Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-ccap-vital-sante-auxerre.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-ccap-vital-sante-auxerre.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Statistiques : la fréquentation hôtelière se tasse légèrement en Bourgogne Franche-Comté au second trimestre…

« La forte présence de la clientèle étrangère et le retour des touristes américains ne permettent pas d’enrayer la légère rétrogradation observée au niveau de la fréquentation hôtelière en Bourgogne Franche-Comté au second trimestre 2018…Quant à l’Yonne, et les richesses patrimoniales de sa capitale, Auxerre, elles attirent de plus en plus de touristes. Même ceux de l’Asie du Sud-Est… ». « La forte présence de la clientèle étrangère et le retour des touristes américains ne permettent pas d’enrayer la légère rétrogradation observée au niveau de la fréquentation hôtelière en Bourgogne Franche-Comté au second trimestre 2018…Quant à l’Yonne, et les richesses patrimoniales de sa capitale, Auxerre, elles attirent de plus en plus de touristes. Même ceux de l’Asie du Sud-Est… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Par l’intermédiaire de son antenne régionale, l’INSEE a publié les dernières tendances concernant l’activité hôtelière de notre territoire. Des chiffres qui traduisent une légère érosion de ce secteur économique au second trimestre malgré la forte présence de la clientèle étrangère…

DIJON (Côte d’Or) : Par comparaison avec la même période observée en 2017, la fréquentation hôtelière en Bourgogne Franche-Comté a connu un tassement entre les mois d’avril et de juin de cette année.

Manque à l’appel : la clientèle française. Celle-ci a rétrogradé de manière significative sur l’ensemble des huit départements de Bourgogne Franche-Comté. Même la forte progression de la clientèle internationale n’aura pas suffi pour compenser cette baisse importante. Pourtant, les Allemands, les Belges et surtout les Chinois continuent de visiter en masse notre région : leurs nuitées ont connu une forte expansion.

Ce sont les ressortissants Allemands qui auront été les plus nombreux en termes de nuitées hôtelières au cours de ces douze derniers mois en Bourgogne Franche-Comté, avec 97 200 nuitées soit une évolution de + 7 % par rapport à l’exercice antérieur. Ils sont talonnés par les Chinois (+ 13,2 %) et les Belges (+ 4 %). Notons la bonne fréquentation des Britanniques et des Néerlandais. Et le retour providentiel des Américains (+ 21,3 % de nuitées), ces derniers ayant longtemps boudé le sol français par crainte d’hypothétiques attentats.

Etat des lieux par départements

Si la Bourgogne Franche-Comté totalise près de deux millions de nuitées sur cette période avec un taux d’occupation de 58,6 % (+ 0,2 % de hausse par rapport à la période similaire en 2017), le département de Côte d’Or conserve toujours une très nette avance vis-à-vis des autres territoires qui forment notre contrée. Les atouts de la capitale des Ducs de Bourgogne pèsent lourdement dans la balance in fine, avec un total de 697 900 nuitées pour un taux d’occupation de 63,6 %.

La Saône et Loire se situe en seconde position sur l’échiquier purement bourguignon (398 100 nuitées pour un taux d’occupation de 59,1 %). Viennent ensuite l’Yonne (214 000 nuitées pour un taux d’occupation de 58,1 % - assez prêt de la Saône et Loire) et la Nièvre, qui n’a enregistré que 123 300 nuitées pour un taux d’occupation de 52,9 %.

A noter que ces quatre départements connaissent une petite poussée haussière de leur taux d’occupation par rapport à la même période de 2017.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil