Il est invité aux Hospices de Beaune : Marie-Guite DUFAY à l’heure américaine offre du vin au président Joe BIDEN !

« Il est nécessaire que les USA reprennent les négociations avec l’Union européenne afin de rétablir des relations équilibrées et de confiance. La présidente de la Région BFC Marie-Guite DUFAY se positionne en qualité de facilitatrice sur le dossier de la viticulture. Logique : les Etats-Unis sont le premier marché export pour les nectars locaux… ». « Il est nécessaire que les USA reprennent les négociations avec l’Union européenne afin de rétablir des relations équilibrées et de confiance. La présidente de la Région BFC Marie-Guite DUFAY se positionne en qualité de facilitatrice sur le dossier de la viticulture. Logique : les Etats-Unis sont le premier marché export pour les nectars locaux… ». Crédit Photos : Région Bourgogne Franche-Comté Service Communication.

Prompte à l'anticipation, la présidente de l’exécutif régional a déjà réagi à l’investiture du quarante-sixième président des Etats-Unis. D’une part, elle lui expédie en guise de cadeau deux bouteilles de vins issus de notre terroir. D’autre part, la présence du responsable américain est sollicitée lors de la 161ème vente aux enchères du domaine des Hospices de Beaune en novembre…

DIJON (Côte d’Or) : Elle n’aura pas tardé à réagir à l’investiture du nouveau pensionnaire de la Maison Blanche Marie-Guite DUFAY ! Le candidat démocrate à peine installé dans le bureau ovale que déjà était adressé le courrier officiel à l’estampille de la Bourgogne Franche-Comté vers Washington. Destinataire de ce pli élogieux : Joe BIDEN en personne !

Outre les félicitations de circonstances, l’élue socialiste souhaite le meilleur au successeur de Donald TRUMP dans la tâche qui l’attend ces prochaines semaines.

Profitant de ce message épistolaire, Marie-Guite DUFAY aspire au rétablissement rapide des relations commerciales entre les deux pays, des liens vitaux pour la pérennité de l’économie territoriale.

Un clin d’œil utile et astucieux de manière manuscrite fait au responsable de la première puissance mondiale. D’autant que les vins de Bourgogne et du Jura subissent de plein fouet depuis le mois d’octobre 2019 une taxe de 25 % sur leur valeur commerciale dès leur introduction sur le sol américain.

 

 

Un manque à gagner de 33 millions d’euros imputables à la fiscalité…

 

Pour mémoire, l’administration TRUMP avait décidé de cette mesure coercitive, renforcée il y a peu par des droits de douanes supplémentaires mettant en sérieuse difficulté les vignerons et les viticulteurs de la contrée.

Des décisions complexes pour la corporation viticole sachant que les Etats-Unis représentent le premier marché export des vins de Bourgogne. Le manque à gagner étant déjà estimé à plus de 33 millions d’euros.

La missive est accompagnée d’un signe de cette confiance retrouvée. Deux bouteilles de vins issus de lycées viticoles du cru font partie du voyage. Histoire de faciliter le retour en grâce de la viticulture bourguignonne aux States !

Mais, comme un cadeau ne vient jamais seul, la présidente de la Région invite aussi le nouveau président américain à se rendre dans l’Hexagone afin de participer le 21 novembre à la 161ème vente aux enchères du domaine des Hospices de Beaune.

Un vrai gage de cette amitié retrouvée dont ont besoin les deux partenaires sur le dossier de la viticulture ?

 

Thierry BRET

 

banniere article client arts de vivre

 

Articles

Bannière droite accueil