l’entité structurelle dont elle a porté l’existence sur les fonts baptismaux en 2015 : « TRIODARTS ».

Pléthore de rendez-vous de bon aloi ayant marqué les esprits sont à déposer dans sa besace : le cinquantenaire de « La Grande Vadrouille » avec Monique BEL et la figure emblématique de la cascade cinématographique, Rémy JULIENNE ou la création des « Misters Class » aux côtés de SMAIN.

Mais, il y a aussi son soutien inconditionnel accordé à des artistes en devenir. A l’image de GYPSY GALAXY ou de HUGWAN, groupe chantre de la musique traditionnelle avec l’un des maîtres instrumentistes de l’accordéon diatonique régional, Sébastien EGRELON…  

Parmi cet inventaire à la Prévert figure aussi le combo bourguignon Adrien MARCO TRIO qui distille du jazz manouche de très belle facture à faire pâmer les admirateurs du regretté et illustre génie en la matière, Django REINHARDT.

C’est précisément avec ce groupe originaire de l’Yonne que Nadia FENNIRI a peaufiné l’une des ultimes animations de cet été culturel. Le principe d’un banquet récital sous les étoiles a séduit l’association locale, « Châtel Anim », qui en a approuvé la mouture et assuré la co-organisation.

Présente au vernissage de l’artiste sculpteur et plasticien, Jean-François BROSSIER au château de Druyes-les-Belles-Fontaines, Nadia FENNIRI s’est faite le porte-voix de la prochaine manifestation dont elle assure le marketing…

Banquet concert au camping de Châtel-Censoir

Samedi 23 août 2019 à partir de 19 heures.

Réservation : 03.86.81.03.67.

Les énigmatiques personnages conçus par l’artiste de Puisaye-Forterre ont pris possession cet été du lavoir de Druyes-les-Belles-Fontaines où leurs admirateurs avérés peuvent les rencontrer jusqu’au 28 juillet…Rencontre du troisième type garantie !

DRUYES-LES-BELLES-FONTAINES: Composées de pièces métalliques issues de la récupération, les étranges statues nées de l’imaginaire exacerbé de l’artiste Jean-François BROSSIER occupent en cette période estivale un espace de visite pour le moins inattendu.

Le charmant lavoir et ses bruissements aquatiques si délicats à l’ouïe servent de lieu d’accueil pour cette tribu de figurines en métal figées par l’éternité. Une douzaine d’œuvres de taille humaine vous y attendent dans la semi-pénombre offerte par cet endroit de fraîcheur.

Artiste rare du sérail culturel Icaunais, Jean-François BROSSIER travaille pourtant depuis de longues années dans un atelier spacieux consacré à la conception de ses impressionnantes statues.

Les yeux expressifs (des écrous, des boulons…) de ces humanoïdes venus d’autres galaxies contemplent l’environnement mural du petit édifice qui les entoure. La vie semble reprendre de manière imperceptible dans cet antre de la créativité. On aurait même le sentiment bizarre que l’une de ces constructions, faites d’acier, a esquissé un subreptice mouvement !

Ce monde parallèle à porter de main peut encore s’apprécier jusqu’au 28 juillet, terme de l’exposition…

Adepte de nouvelles déclinaisons commerciales, le réseau national de salons de coiffure ajoute une nouvelle corde à son arc en matière de partenariat. Il propose depuis peu à sa clientèle une valeur ajoutée gustative grâce à la complicité de la maison LADUREE, grand spécialiste des macarons et du thé. Pour l’heure, deux des dix-neuf vitrines de la franchise peuvent conférer ce supplément d’âme sous la forme d’art de vivre puisque équipées de corners. Avant que l’ensemble du groupe ne puisse en faire autant !    

AUXERRE : « On a choisi les variantes les plus connues avant de les proposer en dégustation à notre clientèle… ». Aussi insolite que cela puisse paraître, le thé, boisson séculaire si apprécié des épicuriens,  vient de faire une entrée inattendue dans l’univers cocooning véhiculé par les salons de coiffure YSEAL.  

Le réseau national concrétise un nouvel accessit après ceux réalisés avec ses partenaires naturels que sont L’OREAL et KERASTASE. Déclinée sous la forme d’un corner très visible, la présence de la célèbre enseigne LADUREE, chantre de la gourmandise et des arts de vivre, intègre pour l’heure deux des dix-neuf vitrines de la franchise.

Celle d’Auxerre Clairions où la belle aventure du groupe devait débuter il y a quelques années et à Reims, l’une des pièces maîtresses stratégiques de l’échiquier.

Mais que l’on ne se méprenne pas sur les intentions réelles de son pygmalion, l’entrepreneur Laurent PICOUET, ces espaces détente et consommation, où il ne manquerait peut-être que la succulence des célèbres macarons, essaimeront ailleurs d’ici peu.

Les dix-neuf salons de coiffure possèderont à leur tour leur corner à brève échéance, afin de respecter l’uniformisation qui prévaut au sein de cette structure. Celle-ci a réussi à accroître sa notoriété dans cette filière si caractéristique de l’artisanat et du commerce en harmonie.

L’opportunité de déguster des thés au goût emblématique…

Dans le salon auxerrois, la clientèle profite de ce nouveau supplément d’âme instauré depuis une courte semaine. Les clients sont invités à découvrir la gamme de thés de la maison mythique dirigée par la famille HOLDER. La possibilité d’acquérir la précieuse substance complète l’offre mise en place.

Neuf parfums sont ainsi soumis à la sagacité gustative de la clientèle. Parmi lesquels les références qui y ont fait la renommée de ces produits haut-de-gamme. Elles s’extraient de la collection unique conçue par LADUREE autour de quatre grandes familles de produits : les créations spécifiques, les classiques incontournables, les thés à vocation gourmande et même les infusions.

Mention particulière à l’esthétisme apporté aux écrins de présentation. Suscitant le désir consumériste, les contenants répondent à un grand principe vertueux qui a établi la réputation de la marque de luxe : « le beau et le bon restent leur plus belle signature ».

Quant à Laurent PICOUET, il savoure non pas une tasse du précieux breuvage mais la reconnaissance de sa marque par l’un des fleurons internationaux du luxe et des arts de vivre.

Eloge de la gourmandise pâtissière, LADUREE est appréciée de la clientèle chic londonienne (une boutique dans l’antre du commerce britannique chez HARRODS) ou new-yorkaise sur Madison Avenue. Sans omettre bon nombre d’endroits huppés du reste du globe…

Parrain du centre de formation depuis l’été 2016, le leader de l’accompagnement scolaire en France vient de valider une nouvelle convention de partenariat avec les dirigeants du club icaunais. Entré en vigueur au 01er juillet, l’accord offre l’opportunité à la société de Philippe COLEON d’intégrer le cercle des sponsors officiels du pensionnaire de Ligue 2 pour les trois prochaines saisons…Soit un mix judicieux entre pédagogie et visibilité.

AUXERRE : Entre le spécialiste national de l’accompagnement pédagogique et le club sportif de l’Yonne, l’histoire est déjà écrite depuis trois ans. C’est donc un nouveau chapitre de cette relation si particulière, vécue sous le prisme de la réussite et de la confiance, qui vient donc de s’ajouter.  

Le partenaire du centre de formation a ouvert un lycée où des cours magistraux y sont enseignés. Ce qui représente une sérieuse aubaine pour les futures pousses de ce difficile apprentissage au métier de footballeur. Ensemble, dirigeants du milieu sportif et professionnels de l’éducation ont su bâtir un double projet.

Celui-ci repose sur la complémentarité. En déclinant un concept au service de la jeunesse, de l’éducation et du sport. Ainsi, les jeunes gens de passage au centre de formation auxerrois, l’un de ses complexes éducatifs dont la notoriété dépasse largement le cadre national, ne sont plus obligés de procéder à des choix arbitraires entre la pratique du sport de haut niveau ou le suivi d’un cursus.

Au vu de ces jalons initiaux, il semblait évident que ce désir de collaborer se manifeste autrement. D’autant plus que l’année dernière, ACADOMIA avait intégré de plain-pied un autre partenariat, cette fois-ci tripartite, avec le bailleur social, DOMANYS, et l’AJ Auxerre. Une alliance inédite dans le cadre d’un projet qui ne l’était pas moins.

Davantage de visibilité mais pas seulement…

Le paraphe du nouveau document prévoit le renforcement de la visibilité de cette symbiose entre les deux parties. Dorénavant, le logo de la société de Philippe COLEON arborera le maillot de l’équipe professionnelle sur son espace « Pocket ». Ce n’est pas tout. Le bouquet comprend aussi une présence visuelle sur les dispositifs d’affichage du stade de l’Abbé Deschamps, notamment sur toute la signalétique lumineuse autour des terrains, ainsi que des publications sur l’ensemble des médias du club, papier et numérique.

Deux matches, au cours de la saison, bénéficieront du parrainage de l’entreprise. Ils feront toute la lumière sur les actions réalisées au profit de l’Association Actions Enfance (un coup de projecteur sur des enfants d’une même fratrie victimes de maltraitances en leur permettant de vivre ensemble) et de récompenser les étudiants diplômés en 2019. Ceux-ci seront conviés à l’une des rencontres de l’équipe professionnelle.

 

L’auteur compositeur icaunais se produit ce week-end dans la maison où résida jadis l’écrivaine auxerroise. Proposant une double prestation qui rend ainsi hommage en chansons à la force du verbe et à la délicatesse de la plume de l’une des figures les plus talentueuses et emblématiques de la poésie française…

AUXERRE : Il existe une subtile connexion entre l’auteur de « La Rose et le Réséda » et celle qui fut honorée du Grand prix de l’Académie française de poésie en 1962.

Louis ARAGON a en effet consacré quelques lignes à la grande poétesse de l’Yonne dans ses « Lettres Françaises ». Publiant l’un de ses contes dans cet ouvrage de référence.

D’ailleurs, le militant communiste n’hésita pas en son temps à plébisciter l’œuvre scripturale de la vielle fille, pourtant très pieuse, en qualifiant d’admirables et d’édifiants ses contes de Noël dont il était friand…

Clin d’œil sympathique à des circonstances hasardeuses parfaitement maîtrisées, l’interprète des œuvres de Léo FERRE et de Jean FERRAT, GERARD-ANDRE, sera accueilli par la Société des Sciences d’Auxerre ce week-end lors de ce double tour de chant. Réalisé précisément dans le Saint des saints où vécut cette figure de la culture bourguignonne.

C’est en effet dans la bibliothèque de la Maison d’écrivain Marie Noël, située derrière le théâtre, que le chanteur pensionnaire de La Closerie nous fera découvrir de larges extraits d’un spectacle créé initialement au Festival d’Avignon. Il y interprétera les poèmes du maître de la poésie française, mis en musique par ses soins.

 

Gérard-André chante ARAGON

Maison d’écrivain Marie Noël

1 Rue Marie Noël

89000 AUXERRE

Réservation : 03.86.47.28.16.

Samedi 06 juillet à 20h30

Dimanche 07 juillet à 16h00.

Bannière droite accueil