Les rencontres régionales des « Plus Beaux Détours de France » font étape à Joigny, ville adhérente depuis 2000

« La conseillère départementale Frédérique COLAS, première adjointe de la Ville de Joigny, a eu le privilège d’accueillir le délégué général des « Plus Beaux Détours de France » Xavier LOUY lors des rencontres régionales se déroulant dans le Centre Yonne… ». « La conseillère départementale Frédérique COLAS, première adjointe de la Ville de Joigny, a eu le privilège d’accueillir le délégué général des « Plus Beaux Détours de France » Xavier LOUY lors des rencontres régionales se déroulant dans le Centre Yonne… ». Crédit Photo : Ville de Joigny service communication.

La structure ressemble à s’y méprendre à une association. Fédérant aujourd’hui 109 communes de l’Hexagone, « Les Plus Beaux Détours de France » tenaient leurs rencontres régionales ce lundi 05 juillet à l’hôtel de ville de Joigny. L’intérêt de cette réunion prenait sa source dans le partage des expériences et des initiatives dont chacun des participants pouvait abondamment s’inspirer…

 

JOIGNY : Joigny, la plus belle ville de France comme aimait le dire à satiété l’ancien édile de la commune, Bernard MORAINE, lors de ses discours non dénués d’humour ! Toujours est-il que la cité du Centre Yonne a brillé de mille feux ce lundi 05 juillet parmi les acteurs du tourisme du cru, en accueillant les rencontres régionales du label « Les Plus Beaux Détours de France ».

Des représentants de plusieurs des 19 communes labellisées, composant la région Centre-Est participèrent à une journée de travail très studieuse, autour de Xavier LOUY, délégué général de l’entité. Ce dernier connaît le pays par cœur pour avoir dirigé jadis l’emblématique Tour de France.

Recevant en son sein des localités comprenant entre deux mille et vingt mille habitants, « Les Plus Beaux Détours de France » trouvent écho de plus en plus aux oreilles des touristes, aimant sortir des sentiers battus et des grands axes habituels. La crise sanitaire et ses conséquences sont passées par là. L’intérêt touristique pour les communes de taille moyenne s’est amplifié au fil des mois. Les touristes recherchant moins les lieux où se font jour les effets de masse. Quant aux destinations lointaines, elles ne sont plus à l’ordre du jour…

Deux fois par an, ces réunions accueillent les villes labellisées pour de fructueux échanges autour du retour d’expériences et d’initiatives. A Joigny, les délégations de Châteaudun, Mehun-sur-Yèvre, Loches, Montargis, Moret-sur-Loing et Avallon étaient présentes.

Les sujets émanent des préoccupations coutumières dans l’air du temps : l’accessibilité, le fleurissement, la signalétique, les hébergements, la revitalisation des centres anciens, le poids du commerce et de l’artisanat.

Membre de ce réseau influent depuis 2000, Joigny était représenté par Frédérique COLAS, conseillère départementale et première adjointe de la Ville et Béatrice KERFA, directrice de l’Office de tourisme de Joigny et du JOVINIEN.

Signalons qu’un guide est édité chaque année en partenariat avec Michelin. Plus de 200 000 exemplaires sont ainsi écoulés vers les touristes soucieux d’en savoir davantage sur ces 109 communes.

 

Thierry BRET

 

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil