La Semaine du Goût se rappelle à nos bons souvenirs : saveurs sucrées/salées à découvrir chez Roméo PILLAY !

« Adepte d’une cuisine semi-gastronomique raffinée aux orientations parfois teintées d’exotisme et privilégiant l’astucieux mélange du sucré/salé, Roméo PILLAY et sa maman, Jane, attendent les férus de la gourmandise au « BISTINGO » durant la Semaine du Goût proposée sur le Jovinien… ».  « Adepte d’une cuisine semi-gastronomique raffinée aux orientations parfois teintées d’exotisme et privilégiant l’astucieux mélange du sucré/salé, Roméo PILLAY et sa maman, Jane, attendent les férus de la gourmandise au « BISTINGO » durant la Semaine du Goût proposée sur le Jovinien… ». Crédits Photos : Thierry BRET et D.R.

Tous les goûts sont dans la nature, précise le dicton ! Toutefois, en matière culinaire, mieux vaut se fier aux bonnes maisons pour satisfaire son palais et se régaler devant une assiette appétissante ! Cette année, la dixième édition de la Semaine du Goût, concoctée par l’Office du tourisme de Joigny et du Jovinien mêlera diverses tables de belle facture gastronomique. Dont celle de Roméo PILLAY, chantre du mariage « sucré/salé » un tantinet exotique en bouche…

 

JOIGNY : Epicurienne dans l’âme, Béatrice KERFA ne manquerait pour rien au monde de proposer au programme des activités ludiques et culturelles de l’Office du Tourisme une déclinaison « localo-locale » de la Semaine du Goût, appréciée des amateurs de bonne chère.

Cette année, à l’occasion de la dixième édition de ce rendez-vous, gourmand et gourmet, décliné entre le 20 avril et le 01er mai inclus, plusieurs tables, et non des moindres, ont choisi de renouveler leur bail participatif à pareille fête des papilles. Citons entre autres l’incontournable « La Côte Saint-Jacques », où officie l’un des maîtres des fourneaux de la gastronomie hexagonale, Jean-Michel LORAIN, « Le Paris Nice », toujours aussi prometteur avec un David LE CORRE aux petits oignons dans sa cuisine ou « Le Domaine de Roncemay », où excelle le surprenant Pascal  GUELLEC.

 

 

Moins connu que ses illustres collègues, Roméo PILLAY s’inscrit néanmoins dans cette veine similaire où l’accord des mets est primordial afin de sublimer le sens de la dégustation. Aux côtés de sa maman, Jane, le garçon originaire du Bangladesh, contrée lointaine coincée entre l’Inde et la Chine encensée en son temps dans les années 1970 par l’ex-BEATLE George HARRISON, propose depuis deux ans une cuisine semi-gastronomique à bord de son nouveau « vaisseau » commercial, le « BISTINGO », localisé à Cézy.

A 29 ans, le jeune homme qui a fait ses gammes par le CIFA de l’Yonne et un cursus professionnel qui l’a mené dans l’univers culinaire du Borvo et de Festins de Bourgogne, est heureux de prendre part à cet évènementiel gastronomique lui permettant de faire découvrir ses potentialités créatrices.

Y compris lors du week-end pascal où son « Wellington de filet mignon et ses œufs mollet préparés au chorizo et agrémentés de « pollenta » » devraient en régaler plus d’un !

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil