Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
Criquet Magazine
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Apparue dans le paysage entrepreneurial de l’Yonne en 2013, la SAS au chiffre d’affaires en continuelle croissance (1,6 million d’euros à l’actif de la holding DAVEM à ce jour après consolidation à la suite du rachat de CPFI en 2015) intègre trois des métiers fondamentaux de la sécurité incendie : l’installation, la maintenance et la formation. Son implantation sur les bords de l’Yonne à Auxerre, grâce à un investissement de 400 000 euros consentis dans l’achat d’un bâtiment répondant à l’ergonomie de ses besoins, aura permis à cette structure pilotée par David CHOMAT, président et Emmanuel SASSI, directeur général, de connaître un essor à la hauteur de leurs ambitions en phase avec l’optimisation de leur visibilité. Celle-ci vient d’ailleurs de se renforcer de manière très significative à l’aide de nouvelles plaquettes institutionnelles et surtout d’un court métrage développant en moins de deux minutes le savoir-faire de ce spécialiste des systèmes de sécurité incendie…

AUXERRE : De l’image, rien que de l’image et du son mais avec le bénéfice subtil d’une mise en scène appropriée aux messages forts qui servent de support primordial à l’entreprise. Exégète en la matière, l’emblématique entrepreneur d’Auxerre, Yannick DAVOUSE se fend, une fois de plus, de brillance intellectuelle et de préconisations modernistes et concrètes en phase avec les intérêts de son partenaire professionnel d’un jour, dans la concrétisation de ces deux nouveaux outils confectionnés par ses soins ces jours-ci.

Edité à plus de cinq mille exemplaires, le document institutionnel qui présente en quatre volets distinctifs les activités techniques des deux structures, SSITEK et CPFI, englobées dans la holding DAVEM, transcris dès sa lecture initiale les valeurs intrinsèques de cette SAS, cornaquée au plan de la communication par le leader d’IDXPROD.

Une plaquette corporate conçue dans un état d’esprit d’entreprise libérée…

Simple mais efficace, l’opuscule informatif a pour vocation de circuler au grand jour et d’inonder toutes les cibles potentielles préfigurant le développement des futurs marchés de cette PME. De prime abord, les secteurs professionnels.

Balayant large dans sa frange de prospective, SSITEK œuvre aujourd’hui en assurant l’accompagnement de nombreuses structures qui visent à améliorer et à sécuriser au maximum leurs bâtiments. EHPAD, industries, centres hospitaliers, hôtels restaurants, établissements accueillant du public…peu de domaines échappent encore à leur savoir-faire, cultivé longuement pour ses deux dirigeants lors d’une existence antérieure vécue chez l’un des très gros faiseurs national en ce domaine, à savoir DEFF.

En cela, la création de ces plaquettes s’avérait indispensable au déploiement des relations publiques que les deux partenaires de cette vie d’avant souhaitaient optimiser cette année. D’autant que ce travail de composition graphique et rédactionnelle aura été conduit sous le sceau de la pensée participative. Ainsi, David CHOMAT et Emmanuel SASSI n’ont pas hésité un seul instant à aller tâter le pouls de leur quinzaine de collaborateurs qui leur ont apportés un regard critique de spécialistes techniques et de béotiens de la communication pour créer ensemble ce document visant l’externe et qui leur correspondait. Une originalité au plan déontologique qui s’effectuera sous la houlette de Yannick DAVOUSE, harmonisant l’ensemble tel un chef d’orchestre qui aurait manié avec dextérité sa baguette…

Un court-métrage visible sur les réseaux sociaux…

Il en fut de même pour la conception du court-métrage. Une vidéo d’à peine une minute et trente secondes qui est dévoilée en guise de prologue à chaque séance pédagogique proposée par CPFI, le versant initiatique à la sécurité incendie de cette hydre à deux têtes.

Diffusé depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux (LINKEDIN), le film, toujours concocté par les équipes d’IDXPROD, a déjà engendré plus de 1 600 vues sur la toile. A chaque rendez-vous, une copie incorporée dans une clé USB est remise au nouvel interlocuteur. Selon les principes vertueux d’une communication gigogne et sans limite !

Conséquence, face à cette politique novatrice et clairvoyante, l’évolution du chiffre d’affaires de la société est prometteuse, ayant enregistré + 20 % de hausse au terme de ce premier trimestre !

Intervenant sur le champ d’un vaste périmètre interrégional, SSITEK se définit comme un groupe solide et sain. S’appuyant sur d’anciens professionnels de la formation (gendarmerie, sapeurs-pompiers…) ce qui lui confère une crédibilité sans faille dans le sérail, la structure a su déporter l’intérêt de son public vers la formation depuis le rachat de CPFI. Le siège est ainsi pourvu des équipements nécessaires utilisés par les personnes ad hoc.

Alors que le quatorzième collaborateur a intégré l’ossature de cette PME sans complexe le 03 avril, SSITEK poursuit sa politique de recrutement afin de répondre à l’exigence de ses marchés, notamment les vingt-sept contrats de maintenance validés avec des maisons de retraite départementales. Si la structure propose des cursus de nouveaux techniciens, experts en désenfumage et en maniement d’extincteurs, elle ne tergiverse pas quand il s’agit de s’adosser sur les connaissances aguerries d’anciens préventionnistes. Un cercle vertueux qui a fait ses preuves depuis longtemps…

SSITEK vient d’entamer une démarche spécifique au niveau de la qualification R4 (extincteur) et R7 (détection d’incendie) en injectant près de 20 000 euros sur ce projet. Une fois obtenues, ces labellisations permettront à l’entreprise auxerroise de gagner en maturité dans sa conquête de nouvelles parts de marché, vis-à-vis des cibles industrielles. D’ici la fin 2019, les deux dirigeants envisagent de franchir le cap des deux millions d’euros de chiffre d’affaires…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Satisfaite de sa présence en mars dernier sur cette manifestation professionnelle où elle devait engranger plus de quatre-vingts contacts positifs sur sa vitrine, la Chambre des Notaires de l’Yonne a rendu la pareille ce mercredi midi en permettant à l’heureux gagnant d’une tombola de glaner un week-end pour deux personnes à vivre dans un établissement « Relais et Châteaux » de son choix. Un tirage au sort vertueux pour le lauréat de ce jeu, Xavier GAILLARD, qui devait signer le soir-même l’acquisition de sa nouvelle propriété à APPOIGNY en présence…d’un notaire !

AUXERRE : Le hasard fait bien les choses ! Et ce vieil adage ne s’y trompe point. Xavier GAILLARD, ancien commerçant originaire de Villeneuve l’Archevêque, a profité de la main innocente d’un enfant présent avec ses parents dans les allées du parc des expositions le 04 mars dernier pour remporter le somptueux premier lot mis en jeu au cours de cette tombola organisée par la chambre départementale des notaires.

Ce prix, un séjour pour deux personnes dans l’un des 166 établissements de la chaîne des « Relais et Châteaux » en France, lui a été remis au cours d’une brève cérémonie conviviale ce mercredi 04 avril au siège de la chambre en présence de plusieurs représentants de la filière notariale dont Me Jean-Marie ODIN, président en exercice jusqu’au 25 mai prochain et de son successeur, le vice-président Me Laurent TOPIN.

Les choses ont été faites dans le respect protocolaire de ce type de manifestation, sous le contrôle de Me Eric TEBOUL, président de la Chambre des Huissiers de justice de l’Yonne.

Un séjour de belle facture à gagner chaque année…

Depuis une décennie, chaque année, la Chambre des Notaires de l’Yonne offre ainsi un tel séjour dans l’une de ses illustres maisons de l’art de vivre à la française à l’un des visiteurs du Salon de l’Habitat à Auxerre. Le principe d’une tombola, prévue dans les règles de l’art, assure une fréquentation optimale sur le stand géré par les professionnels du droit mais aussi une manière de joindre l’utile à l’agréable pour les personnes en quête de renseignements précis sur des questions juridiques.

