Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

Le chiffre 13 sourit à Claire GENET (La Ferme d’Ultéria) lauréate du concours « Initiative au féminin »

 « Le treizième concours régional « Initiative au féminin » a été faste pour la jeune chef d’entreprise de l’Yonne, Claire GENET, lauréate du premier prix. Soutenue par le réseau « INITIACTIVE 89 », la jeune femme a séduit les membres du jury pour la qualité et la pertinence de son projet, « la Ferme d’Ultéria » qui s’inscrit dans l’essor de la permaculture et la qualité optimale des produits fermiers… ». « Le treizième concours régional « Initiative au féminin » a été faste pour la jeune chef d’entreprise de l’Yonne, Claire GENET, lauréate du premier prix. Soutenue par le réseau « INITIACTIVE 89 », la jeune femme a séduit les membres du jury pour la qualité et la pertinence de son projet, « la Ferme d’Ultéria » qui s’inscrit dans l’essor de la permaculture et la qualité optimale des produits fermiers… ». Crédit Photo : Initiative au Féminin.

Productrice de fromage de chèvre fermier à Saint-Bris-le-Vineux, la jeune femme a été soutenue dans le montage de son projet par « INITIACTIVE 89 ». L’organisme lui a octroyé un prêt d’honneur de 20 000 euros. S’inscrivant dans un concept de permaculture, l’entité professionnelle dont elle assume la gestion aspire à créer cinq emplois au cours de ces cinq prochaines années. Tout en élargissant son spectre d’activités vers la nature : ruches, élevage porcin en plein air et tourisme vert…

BESANCON (Doubs) : Cette année, l’organisation de la treizième édition de ce concours visant à encourager l’entrepreneuriat féminin incombait à l’agence de développement économique « INITIATIVE Doubs Territoire de Belfort ».

Co-présidé par la gérante de l’entreprise, « STEEL HABITAT », Amandine PAULIN et Fanny PRENEY, co-gérante de la société « DRUYDES », le jury de spécialistes professionnels n’aura eu que l’embarras du choix pour départager les prétendantes à cette épreuve, devant plébisciter six créatrices d’entreprise exemplaires en Bourgogne Franche-Comté.

En amont, le choix sélectif des dossiers fut complexe. Tant par la densité du nombre de candidates (82 actes de présence) que par la qualité des éléments fournis. Nonobstant, une liste de six lauréates put être établie in fine.

Plusieurs représentants de l’Etat, mais aussi de la Région et de la Communauté de communes Jura Nord assistèrent à la remise de ces récompenses tant convoitées.

Une entrepreneuse icaunaise en haut de l’affiche…

D’une valeur de cinq mille euros, le premier prix a été attribué à la créatrice de la « Ferme d’Ultéria », Claire GENET, qui dès son plus jeune âge était immergée dans l’élevage via sa famille maternelle qui exerçait dans ce domaine. La vocation pour la filière agricole ne la quittera plus jamais.

Faisant montre de patience pour apprendre son futur métier, la jeune femme multipliera les déplacements à l’étranger (Australie, Etats-Unis) afin d’appréhender la complexité de ce dur travail.

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur agricole, et après un passage réussi auprès des milieux technico-commerciaux de la filière, elle voue une passion sans bornes pour les nouvelles méthodes qui préfigurent le renouveau de la profession. Celles qui allient la technicité au respect de l’environnement.

Ce qui n’était qu’un projet d’enfant deviendra bientôt réalité grâce à une rencontre providentielle. Avec les dirigeants de la société, MOBIL WOOD, de Cravant.

milieu articles

Modernisme et préservation de la nature : le principe de la ferme bio…

Fabricant de meubles, MOBIL WOOD n’est pas une entreprise tout à fait comme les autres dans le sérail industriel local. Adeptes de l’holacratie, une méthode de management ouverte et participative, ses dirigeants prennent le temps de rencontrer Claire GENET. Et de lui exposer leur projet. La société s’est dotée de plusieurs terrains avec pour schéma de développer un écosystème autour de leur atelier.

Miser sur le développement durable et la suppression de tous les déchets s’inscrit en fer de lance parmi leurs priorités. Le sang de Claire GENET ne fait qu’un tour dans ses veines. Ces échanges nourris l’enrichissent. Lui enlevant les derniers doutes qui pouvaient encore la contraindre dans ses choix.

Mature, le projet est définitivement né. Primo, elle va à la rencontre d’une soixantaine d’exploitants agricoles de la région pour se constituer un apport d’idées supplémentaires. Puis, elle revient sur ses terres natales après avoir vendu sa résidence principale. En parallèle, la jeune femme n’est plus à un défi prêt ! Elle entame alors un cycle de formation, choix de la discipline la gestion, afin de compléter ses acquis en ce domaine.

Enfin, elle porte sur les fonts baptismaux la « Ferme d’Ultéria », concept bio qu’elle fait adouber par MOBIL WOOD qui décide de l’intégrer à son écosystème, avant d’être associé à son développement.

L’élevage de chèvres et de poules pondeuses s’agrègent à un emploi du temps très serré. Très vite, Claire voit sa production (yaourts, œufs, fromages…) s’écouler auprès d’une clientèle de plus en plus séduite par la qualité et la traçabilité des produits, vendus à la ferme.

Ne reculant devant aucun challenge, la jeune femme y propose d’autres productions locales. Elle prospecte aussi auprès des grandes surfaces ayant une appétence particulière pour les produits issus de la filière agricole biologique.

Les perspectives sont nombreuses et encourageantes. Elles passent par une diversification de l’activité économique (ruches, élevage porcin en plein air et tourisme vert).

Outre l’obtention du premier prix, Claire GENET a reçu le trophée spécialement créé par l’artiste plasticienne de Besançon, Florence LAGADEC. Précisons qu’elle est l’unique représentante de l’Yonne à avoir glané une récompense cette année lors de ce concours régional.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil
Bannière footer