Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

3,10 % bruts versés au titre de l’année 2016. Le chiffre est tombé après quelques semaines d’attente. Il rassure les sociétaires investisseurs et correspond à la rémunération très intéressante que percevront les bénéficiaires des certificats mutualistes, ce nouveau mode de placement lancé au printemps dernier par le spécialiste de l’assurance et de la prévoyance, GROUPAMA.

 

ORLEANS : Lors de l’assemblée générale de la Caisse régionale Paris Val de Loire au printemps, les élus et représentants du groupe ont approuvé le montant de la rémunération des nouveaux certificats mutualistes. Elle ne constituera pas, pour autant, une référence récurrente pour les années à venir. Précisons que ce montant s’apprécie avant prélèvements sociaux et impôts.

L’année dernière, nombreux furent les sociétaires de l’assureur mutualiste à avoir acheté ces titres perpétuels, sans droit de vote, émis par les caisses régionales. Ce sont au total près de 14 millions d’euros de titres qui ont été souscrits pour la seule caisse Paris Val de Loire, comprenant sept départements dont le seul de Bourgogne Franche-Comté, celui de l’Yonne.

Rappelons que la caisse régionale Paris Val de Loire représente 605,5 millions d’euros de chiffre d’affaires global pour 295 980 clients et sociétaires et 407 % de ratio de solvabilité 2.

A l’aide de ce nouveau dispositif d’épargne, l’assureur mutualiste accentue sa prégnance sur le territoire. Parmi les exemples d’engagements qui bénéficieront de cette manne financière supplémentaire : un fonds sur les domaines agro-santé-distribution et industriel, des aides aux PME régionales au niveau de leur infrastructure, l’amorçage de nouveaux projets économiques ainsi que du capital développement à destination des entreprises. Le succès aidant, de nouveaux titres de ces certificats mutualistes si attractifs ont été proposés dès le 01er janvier 2017…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le spécialiste des étiquettes adhésives, BRAIZAT recentre ses activités vers la production de petites séries en jouant à fond la carte de l’investissement. Une presse à imprimer sept couleurs de dernier cri, acquise récemment par la structure dirigée par Marie AUBIN, favorisera le développement de nouveaux marchés.

SENS : La chef d’entreprise de l’Yonne a déboursé 400 000 euros pour se doter de cette machine nécessaire au développement et à la pérennité de son unité de production. Une seconde machine, une découpeuse, a également été achetée dans le même intervalle. En prévision de ces dépenses, la responsable de BRAIZAT Etiquettes prévoit d’intégrer une imprimante jet d’encre ultra performante à son parc machine…

« Ces achats de matériels se justifient, confie Marie AUBIN, c’est la réponse concrète à des demandes précises formulées par nos partenaires et clients… ».

En terme clair, l’apport de cette nouvelle technologie permettra de mieux anticiper les besoins, tout en y intégrant des paramètres supplémentaires comme la connaissance des données variables autour du produit (code barre), la quantité des séries et leurs résolutions, ainsi que les spécificités offertes par ces produits (dorure, transparence, etc.).

Réalisant plus de 30 % de son chiffre d’affaires sur le marché de la cosmétique, la PME de Sens s’adresse aussi au milieu de l’industrie pharmaceutique, celui de l’agro-alimentaire (20 %), voire d’autres activités sectorielles performantes à l’instar de l’électronique, les agences de communication nationales ou les sociétés de loisirs.

Editant plus de 15 millions d’étiquettes à l’année, l’entreprise qui emploie une dizaine de collaborateurs a conclu l’exercice 2016 sur un chiffre d’affaires de 730 000 euros, enregistrant au passage une nouvelle hausse.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Destinée à former les étudiants de niveau Bac + 3, cette licence en acoustique et vibrations devrait être opérationnelle dès la rentrée. Proposée sous la forme d’un contrat de professionnalisation, et en privilégiant l’alternance, ce cursus technique d’enseignement supérieur devrait permettre aux titulaires du diplôme, quasi unique en France (il n’en existe que trois autres variantes), de pouvoir opérer soit dans la filière bâtiment, soit dans les métiers de l’industrie.

AUXERRE : Aujourd’hui, ce projet a le mérite de fédérer différents partenaires institutionnels et économiques sensibilisés par le développement de l’enseignement supérieur de l’Yonne : l’ISAT, le lycée Joseph FOURIER, le CFA Bâtiment, le Pôle Formation Nièvre Yonne, la Fédération départementale du Bâtiment, l’Université Dijon Auxerre, etc.

L’objectif de ce concept sera dès son ouverture l’accueil d’une vingtaine d’étudiants afin de développer cette filière novatrice arborant l’estampille de la structure défiSON et de l’un de ses partenaires majeurs, la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne.

Les étudiants de ce nouveau cursus devraient alimenter les industries locales ainsi que les entreprises positionnées dans le domaine du bâtiment, via leurs bureaux d’études acoustiques. Quant à leurs futurs employeurs, ils seront issus de secteurs techniques pouvant englober la maintenance, la conception mécanique, l’innovation, le bâtiment. 

Les entreprises intègrent déjà ces problématiques

Nombreuses dans le sérail icaunais, des entreprises, petites et grandes, pourront faire appel à ces futurs techniciens afin de résoudre une problématique acoustique ou vibratoire propre à l’organe de production ou liée au produit fini. L’année dernière, le groupe MOUVEX, spécialiste mondial des pompes industrielles à Auxerre, devait prendre l’initiative de restreindre le volume de décibels émis par une pompe à farine, réduisant ainsi cette gêne chronique pour les utilisateurs de plusieurs décibels. Quant à la société WE SOLD à APPOIGNY, elle souhaite intégrer la formation de ses collaborateurs à la pose de plafonds isolants acoustiques dans le cadre d’opérations d’aménagement d’intérieur de bâtiment. Les collectivités ne sont pas en reste puisque différents projets de réhabilitation acoustique de salles des fêtes départementales devraient être déclenchés au cours de ces prochaines semaines.

Enfin, la maîtrise et la gestion des nuisances sonores occupent désormais les esprits de bon nombre d’entrepreneurs. Ils se doivent de prendre en compte les risques encourus par les salariés en termes de bruits et de pénibilité sur le lieu de travail mais aussi de protéger l’environnement et les riverains de certaines nuisances.

Des postes à pourvoir pour les futurs diplômés

Concrètement, ces futurs diplômés devraient donc jouer un rôle d’interface essentiel entre le bureau d’études et l’ingénieur à l’avenir. De nouvelles notions devraient aussi apparaître dans les us et coutumes des professionnels du bâtiment à base de psycho-acoustique, de sono conception et de sonorisation des lieux. Ce seront les principales orientations pédagogiques abordées par la nouvelle licence à Auxerre, ville inspirée par les filières sonores et vibratoires.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le jury de Bourgogne Franche-Comté avait rendu son verdict positif au printemps, saluant les initiatives originales de cette entreprise de conception de mobilier et d’agencement de magasins en bois massif. Adepte de l’holacratie, MOBIL WOOD interpelle dans son mode de fonctionnement et sensibilise de plus en plus les structures institutionnelles du territoire…

CRAVANT : Quel dénominateur commun existe-t-il entre l’ARDIE, l'ADEME, la BPI, la DIRECCTE et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ? Tous ces organismes ont répondu favorablement en avril dernier à la demande de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne pour visiter le site de l’entreprise MOBIL WOOD lors d’une opération « Brunch ». Il s’agissait d’éclairer les lumières des futurs porteurs de projets innovants dans l’éco-conception.

Il est vrai que la PME de CRAVANT est devenue une référence régionale à bien des égards. Elle, qui vient d’être désignée au titre de bénéficiaire du Trophée « ECO-INNOVEZ 2016 », a choisi d’améliorer la performance écologique en utilisant des matériaux labellisés à l’instar du bois massif exempt de formaldéhyde et lasures en phase aqueuse.

Spécialiste de la fabrication d'agencements de magasins en bois massif à travers la France, MOBIL WOOD occupe à ce jour une position de leader sur le marché de l'équipement des magasins biologiques (réseau BIOCOOP), employant au passage une soixantaine de collaborateurs.

Implantée depuis les années 1960 sur la localité de Cravant, la structure a toujours été fortement engagée dans une démarche de développement durable des biens et des personnes.

L’holacratie : nouvelle forme de management à développer ?

La provenance de ses matières premières le prouve. Ses bois qu’elles utilisent à la conception de meubles originaux proviennent des Landes (le pin). MOBIL WOOD, entreprise vertueuse, pratique aussi le recyclage des déchets et dispose d’une impressionnante armada de labels de référence : PEFC, AFAQ 1000NR, Excell Zone Verte, OSEO Excellence…

Une incontestable plus-value qui atteste son engagement à la création d’un nouveau modèle sociétal au service de l’homme. Depuis plus d’un an, l’entité pilotée par le tandem Alexis NOLLET et Sébastien BECKER repense au rôle et aux liens de leurs collaborateurs avec leur travail grâce à la mise en place d’un outil de démocratie participative qui commence à faire florès en France : l’holacratie.

Ce principe de management apporte en plus d'un environnement préservé et du bien-être au travail, une dimension de développement personnel via l'apprentissage, l'éducation, la formation...Normal que les organes institutionnels soient sensibles à ces nouveaux dispositifs.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Parce que l’innovation, le confort, la santé ou les économies d’énergie sont devenus des ingrédients incontournables de la construction et de l’habitat d’aujourd’hui, le cabinet ATRIA ARCHITECTES a organisé une visite de différentes réalisations immobilières bâties dans l’Yonne au bénéfice du groupe des ARCHITECTEURS. Une occasion dynamique de pouvoir échanger entre professionnels…

AUXERRE : Le département de l’Yonne ne connaît pas de retard dans la construction immobilière particulièrement innovante. Depuis plusieurs années, les cabinets d’architectes du territoire tirent leur épingle du jeu en démontrant la qualité de leur savoir-faire aussi bien envers les logements destinés aux particuliers que pour les habitats collectifs, voire les bureaux et complexes professionnels.

L’un de ses acteurs, le cabinet ATRIA ARCHITECTES, localisé à Auxerre, s’est penché depuis quelques années sur les réelles problématiques qui frappent le secteur de la construction. Notamment les phénomènes liés au dérèglement climatique. Même dans ce secteur d’activité, les changements que nous subissons de la part d’aléas climatiques modifient les modes de vie du quotidien, tout en rendant inconfortables les logements et les lieux de travail.

Des spécialistes venus de toute la France

Cependant, pour parer à cette situation inéluctable, les contraintes réglementaires se sont renforcées. Mais, leur efficacité ne pourrait être réellement opérationnelle que dans un horizon de dix à quinze ans, ce qui est considéré comme trop tardif et insuffisant par les spécialistes.

Ce fut l’un des aspects intéressants abordé lors de la journée d’échanges voulu par les trois architectes coordinateurs de l’entité ATRIA ARCHITECTES, Annick WOROBEL, Benoît BAZEROLLES et Jean-Pierre BOSQUET. Membres à part entière du groupement des ARCHITECTEURS (une structure fédérant plus d’une centaine de professionnels dont Jean-Pierre BOSQUET fut le président national au beau milieu des années 2000), les dirigeants du cabinet local devaient conviés une quinzaine de spécialistes de ce groupement venus de toute la France pour s’immerger dans quelques-unes de leurs récentes réalisations.

Les systèmes de renouvellement d’air comme fil d’Ariane

En compagnie de leur partenaire, le bureau d’études spécialisé en confort, santé et énergie économisée, VIA POSITIVE, les architectes auxerrois ont organisé un circuit de visite les conduisant successivement au Foyer d’accueil médicalisé BBC (bâtiment basse consommation) de MONETEAU, à une maison individuelle passive à CHAMPS sur Yonne, au groupe scolaire primaire et maternelle de Sainte Thérèse à Auxerre avant de conclure au siège de l’assureur mutualiste GROUPAMA à Auxerre, où d’importants travaux de rénovation énergétique ont eu lieu.

Le fil rouge technique de cette journée d’immersion dans les édifices conçus par le cabinet de l’Yonne reposait sur les systèmes de renouvellement d’air. Différentes solutions novatrices furent ainsi présentées dans les domaines de l’oxygénation, le traitement de la pollution, les allergies, l’air sain, etc. La récupération d’énergie constitua le second volet de cette rencontre entre professionnels convaincus de la nécessité de changements radicaux dans l’habitat.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil