Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Le chanteur du groupe corse, I MUVRINI, était de passage au Silex d’Auxerre ce lundi 12 février à l’invitation de Bernard DAVID, directeur du Centre de formation du club de football de l’Yonne. Deux heures durant, Jean-François BERNARDINI a évoqué face à la jeunesse sportive de l’Yonne le respect de l’autre et les bienfaits de l’altruisme en dénonçant les violences qui banalisent notre quotidien. Y compris dans le milieu du sport.

AUXERRE : Devenir un véritable acteur, voire un artisan besogneux, de cette noble cause que représente la lutte contre les excès de violence autour de nous. Tel était l’enjeu principal de cette causerie proposée dans le cadre des actions de formation menées auprès des futurs professionnels du Centre de formation de l’AJA par le chanteur de l’Ile de Beauté.

Plus connu en qualité de leader charismatique de la fameuse formation qui sillonne la France entière en interprétant des airs traditionnels, Jean-François BERNARDINI a voulu témoigner des dangers occasionnés par cette violence gratuite qui pollue toutes les strates de notre société. Le sport n’étant pas épargné par ces phénomènes en forte recrudescence.

Par le biais de sa fondation « UMANI », le chanteur a illustré ses propos passionnants en puisant ses références explicatives parmi les neurosciences, la psychologie mais également en analysant des faits concrets ayant émaillé l’actualité des faits divers. Un discours riche et vrai qui a eu comme conséquence d’inciter les joueurs et les éducateurs présents à une utile réflexion sur les comportements de l’humain en ce XXIème siècle.

Plusieurs personnalités politiques et institutionnelles du territoire Icaunais assistèrent à cette conférence qui aura ouvert le temps d’un après-midi à davantage de réflexion de la part des participants…

Réunis en assemblée générale à Auxerre, les édiles du territoire le plus septentrional de Bourgogne (maires, présidents de communautés de communes), ainsi que les partenaires majeurs des collectivités ont dévoilé leurs axes stratégiques à l’amorce de cette nouvelle année. Un exercice traditionnel pour la structure associative de 344 membres pilotée par Mahfoud AOMAR qui aura joué les tribuns avec sa verve habituelle lors de cette soirée qui devait se clôturer par la remise des trophées des « Marianne » récompensant les collectivités les plus dynamiques…

AUXERRE : Constatant avec satisfaction la bonne tenue des comptes de l’exercice 2017 (l’équilibre du budget a été respecté sans avoir eu recours à de quelconques augmentations), le président de l’AMF 89 annonça tout de go que le budget prévisionnel 2018 serait à l’identique du précédent. Il salua la saine gestion de la structure avec ses 12 000 euros d’excédents, un chiffre qui devait attester l’aspect florissant de la trésorerie. Ce qui est loin d’être le cas par ailleurs pour de nombreuses associations du territoire.

La relance du CDAD aura été l’une des priorités

Le cap sera maintenu cette année en matière de formation. Le programme décliné auprès des élus mais aussi des secrétaires de mairie se poursuivra : le contenu de ces sessions étant très apprécié de leurs bénéficiaires qui en ont testé les fruits à maintes reprises. Puis, déroulant de manière conventionnelle le rapport moral de sa présidence, Mahfoud AOMAR insista sur les points cruciaux de l’exercice écoulé. La relance du Conseil départemental d’accès au droit (CDAD) intègrera l’une de ses priorités vécues l’année dernière sur laquelle il marquera un long temps d’arrêt.

« Cet outil qui permet de favoriser l’accès au droit à toutes les personnes de notre département a repris de la vigueur en 2017. Des permanences sont désormais proposées à Avallon, à Auxerre et à Sens offrant ainsi la possibilité de faire circuler des informations juridiques à la population… ».

En novembre, les représentants de l’AMF 89 ont effectué un voyage d’étude au parlement de Bruxelles (une immersion au cœur de l’Europe) jugé très pertinent selon l’orateur. Dans le même registre, il y a eu aussi en fin d’année un déplacement instructif au ministère des affaires étrangères. Quant au voyage à Strasbourg, berceau de l’Europe, il est en cours de finalisation.

Autre temps fort évoqué par Mahfoud AOMAR : plusieurs formations qui ont été proposées sur l’évaluation des charges, le marché public, les responsabilités assurantielles avec le procureur du Tribunal de grande instance d’Auxerre (une première où participèrent cent-vingt élus). Au vu de ce succès, une seconde séance informative s’organisera à Sens ces prochaines semaines. Le cadre formatif étant inéluctable aux yeux du président de l’AMF 89, la structure associative déclinera en 2018 des cycles pédagogiques à destination de l’ensemble des représentants des conseils municipaux.

« Nous porterons aussi un programme de formation qui se réalisera de manière intensive sur un domaine parfois fort complexe, la commande publique… ».

Quant à la conception de l’annuaire des élus de l’Yonne, le dossier est actuellement au point mort au grand dam de Mahfoud AOMAR qui souhaiterait que la totalité des maires de l’Yonne s’investissent en apportant une réponse positive afin d’entériner définitivement ce concept. Trois cent-vingt élus ont pour l’heure renvoyé les renseignements obligatoires et nécessaires à l’élaboration du document. Il reste à convaincre les réfractaires à cet outil de communication pourtant utile.

Une structure en voie de progression riche de 344 adhérents

Aujourd’hui, la structure englobe 344 adhérents sur 428 communes identifiées sur l’Yonne et treize intercommunalités. Soit une zone géographique qui accueille 309 000 habitants. Radieux, Mahfoud AOMAR devait annoncer un taux de progression de 111 % depuis 2015.

Favorable à l’éclosion des neuf nouvelles communes qui ont vu le jour après le rapprochement de certaines d’entre elles, le président de l’Association des maires de l’Yonne considère que ce choix de créer de nouvelles entités relève de la bonne volonté de chacun. Il n’y est donc pas opposé.

Commentant des statistiques nationales faisant montre de la confiance des Français envers leurs édiles (sept de nos concitoyens sur dix apprécient le travail réalisé par leur élu municipal), Mahfoud AOMAR rappela que ces derniers jouissaient d’une très belle cote de popularité. Le rôle et le positionnement de l’AMF dans l’Yonne n’y étaient peut-être pas étrangers avec le pluralisme politique affiché librement au sein de la structure et cette volonté commune de faire bouger les lignes dans la même direction.

L’étroite osmose entre l’Etat et les collectivités locales…

S’adressant à la tribune, le préfet Patrice LATRON évoqua le partenariat étroit et efficace entre l’Etat et les collectivités.

« Sur le dossier de la sécurité civile qui a été mobilisé suite aux inondations, nos services ont tout mis en œuvre pour assurer à ce jour les indemnisations d’une trentaine de communes sur les 76 localités ayant déjà envoyé leurs dossiers, transmis au ministère de l’Intérieur. L’Etat a aussi sensibilisé les professionnels de l’assurance à agir très vite sur ces modalités pratiques... ».

Puis, tour à tour, le représentant de l’Etat s’attardera durant son propos sur les résultats obtenus en matière de sécurité publique (+ 23 % de cambriolages constatés lors du dernier semestre 2017 alors que l’année amorce une baisse des infractions de l’ordre de 8,8 %) et l’essor de la participation citoyenne impulsé en parallèle grâce à la signature de conventions avec les polices municipales.

« Je souhaite aussi une modernisation de nos institutions avec la dématérialisation, renchérissait-il, le pourcentage d’actes télétransmis par les services municipaux est de l’ordre de 65 %. Nous devons aboutir à une complète dématérialisation des actes budgétaires afin que les mairies puissent se doter d’une administration moderne et simplifiée ».

Parlant chiffres, le préfet ne pouvait clore son discours sans aborder le montant de la DETR (à l’identique de 2017 soit une enveloppe de plus de 14 millions d’euros) et la dotation de soutien à l’investissement qui s’élève à 4,2 millions d’euros.

« L’Etat est à vos côtés, devait marteler Patrice LATRON, avec cette réelle volonté de travailler différemment. L’Yonne doit saisir les opportunités économiques qui correspondent aux besoins des entreprises, tout en assurant la promotion de l’apprentissage et en encourageant la mobilité. Nous restons à l’écoute pour que l’ensemble des procédures soient appliquées et coordonnées dans le territoire ».

Quant à Patrick GENDRAUD, président du Conseil départemental, il rappela le rôle prégnant  de son organe institutionnel auprès des collectivités et le soutien apporté aux initiatives promotionnelles, à l’instar des trophées des Marianne, un véritable encouragement à la dynamique territoriale.

Acteur clé de la Silver économie, la jeune start-up de Joaquim TAVARES propose un accompagnement personnalisé aux seniors en quête d’un habitat ergonomique et fonctionnel qui répond à leurs attentes. Une offre de service spécifique s’ajoutera aux quatre formules standards déjà commercialisées par cette plateforme multimédia et interactive. Offre dont bénéficieront désormais en exclusivité les sociétaires de l’assureur mutualiste régional après la mise en exergue de ce partenariat novateur. Dès le second trimestre, la formule validée par Vincent COUSIN, directeur financier de GROUPAMA Paris Val de Loire et Jacques BLANCHOT, directeur d’établissement de l’Yonne, gagnera du terrain et s’étendra sur les treize autres départements que compte la Caisse régionale de ce professionnel de l’assurance et de la prévoyance…

JOIGNY : Soutenue par l’antenne régionale de BPI France en Bourgogne Franche-Comté, la jeune start-up native du 05 juillet 2016 jouit déjà d’un gage de sérieux et de qualité auprès des établissements visités.

A l’aide de sa plateforme collaborative et surtout comparative du logement senior, PAPYHAPPY (la bien-nommée) ne cesse de progresser, employant une équipe de huit collaborateurs. Plébiscitée en 2017 (Silver Show et AG2R La Mondiale), l’entreprise dirigée par Joaquim TAVARES, un entrepreneur visionnaire, a étendu depuis ses services à l’accompagnement personnalisé.

Outre son territoire de prédilection, la structure de Joigny accompagne les familles et les seniors en quête d’un logement propre à leurs besoins en Bretagne et en région Provence Alpes Côte d’Azur.

Or, cette nécessité de décliner une prise en charge qualitative des seniors en France, notamment au niveau de l’habitat, a fait tilt dans les esprits du futur partenaire mutualiste. Une idée a germé. Créer une offre exclusive destinée aux sociétaires de GROUPAMA Paris Val de Loire, soit un vivier de 300 000 personnes.

Un partenariat qui s’élargira aux 14 départements sous influence de GROUPAMA Paris Val de Loire…

Il n’en fallait pas davantage pour que les deux enseignes unissent leurs atouts et leurs compétences dans ce concept les associant. Partageant les mêmes valeurs de proximité et d’engagement, Vincent COUSIN, Jacques BLANCHOT et Joaquim TAVARES prenaient la judicieuse initiative de parapher la convention de partenariat officialisant leur accord.

« Nous nous engageons à apporter notre soutien aux familles et aux seniors, explique Jacques BLANCHOT, et de les guider dans leur choix afin de leur permettre de trouver la résidence idéale… ».

La première des neuf entités régionales de l’assureur mutualiste dont l’ancrage est au cœur des territoires, a donc entériné ce processus collaboratif le 05 février dernier.

Mais, ce partenariat insolite devrait très vite se déployer à l’ensemble des autres départements de la caisse régionale qui comprend des territoires à forte densité comme ceux de l’Ile de France dont Paris mais aussi le Loiret, le Loir et Cher, l’Oise ou la Somme.

AUXERRE : Parce que la petite commune icaunaise décline auprès de ses administrés une politique favorable au développement durable, le Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne (SDEY), sous la houlette de son président Jean-Noël LOURY, a décidé de décerner la Marianne du développement durable à l’élue, Delphine GRIFFON, lors de la cérémonie distinctive qui a clôt l’assemblée générale de l’Association des maires de France à Auxerre.

La réhabilitation d'assainissements individuels non collectifs réalisée grâce à l'obtention d'une subvention est à l’origine de ce plébiscite honorifique de la part du syndicat départemental d’énergies.

Obtenant des subventions de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, le conseil municipal de cette bourgade d’une quarantaine d’habitants localisée dans le Tonnerrois a pu ainsi réhabiliter quarante et une habitations. Une initiative qui méritait bien un coup de pouce médiatique et les encouragements du SDEY…

 

 

Prolongement festif de l’organisme de formation régional, le BGE Club initiait une soirée de présentation et d’échange de cartes de visite entre ses membres au « QG » de Joigny, un nouvel établissement dont le restaurateur a été soutenu dans sa phase de création. Ce fut une excellente opportunité pour ces chefs d’entreprise de l’Yonne de pouvoir découvrir mutuellement les arcanes de leurs structures. Et pourquoi pas d’y développer du réseau relationnel, voire d’y réaliser du business…

JOIGNY : Entrepreneurs, porteurs de projets et partenaires de BGE ont su braver les conditions hivernales il y a quelques jours afin de prendre part à cette session de retrouvailles qui offre la caractéristique de favoriser les relations entre décideurs économiques.

Une fois accrochée leur carte de visite sur le panneau à la vue de tous et posée à l’accueil, les conseillers en création d’entreprise invitaient ensuite les personnes présentes à prendre place autour de différents ateliers.

Chacun put écouter en toute solennité les mots de bienvenue du président Arnauld MERIC qui rappelait l’état d’esprit convivial régnant au sein de cette jeune structure, portée sur les fonts baptismaux à l’été dernier.

Puis, durant 45 minutes de rencontres professionnelles, les sept ateliers se mirent en mode opérationnel : chacune des personnes présentes autour de la table disposant d’une minute pour expliquer la stratégie de son entreprise et ses perspectives évolutives.

Se faire connaitre auprès d’un maximum de personnes en un minimum de temps n’est certes pas un exercice de communication aisée. Les cartes de visites se sont donc échangées tandis que les participants passaient d’atelier en atelier.

Concocté par l’hôte de ces lieux, un cocktail poursuivait sur un rythme plus convivial les contacts informels entre ces entrepreneurs qui ont appris à maîtriser l’art du réseau.

Adhérer au BGE Club suppose en toute logique d’être entrepreneur et de souscrire à une cotisation de 50 euros à l’année. Une rencontre mensuelle est proposée de manière itinérante à travers l’Yonne (Auxerre, Sens, Joigny). Les thématiques se modifient à chaque séance. Elles comprennent du speed meeting business mais aussi des conférences dont les sujets visent à améliorer le potentiel des entrepreneurs.

 

Articles

Bannière droite accueil