Un choix stratégique au plan de la communication qui a fait ses preuves puisqu’au terme de cette édition 2018, plus de quatre-vingt personnes sont venues explicitement consultées les notaires de l’Yonne durant les trois journées de ce salon afin de quérir de précieux renseignements.

Xavier GAILLARD, l’heureux gagnant du jour, aura été l’un de ceux-là ayant glissé subrepticement son bulletin dans l’urne sans trop y croire. Ce n’est que quelques jours plus tard grâce à une missive transmise par le réseau postal que le futur vainqueur du gros lot se retrouva devant le fait accompli en dépouillant un courrier émanant de la chambre notariale de l’Yonne : il avait remporté le premier prix !


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Issus d’une sélection initiale de 27 prétendants à la candidature, trois jeunes femmes et quatre garçons, âgés de 16 à 18 ans, composent le précieux effectif de cette seconde session de recrutement qui a intégré les services de secours départementaux ce mardi 03 avril à l’issue d’une cérémonie protocolaire officielle en présence des familles. Répartis de manière équitable aussi bien en zones urbaines qu’en zones rurales, celles qui éprouvent le plus difficulté à incorporer de nouveaux volontaires, les membres de cette première promotion 2018 entameront durant cinq semaines leur cycle de formation avant leur affectation définitive. Une expérience globale de huit mois que ces jeunes gens ont hâte de vivre aux côtés de leurs tuteurs…

AUXERRE : Leur mission s’étalera sur un rythme de 24 heures/semaine jusqu’au 30 novembre 2018. Tous auront à cœur d’apporter leur pierre à l’édifice en faisant de leur mieux pour faire preuve d’altruisme et de solidarité envers les citoyens. Face au bilan positif obtenu après la première session survenue en octobre, le SDIS de l’Yonne (Service départemental d’incendie et de secours) n’avait d’autre alternative que de reconduire cette opération, brillante à différents égards.

Une volonté que devait expliquer le lieutenant-colonel Jérôme COSTE lors de sa prise de parole en ouverture de la cérémonie. « Accompagnés de leurs tuteurs et de leurs chefs de centre, ces jeunes gens vont vivre une expérience incroyable au service de nos concitoyens. Ils ont un rôle majeur à jouer dorénavant dans la société : travailler sur leur propre savoir-faire et savoir-être avant transmettre cet ensemble de valeurs et de les partager grâce à cette expérience… ».

Au terme de la formation initiale, les quatre garçons et les trois jeunes filles accompagneront les personnels de cinq centres de secours du corps départemental disposant d’une garde postée (Auxerre, Avallon, Joigny et Villeneuve sur Yonne). En parallèle, ils seront opérationnels dans le centre de secours le plus proche de leur domicile en qualité de sapeur-pompier volontaire (SPV), tout en prenant part à des actions promotionnelles autour du volontariat à destination de la jeunesse. Un réel bénéfice pour trois centres ruraux éprouvant de sérieuses difficultés à grossir ses effectifs : Brienon sur Armançon, Saint-Sauveur en Puisaye ou Toucy.

Des tests sélectifs par l’approche des compétences…

Dès le mois de février, vingt-sept jeunes candidats avaient déposé leur dossier de candidature pour espérer intégrer le cycle formatif de cette deuxième session des volontaires du service civique. Nonobstant, il aura fallu attendre la phase de tests, prévue le mois suivant, pour entériner de manière définitive la liste de la future promotion qui ne devait pas excéder dix personnes. In fine, le nombre de postulants retenus s’élèvera à sept personnes. Endurance, résistance des membres supérieurs, montée à l’échelle, parcours avec un sac de premiers secours composaient cette série d’épreuves où chacun put jauger ses aptitudes physiques. Les avis médicaux devant compléter cette batterie de tests. Les heureux bénéficiaires de ce service civique apprendront ensuite à vivre ensemble au premier jour de leur formation.

Déjà en octobre une première expérience réussie pour sept jeunes…

Décrété par le législateur via le texte de loi du 27 janvier 2017 relatif à l’égalité et à la citoyenneté, le service civique « sapeur-pompier » ouvre de réelles perspectives pour ce corps territorial. Dès le mois de mai de l’année dernière, Christophe BONNEFOND, président du SDIS 89 et vice-président du Conseil départemental de l’Yonne, validait cette opportunité qui permet de compléter le plan volontariat 2020, instauré en février dernier. A raison de deux sessions de recrutement annuelles, par semestre, un contingent de vingt jeunes volontaires viendra grossir les rangs des effectifs de l’un des 36 centres départementaux en déficit.  

« Ce qui peut paraître simple sur le papier est parfois complexe à mettre en place, expliqua l’élu départemental à la tribune, pourtant, intégrer en qualité de service civique volontaire les sapeurs-pompiers représente une chance extraordinaire pour cette jeunesse. Apprendre les bases de la citoyenneté en sauvant les biens et les personnes représente un magnifique objectif… ».

Appelant déjà à la mobilisation des futurs candidats de la troisième session dont la phase sélective débutera à l’automne, Christophe BONNEFOND souhaita que l’ensemble des 36 centres départementaux soient bénéficiaires de cet engouement de la part des nouvelles générations.

Lors de la conclusion, la directrice du cabinet de la préfecture, Julia CAPEL-DUNN, félicita ces nouvelles recrues pour leur civisme et leur générosité à vouloir pratiquer les vertus de l’entraide et de la solidarité envers autrui. « Votre mission, concluait-elle, est aussi de véhiculer ces informations autour de vous en les faisant rayonner parmi les jeunes gens de votre âge… ».

La remise de la bande patronymique et de l’écusson officiel à apposer sur le revers de la veste ainsi que la signature de l’acte d’engagement ne furent plus ensuite que de simples formalités, applaudies par l’assistance.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Profitant du salon « Fiers d’être apprentis » dont elles auront été l’un des fers de lance au niveau de l’attractivité populaire ce week-end à AUXERREXPO, les sélections régionales des Olympiades des Métiers, se rapportant à la branche professionnelle de l’alimentaire, auront permis à plusieurs dizaines de jeunes et prometteurs talents de s’affronter lors d’une multitude d’épreuves selon les catégories concernées : boucherie, boulangerie, pâtisserie confiserie, service en salle et cuisine. Chacun espérant se qualifier pour les finales nationales prévues à Caen du 28 novembre au 01er décembre…

AUXERRE : Organisées par la Région Bourgogne Franche-Comté, les sélections régionales des Olympiades des Métiers, qualificatives pour les finales nationales, auront mobilisé le week-end dernier la fine fleur des jeunes talents (apprentis, lycéens, professionnels, étudiants, salariés…) motivés à l’idée de pouvoir affronter meilleurs qu’eux lors d’épreuves de longue haleine représentatives de plus de 45 métiers.

Devant avoir obligatoirement moins de 23 ans (voire 25 ans pour certaines catégories professionnelles), les concurrents à ces joutes artisanales de haute volée et à forte potentialité psychologique en matière d’endurance se livrent un combat sans merci avec le plus grand professionnalisme possible pour tenter de gagner l’une des places sélectives pour l’étape suivante : les échéances nationales, dans un premier temps. Avant de rêver aux concours internationaux, européens ou mondiaux, selon les aptitudes à réussir brillamment les épreuves imposées.

Concoctées avec le soutien de nombreux partenaires institutionnels (centres de formation, chambres consulaires, branches professionnelles) et économiques (les entreprises elles-mêmes), ces Olympiades revêtent d’un très grand intérêt pour les participants qui disposent d’un temps restreint pour assurer une série d’épreuves techniques liées à la bonne exécution de leur métier…Et souvent, face au public !

Vitrine des savoir-faire des entreprises locales, ces Olympiades demeurent un excellent moyen de communiquer autour de ces métiers issus majoritairement des filières artisanales et industrielles et leurs formations.

Un excellent niveau technique observé par le jury de l’Yonne…

A Auxerre, dans l’antre du parc des expositions, les valeureux candidats de l’épreuve de cuisine disposaient de cinq heures de compétition pour confectionner un carré de veau et une tartelette de fruits divers. Les critères d’évaluation du jury reposaient sur les caractéristiques de l’hygiène, de la maîtrise de l’intervenant au plan de la technicité, de l’association des goûts et de saveurs, de la cuisson ou encore de l’envoi de l’assiette en salle de dégustation.

Président du jury cuisine, Vincent DEHARBE, le talentueux chef du CIFA de l’Yonne, supervisait les six candidats originaires de Bourgogne et de Franche-Comté avant de rendre son verdict aux côtés de ses condisciples. Dont l’une des références de la gastronomie régionale, le spécialiste es truffes Jean-Luc BARNABE.

« Le niveau technique de ces candidats était excellent pour des jeunes gens issus de différentes formations, précisa le chef Icaunais, plutôt bluffé par tant de hardiesse derrière les fourneaux installés au beau milieu de l’espace quatre mille d’AUXERREXPO par le CIFA de l’Yonne et TECHNIFROID, je tiens à préciser que l’ensemble de ces plats ont tous été envoyés ce qui n’est pas toujours le cas lors de ces concours, prouvant ainsi la volonté sans borne et la ténacité de ces participants… ».

Quant aux résultats de toutes les disciplines de ces Olympiades régionales 2018, ils ne seront communiqués par la présidente de la Région Marie-Guite DUFAY, en personne, que le samedi 07 avril prochain au cours d’une cérémonie officielle dans les locaux de l’institution, boulevard de la Trémouille à Dijon.

L’ensemble des candidats issus de cette sélection Bourgogne Franche-Comté devra encore patienter un peu avant de connaître le patronyme des heureux lauréats, qualifiés pour l’épreuve nationale disputée en Normandie en décembre prochain…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Profitant de la concomitance médiatique avec la Semaine nationale consacrée aux TPE (très petites entreprises), BGE Nièvre Yonne procédait à la remise de distinctions lors de la dernière séance de retrouvailles de son « BGE Club » afin d’encourager la structure la plus performante de notre territoire selon ses propres critères de jugement. Un prix qui se dédoublait en la circonstance, venant aussi plébisciter une jeune TPE en herbe, c’est-à-dire en cours de constitution, afin de sensibiliser les porteurs de projets à passer à l’acte dans leur désir de velléités entrepreneuriales…et de réussites professionnelles.

AUXERRE : Le parallèle entre la fourmi et une très petite entreprise coule de source ! Selon le président de BGE Nièvre Yonne, Arnauld MERIC, cette analogie au-delà des considérations émises par des entomologistes est légitime tant les TPE françaises sont pavées de bonnes intentions en matière de résistance, d’opiniâtreté et d’intelligence collective lorsque ces dernières se fédèrent, par exemple, au sein d’un organisme qui leur apporte un total soutien…à l’instar de l’ancienne Boutique de Gestion régionale !

Présentes partout dans l’Hexagone, dotées d’une grande force de frappe parmi les différents secteurs qu’elles représentent, les TPE ne seraient-elles pas d’ailleurs issues de ce terreau palpable de l’avenir économique de notre pays ? 

« Petites à l’image de ces insectes, mais costaudes par leur efficacité sur le terrain, les TPE produisent des choses très intéressantes en matière de valeur ajoutée sociétale, poursuivit le président de l’organisme de formation, il était logique que nous leur apportions notre total soutien en matière de communication et de visibilité, leur octroyant des récompenses annuelles par le biais de leur outil relationnel, le BGE Club… ».

750 entreprises accueillies par la BGE en 2017…

Structure informelle mais officialisée à l’aune de l’automne 2017, et pilotée par une exégète de la communication, Amandine BENOIST, ce club propose des rencontres régulières et instructives entre les dirigeants de ces multiples TPE qui ont été portées depuis leurs fonts baptismaux par cet organisme rayonnant sur deux départements limitrophes.

Plus ancien réseau indépendant associatif de France, BGE couvre le territoire régional de la Bourgogne Franche-Comté depuis plus de quatre décennies. Il est à l’origine, et ce grâce aux initiatives prises par son responsable national, Jean-Luc VERGNE, de cette semaine nationale dédiée aux TPE.

Directeur de l’entité Nièvre Yonne, Eric FREYSSINGE, l’évoqua lors de sa brève intervention : « plus de quatre-vingts salariés sont au service des TPE sur ce territoire régional. Ces équipes soudées offrent le meilleur d’elles-mêmes afin d’aider, de former et de contribuer au développement de ces petites structures aux réelles potentialités dynamiques… ».

Rien que sur l’exercice 2017, BGE a accueilli 750 entrepreneurs sur le seul département de l’Yonne et en a accompagné près de six cents. Son club d’entreprises rassemble plus de cent-vingt structures. Si 40 % de ces néo-entrepreneurs proviennent de la gent féminine, une centaine de stagiaires ont bénéficié de cycles de formation de longue durée.

Le club BGE : une réussite grâce au concours des partenaires historiques

L’aventure du club BGE a pu se concrétiser favorablement avec le concours de partenaires historiques tels que la Banque Populaire ou GROUPAMA Paris Val de Loire. A ce titre, Mickaël BOUTEILLER (l’établissement bancaire) et Jacques BLANCHOT (l’assureur mutualiste) rappelèrent au cours de leurs interventions les principes fondamentaux de leurs soutiens respectifs.

Si le premier contribue à favoriser l’aide financière de ces structures en voie de développement grâce à ses vingt-trois vitrines commerciales, le second des deux partenaires intervient dans l’accueil de ces entités souvent dépourvues de locaux, à l’instar de trois jeunes entreprises issues du cycle BGE et dotées dorénavant de bureaux intégrés au sein du business-center au siège social à Auxerre. A l’instar du charismatique Raphaël ROTH, l’un des dirigeants de METEO 89, venu témoigner de cette aide si précieuse et qui devait se prêter à un exercice de présentation de sa société en deux minutes chronométrées !

Puis, vint le temps de présenter les dix candidats au titre de la TPE de l’année. Successivement, et selon un pitch de deux minutes là-aussi, les responsables de ces petites entreprises prirent le soin, avec des fortunes diverses, de s’essayer à cet exercice de communication, guère facile à brûle-pourpoint : la prise de parole en public version synthétique !

A ce jeu-là, mais aussi grâce à la conviction des arguments qu’elle aura eu à présenter devant une assistance de professionnels se prononçant ensuite par un vote, c’est la jeune entrepreneuse de « CHEVAL PRO », Marie BILLARD, qui décrocha la palme de ce défi public grandeur nature.

Spécialiste de la sellerie et de la distribution d’équipements et accessoires pour cavaliers, la jeune femme, émue entre rires et larmes, narrait la réussite de sa boutique, implantée à Perrigny, qui a depuis atteint ses objectifs et dépassé le prévisionnel initial du business-plan, établi à 200 000 euros de chiffre d’affaires !

Puis, ce fut le tour, selon le même mode opératoire, de désigner la TPE en herbe et en cours de création de l’année.

C’est une future professionnelle de la gestion du stress et du bien-être, Laura CAPPELLAZZI, qui s’octroyait cet accessit. Ses explications sur la réalisation de massages assis sur le lieu de travail et la transmission du bien-être à l’ensemble des collaborateurs d’une société ont dû convaincre les plus réfractaires des votants d’un soir !


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil