La préfecture donne le feu vert : le dispositif «conseillers numériques» se déploie contre l’illectronisme dans l’Yonne

« La préfecture de l’Yonne a donné son feu vert, dans le cadre du plan de relance gouvernemental, pour déployer la présence de 17 conseillers numériques sur le territoire. Une réponse concrète pour lutter contre l’illectronisme… ». « La préfecture de l’Yonne a donné son feu vert, dans le cadre du plan de relance gouvernemental, pour déployer la présence de 17 conseillers numériques sur le territoire. Une réponse concrète pour lutter contre l’illectronisme… ». Crédit Photo : PIXABAY.

Force est de le constater : de nos jours le numérique est partout et supplante même souvent l’écriture papier lors des démarches administratives de toute sorte. Si une bonne part de la population s’est adaptée bon gré mal gré, il reste un nombre non négligeable d’usagers qui, souvent par manque de formation ou de moyens est éloignée de l’accès au numérique.

 

AUXERRE: Le fait de ne pas savoir ou de ne pas pouvoir utiliser l’ordinateur porte un nom : c’est l’illectronisme. Cela se rapporte à près de 13 millions de nos concitoyens.

Parmi eux, de nombreuses personnes âgées mais pas seulement : les jeunes peuvent être à l’aise avec leur smartphone pour entretenir des contacts sur les réseaux sociaux mais ignorer les sites sur lesquels se font désormais les démarches administratives, ou bien les règles de sécurité à appliquer pour protéger leurs données.

Pour venir à bout de cette fracture numérique, le plan  France Relance mis en place par le gouvernement prévoit le déploiement de 4 000 conseillers numériques engagés pour deux ans dans diverses structures telles que les espaces France Service, des communautés territoriales ou des associations.

Sous l’égide de l’Agence nationale pour la Cohésion des Territoires, ce dispositif a mis en place leur recrutement dès le mois d’avril et leur formation, souvent à distance.

 

 

La préfecture de l’Yonne valide dix-sept postes sur le territoire…

 

Dans l’Yonne, actuellement, dix-sept postes sont validés par la préfecture. Deux conseillers ont débuté leur formation. Ainsi, le groupe La Poste accueillera trois conseillers, la Croix Rouge deux,  la Communauté de communes de l’Aillantais et les communes de Bléneau deux également, la Maison des Jeunes et de la Culture d’Auxerre un, de même que la Ligue de l’Enseignement de Bourgogne-Franche-Comté à Auxerre.

Complètent ce tableau la Communauté de communes du Serein, les villes de Toucy, Paron, Sens, Châtel-Censoir, Avallon et Montholon. Cinq demandes sont en cours de la part d’autres établissements. Il reste possible de postuler en tant que conseiller ou en tant que structure d’accueil jusqu’au 30 septembre.

Avant la mise en place de ce dispositif, des bénévoles se sont impliqués en tant qu’aidants et ont pu bénéficier des supports pédagogiques proposés par le site www.lesbonsclics.fr.

Destiné à l’accompagnement et à la formation des aidants, ce site peut apporter de précieuses informations à tout public désireux de se perfectionner en commençant par se tester pour connaître son niveau.

Autre moyen d’évaluer et de développer ses compétences numériques : le site www.pix.fr délivre, en outre, une certification du niveau atteint qui peut figurer par exemple sur un CV.

 

Claire CIUPA

 

 

Articles

Bannière droite accueil