Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Fort du succès rencontré sur l’Auxerrois, la structure associative n’exclut pas de s’enraciner davantage sur le Sénonais dans un proche avenir. La réflexion est désormais lancée pour son responsable, le président de l’antenne départementale Roger ROUSSEL. La demande de logements y est importante. Les opportunités d’y répondre existent…Il suffit de mettre cela en adéquation !

SENS : Développer un pôle de référence similaire à celui de l’Auxerrois sur la zone septentrionale de l’Yonne trotte depuis un moment dans la tête des responsables de l’association solidaire Habitat & Humanisme.

Alors qu’il procédait il y a quelques jours à la visite de plusieurs logements entièrement réhabilités à destination de personnes en difficulté à Auxerre, en présence du préfet de l’Yonne Henri PREVOST et de Didier ROUSSEL, directeur départemental des Territoires (DDT), le président de la section icaunaise d’Habitat & Humanisme Roger ROUSSEL a émis le souhait d’initier un travail complémentaire sur le Sénonais.

Une zone géographique où le potentiel existe et la demande de logements sociaux est en constante progression. Pour l’heure, des choses sont réalisées à Sens où l’entité dispose déjà de trois logements. Trop peu pour répondre aux réels besoins des familles qui peinent à trouver un habitat correspondant à leurs aspirations dans des conditions optimales.

Lors de la visite de ce chantier comprenant la rénovation de nouveaux trois appartements dans une vieille bâtisse rue du docteur Marie à Auxerre, les deux responsables de l’antenne icaunaise d’Habitat & Humanisme, Anne AZALBERT et Roger ROUSEL, ont pu démontrer dans les faits que des projets ambitieux pouvaient se réaliser dans le domaine de la rénovation énergétique avec le concours financier de la Communauté d’agglomération de l’Auxerrois et l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH).

 

 

La quête de propriétaires solidaires pour lutter contre le mal-logement…

 

On ne le dira jamais assez, mais Habitat & Humanisme 89 est toujours en quête de logements vacants dans les deux grandes villes de notre département ou dans leurs périphéries.

Pour aider en les logeant dans un confort acceptable les plus précaires d’entre nous. Une action altruiste qui fait également appel à la générosité des propriétaires solidaires. C’est-à-dire ceux qui posséderaient des logements habitables de suite ou qui seraient à rénover.

La démarche s’assortit de nombreux avantages. Une fiscalité intéressante avec des abattements fiscaux ou exonération de la taxe foncière pour le bail à réhabilitation, la valorisation du patrimoine avec les aides obtenues sous certaines conditions à la rénovation énergétique, la tranquillité de la gestion. Logique, puisque tout est pris en charge par l’association et son équipe de bénévoles aguerris.

C’est le fondement même de cette structure apparue il y a déjà plus de trois décennies dans le paysage de l’immobilier solidaire en France.  

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

L’expérience sera unique en Bourgogne Franche-Comté. Peut-être même à une échelle encore plus lointaine. Elle aura pour objectif d’apporter des éléments de réponse précis et détaillés à celles et ceux des entrepreneurs qui ne sont pas vraiment familiarisés avec le droit. Une discipline pédagogique qui demande rigueur et discernement…

AUXERRE : Les notions de droit à la portée de tous les chefs d’entreprises du secteur industriel ? Pourquoi pas ! C’est en tout cas un vaste chantier sur lequel travaillent depuis plusieurs semaines déjà les responsables de la Maison de l’Entreprise de l’Yonne.

Une mise en œuvre qui devrait aboutir après moult réflexions dès les premiers jours de janvier. Et ce, sous la forme de podcasts.  

La nouveauté devrait trouver son public comme l’a affirmé il y a peu lors d’une interview le délégué général de la Maison de l’Entreprise Claude VAUCOULOUX.

Le principe de ce rendez-vous régulier conçu avec la diffusion de contenus audio numériques est d’alimenter un certain nombre de courtes chroniques, d’à peine cinq minutes, autour du droit et de ses innombrables subtilités.  

Ce sont les représentants du service juridique de l’organisme qui accueille en son sein les antennes départementales de l’UIMM et du MEDEF qui décortiqueront les items choisis au préalable par leurs soins. Des thèmes devant nécessairement se rapporter à l’actualité et à ses implications directes sur la vie des entreprises.

 

 

 

 

Des documents élaborés dans les règles de l’art !

 

Les juristes enregistreront de petites séquences audio de quelques minutes. Celles-ci seront ensuite accessibles via la plateforme podcast de la Maison de l’Entreprise.

Un gros travail d’écriture est en phase d’élaboration par l’équipe juridique de l’établissement. Le droit, il est vrai, est une science complexe qu’il est nécessaire de vulgariser et d’expliquer avec les formules les plus adéquates de la compréhension.

La Maison de l’Entreprise a fait appel aux services d’un prestataire extérieur pour assurer la partie enregistrement. Les podcasts seront donc réalisés dans les règles de l’art, la qualité sonore en plus !

Les documents une fois finalisés devraient être déposés sur la plateforme auditive dès les premiers jours de la nouvelle année. Un suivi sera nécessaire sous la forme d’une réactualisation des informations fournies en ôtant de la plateforme les éléments devenus obsolètes. Le droit, on le sait, reste une matière vivante qui n’est jamais figée, en constante évolution...

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

L’économie de proximité est l’un de ses credo préférés. Il le complète avec ce besoin inexpugnable de défendre les intérêts des artisans et commerçants dans l’exercice de leurs métiers. Autant d’arguments convaincants qui ont permis à l’actuel président de la Confédération Nationale de l’Artisanat des Métiers de Services et de la fabrication (CNAMS) de renouveler son bail à la région BFC…

AUXERRE: Surprise s’abstenir lors de la récente élection de la CNAMS de Bourgogne Franche-Comté pour désigner le nouveau lauréat au poste suprême de président ! Christophe DESMEDT a été reconduit par ses pairs dans la fonction qu’il occupe depuis son premier succès, obtenu lors de la précédente mandature entamée en mars 2016.

L’artisan coiffeur de l’Yonne se succède donc à lui-même au sein de cette confédération sans qu’il n’y ait eu la moindre difficulté contestataire. Une présidence qui lui permet également de gérer le destin de l’U2P, l’Union des Entreprises de Proximité.

C’est précisément de cette proximité dont il aura été question lors de ce scrutin. Une valeur intrinsèque dont le chef d’entreprise icaunais soutient avec abnégation les principes fondamentaux.

 

 

Privilégier les projets constructifs et les liens sociaux…

 

Au cours de cette assemblée générale extraordinaire, Christophe DESMEDT a rappelé son engagement dans le développement de projets constructifs favorables au lien et dialogue social. Une ligne directrice facilitant l’évolution de l’organisme.

La CNAMS avait été endeuillée en avril dernier en perdant son mentor charismatique foudroyé tragiquement par la COVID-19, le regretté Bernard STALTER. Un président national qui avait effectué un déplacement plus que de courtoisie à l’automne 2019 à Auxerre en visitant avec beaucoup d’intérêt les locaux du CIFA de l’Yonne. Christophe DESMEDT avait pu disserter longuement avec son référent national. Depuis le 23 septembre, c’est l’artisan prothésiste dentaire Laurent NUMEROT qui a repris les rênes de la vénérable confédération.

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

S’il reçoit les autorisations officielles, le projet pourrait voir le jour avant la fin de l’année 2021. Peut-être au tout début de 2022. Il serait en tout cas unique dans l’Auxerrois. Un centre d’élevage de cervidés qui permettrait à la jeune Juliette MOREAU et à son compagnon de vivre une très belle aventure entrepreneuriale. Celle-ci se situant aux confins de l’univers animalier et de la pédagogie. Avec un modèle économique à la clé, de surcroît…

CHEVANNES : Existera-t-il un jour une ferme d’élevage de cervidés dans l’Auxerrois ? Tout porte à le croire, en effet, si l’on en juge l’avancée du projet initié par Juliette MOREAU, future cheffe d’entreprise icaunaise.

Avec son compagnon, cette dernière qui œuvre déjà au quotidien auprès de son père Hervé, gérant de la société des « Cerfs de Bourgogne » et exploitant de la Ferme Saint-Loup à Brienon-sur-Armançon, espère voir aboutir dans les prochains mois ce sympathique concept. Celui-ci allie le retour à la nature, l’élevage d’animaux dans un biotope 100 % naturel et la mise en exergue d’activités commerciales espérées lucratives.

Non seulement, la jeune femme a pour projet de reprendre l’exploitation de cervidés paternelle qui a reçu la visite cette semaine du préfet de l’Yonne Henri PREVOST et du président de la Chambre départementale d’agriculture Arnaud DELESTRE. Mais, en outre, elle entend bien développer cet élevage à proximité d’Auxerre.

La municipalité de Chevannes aurait donné son accord de principe pour que l’installation de la future activité agricole se fasse sur une zone naturelle, composée de bois et de prairies. Une surface de près de cinquante hectares, indispensables à l’épanouissement de ces animaux.

 

 

Une production d’objets décoratifs et l’accueil de scolaires dans une ferme pédagogique…

 

Profitant de cet espace de verdure, les cerfs pourraient s’y nourrir sans aucune difficulté. L’idée d’accueillir des scolaires est déjà à l’étude dans le cadre d’une ferme pédagogique avec les services de l’Education nationale. En outre, le couple exploitant produirait des articles connexes issus de ce cheptel, dont le nombre d’animaux n’a pas encore été spécifié.

Ils seraient à vocation décorative en utilisant la matière première que peuvent être les peaux, les cornes ou le cuir.

Côté budget, les premières estimations chiffrées se rapportent à la construction d’un laboratoire qui nécessiterait une enveloppe de cent mille euros. Les frais de clôture délimitant ce vaste enclos avoisineraient un budget de 60 000 euros.

A ce jour, Juliette MOREAU est dans l’expectative. Elle attend avec impatience des réponses à ses demandes d’obtention de certificats et autorisations d’usage pour placer son projet sur une véritable rampe de lancement…

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le contexte de crise sanitaire n’empêche nullement le centre de formation icaunais d’avancer à grands pas pour favoriser l’accueil de celles et ceux qui possèdent une réelle appétence aux métiers de la filière mécanique. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à fréquenter l’atelier spécifique du CIFA de l’Yonne. Deux cent cinq apprenants, cette année, qui profiteront bientôt d’un espace pédagogique totalement remodelé…

AUXERRE: Débutés au lendemain de la Toussaint, les travaux de réaménagement de l’atelier mécanique du centre de formation par l’apprentissage d’Auxerre se poursuivent malgré la lourde atmosphère inhérente à la conjoncture actuelle.

Qu’à cela ne tienne, les deux cent cinq apprentis de la filière bénéficieront d’ici quelques semaines d’un espace de travail plus ergonomique ayant gagné en modernité. Puisque la livraison de ce chantier réalisé par des artisans du cru sous la houlette du cabinet d’architecture UBIK est prévue au 07 mai.

In fine, ce sont près de mille mètres carrés d’ateliers et de salles de cours qui vont ainsi se refaire une nécessaire virginité pour accueillir dans des conditions optimales ces jeunes gens éprouvant de l’intérêt pour ces métiers d’avenir.

Du CAP au bac pro, les apprentis dont une frange encore trop minoritaire de public féminin vont se sentir pousser des ailes (sans jeu de mot par ailleurs alors qu’ils apprennent à les poncer et à les décabosser !) dans cet univers qui sera pourvu des dernières technologies de pointe indispensables à l’amélioration de leur savoir-faire.

En l’espace de douze mois, la filière mécanique a réalisé une progression de 11 % de ses effectifs, potentiellement candidats aux examens !

 

 

Des travaux soutenus par la Région et l’ANFA…

 

Précisons que cette filière balaie large au niveau de ses débouchés, et ne se cantonne pas uniquement au milieu de l’automobile.

Y figurent aussi les métiers qui conduisent aux transports (côté réparation mais pas logistique), espace et jardin, engins agricoles.

Seul le monde des deux-roues n’est pas abordé dans le cursus proposé par le CIFA. Mais, vu la progression exponentielle des cycles et autres trottinettes dans le paysage de la mobilité actuelle, il n’est pas impossible qu’un jour ces moyens de locomotion novateurs intéressent les responsables pédagogiques du centre.

D’un aspect financier, ces travaux de rénovation s’élèvent à plus de 648 000 euros. Dont 50 % incombent à la Région Bourgogne Franche-Comté.

L’achat de nouveaux matériels pédagogiques est soutenu par l’ANFA (Association nationale pour la Formation Automobile) qui aura sorti de son gousset une contribution participative permettant de financer 300 000 euros de ces appareillages. Dont un diagnostiqueur de mécanique moteur, conçu par le fabricant de la Loire, la PME DIDAC BDH.

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil