Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Le théâtre rural de LA CLOSERIE accueille les détenteurs de cagnole pour le paiement des spectacles

« La cagnole, la nouvelle monnaie locale de l’Yonne, fait une irruption remarquée au théâtre de la Closerie à Etais la Sauvin. Même s’ils manquent encore un peu de connaissances techniques et financières, eu égard à ce nouveau moyen de paiement, Andrée et Gérard-André permettent ainsi aux possesseurs de cette monnaie d’écouler leurs précieuses coupures… ». « La cagnole, la nouvelle monnaie locale de l’Yonne, fait une irruption remarquée au théâtre de la Closerie à Etais la Sauvin. Même s’ils manquent encore un peu de connaissances techniques et financières, eu égard à ce nouveau moyen de paiement, Andrée et Gérard-André permettent ainsi aux possesseurs de cette monnaie d’écouler leurs précieuses coupures… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Même si l’établissement culturel n’a pas pour vocation de devenir un jour une « banque d’affaires ! », dixit les hôtes de ses lieux, il n’empêche que ses propriétaires, Andrée et Gérard-André, ont accepté de soutenir l’initiative de la monnaie locale, lancée depuis ce printemps sur le territoire de l’Yonne. Dorénavant, les fidèles adeptes du site théâtral champêtre d’Etais la Sauvin pourront régler leur dû avec les coupures à l’estampille de la cagnole…

ETAIS LA SAUVIN : L’information avait été annoncée au cours de la conférence de presse dès la fin avril par les propriétaires du lieu culturel. Dès le début de la saison, la nouvelle monnaie locale serait acceptée aux caisses du théâtre. Circulant dans l’Yonne depuis quelques semaines, la cagnole offre ainsi à ses possesseurs le moyen financier de pouvoir payer leur entrée au spectacle. Au même titre que l’euro.

S’expliquant à l’époque sur les raisons de ce choix, le couple à la tête du site artistique avouait être sur la même longueur d’ondes philosophique que les concepteurs de la vertueuse monnaie.

L’emploi de cette dernière se justifie en qualité de rempart contre un système jugé trop capitalistique donné au poids de l’argent dans les échanges commerciaux.

Andrée et Gérard-André ont donc eu le plaisir de recevoir les premières coupures de ladite monnaie départementale à la suite de la visite de quelques spectateurs réglant ainsi leur réservation.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil