Le « 001 » de la Maison Pascal CAFFET : une nouvelle recette de chocolat à la noblesse intérieure…

 « Déclinée sous la forme de tablettes, bonbons, confiseries, voire pâtisseries, la nouvelle recette de la Maison Pascal CAFFET, « 001 », à base de cacao en provenance de Madagascar et du Venezuela, possède de subtiles notes d’acidité et une savoureuse longueur en bouche dont les férus de chocolat devraient s’approprier dans leur quête épicurienne. Elaboré par les MOF Pascal CAFFET et Alexandre GYE-JACQUOT, ce nouveau concept a ouvert la voie à une participation collaborative avec la Chocolaterie de l’Opéra… ». « Déclinée sous la forme de tablettes, bonbons, confiseries, voire pâtisseries, la nouvelle recette de la Maison Pascal CAFFET, « 001 », à base de cacao en provenance de Madagascar et du Venezuela, possède de subtiles notes d’acidité et une savoureuse longueur en bouche dont les férus de chocolat devraient s’approprier dans leur quête épicurienne. Elaboré par les MOF Pascal CAFFET et Alexandre GYE-JACQUOT, ce nouveau concept a ouvert la voie à une participation collaborative avec la Chocolaterie de l’Opéra… ». Crédit Photos : Maison Pascal CAFFET et Thierry BRET.

Elaboré pour les palais les plus exigeants, le nouveau chocolat conçu par la Maison Pascal CAFFET est la délicieuse résultante d’un délicat assemblage de fèves de cacao en provenance de Madagascar et du Venezuela. Long en bouche, légèrement relevé d’une subtile pointe d’acidité qui en renforce toute sa saveur onctueuse, le « CAFFET 001 » puisque telle est son appellation commerciale, se décline sous la forme de tablettes, confiseries et bonbons, à consommer à satiété. Ce nouveau produit, lancé le 21 septembre dans les 14 vitrines de l’entreprise, démontre surtout une prolifique collaboration entre deux icônes de la chocolaterie internationale, celle de l’Opéra qui a travaillé sur la couverture de ce chocolat unique dans sa conception et la structure familiale de Troyes.

TROYES (Aube) : Fraîcheur et intensité en bouche, sensation de puissance noble, particularisme insolite avec une petite note d’acidité à peine perceptible après coup…les aficionados de chocolat ont eu le nez fin et les papilles expertes en apportant leurs premiers témoignages livrés à chaud à l’occasion de la journée de lancement (et de découverte) du « CAFFET 001 ».  

Issu d’un mélange savamment travaillé entre deux cacaos aux origines lointaines (Madagascar et Venezuela), cette nouvelle recette est le fruit de plusieurs mois de réflexion et de multiples tests avant qu’elle ne devienne la version définitive dont peuvent désormais se délecter les adeptes de cette texture si agréable au goût.

Sa sortie coïncidait astucieusement avec le premier anniversaire, sous sa nouvelle configuration esthétique et ergonomique, de l’une des trois boutiques que compte la Maison Pascal CAFFET dans la capitale de l’Aube, celle ayant pignon sur la rue de la Monnaie.

La fructueuse collaboration avec la Chocolaterie de l’Opéra…

Mais, au-delà de cette présentation qui n’aura pas manqué de succulence, ce produit évoque surtout une collaboration nourrie depuis une quinzaine d’années entre deux établissements de référence de la chocolaterie française : celle de l’Opéra dont le siège est situé dans les Bouches-du-Rhône à Châteaurenard et l’entreprise artisanale gérée par Pascal CAFFET depuis 1983.

Entre Nicolas de LOIZY dont la famille présidait la destinée de VALRHONA et le Meilleur ouvrier de France de la pâtisserie et champion du monde des métiers de dessert, l’alchimie a eu raison du plomb pour transmuter en or massif tous les produits imaginés par leurs soins.

Invitant le maître chocolatier à venir visiter les plantations de cacaoyers en Amérique du Sud ou en Afrique afin de sélectionner la quintessence de leurs fèves, Nicolas de LOIZY a ainsi pu élaborer grâce à une matière première de belle facture le produit, pour la conception de sa couverture, dont rêvaient tant Pascal CAFFET et son Meilleur ouvrier de France chocolatier, Alexandre GYE-JACQUOT, étroitement lié à la réussite de cette recette novatrice.

Ce produit dont les puristes retrouveront la recette intégrée à la confection de nouvelles lignes d’éclairs, fait incontestablement évolué l’approche consumériste autour du chocolat. Démontrant que la couverture et l’enrobage ont autant d’importance aux yeux des professionnels.

« Ce « 001 » possède une typicité plus forte mais pas trop élitiste pour les amateurs de chocolat, explique Pascal CAFFET, nous souhaitions travailler sur une recette conférant un très bon goût en bouche qui procure du plaisir et de l’émotion. Certes, ce produit se destine pour les épicuriens qui le feront largement partager autour d’eux. Mais, il se situe aussi à la portée de tout le monde dans son approche gustative… ».

La version « 002 » est déjà à l’étude…

Déjà dans les têtes de Pascal CAFFET et d’Alexandre GYE-JACQUOT se profilent à moyenne échéance la variante numéro deux de cette nouvelle collection de chocolat unique. S’appuyant sur des années de réflexion et de patience, les deux M.O.F aimeraient concevoir une nouvelle couverture de chocolat blanc qui ait moins le goût du sucre en bouche tout en renforçant l’aspect lacté.

A l’instar de la version initiale dédiée au chocolat noir, ce produit se positionnera stratégiquement sur de petits volumes de production. Une trentaine de tonnes de cacao annuelle sera nécessaire à sa conception.

Le « CAFFET 001 » connaîtra aussi l’export. La maison familiale s’appuie dans son développement commercial sur quatre magasins dont deux ont été implantés en Italie et un au Japon. Pays très friand des chocolats venant de France notamment lors de la fête de la Saint-Valentin.

Bannière droite accueil
Bannière footer