Douze finalistes en quête de deux fauteuils aux Mondiaux des maîtres d’hôtel : Auxerre, terre de Graal ?

« De l’exceptionnel et une brochette de MOF issue de l’univers de la restauration et de la gastronomie sont attendus le 06 mai au lycée des métiers Vauban à Auxerre lors de la sélection nationale du championnat du monde des maîtres d’hôtel 2019. Un évènement rarissime pour la filière dans l’Yonne où douze jeunes candidats de l’Hexagone tenteront de briguer les deux premières places qualificatives… On retrouvera parmi les membres du jury, composé d’un florilège de meilleurs ouvriers de France, le spécialiste de la réception et du traiteur, Didier CHAPUIS, des FESTINS de Bourgogne et Benjamin RAYMOND, dirigeant du BORVO…». « De l’exceptionnel et une brochette de MOF issue de l’univers de la restauration et de la gastronomie sont attendus le 06 mai au lycée des métiers Vauban à Auxerre lors de la sélection nationale du championnat du monde des maîtres d’hôtel 2019. Un évènement rarissime pour la filière dans l’Yonne où douze jeunes candidats de l’Hexagone tenteront de briguer les deux premières places qualificatives… On retrouvera parmi les membres du jury, composé d’un florilège de meilleurs ouvriers de France, le spécialiste de la réception et du traiteur, Didier CHAPUIS, des FESTINS de Bourgogne et Benjamin RAYMOND, dirigeant du BORVO…». Crédit Photos : Thierry BRET.

La sélection nationale des championnats du monde des maîtres d’hôtel 2019 se déroulera le 06 mai au lycée des métiers Vauban à Auxerre. La fine fleur des candidats français portera haut les couleurs de l’Hexagone dans cette épreuve qualificative d’un niveau de maîtrise très relevé. L’enjeu est de taille : décrocher les deux tickets qui leur permettront d’affronter en novembre les meilleurs représentants de la planète. Organisée et dirigée par l’Association pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine des arts de la table et du service, avec le soutien de l’UMIH (Union des métiers de l’industrie hôtelière), cette épreuve sera accueillie pour la première fois dans l’Yonne. Une immersion appréciable pour la notoriété de notre territoire que l’on doit à l’une des chevilles ouvrières de l’organisation, le Meilleur ouvrier de France de la discipline, l’Auxerrois Serge GOULAIEFF…

AUXERRE : Le chiffre douze est-il un vecteur de réussite dans une carrière professionnelle ? On ose l’espérer pour celles et ceux des prétendants français à cette épreuve universelle qui se confronteront d’ici quelques semaines avec leur dextérité et savoir-faire à l’élite internationale dans les règles de l’art.

Celles, issues d’une tradition séculaire unique, qui ont fait la renommée incontestable de notre pays aux quatre coins du globe. J’ai nommé : les arts de la table et du service !

Or, deux de ces douze valeureux candidats à l’épreuve sélective pour la finale du championnat du monde de la discipline seront auréolés de gloire au terme de cette folle journée du 06 mai. Partagée entre souffrance intérieure et espérance de succès. Sublimé par un jury d’esthètes en la matière, le binôme qui touchera le Graal de la victoire n’oubliera pas de sitôt la capitale de l’Yonne et son établissement fétiche, le lycée des métiers Vauban, théâtre de son exploit.

Mais, une chose est sûre : les douze finalistes de la sélection hexagonale n’auront pas de temps à consacrer à la visite de la ville. Trop concentrés à vivre intensément les quatre épreuves qui les attendent.

Quatre tests révélateurs de leurs appétences pour ce métier…

La première épreuve consistera en la mise en place d’une table pour deux personnes en utilisant les éléments d’arts de la table, proposés sous forme de catalogue, ainsi que cinq pièces apportées par le candidat.

Puis, à partir d’un plat élaboré en cuisine et servi devant une table de jurys, l’épreuve de la découpe donnera le « la » à ce concours haut de gamme. Ici pas de fioritures : seuls celles et ceux qui maîtriseront à la perfection des critères d’élégance, de rapidité, d’efficience dans les gestes, gagneront en crédibilité au moment de l’évaluation.

Lui succèdera une épreuve de créativité autour d’un dessert flambé. Pas si simple à concevoir dans les faits : la liste des produits sera par ailleurs imposée. L’empathie autour d’un menu obligatoire introduira ensuite l’épreuve de commercialisation. Deux plats devront être choisis par des clients à table. Le rôle du maître d’hôtel sera d’argumenter, tant au plan commercial qu’émotionnel, la mise en valeur desdits plats.

milieu articles

Avec en guise de subtilité intellectuelle (cela constitue la quatrième et ultime épreuve pour le courageux postulant), l’usage d’une langue de compétition qui ne pourra pas être la langue officielle du pays qu’il représente, ni sa langue maternelle. Sachant que trois langues sont autorisées dans ce championnat : l’anglais, le français et l’espagnol.

Une fois ce parcours qualificatif vécu, il ne restera plus qu’aux deux premiers lauréats de célébrer dignement leur triomphe et de penser à la phase suivante, le championnat du monde, disputé lors du salon « Exp’Hôtel » de Bordeaux à l’automne.

Cheville ouvrière de cette pré-sélection au concours suprême, Serge GOULAIEFF, MOF de la spécialité, a reçu le total soutien du proviseur de l’établissement auxerrois, Capucine VIGEL, et de l’équipe enseignante.

La compétition sera suivie par plusieurs médias, spécialisés dans les arts de la table et la restauration. Plusieurs journalistes de la capitale ont prévu de se rendre à Auxerre le 06 mai pour couvrir largement cet évènement d’envergure nationale. Capucine VIGEL se dit ravie d’accueillir cette sélection française avec les jeunes talents de demain.

Les finalistes de la sélection France :

Jérémy CLAVEL – Restaurant Régis Marcon à Saint Bonnet-le-Froid

Stéphane CHAMPIN – L’Atelier d’Edmond à Val d’Isère

Arnaud ENJALBERT – anciennement Le Prince Noir à Lormont

Valentin MEROT – Relais Bernard Loiseau à Saulieu

Laurent MURGER – Le Spinnacker à Deauville

Jonathan BRUNET – The Peninsula Paris

François CALVEZ – L’hôtel Les Bories à Gordes

Julie STRAGIER – Le Petit Nice Passédat à Marseille

Elsa JEANVOINE – Azimut à Courchevel et Auberge de la Poutre à Bonlieu

Christophe BOUDIER – Anicia by François Gagnaire à Paris

Anne Sophie BERTHE – K2 Palace à Courchevel 1850

Justine FALAFALA – Moor Hall à Aughton (Angleterre)

La liste du jury qui participera à la sélection des deux candidats Français

Organisation générale

Gil GALASSO MOF Maître d’hôtel Lycée hôtelier – Biarritz
Serge GOULAIEFF MOF Maître d’hôtel Lycée hôtelier – Auxerre

Président de la délégation France

François PIPALA MOF Maître d’hôtel, Restaurant Paul Bocuse, à Collonges au Mont d’Or

Atelier Arts de la Table

Marie-Fleur RAYNARD MOF Gouvernante La Réserve – Paris (palace)
Stéphane GUENAUD Argentier Palais de l’Elysée – Paris
Valérie DUPUIS Commerciale Eurolam – Thiers
Philippe MILLE MOF Cuisine, 2 étoiles Michelin

Atelier Flambage

Frank JOSSERAND MOF Maître d’hôtel Lycée hôtelier – Thonon
Laurent DELARBRE MOF Maître d’hôtel Lycée hôtelier – Bordeaux
Christophe PHAM VAN Enseignant Lycée hôtelier – Guebwiller
Sylvain COMBE MOF Maître d’hôtel Lycée hôtelier – Bordeaux

Atelier Découpage

Sébastien CAVAILLES MOF Maître d’hôtel Lycée hôtelier – Auxerre
Didier LASSERRE MOF Maître d’hôtel Lycée hôtelier – Arcachon
Mickael BOUVIER MOF Maître d’hôtel La Pyramide – Vienne
Esteban VALLE Directeur de salle Domaine de Chateauvieux – Genéve
Louis VILLENEUVE Maître d’hôtel Hôtel de ville – Crissier (Suisse)

Atelier Commercialisation

Michel SCHEER MOF Maître d’hôtel Auberge de l’Ill – Illhausern
Didier CHAPUIS PDG Les festins de Bourgogne – Chemilly/Yonne
Benjamin RAYMOND PDG Le Borvo – Chemilly/Yonne
Christian POUTHIER Commissaire régional COET Education nationale
Antoine LAURIER Responsable vins Coras Grand Est
Rémy OHAYON MOF communication digitale API&YOU – Poligny
David BACHOFFER Rédacteur en chef Bottin Gourmand
Franck BOURGINE MOF Maître d’hôtel Lycée hôtelier
Eric LEFEBVRE MOF Fromager Paris

Bannière droite accueil
Bannière footer