D’une durée de trois ans, ce partenariat entre l’établissement financier régional de Bourgogne Franche-Comté et des Pays de l’Ain et la structure associative qui accompagne la levée de fonds des porteurs de projets ne répond qu’à un seul et unique objectif : développer l’activité économique de notre territoire…

AUXERRE: C’est à distance et par le biais d’un jeu d’écritures électroniques que les deux signataires ont reconduit cette convention de partenariat il y a quelques jours dans l’Yonne.

L’expérience entamée en 2017 entre l’organisme financier dont 80 % de l’activité repose sur l’accompagnement et le suivi d’activité des projets entrepreneuriaux, et l’association INITIACTIVE 89 a été jugée comme très satisfaisante par les deux parties. Puisque le renouvellement dudit contrat a été prorogé sans l’ombre d’une difficulté en milieu de semaine dernière.

En seront les bénéficiaires les porteurs de projets, c’est-à-dire les futurs créateurs et repreneurs d’entreprise suivis au quotidien par les conseillers de la structure icaunaise qui aide à l’obtention de prêts d’honneur.   

Mais aussi, la clientèle professionnelle de la banque mutualiste qui éprouverait des difficultés au niveau de leur trésorerie. Au vu du contexte actuel, y répondre grâce à cette convention est approprié.

Le paraphe de cette convention nouvelle mouture (elle a subi une légère retouche de son contenu) a été déposé par la présidente de l’association, Malikha OUNES (elle siège également au Conseil départemental de l’Yonne) et sa directrice, Angélique COEURDOUX.

C’est le directeur régional pour l’Yonne Yann NUNES qui aura validé le renouvellement de ladite convention pour le compte de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté et des Pays de l’Ain.

 

 

En Champagne-Bourgogne, à l’instar des autres caisses régionales implantées partout en France, la « Banque Verte » est intervenue très vite auprès des acteurs des différentes filières économiques pour un examen minutieux de leur la situation. Reports d’échéances et instauration du prêt garanti par l’Etat (PGE) ont été les réponses immédiates à leurs actions…

DIJON : Pas de temps à perdre pour les conseillers de l’établissement financier. Depuis le 17 mars, la mobilisation est totale dans l’accompagnement de la clientèle d’entreprises, artisans, commerçants, agriculteurs et viticulteurs qui subissent de plein fouet les affres de la pire des récessions jamais vécue depuis la Seconde Guerre mondiale.

Si la plupart des professionnels du milieu bancaire assurent une présence physique dans les agences et les centres d’affaires de notre contrée, ils sont également intervenus à distance pour résoudre la problématique numéro un du moment : le besoin de trésorerie des entrepreneurs.

Un mois après la mise en œuvre des mesures d’aides exceptionnelles voulues par le gouvernement, le Crédit agricole Champagne Bourgogne a déjà accordé 1 071 prêts garantis par l’Etat (PGE) pour un montant total de 141 millions d’euros.

En outre, depuis la mi-avril, la signature de ces fameux dossiers de crédit peuvent s’effectuer par le biais de la signature électronique. Ainsi, 154 dossiers ont été validés à l’aide de ce dispositif.

Quant aux reports d’échéances dans les remboursements de crédits pour une période de six mois, ils concernent 6 037 dossiers.

Les chiffres ont été publiés ce jeudi 30 avril. Ils émanent du ministère de l’Economie et des Finances. Depuis leur lancement le 25 mars, ce sont 11 176 prêts garantis par l’Etat (PGE) qui ont été attribués aux structures professionnelles sur notre territoire régional. Entreprises mais également artisans, commerces, cafés, hôtels, restaurants en sont les bénéficiaires avec le concours de tous les établissements bancaires…

DIJON : A l’échelon de l’Hexagone mais la tendance est similaire en Bourgogne Franche-Comté, une très grande majorité de TPE (90 %) profitera de l’aide de l’Etat sous forme de l’obtention de ces fameux prêts, fonctionnels depuis la fin mars.

Un effort considérable qui correspond selon les réseaux bancaires à la production de crédits habituellement réalisée en six ou douze mois.

Le Comité des banques de Bourgogne Franche-Comté vient de procéder à un état des lieux de la situation.

Aujourd’hui, tous les établissements financiers de la contrée agissent sans relâche pour aider et accompagner leurs clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels, durant cette crise.  

 

 

Parmi l’une des actions déployées pour soutenir le tissu économique régional, les banques sont partie prenantes dans le cadre de la diffusion de prêts garantis par l’Etat.

Créé dans un laps de temps record, ce dispositif apporte la trésorerie nécessaire aux entreprises qui en éprouvent le besoin. Le concept s’articule autour d’une collaboration étroite entre les services de l’Etat, BPI et le réseau national des Banques (FBF).

Ainsi, avec l’Etat, la Région, les banques et les organisations professionnelles, il a été décidé de s’engager sur un report de charges, de prêts et la mise en place de ce dispositif.

Précisons que dans les rares cas où le PGE ne peut être accordé, le Comité des banques de Bourgogne Franche-Comté rappelle que les établissements orientent leurs clients vers la Banque de France et la Médiation du crédit afin que d’autres solutions puissent être explorées et se mettre en place.

 

A l’initiative du Crédit agricole Champagne-Bourgogne, il est possible depuis le 09 avril de créer de la proximité et des échanges altruistes via une plateforme numérique. L’établissement bancaire déploie ce dispositif, à l’instar des 38 autres caisses régionales, dans les quatre départements de sa zone de couverture sur les principes de son leitmotiv : « Agir chaque jour dans votre intérêt et celui de la société… ».

DIJON : Etre solidaire entre nous. Et surtout renforcer les liens avec autrui. Plus que jamais, cela devient une nécessité dans cette période de confinement qui peut s’avérer très perturbante et anxiogène à bien des égards du fait de sa longueur.

Aussi, c’est dans cet état d’esprit que le Crédit agricole, via l’ensemble de ses caisses régionales dont celle de Champagne-Bourgogne, a lancé une plateforme numérique interactive afin d’y développer de nouvelles formes d’échanges entre les personnes.

Une initiative judicieuse portée autour de deux axiomes : le désir de se rapprocher de l’autre par la voie de la communication et assouvir ce besoin de solidarité inéluctable qui s’est fait jour depuis le commencement de la crise sanitaire.

Baptisée, « J’aime mon territoire », cette plateforme d’entraide est un précieux auxiliaire à la création de nouveaux liens sociaux entre ses utilisateurs. Accessible à tous, depuis un ordinateur, une tablette ou un mobile, ce vecteur de communication favorise la proximité et le désir de partage.

Parmi ses principaux usages, citons la proposition d’aides spécifiques, la publication d’informations utiles pour le réseau local, des renseignements précis sur l’évolution de la crise sanitaire en France et dans sa région, la diffusion de pages dédiées aux associations, aux commerçants, aux producteurs locaux ou groupes d’intérêts à relayer.

 

En savoir plus :

 

Plateforme de solidarité collaborative :

www.jaimemonterritoire-ca.fr

 

Dissiper les doutes autour du COVID 19 et procéder à un autodiagnostic en liaison avec un plateau de télémédecine depuis chez soi est du domaine du possible. Un questionnaire conçu sous la forme d’un check-up exhaustif est ainsi proposé aux utilisateurs de l’application de la complémentaire santé de QAPE, entreprise assurantielle de l’Yonne qui officie depuis Toucy. Explications…

TOUCY: Il faut soulager les professionnels de santé. Ces derniers croulent depuis plusieurs semaines sous l’afflux massif du nombre de patients en proie aux doutes les plus éclectiques quant à la propagation du coronavirus.

Aussi, vérifier sa forme physique et le potentiel de risques que l’on possède compte tenu des symptômes ressentis et de ses antécédents est une piste accessible avec aisance que nul ne peut ignorer.

Fondée en 2015 par Kim VU DINH et Julien MOUCHET, QAPE met en accès libre et gracieux depuis le début de la crise deux des services de son application mobile « KOVERS e-Santé », habituellement réservés à ses adhérents.

D’une part, il s’agit d’un questionnaire sous forme de check-up, Celui-ci offre l’opportunité de réaliser un autodiagnostic médical en fonction de ses symptômes. D’autre part, un accès direct via un plateau de télémédecine vers un médecin sans bouger de chez soi est réalisable.

Dans le premier cas, le diagnostic proposé à distance permet de déterminer s’il y a un risque de développer le COVID 19 selon les symptômes du moment. Il évalue non seulement ce risque mais il analyse aussi les autres pathologies possibles : rhinopharyngite, pneumopathie, trachéite, pharyngite, etc.

Quant à la plateforme de télémédecine, « TeleDok », elle met en lien direct l’utilisateur de la plateforme avec un service d’infirmières et de médecins qui répondent sept jours sur sept de 8 h à 20 h.

A l’issue de cette consultation, les professionnels de santé peuvent établir une prescription. Voire déclencher, si besoin, l’intervention du SAMU.

En octobre 2019, le Bureau Veritas a accordé à QAPE le premier label audité « Assurance Santé Éthique » qui valorise notamment son effort de transparence envers ses assurés.

Pour télécharger gratuitement KOVERS e-Santé dès maintenant :

Google Play ? https://play.google.com/store/apps/details?id=com.qape.ekovers&gl=FR

App Store ? https://apps.apple.com/fr/app/kovers/id1485390383

 

Articles

Bannière droite accueil