Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Un nouvel acronyme qui devrait catalyser les velléités positives de l’insertion à l’emploi de bon nombre de jeunes gens, issus de quartiers prioritaires ou de milieux modestes, vient de faire son apparition originelle dans le sérail icaunais. Pour faciliter l’implantation de cette structure novatrice en Bourgogne Franche-Comté en matière d’accompagnement et de parrainage au retour vers l’emploi, « Nos Quartiers ont des Talents » (NQT) a reçu l’adoubement officiel de plusieurs soutiens de poids dans sa configuration protocolaire. A l’initiative du député Les Républicains de la première circonscription de l’Yonne, Guillaume LARRIVE, la Maison de l’Entreprise, la présidence du Conseil départemental et la structure associative, porteuse de ce réseau opérationnel depuis 2006, ont paraphé une convention de partenariat, devant aboutir d’ici septembre, à l’ouverture de cette antenne novatrice aux contours régionaux…

AUXERRE : Proposant un système de parrainage unique en France, qui s’appuie sur la pertinence fonctionnelle des réseaux et relations publiques des dirigeants et cadres d’entreprises eux-mêmes, NQT ne s’apparente pas à un dispositif supplémentaire évoluant dans l’univers de l’accompagnement et de l’aide vers l’emploi.

Conçu en 2006 par un entrepreneur qui arborait également à cette époque la casquette de président du MEDEF 93, Yazid CHIR, ce procédé à la dimension sociétale et humaine repose sur la mise en relation directe et personnalisée d’un parrain ou d’une marraine, inféodé aux milieux professionnels, et à un filleul, devant respecter un certain nombre de critères d’éligibilité.

Accueillant des jeunes gens, âgés de moins de trente ans et titulaires d’un BAC + 3 au minimum validé, NQT représente une véritable fenêtre ouverte sur le monde actif pour celles et ceux qui résideraient dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV) ou en zone de revitalisation rurale (ZRR). Qu’ils aient déjà gagné en autonomie immobilière ou qu’ils résident encore au domicile de leurs parents. Les personnes issues d’un milieu sociale modeste (bénéficiaires du RSA, situation de handicap, boursier, selon la catégorie socio-professionnelle des parents) intègrent les axes de développement de ce programme.

Une mobilisation en faveur de l’emploi grâce au parrainage…

Ce réseau, inconnu de la Bourgogne Franche-Comté où il ne possédait pas encore de délégation opérationnelle, a reçu la totale bénédiction du député de l’Yonne, Guillaume LARRIVE, en vue de son implantation. Histoire de réparer cette carence. Mais aussi, parce que l’homme politique auxerrois entend apporter sa contribution personnelle à la mise en œuvre d’un projet favorisant l’emploi. Commentaires de l’intéressé…

« J’ai proposé à cette structure associative nationale de se déployer sur le territoire de l’Yonne, en s’appuyant sur le réseau du Conseil départemental et la Maison de l’Entreprise. Après leur avoir expliqué la démarche, Patrick GENDRAUD, président du Département, et Claude VAUCOULOUX, délégué général de la Maison de l’Entreprise m’ont donné leur feu vert. Nous avons pu convier le directeur général de « Nos Quartiers ont des Talents » à se rendre à Auxerre afin d’entériner cette convention de partenariat… ».

Grâce à cette signature, NQT nommera un délégué régional dans la capitale de l’Yonne, dès l’automne, qui aura en charge le pilotage de cette opération d’ancrage sur le terrain. L’objectif sera également de développer les relations entre les parrains/marraines et les jeunes gens qui seront volontaires pour suivre ce travail de mise en relation par binômes. Au-delà des différents acteurs mobilisés, Guillaume LARRIVE pourra compter sur l’implication de son ancienne suppléante à la députation, Michèle BOURHIS, mais aussi à l’élue du Département, Isabelle JOAQUINA, qui prendront toutes deux une part active à la déclinaison de ce projet sur l’Yonne.

Informer les jeunes et les intégrer dans ce dispositif…

« Comprendre les parcours de ces jeunes gens, analyser leurs problématiques afin de mieux les aider à leur trouver en adéquation avec leur cursus la piste la plus adaptée au niveau du choix du parrain fera partie des priorités, expliqua Jean-Jacques BLANC, directeur général de NQT France ; notre credo est simple : favoriser l’égalité vers l’emploi… ».

Parmi les premiers objectifs que l’association mettra en place dès la désignation de la personne référente dans l’Yonne : la connaissance du dispositif auprès des jeunes diplômés. A grand renfort d’information et de communication mais aussi de réseaux physiques et sociaux.

Pour Claude VAUCOULOUX, de la Maison de l’Entreprise, « notre structure fédèrera les acteurs de l’emploi pour qu’ils puissent accompagner et aider ces jeunes gens en quête d’un emploi ». Une idée renforcée par Patrick GENDRAUD, du Département, qui mettra tout en œuvre auprès des collectivités pour faire connaître ce nouveau support, plutôt prometteur sous sa formulation.

Douze ans après sa création, NQT a déjà accueilli 42 940 jeunes diplômés dans cette phase d’accompagnement novatrice en France. Les statistiques plaident en faveur de ce système de relation directe et constructive : 70 % de ces jeunes gens dont 63 % de jeunes femmes ont pu décrocher le sésame suprême en intégrant une entreprise avec ce parcours initiatique vertueux. Tout cela dans des délais record de moins de 6 mois !

Pas étonnant devant un tel succès que l’ancienne présidente du MEDEF France, Laurence PARISOT, avait cautionné ouvertement le dispositif, installé à ce jour dans 11 régions françaises. Curieusement, la Bourgogne Franche-Comté était passée jusque-là à côtés des mailles de ce filet qui pourrait s’avérer miraculeux d’ici quelques mois pour des centaines de jeunes diplômés en attente d’un emploi sur notre contrée…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Il n’y a aucune autre alternative possible à entrevoir selon le président de la chambre consulaire de l’Yonne qui tenait une conférence de presse à quelques jours de l’Evènement Business, animation qui mobilisera plus de deux cents entreprises lors d’une journée riche en échanges organisée à l’Hôtel-Dieu de Tonnerre ce jeudi 07 juin. Afin de garantir leur pérennité et de pouvoir avancer, les milieux économiques doivent se remettre en cause de façon perpétuelle. En faisant preuve d’agilité, d’innovation et de créativité. Mais aussi en éradiquant toutes les incertitudes (ce sera la thématique essentielle de cette manifestation par le biais de conférences) qui se présentent au quotidien aux entrepreneurs en quête de concrétisation et de repères…

AUXERRE : La venue du conférencier Philippe SILBERZAHN, vedette incontestable de cette sixième édition de l’Evènement Business, porté par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne, ne doit rien au hasard. Il est vrai que le discours de ce professeur d’entrepreneuriat, stratégie et innovation à EMLYON Business School et chercheur associé à l’Ecole Polytechnique, est attendu de manière messianique par les organisateurs de cet évènementiel devant rassembler plus de deux cents entrepreneurs issus de l’Yonne mais aussi en provenance de départements limitrophes et franc-comtois.

Un conférencier de tout premier plan et au discours novateur…

L’effet espéré de cette présence selon le président de la CCI de l’Yonne, Alain PEREZ, est simple : « Philippe SILBERZAHN devrait provoquer un électrochoc durable auprès des chefs d’entreprises qui écouteront avec grand intérêt son discours novateur dans la manière d’aborder la gestion et le pilotage d’une structure professionnelle… ».

La thématique évoquée par l’intéressé concernera l’incertitude dans le processus d’innovation. « J’ai été particulièrement subjugué par les propos tenus par cet exégète, confirme Alain PEREZ, lors d’une précédente intervention où j’avais eu l’opportunité d’écouter ce conférencier. A propos de ces incertitudes, il avait relaté, exemples à l’appui, les péripéties de certaines grandes marques référentes de l’économie mondiale qui n’avaient pas su regarder devant elles en matière d’innovation. Bluffant ! ».

Créateur du premier MOOC d’initiation à l’entrepreneuriat consacré à l’effectuation en novembre 2013, l’intervenant disposant à son actif de plus de vingt années d’expérience en qualité d’entrepreneur et dirigeant d’entreprise, axera sa conférence autour de trois dimensions fondamentales de la prise de décision en incertitude : la dimension ontologique (la nature de notre environnement et ses phases évolutives), la dimension épistémologique (quelle information pouvons-nous utiliser pour mieux décider ?) et la dimension sociologique (l’intégration dans le jeu des différents acteurs impliqués dans la prise de décision en incertitude).

D’autres items, liés à l’actualité récente (la RGPD, cyber sécurité, la crypto monnaie…), pourraient eux-aussi susciter des réactions de la part du conférencier et du public qui assistera à sa prestation en début d’après-midi.

Mais, il n’est pas exclu que d’autres axiomes remontent à la surface. Comme le stipule Alain PEREZ :

« L’une des incertitudes principales qui concerne les entrepreneurs à l’heure actuelle repose sur la notion du recrutement. La question récurrente à laquelle ils doivent faire face est la suivante : « vais-je avoir les moyens humains nécessaires pour pouvoir produire dans les délais ce que j’ai en carnet de commandes ? ». Le facteur emploi demeure la clé voûte du système. Confronté à cette équation qui n’est pas si facile à résoudre, le chef d’entreprise ne peut parfois pas honorer et respecter son carnet de commandes ; ce qui est gravissime…Nous sommes à la croisée des chemins dès que l’on parle de l’emploi. Une chose est sûre, en revanche : l’intelligence artificielle ne nous permet pas de solutionner cette problématique et de remplacer définitivement l’humain au travail… ».

Restent les incertitudes liées aux soubresauts de la géopolitique actuelle. Notamment dans le domaine de l’export où le durcissement des échanges commerciaux avec les Etats-Unis et l’application de sanctions économiques, plus ou moins efficaces, envers la Russie ou l’Iran pénalisent des PME/PMI régionales qui auraient pu se dispenser de ces marchandages étatiques aux contours politiciens. Deux entreprises de l’Yonne (dont les identités n’ont pas été communiquées) connaissent précisément les effets directs de ces conséquences négatives vis-à-vis de ce pays du Moyen-Orient.

Un juste retour des choses pour le Tonnerrois…

Quant aux explicatifs justifiant la tenue de cette importante manifestation aux envergures économiques sur le Tonnerrois, ils auront été largement commentés par le président de la Chambre de Commerce et d’industrie de l’Yonne.

« Depuis le déroulement de la première édition le 19 juin 2008 dans le vieil hôpital de la ville la plus orientale de notre département, beaucoup de choses se sont déroulées. Territoire très industrialisé à l’origine, le Tonnerrois a perdu bon nombre de ses références (LAFARGE, THOMSON…) du fait des effets d’une mauvaise conjoncture. Mais, l’ensemble des acteurs s’est retroussé les manches. La CCI de l’Yonne s’est investie en créant une pépinière d’entreprises. Le haut débit fonctionne. La contrée a su se moderniser en devenant très attractive. Des sociétés comme ARBEO ou GEOCHANVRE rayonnent bien au-delà de leur périmètre. D’autres perspectives se profilent avec insistance, notamment le projet de biomasse devant générer cent-vingt emplois pour 40 millions d’euros d’investissement…Il est grand temps de tourner la page et balayer ces éternels poncifs qui n’ont plus lieu d’être dès que l’on parle de développement économique sur ce territoire… ».

La création de l’AET (Association des entrepreneurs du Tonnerrois) étayera par ailleurs dès juillet 2015 cette tendance au retour du positivisme qui fait foi dorénavant dans ce bassin souvent malmené.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Rodé depuis une douzaine de représentations, le tour de chant que la formation icaunaise dévoilera ce samedi 02 juin dans le cadre magnifique du cloître de l’abbaye de Pontigny a été largement applaudi le week-end dernier par plus de six cents personnes de la région de Roubaix. C’est à Leers, commune du Nord de la France, que Jean-Claude DUQUENNE, chanteur et leader du groupe ENTRE  NOUS, a pu observer l’impact émotionnel que procuraient ces airs interprétés naguère sur la ligne de front parmi le public d’aujourd’hui…

LEERS (Nord) : Créé en 2004 par des amis passionnés de chansons françaises à texte, le groupe ENTRE NOUS s’est depuis forgé une solide réputation de sérieux et d’efficacité sur scène, multipliant concerts et tours de chant à la grande satisfaction d’un public d’aficionados. Dans sa région de prédilection, la Bourgogne Franche-Comté. Mais aussi à travers la France.

Inspirés par le répertoire de références incontournables de la poésie francophone (Jacques BREL, Georges BRASSENS, Serge REGGIANI ou encore Serge GAINSBOURG), les musiciens ne boudent pas leur plaisir à s’aventurer dès que possible vers des univers ouvert au swing et à la dimension plus jazzy, rendant hommage aux pointures de la discipline aux origines américaines. Mais, ne dédaignant pas à l’occasion se frotter aux jeunes loups de la spécialité et de ses diverses variances, à l’instar de l’excellent guitariste de jazz manouche : Adrien MARCO.

De l’émotion et du succès du côté de Roubaix…

Il y a quelques jours, le groupe, articulé autour de Jean-Claude DUQUENNE, chant, Alain DUTREUIL, piano, accordéon et arrangements, Maurice LARTIGUE, basse et William HELDERLIN, saxophones, s’est produit devant un public conquis par tant de virtuosité dans cette commune du nord de la France, pour y interpréter un tout autre registre : les airs que fredonnaient à leurs rares moments perdus et pour se donner du courage au fond de leurs tranchées les Poilus de la Grande Guerre.

Un prélude au récital que donnera ENTRE NOUS ce samedi 02 juin à l’abbaye de Pontigny, répondant ainsi de manière affirmative à l’invitation lancée par la structure associative, « PONTIGNY EN LUMIERE », organisatrice de cet événement.

Accompagné d’une soixantaine de choristes issus d’une formation locale, ENTRE NOUS a subjugué une salle qui en redemandait encore. Il est vrai que raviver ces airs populaires imprimés dans nos consciences comme « La Madelon », « Frou-frou » ou le classique « Sous les ponts de Paris » avait quelque chose de nostalgique et de profondément sobre en cette année de centenaire de la commémoration de l’Armistice, devant mettre un terme à ce conflit ayant généré des millions de morts sur les champs de bataille européens.

Le devoir de mémoire au gré de superbes chansons…

Une intense émotion fut palpable parmi l’assistance dès que retentit les premières mesures du fameux morceau, « La chanson de Craonne ». Ce texte originel signé du père du chanteur Jean SABLON, Adémar, sera réécrit de façon anonyme par un soldat, empli d’amertume et de révolte sur les conditions de vie vécues au quotidien par ces jeunes hommes, devenus au fil de ces jours belliqueux de la « chair à canons »…

Cette plongée musicale et en chansons dans cette période triste et trouble de l’Histoire de l’humanité ne devra jamais faire oublier la moyenne journalière de décès enregistrée au cours de ces quatre années de conflit : ce sont 6 221 militaires tout camp confondus qui ont été tués au quotidien lors de cette Première Guerre mondiale de sinistre mémoire…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

AUXERRE : Nouvellement promu au poste de président de la Chambre départementale des notaires de l’Yonne, à la suite de l’assemblée générale du 25 mai dernier tenue à Auxerre, Me Laurent TOPIN a confirmé le bureau qui l’accompagnera durant la première année de son mandat.

Le successeur de Me Jean-Marie ODIN a pris soin de respecter une stricte parité dans la composition de son équipe exécutive. Celle-ci ayant déjà pris ses marques dès le lundi 28 mai.

Outre Me Benjamin AUDIEUX, notaire associé à Sergines, qui occupera le poste de vice-président, le bureau s’articulera de la manière suivante : Me Alexandre GUILPAIN, notaire associé à Tonnerre (premier syndic), Me Lucile DUMAIRE, notaire à Thorigny sur Oreuse (second syndic), Me Caroline LAMBERT, notaire à Joigny (rapporteur), Me Elisabeth LAROCHE-SAUTEREL, notaire associée à Auxerre (secrétaire), Me Sébastien FOSSOYEUX, notaire à Saint-Sauveur en Puisaye (trésorier), Me Anne FOURNIER, notaire au sein de l’office de Me Jean-Marie ODIN, notaire à Vermenton et Me Sixte BERTHIER, notaire associé à Villeneuve sur Yonne (membres).


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Les ultimes finitions de cet imposant bâtiment ayant surgi de terre au fil de ces derniers mois, près de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne, et qui a mobilisé plusieurs sociétés artisanales de la région, s’achèvent. Devant être initialement livré à la date du 15 juin 2018, le nouvel établissement hôtelier auxerrois, à l’estampille de l’enseigne IBIS Budget, accueillera finalement ses premiers clients au soir du mercredi 20 juin. Une douzaine de nouveaux emplois ont été créés pour la circonstance, en vue de l’optimisation de ce complexe géré par Alain GEHIN et son épouse, Jeanine…

AUXERRE : Chantier évalué à 2,5 millions d’euros, le nouvel hôtel auxerrois à l’enseigne IBIS Budget, l’une des nombreuses filiales du groupe ACCOR, recevra sa clientèle initiale, des professionnels mais aussi des familles en quête de découverte touristique à prix modéré, d’ici quelques jours seulement. Ne cachant pas sa satisfaction, palpable au téléphone, Alain GEHIN, qui assure déjà la gestion et le devenir de l’hôtel IBIS Centre, rive droite, brûle d’impatience de les recevoir.

Le cahier des charges, élaboré par le cabinet d’architecte Vincent CANET, a été pleinement suivi par les artisans du cru. Ce qui aura permis in fine de respecter les délais impartis à l’édification de ce bâtiment aux couleurs chatoyantes. Rappelons que le site disposera également de sept places de stationnement dont quatre seront réservées aux personnes handicapées. Quant à la fourchette tarifaire, elle s’établira entre 45 et 59 euros pour des univers de douze mètres carrés, modernes et équipés.

Une douzaine de nouveaux postes à la clé !

Côté emploi, une douzaine de personnes à temps plein ont été embauchées pour exercer leur savoir-faire professionnel au sein de cet établissement. Des profils de réceptionnistes et de personnels liés à l’entretien et au ménage des chambres ont constitué l’ossature de ces postes dont les recrutements ont démarré dès le début du printemps.Elles seront dirigées par l'actuelle directrice de l'IBIS Centre, Céline ANTOSIK.

Classé en 2 étoiles, le nouvel IBIS Budget du centre-ville auxerrois constitue une offre complémentaire à la stratégie de développement mise en place depuis plusieurs années par Alain GEHIN et son épouse, Jeanine. Avec un total d’une centaine de chambres réparties sur un périmètre restreint, l’entrepreneur devrait bénéficier d’une importante progression de son chiffre d’affaires annuel. Alain GEHIN table sur une fréquentation de 10 à 15 000 personnes chaque année dans le dernier né de ses établissements…

Le groupe ACCOR possédait fin 2017 588 établissements IBIS Budget répartis sur une vingtaine de pays. C’est en septembre 2011 que le poids lourd de l’hôtellerie a adopté ce patronyme en lieu et place des « ETAP Hôtel »…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil