Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Cinq décès, trente blessés dont dix-sept hospitalisés : le bilan de l’accidentologie n’est guère fameux sur les routes du territoire icaunais à la fin du mois de juillet. Malgré une baisse de 29 % par rapport à la période équivalente de 2016, automobiles, deux roues et piétons sont toujours aussi exposés avec  le non-respect des règles de circulation comme cause prioritaire…

 

AUXERRE : A peine installé, le nouveau préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, a dû découvrir les chiffres des services de la Sécurité routière, faisant état de l’accidentologie sur les routes du département. Et au vu des premières indications, et de l’analyse de ces statistiques, il devrait rester inflexible à toute velléité d’assouplissement des règles de circulation.

Au contraire, le représentant de l’Etat a même souhaité renforcer les opérations de contrôle de vitesse et d’alcoolémie en cette fin de période estivale. Pour s’en expliquer, son service de communication a insisté sur la hausse du nombre de véhicules circulant sur les autoroutes et routes de l’Yonne ; cela entraînant une dégradation des conditions de circulation.

Si la conduite sous l’emprise de l’alcool représente 17 % des accidents, soit 6 personnes tuées depuis ces douze derniers mois, les pertes de contrôle imputables à une vitesse excessive occasionnent encore 20 % des sinistres (7 décès). Mais, l’essentiel de l’accidentologie prend sa source dans le non-respect du code de la route et de l’application des bonnes règles de conduite. 32 % des accidents sur la saison 2016/2017, ce qui aura engendré 11 morts.

Un taux de gravité des accidents supérieur à la France

Rapporté à la population, le nombre de personnes tuées par million d’habitant demeure très élevé dans l’Yonne, avec un taux de gravité de 102 alors que l’indice de référence nationale n’excède pas…54 !

Seule lueur d’espérance dans ce tableau assombri par tant de mauvais chiffres, les résultats de la plupart des indicateurs de l’accidentalité de ce mois de juillet sont en diminution : baisse de 29 % du nombre d’accidents (22 sinistres contre 31 en 2016), baisse de 21 % du nombre de blessés (30 blessés contre 38 en 2016) et baisse de 35 % du nombre de blessés hospitalisés (17 personnes hospitalisées contre 26 en 2016).

Mais, hormis le nombre de tués sur nos routes (il s’élève à cinq décès en juillet 2017 contre sept l’année antérieure), les évolutions du cumul de ces indicateurs sont par contre toutes en hausse pour 2017. Et le mois d’août, point culminant des départs en vacances, n’a pas encore livré son verdict.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Les créateurs d’entreprise constituent une cible à privilégier pour les responsables du Crédit agricole Champagne Bourgogne. Après le succès rencontré lors des trois « Cafés de la création », menés au printemps à Dijon, Troyes et Avallon, l’établissement bancaire pense déjà capitaliser sur la poursuite de cette démarche incitative dès la saison prochaine.

 

DIJON (21) : « Les Cafés de la création sont devenus le rendez-vous incontournable où les futurs entrepreneurs de la région Champagne Bourgogne obtiennent les réponses indispensables à leurs interrogations. Et surtout des contacts précieux et utiles, propres à les aider dans le développement de leur projet… ».

Directrice des marchés des particuliers, des professionnels, du marketing, du multicanal et de l’innovation, Isabelle AUGRAIN résume ainsi la philosophie de l’opération, déclinée entre avril et juin, dans les trois départements couverts par le groupe.

Depuis le lancement de cet événement, ce sont 170 porteurs de projets aux profils différents qui ont ainsi pu bénéficier de ces échanges, vécus dans un esprit constructif.

Soutenu par une dizaine de partenaires, et non des moindres (Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Ordre des avocats du barreau d’Auxerre, Ordre des experts-comptables de Bourgogne Franche-Comté, Chambre départementale des notaires, Pôle emploi ou le Régime social des indépendants de Bourgogne-RSI), le Crédit agricole a conçu le temps de cette rencontre conviviale un espace de discussion où étudiants et demandeurs d’emploi mais aussi les personnes en reconversion professionnelle, voire des retraités s’exprimaient en totale liberté. Qu’ils soient d’ailleurs clients ou pas de l’établissement bancaire, tous étaient les bienvenus à ces rendez-vous.

Quant aux informations glanées çà et là par les entrepreneurs en devenir, elles portaient sur les fondements de la création d’un outil de travail personnalisé : comment construire un projet ? Quelles formalités engager ? Quel budget et comment le financer ? Quelles sont les aides à solliciter et auprès de quels organismes ? La récurrente question du statut social occupait un point essentiel de ces séances informatives.

Autant de sujets qui n’auront pas manqué d’interpeller les personnes en quête d’un véritable projet professionnel…et qui ne savent pas toujours comment s’y prendre parmi les méandres juridiques, fiscaux et administratifs.

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

S’accorder le temps nécessaire à la réflexion et à la découverte de la physionomie du département : c’est en substance le premier chantier que le haut fonctionnaire de l’Etat a mis en exergue depuis son arrivée à Auxerre le 21 août. Une fois opérationnel, cet ancien militaire et professionnel du corps préfectoral ira à la rencontre des acteurs clés de l’économie, agriculteurs et industriels, mais aussi d’une population qu’il qualifie d’accueillante...

 

AUXERRE : De l’Yonne, il possède encore dans sa mémoire quelques lointains souvenirs de travaux agricoles vécus à l’âge d’être étudiant. Patrice LATRON l’avoue avec humilité et un sourire aux lèvres : sa connaissance de ce territoire est encore assez restreinte mais le nouveau préfet qui a succédé à la mi-août à Jean-Christophe MORAUD entend réparer cette lacune de manière très rapide.

D’ailleurs, il ne faut pas s’y tromper. Et cette petite note d’humour introductive sur ces anodins aspects géographiques, exprimés lors de sa première rencontre avec les médias, n’enlève en rien ni les qualités intrinsèques du nouveau représentant de l’Etat ni son dynamisme.

Le haut fonctionnaire, affecté au préalable à la direction du cabinet du préfet de police de Paris, connaît déjà sur le bout des doigts les grands dossiers laissés par son prédécesseur et ses équipes.

Aide de camp de deux anciens Premiers ministres…

Pragmatique, et avant de s’immiscer plus en avant dans ceux-ci et de rendre des arbitrages que beaucoup attendent, l’ex-commandant de la compagnie de parachutistes de Pamiers (Ariège) dans les années 1990 souhaite se faire sa propre opinion. Quinze années vécues dans ce corps d’élite de l’armée forgent de la pugnacité et surtout une méthodologie, faite de rigueur et de sérieux.

La preuve, Patrice LATRON ne devait-il pas être nommé en sa qualité d’officier supérieur aide de camp du Premier ministre entre 1994 et 1997, au service tout d’abord d’Edouard BALLADUR, puis de son successeur, Alain JUPPE.

Nommé préfet, après avoir gravi tous les échelons de la préfectorale, aux antipodes de la métropole en décembre 2011 (Saint-Pierre et Miquelon et ses températures hivernales n’ont plus de secrets pour lui), il est chargé de mission auprès du secrétaire général du ministère de l’Intérieur entre septembre et décembre 2014. Avant de rejoindre la préfecture de police de Paris en qualité de préfet.

« Avec mon épouse, nous sommes satisfaits de retrouver la nature et…la province en arrivant à Auxerre, confie-t-il entre deux questions.

Inquiet par le phénomène de radicalisation observé dans la partie septentrionale de son nouveau département (« c’est le phénomène de la Grande couronne semble-t-il »), le préfet sera scrupuleux sur les aspects sécuritaires et la vigilance à y apporter. Sans pour autant tomber dans la peur. Fort de l’expérience accumulée à l’issue de la mission que lui avait confiée le 30 mars 2015 Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur à la préfecture de police de Paris, Patrice LATRON sera attentif aux moindres détails, même si l’Yonne n’est pas encore la banlieue francilienne.

Pas d’inflexion à attendre sur la sécurité routière

Mais, le dossier de l’accidentologie et les mauvais chiffres enregistrés sur les routes de l’Yonne depuis le début d’année ne devraient pas infléchir les mesures prises par son prédécesseur. « Il n’y aura pas de modifications à attendre de ma part sur certains dossiers… ». On peut penser d’ores et déjà à la fameuse limitation de vitesse à 80 km/h sur une majeure partie du tronçon de la nationale 151, reliant Auxerre à Clamecy.

Pédagogue, le haut fonctionnaire de l’Etat devait rappeler le corpus de sa mission : « le rôle du préfet est de faire appliquer la loi et d’accompagner le développement économique du territoire où il intervient ».

Saluant la gentillesse et le sens de l’accueil des Icaunais, Patrice LATRON accordera sa première visite au milieu agricole d’ici quelques jours afin de prendre le pouls d’une filière en souffrance.

« Il me faut aussi comprendre les causes des sinistres qui ont détruit bon nombre de récoltes au printemps ».

Si le dossier de la fermeture du collège Bienvenu Martin supposera des contacts directs avec l’ensemble des parties (Ville d’Auxerre, le rectorat et l’inspection d’académie) avant le rendu d’une décision, en revanche, le nouveau préfet de l’Yonne ira dès que possible à la rencontre des forces vives de l’économie, qu’elles soient industrielles, artisanales et commerçantes. Le tourisme représente aussi un vecteur non négligeable de ce territoire qu’il sera opportun d’encourager.

Quant à l’épineux dossier migratoire, le préfet devait conclure en rappelant « que les fonctionnaires de l’Yonne n’étaient là que pour appliquer les textes de loi et traitaient les personnes déplacées de la manière la plus humaine qu’il soit… ».


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

 

Vendredi 18 août aux alentours de 11 heures, les salons de la préfecture de l’Yonne à Auxerre recevaient pour son ultime apparition officielle Jean-Christophe MORAUD, préfet en poste depuis plus de deux années. Ce dernier devait faire ses adieux devant des invités issus des milieux politiques, institutionnels et militaires du département. Sa directrice de cabinet, Emmanuelle FRESNAY, était également saluée pour les mêmes circonstances, nommée dans une direction du ministère de l’Intérieur à Paris…

 

AUXERRE : Erudit et passionné d’histoire, matière dont il était professeur à ses débuts, Jean-Christophe MORAUD, préfet de l’Yonne en fonction depuis le 01 décembre 2014, devrait trouver avec sa nomination dans la Cité des Papes en Avignon un lieu propice pour y assouvir sa soif de connaissances et de découvertes culturelles. Mais, surtout pour y poursuivre une brillante carrière de commis de l’Etat.

Le 18 août dernier, l’Yonne institutionnelle, politique, économique et militaire rendait un ultime hommage à l’homme qui a su marquer de son empreinte ce poste de représentant de l’Etat sur le territoire nord-bourguignon.

C’est la secrétaire générale de la préfecture, Françoise FUGIER, qui devait le mieux cerner le profil de l’ancien préfet, « homme de dialogue et d’écoute, qui a su impulser une réelle dynamique à la gestion des nombreux dossiers en regardant vers l’avenir ».

Crise agricole, sinistres et inondations, sécurité routière, problématique migratoire, immersion auprès des forces vives de l’économie, réformes des structures intercommunales, éducation et formation, assouplissement de la commande publique…autant de dossiers importants qui ont permis à Jean-Christophe MORAUD de s’exprimer et surtout d’agir dans l’intérêt général du territoire départemental dont il avait la charge.

Préfet de l’Orne auparavant, Jean-Christophe MORAUD a reçu son affectation pour le Vaucluse à l’issu du conseil des ministres du 29 juillet. Il se substituera à Bernard GONZALEZ, nommé quant à lui dans le Maine et Loire.

Le nouveau préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, a pris ses nouvelles fonctions le lundi 21 août.

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Avec + 19,9 % de hausse sur les véhicules particuliers et les utilitaires, la marque au double chevron vire en tête au sortir de juillet. Supérieure à celle du marché national (+ 11,4 %), la performance du constructeur français repose  partie sur les ventes de la nouvelle C3 et l’explosion des utilitaires légers, à plus de 25 %, grâce à l’étonnant « Jumpy ».

 

PARIS : Le vent de fraîcheur voulu par les designers de la marque automobile française continue à avoir un effet positif auprès des consommateurs même en période estivale. Avec plus de 5 200 immatriculations sur le mois de juillet, la nouvelle mouture de la C3 continue à impacter de façon très favorable le marché automobile de l’Hexagone.

Plus d’une immatriculation sur trois du constructeur provient de ce modèle à la ligne si originale. Il permet ainsi à CITROEN de faire progresser le nombre de ses ventes sur ce seul segment de 37 %.

Mais, comme un bonheur n’arrive jamais seul, la marque renforce aussi ses positions sur d’autres véhicules bénéficiant de l’intérêt des automobilistes. C’est le cas des C1 (+ 19,8 %), de la C4 Cactus (+ 11 ,3 %), des C4 Picasso (+ 42,2 % !) et du Grand C4 Picasso qui excède aussi les 41 %. La palme revient néanmoins à l’inusable BERLINGO : il caracole en tête des résultats avec 42,6 % de progression.

Le cumul de ces excellents chiffres offre à CITROEN l’opportunité de se distinguer sur le secteur automobile avec plus de 130 000 immatriculations depuis le début de l’année, soit une hausse de 3,8 %.

Autre statistique intéressante : la part de marché des véhicules particuliers atteint 10,1 % au terme des sept premiers mois de 2017, soit un écart de 0,4 point de mieux que l’année dernière.

Les utilitaires dopent les résultats de la marque

Mais, la grande surprise de ce mois de juillet aura été la croissance observée sur le marché des utilitaires légers. Presque deux fois supérieure à la moyenne nationale, la progression soutenue par le succès du nouveau « Jumpy » restera dans les annales. Avec 1 200 immatriculations sur le mois, plus du double qu’en juillet 2016, CITROEN signe là le « tube » de l’été !

Les autres fourgons de la gamme s’adossent à cette tendance haussière avec des volumes de vente de deux chiffres par rapport à la période équivalente ; c’est le cas notamment des CITROEN NEMO, BERLINGO et JUMPER.

Question légitime que se posent les spécialistes des ventes de la marque : la période automnale confirmera-t-telle ces bonnes dispositions commerciales ? Possible avec l’embellie qui s’annonce avec la reprise de l’économie française…

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil