Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Entouré de spécialistes exerçant dans l’Yonne, des praticiens mais aussi des structures associatives et professionnelles, le leader national de la distribution d’équipement médical et paramédical veut mettre l’accent sur la prise en charge et le suivi des femmes opérées du cancer du sein. L’entreprise propose donc une soirée conférence ce mardi 13 novembre à 18 heures à Sens. Un prolongement altruiste et solidaire qui complète sa démarche participative déjà orchestrée lors de l’opération nationale, « Octobre Rose »…

SENS : Accueillie salle de la Poterne, dès 18h00 et ouverte au grand public, la soirée d’information consacrée aux femmes opérées du sein répond à une initiative louable de l’un des acteurs principaux du milieu médical/paramédical en France.

Spécialiste de la distribution en équipements et matériels de soins, CAP VITAL SANTE poursuit une démarche de transparence informative en déclinant cette animation.

Le but est avant tout de sécuriser les personnes atteintes de ces pathologies difficiles, à l’instar d’un cancer du sein.

Il y a quelques semaines, l’enseigne, dirigée par Régis NAULIN, s’était engagée de manière très significative en soutenant « Octobre Rose » et ses manifestations diverses réalisées dans le département de l’Yonne.

Cette fois-ci, c’est un autre vecteur de communication qui est employé : la soirée d’information grand public.

milieu articles

Un défilé de mode pour clore la manifestation…

Bénéficiant de la présence de plusieurs conférenciers professionnels, issus du corps médical du Sénonais (gynécologue, oncologue, psychologue, mais aussi sophrologue et kinésithérapeute), CAP VITAL SANTE mettra en exergue les possibilités existantes d’un suivi rigoureux et humain des malades sur ce territoire géographique.

Co-animée par les orthopédistes et orthésistes de l’antenne locale du groupe, Vanessa DIEUXYSSIES et Mélanie GERBEAU, cette rencontre se clôturera sur une note plutôt insolite.

En effet, un défilé de mode y mettra en prévalence la lingerie féminine qui habille les femmes opérées. Cela ponctuera ce moment de vives émotions. Auparavant, une professionnelle de la coiffure et perruquerie viendra présenter les dernières nouveautés en matière de postiches et accessoires.

La conférence est libre et gratuite.

 

Profitant de l’affiche footballistique de Ligue 2 qui opposera l’AJ Auxerre aux Chamois Niortais, le distributeur indépendant de matériels d’équipement destinés aux professionnels de l’artisanat et du bâtiment proposera une table ronde sur les évolutions techniques de la couverture et de l’isolation. Celle-ci sera accueillie dans les salons d’honneurs ce vendredi à l’Abbé Deschamps. Il y sera question d’un secteur d’activité en pleine effervescence grâce aux nouveaux produits qui inondent depuis quelques mois les vitrines commerciales de BIGMAT GOURMAND…

AUXERRE : Laine de roche, tuiles à fortes potentialités de résistance thermique, laine de verre, fenêtres de toit. C’est tout un ensemble de nouveaux produits, affectés au domaine de la couverture et à l’isolation, qui seront mis en vedette lors de cet évènementiel concocté par BIGMAT GOURMAND. L’enseigne, spécialiste de la distribution d’équipements destinés aux artisans de la construction et de la rénovation, réitère une expérience de communication directe qu’elle avait déjà menée à pareille époque l’année dernière, avec brio, auprès de ses partenaires et de sa clientèle.

Pour cette seconde édition, organisée sous un mode opératoire similaire à 2017, avec la complicité logistique de l’AJ Auxerre, la direction commerciale de BIGMAT GOURMAND a jeté son dévolu thématique sur le marché de la couverture et de l’isolation. Un sujet dont on ne parle pas souvent malgré les innombrables apports techniques offerts par ce secteur.

milieu articles

Une kyrielle de spécialistes de la couverture et de l’isolation…

Directeur de la fonction commerciale et des achats chez BIGMAT GOURMAND, Lionel MION aura le plaisir de poser les jalons introductifs de cette soirée. En présentant les différentes enseignes, assorties à la réussite de ce rendez-vous.

Découpée en trois parties, la manifestation fera la part belle aux tuiliers, aux références de l’isolation et à ceux de la couverture. Une segmentation affinée qui prend toute sa dimension sur ce secteur d’activité malgré sa complémentarité.

Les sociétés participantes à cette séance d’échanges constructifs seront les suivantes : SIPLAST, spécialiste étanchéité toits et terrasses, TERREAL, tuilerie, KORAMIC, marque de la tuilerie WINERBERGER qui préside à la destinée de la fameuse structure de l’Yonne, ALEONARD, MONIER tuilerie, IMERYS, ROTO FRANK, fenêtre de toits, ISO 2000 qui évoquera les caractéristiques d’un produit multi couche thermo-réflecteur, ISOVER, isolation laine de verre, ISONAT, isolation à base de laine de bois et ROCKWOOL, isolation à base laine de roche.

Un plateau débat auquel les partenaires du distributeur auxerrois seront conviés à poser toutes les questions qui leur passent par la tête.

 

 

 

Le gouvernement veut aider les entreprises à se développer et à innover. C’est la loi Pacte. Tant mieux ! Ce n’est pas nouveau. Il y a plus de trois siècles, Colbert avait la même intention : il voulait aider les entreprises et a même créé une idéologie économique que l’on appelle le colbertisme.

LYON (Rhône) : Donc, le gouvernement veut aider les entreprises. Ainsi, avec la loi Pacte, il veut, entre autres, « simplifier les seuils des entreprises », (…) « simplifier et assurer la portabilité des produits d’épargne-retraite… » etc.

On voit que le gouvernement veut « simplifier ». Effectivement, il y a grand besoin de « simplifier ». Savez-vous, par exemple, combien il y en France d’impôts et de charges ?  266 !  Ecrivons-le en toutes lettres : deux cent soixante-six impôts et charges !

Et comme il n’y en a pas assez, on va donc créer une 267ème charge supplémentaire pour les entreprises : celle de collecter l’impôt à la source. C’est une façon un peu particulière de « simplifier » la vie des entreprises.

Certains diront : c’est l’Enarchie. Ils se trompent, « bon sang ne saurait mentir ». Lisez Montaigne : il y a cinq siècles, il écrivait déjà : « Il y a autant de lois en France que dans toute l’Europe réunie ».

Ce qui est valable pour les lois est valable pour les impôts et charges des entreprises et des particuliers. Revenons-en à Colbert ! Il avait créé les grandes manufactures royales dont l’historien Marc Ferro a décrit le fonctionnement : elles avaient en moyenne un règlement avec plus de 300 articles. « Restons Français », comme disait l’humoriste Fernand Reynaud.

milieu articles

Une contradiction interne en guise de simplification…

Donc, il faut « simplifier » la vie des entreprises. Ce qui consiste non pas à lancer un vaste audit des 266 impôts et charges pour en supprimer au moins la moitié sinon les trois-quarts mais à créer une 267ème charge.

Voilà pourquoi la formule de Lénine est toujours valable : « une contradiction interne », « simplifier » en créant une charge nouvelle !

Bien entendu, on se doute que ce ne sera pas si « simple » pour les PME, les TPE, les artisans et les professions libérales. Notre ministre et ses collaborateurs y ont pensé, naturellement. On a imaginé un système « simple » pour les aider : c’est l’URSSAF qui va s’occuper de cela. Néanmoins, selon Alain Griset, président de l’U2P (Union des entreprises de Proximité), certains secteurs ne pourront pas bénéficier de ce dispositif. C’est-à-dire soit 70 % des entreprises de proximité.

Laissons-lui la responsabilité de cette affirmation. Enfin, le gouvernement a édité un livret pour expliquer cela aux chefs d’entreprise concernés afin qu’ils comprennent bien la manœuvre : ce livret n’a que dix pages. « On simplifie ».

A propos, savez-vous quel est le poids des PME de moins de 50 salariés et des TPE dans l’économie française ? Elles emploient 9 millions de salariés du secteur marchand soit la moitié des salariés de toutes les entreprises françaises.

Et les TPE seules ? 4,3 millions de salariés soit près du quart des salariés du secteur marchand. A ces 9 millions de salariés des PME/TPE s’ajoutent 4 millions d’artisans et de personnes travaillant sous le statut de profession libérale. Nous les invitons à prendre très vite contact avec l’URSSAF et à lire le petit livre édité par le gouvernement.

Terminons par cette phrase éloquente que vous trouverez sur Internet : « Le dispositif est conçu pour que le logiciel de paie intègre automatiquement le fichier des taux de prélèvement transmis par la DGFiP via le flux retour de la DSN… ».

Maintenant, au boulot, Mesdames, Messieurs les chefs d’entreprise des TPE, les artisans et les professions libérales. Et restons français, depuis Montaigne en passant par Colbert… et Lénine !

Emmanuel RACINE

Présidente de l’association Yonne en Scène et vice-présidente du Conseil départemental, Isabelle FROMENT-MEURICE a confirmé que l’intervention budgétaire du Département serait conservée au cours des quatre prochaines années en faveur du développement du théâtre d’Auxerre, nouvellement certifié « scène conventionnée d’intérêt général ».

AUXERRE : L’élue du Département de l’Yonne, Isabelle FROMENT-MEURICE, s’est exprimée, lors de la soirée de présentation de l’appellation « scène conventionnée d’intérêt national » qualifiant désormais le théâtre auxerrois.

Pour elle, « il est était légitime que la représentation exécutive du territoire encourage le développement de la politique culturelle... ».

Puis, de rajouter : « Nous avons fait valoir la spécificité du théâtre d’Auxerre et nous désirons soutenir plus activement ce complexe. Ce sont des efforts que nous souhaitons institutionnaliser… ».

milieu articles

Favoriser l’unique scène conventionnée du département intègre donc les priorités de l’élue. Quant à la ligne budgétaire actuellement consentie, elle devrait être conservée sur une période de quatre ans.

Il n’est pas exclu, selon les commentaires de la présidente de la structure Yonne en Scène, que d’autres sites culturels de l’Yonne puissent à l’avenir bénéficier de précieux subsides, indispensables à leur essor artistique et culturel.

Un bonheur n’arrive jamais seul, c’est bien connu. Directeur du théâtre d’Auxerre, Pierre KECHKEGUIAN l’a constaté à son avantage il y a peu. En parallèle de la tenue de « QUINTESSENCE », des rencontres autour du spectacle vivant en Bourgogne Franche-Comté qui furent un succès en réunissant plus de 150 professionnels, le mentor du site culturel auxerrois s’est vu décerner l’appellation de « scène conventionnée d’intérêt national » pour son établissement, une reconnaissance saluant la qualité de son programme d’actions artistiques et culturelles. A propos, notamment, de la mention « Art et Création »…

AUXERRE : Attribué pour une période de quatre ans, cet accessit prétexte à la signature d’une convention courant octobre honore ce haut lieu culturel de notre territoire. Celle-ci a été établie entre le ministère de la Culture, AIDA (Association icaunaise de diffusion artistique) et le théâtre auxerrois. Jusque-là soutiens indépendants de la structure, les collectivités locales, la Ville d’Auxerre, la Région Bourgogne Franche-Comté ainsi que le Conseil départemental de l’Yonne, signataires de ce document, sont désormais partie prenante de ce concept.

Dans le cas présent, c’est la mention « Art et Création » qui a suscité de l’engouement auprès des experts autour de l’attribution de ce nouveau critère qualitatif. L’appellation « scène conventionnée d’intérêt général », mis en place en mai 2017, contribue à l’essor de la politique nationale de soutien à des structures de création et de diffusion artistique.

Concrètement, elle a pour vocation d’identifier et de promouvoir un programme d’actions artistiques qui présente un intérêt général pour le développement de la participation et à la diversité culturelles d’un territoire.

Le théâtre d’Auxerre a été choisi pour l’accomplissement de ce travail durable auprès des artistes, en les accompagnants et en facilitant leur création. Parallèlement, le théâtre poursuivra son implication dans une démarche de développement et de sensibilisation des publics du territoire.

milieu articles

Une appellation qui fait office de certification…

Seuls cinq théâtres de Bourgogne Franche-Comté possèdent désormais ce titre distinctif de « scène conventionnée d’intérêt général ». L’obtention de cette légitimité artistique et culturelle traduit la reconnaissance d’un travail qualitatif où le foisonnement d’idées et de projets fait florès. La culture essaime. Y compris vers les milieux ruraux, grâce à la réalisation de spectacles assurés hors les murs.

Expliquant le choix de la mention « Art et Création » parmi d’autres possibilités thématiques, Pierre KECHKEGUIAN devait préciser que celle-ci correspondait le plus à la faisabilité des opérations entreprises depuis plusieurs années. « Nous ne sommes pas encore prêts pour développer la mention « Art et Territoire », par exemple… ».

Carrefour d’accueil important pour les compagnies théâtrales, Auxerre représente une étape majeure, en résidence ou en compagnonnage, pour ces artistes, d’ici ou d’ailleurs, qui souhaitent travailler en parfaite quiétude d’esprit leurs projets.

« Adeptes du théâtre vivant, poursuit Pierre KECHKEGUIAN, nous sommes favorables à une scène qui devient une référence en termes d’éducation culturelle, en incitant les jeunes artistes à s’impliquer dans la durée. Nous aidons bon nombre de projets sur le territoire icaunais et travaillons en parfaite osmose avec certaines compagnies… ».

Un intérêt qui a été partagé par la représentante de la DRAC (Direction régionale des Affaires Culturelles). Comme cette dernière devait le préciser lors de sa prise de parole : « Le département de l’Yonne est un territoire qui attire toute notre attention. L’Etat est là pour garantir l’équité artistique et culturelle et se satisfait de cette reconnaissance d’intérêt national obtenu par le théâtre d’Auxerre… ».

Quant à la Ville d’Auxerre, son élue a confirmé son total soutien à l’Association icaunaise de diffusion artistique (AIDA), représentée par sa présidente George BASSAN. « Les efforts réalisés autour d’une programmation éclectique et tout public favorisent l’ouverture de la culture en direction de la jeunesse et de spectateurs qui ne sont pas uniquement des amateurs éclairés. C’est la force de ce site d’exception… ».

 

Page 1 sur 34
Bannière droite accueil