Une chape de plomb pèse sur la FAMILY WEEK : vent de tristesse après le report de l’animation…

« L’an passé, la FAMILY WEEK avait drainé des centaines de visiteurs à la Grange de Beauvais, lieu de réception de cette première manifestation portée par l’agence de développement touristique, YONNE TOURISME, et le Conseil départemental. Nous ne verrons pas de telles images cette année… dommage ». « L’an passé, la FAMILY WEEK avait drainé des centaines de visiteurs à la Grange de Beauvais, lieu de réception de cette première manifestation portée par l’agence de développement touristique, YONNE TOURISME, et le Conseil départemental. Nous ne verrons pas de telles images cette année… dommage ». Crédit photos : Stéphanie WAHL (archives).

Ce n’est pas de gaité de cœur que la présidente de l’agence de développement touristique, Yonne Tourisme, a annoncé à l’assistance présente lors de l’assemblée générale la décision entérinée quelques minutes auparavant par son conseil d’administration. La mort dans l’âme mais respectueuse des préconisations gouvernementales propres à la sécurité de chacun face à la propagation du coronavirus, Anne JERUSALEM a dû se contraindre à tirer un trait définitif sur la seconde édition de la prometteuse manifestation populaire…

JULLY : Question légitime que chacune des personnes participantes à l’assemblée générale de l’agence Yonne Tourisme se posait avant l’ouverture de la session : la FAMILY WEEK serait-elle maintenue cette année ?

Devant se dérouler sur les journées du 28 et 29 mars, la seconde édition de cette grande fête familiale populaire n’aura finalement pas lieu aux dates convenues.

La prolifération des cas de coronavirus à l’échelle de l’Hexagone (près de 130 cas recensés pour l’heure en Bourgogne Franche-Comté) aura eu raison, et ce de manière indicible, du rendez-vous festif printanier que s’apprêtait à organiser les équipes de la vénérable institution et ses partenaires dont le Conseil départemental.

Réuni en début d’après-midi, ce lundi 09 mars sur l’agréable site architectural du château de Jully dans le Tonnerrois, le conseil d’administration de l’organisme a pris soin de ne pas donner suite à la manifestation. Au grand dam de celles et ceux qui se faisaient un malin plaisir d’y prendre part.

 

 

 

A commencer par le président de La Grange de Beauvais, lieu d’accueil de l’évènement à VENOUSE. Dépité, Patrick HENRY devait faire grise mine à l’annonce de cette information néfaste, tombant comme une sentence funeste sur cette joviale manifestation.

D’autant que manifestement, et au vu de son exigence et sa structuration, elle ne pourra être reportée à une autre date de l’année. Les aficionados de cette célébration festive devront donc s’armer de patience et attendre désormais le printemps 2021 pour retrouver la future édition.

Côté budget, celui requis initialement autour de la manifestation pour sa phase logistique et communication nécessitait 15 000 euros. Si une partie de cette enveloppe a déjà été consommée en présence publicitaire, la réactivité des responsables de l’agence Yonne Tourisme aura permis de limiter toutefois la casse financière.

Les panneaux d’affichage réservés à ces effets d’annonce seront maintenus. Ils contiendront un tout autre message sur leur support : le choix de l’item est multiple car l’agence de développement touristique est plutôt prolixe en matière d’information.

 

 

Articles

Bannière droite accueil