Yonne Tourisme promeut le nouveau portail de la Chambre d’agriculture : une question d’attractivité…

« Comme elle l’avait fait pour les restaurateurs et les producteurs diffusant en vente directe, la présidente de l’agence de développement touristique Yonne Tourisme Anne JERUSALEM cautionne et promeut le nouveau portail de la Chambre d’agriculture, « J’veux du local 89 »… ». « Comme elle l’avait fait pour les restaurateurs et les producteurs diffusant en vente directe, la présidente de l’agence de développement touristique Yonne Tourisme Anne JERUSALEM cautionne et promeut le nouveau portail de la Chambre d’agriculture, « J’veux du local 89 »… ». Crédit photo : Thierry BRET.

Depuis le début du confinement, l’agence de développement touristique départementale est aux côtés des producteurs de notre territoire. Un soutien sans ambages qui s’est également manifesté envers les professionnels de la restauration. Le site de l’institution présente une liste de ces acteurs de l’économie qui poursuivent leurs activités même en temps de crise sanitaire. Il est logique que l’organisme encourage le nouveau concept « J’veux du local 89 »…

AUXERRE : Son domaine de prédilection est de valoriser la richesse de notre patrimoine culturel et touristique. Mais, cela n’aura nullement empêché l’agence départementale du tourisme de cautionner et de promouvoir le nouvel outil de communication lancé il y a quelques jours par la Chambre d’agriculture de l’Yonne.

La plateforme « J’veux du local 89 » identifie les professionnels de l’alimentation de proximité en les référençant par typologie de produits ou par secteurs géographiques sur simple inscription de leur part. Elle a su trouver grâce aux yeux d’Anne JERUSALEM, présidente de l’agence de développement touristique Yonne Tourisme.

Dès son lancement officiel, mardi dernier, le portail vantant les bons produits du terroir aura bénéficié du relais numérique adéquat de l’organe institutionnel. Ce dernier en fera mention très largement au détour de ses multiples publications multimédia dans les jours qui suivent.

Un choix que justifie Anne JERUSALEM. Pour elle, pas de doute : créer une telle plateforme qui met en exergue les pratiques vertueuses des circuits courts et de la vente directe correspond parfaitement aux priorités du moment.

« Nous observons un changement de comportement de la part des consommateurs, explique-t-elle, il est important que les producteurs locaux en prennent conscience et agissent en conséquence pour réussir cet important virage… ».

 

Apporter un maximum de visibilité aux initiatives de l’Yonne…

 

D’autant que l’idée d’un tel support avait été entérinée en 2018 lors du vote du schéma touristique départemental. A l’époque, tous les acteurs favorisant l’attractivité de notre territoire avaient donné leur blanc-seing à l’unanimité pour la réalisation de ce projet.

« Non seulement, l’agence Yonne Tourisme va assurer la reconnaissance de ce site dans sa sphère d’influence mais il en sera de même pour les offices du tourisme ! ».

Au début de la période de confinement, l’agence départementale s’était déjà investie pour être au plus près des restaurateurs et des producteurs locaux. Une liste des établissements qui proposaient des plats à emporter et continuaient à vendre leurs produits à la ferme ou à les livrer à domicile, circulait sur le site www.tourisme-yonne.com

Preuve que les institutionnels du tourisme tiennent à tout mettre en œuvre pour que l’attractivité soit optimale en lui apportant un maximum de visibilité malgré un contexte tendu.

Le souhait de la présidente est donc limpide pour valider cette stratégie : elle aimerait une hausse des fréquentations de touristes en provenance de l’Hexagone cet été en l’absence prévisible des ressortissants étrangers.

« Ce qui a été perdu engendrera des conséquences au plan économique, précise-t-elle…

D’où la nécessité de sensibiliser dès aujourd’hui le potentiel de visiteurs Icaunais à découvrir massivement ce terroir local qu’ils peuvent méconnaître injustement…

 

 

Articles

Bannière droite accueil