Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

Les services vétérinaires de l’Yonne font la chasse contre l’abattage clandestin d’ovidés

« La surveillance est à son maximum pour les services vétérinaires de l’Yonne en cette période de fête musulmane où l’abattage des ovins ne peut être effectué que dans des sites agrées… ». « La surveillance est à son maximum pour les services vétérinaires de l’Yonne en cette période de fête musulmane où l’abattage des ovins ne peut être effectué que dans des sites agrées… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Plus d’une dizaine de moutons, sacrifiés aux rituels de l’Aïd-el-Kébir (Aïd-el-Adha pour les musulmans) ont été abattus dans un lieu clandestin localisé sur le Sénonais. La découverte par les policiers de la direction départementale de la sécurité publique de l’Yonne remonte au mardi 21 août. Les services vétérinaires de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations ont été mobilisés…

SENS : L’enquête judiciaire est en cours. Elle devra faire toute la lumière sur ce dossier concernant l’abattage clandestin d’une dizaine d’ovins au nord de l’Yonne. Les services vétérinaires du département ont dénombré sur les lieux de ce délit une vingtaine d’animaux dont près d’un tiers avaient été abattus selon les rites de la fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir.

A l’occasion de cette fête religieuse, les services de la préfecture rappellent que les animaux ne peuvent être abattus uniquement que dans un abattoir agrée. L’abattage clandestin est passible de six mois d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende, selon l’article L237-2 du Code rural et de la pêche maritime.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil
Bannière footer