De 21 heures jusqu’aux premières lueurs de l’aurore, AUXERREXPO se métamorphosera en un gigantesque « dance-floor » ce samedi 21 septembre. Un concept original y sera décliné à l’attention des aficionados du disco. La soirée mêlera la prestation scénique de valeurs sûres des années 1980 (Eve ANGELI, Jean-Luc LAHAYE, Eric MORENNA…) à la cadence rythmique et percutante d’un DJ aux manettes derrière les platines. L’origine de l’évènement est imputable à la société UNIX. Nouvelle dans le paysage des loisirs, elle est portée par l’Auxerrois Médéric ROUSSEAU…

AUXERRE : Ce serait une presque version épurée de « Retour vers le futur… ». Mais, vécue de manière rétroactive samedi prochain dans l’enceinte du parc des expositions de la capitale de l’Yonne. Plusieurs notoriétés de la grande période du disco (des surprises sont même annoncées sans pour autant être encore déflorées) chanteront leurs tubes légendaires à proximité de l’esplanade de danse, conçue pour accueillir les amateurs du genre.

Eve ANGELI, Eric MORENNA, Richard DEWITTE (l’ex-chanteur et compositeur du groupe « Il était une fois ») ou encore Jean-Luc LAHAYE côtoieront le temps d’un évènement insolite le public Icaunais.

S’il plaît cette production unique, faisant la part belle aux danseurs et aux interprètes venant se greffer en live à la fête, sillonnerait ensuite les routes de France. Différentes villes étapes se sont déjà positionnées pour accueillir le projet : Troyes, Dijon…

Agé de 23 ans, Médéric ROUSSEAU, gérant du night-club « Le MILLENIUM », structure située en périphérie sud d’Auxerre, est l’un des instigateurs de cette animation où brilleront les paillettes.

Cet ancien agent immobilier s’est rapproché d’un professionnel de l’animation musicale, Eric, tourneur de Jean-Luc LAHAYE et de Nolwenn LEROY. Ensemble, ils ont concocté ce programme des plus éclectiques avant de le proposer aux loueurs de Centre France Evènements.

En cas de succès, il est question de créer une société propre à distribuer ce spectacle lors d’une tournée dans l’Hexagone, autour d’une quinzaine de dates.

Le jeune Auxerrois espère atteindre la jauge des deux mille à deux mille cinq cents personnes pour ses grands débuts dans la cour des « grands » dès ce samedi.  Sachant que le point d’équilibre de l’opération se situe dès que la barre des mille personnes est franchie. Le début d’une belle aventure ?

 

Proposée sur une cadence bimestrielle, la formule offre une excellente opportunité pour les entrepreneurs de l’Yonne septentrionale de pouvoir se rencontrer en découvrant à chaque rendez-vous les spécificités des métiers exercés. La trêve estivale se situant derrière nous, la Communauté de communes du Grand-Sénonais convie une trentaine de dirigeants ce mardi 17 septembre à la visite de la filiale française du groupe MATISA, un spécialiste des équipements de pose et renouvellement de voies ferrées…

SENS : Le site industriel de la zone des Sablons recevra dès 8 heures ce mardi matin  une petite délégation d’entrepreneurs et d’institutionnels, invités par la structure communautaire. Une reprise toute en douceur et de bel aloi, après environ trois mois de rupture imputable à la très longue pause estivale.

Mis en place au terme de l’été 2014, les « petits déjeuners d’entreprise » du Grand-Sénonais commémorent leur cinquième année d’existence ce mois-ci.

Compte tenu de l’appétence de ses participants à vouloir découvrir de nouveaux cadres professionnels, le schéma permettant d’entretenir un réseau relationnel efficient n’est pas prêt de s’interrompre visiblement. La demande est toujours forte pour y prendre part, sachant que le nombre de convives est à chaque fois limité pour des soucis logistiques.

D’autant que l’instigatrice de ces contacts privilégiés avec la sphère de l’entrepreneuriat, l’édile de Sens, Marie-Louise FORT, présidente de l’Agglomération, prend plaisir à y participer.

 

 

Des visites couplées à des échanges liés à l’actualité économique…

 

Avantage de ce processus d’échanges directs pour l’élue : tâter le pouls des milieux économiques et anticiper sur leurs divers projets. Les concepteurs de ce module d’expression et d’immersion en entreprise profitent aussi de ces retrouvailles pour y développer des thèmes de réflexion.

A titre d’exemples, le développement de la fibre optique, les aides apportées par BPI, les pistes menant à la formation supérieure ou l’insertion des travailleurs handicapés en entreprise ont représenté autant de sujets de discussion abordés au cours de précédentes rencontres.

En juin, dernier, dans les locaux du centre d’affaires, EUROPOLE, piloté par Thierry HOFFMAN, il fut même question des gens du voyage et la complexité de gérer ce type de dossier en cas de délogement lors d’occupation intempestive de terrains industriels par des caravanes.

On l’aura compris : il n’y aucun tabou sur les sujets d’actualité proposés en marge de la visite d’entreprise accueillante.

Parmi celles-ci, on peut citer CHEVILLON Imprimeur, ABA, TUBAUTO, CHAROT  ou encore FMC. On sait déjà que le calendrier du mois de novembre favorisera la découverte de la société CHEMETAL BASF.

Un article en partenariat avec la Communauté du Grand-Sénonais et la Ville de Sens

 

 

Vitrine ouverte de la dynamique commerciale locale, la foire exposition d’Auxerre possède d’autres atouts non négligeables dans son jeu. Elle s’inscrit chaque année parmi les points de passage prioritaires de la sphère institutionnelle et politique départementale en cette période de rentrée. Y être vu tout en y voyant et appréciant les dernières innovations proposées par les exposants constitue un exercice de communication savamment orchestré dans les travées du parc des expositions. Un moment propice où il est de bon d’échanger et d’observer…

AUXERRE : Un rendez-vous destiné à accueillir les peoples et autres VIP de l’Yonne, la foire d’Auxerre ? Toujours est-il que la traditionnelle cérémonie inaugurale, bien que quelque peu modifiée et raccourcie depuis une paire d’années, répond en tout point à cet objectif.

Intégrer le copieux cortège qui forme l’ossature protocolaire des officiels, devant cheminer durant près de deux heures chaque recoin de l’espace commercial figure depuis belle lurette sur les agendas des personnalités influentes.

C’est une tradition à laquelle nul ne doit déroger sous peine de susciter les commentaires les plus extravaguant des coteries du sérail ! Bien sûr, les contraintes de calendrier justifiant les absences des uns nourrissent le questionnement quelque peu amusé et intrigué des autres ! Ainsi est faite l’existence…et surtout l’humain, toujours avide de sensationnel !

Invités à se rendre sur le parvis du parc des expositions sous un soleil guilleret, les heureux élus de ce tour de chauffe matinal, soit la phase d’ouverture de la manifestation, eurent à cœur de suivre l’encadrement de Centre France Evènements dans ce périple.

 

Les arts de vivre, valeurs sûres de la foire…

 

Avec une première et étonnante halte auprès de l’Amicale des Cuisiniers de l’Yonne, et de leurs chefs, tout auréolés de pareilles retrouvailles dès onze heures du matin. Une gougère dans une main, un petit gobelet fleurant bon l’escargot persillé cuit dans sa sauce au chablis dans l’autre, le prologue de la visite se montrait déjà sous d’excellents auspices pour les suiveurs. Il n’y a pas à dire : il fait bon vivre en Bourgogne, terroir de succulentes traditions.

Puis, tour à tour, les hôtes des lieux, Guy ROS (directeur général de Centre France Evènements Auxerrexpo) et Sébastien FUENTES, son adjoint, expliquèrent dans les grandes lignes les tendances attrayantes de cet évènement, le énième, placé celui-ci sous le chiffre symbolique du 89. Comme 89ème édition. Ou en référence pour les puristes de la géographie au département de l’Yonne. Des discours écoutés studieusement par le parterre de personnalités.

Guy ROS exposa par ailleurs des réflexions pour le moins pertinentes sur le rôle stratégique d’Auxerre dans le registre du tourisme d’affaires (voir article correspondant).

Commença alors la lente déambulation du cortège, allée après allée, sous les commentaires explicatifs du Monsieur Loyal, officiant micro à la main, fidèle au poste depuis dix ans tout pile.

 

 

A la découverte de mythiques personnages de B.D.

 

D’un univers à l’autre, chacun prit le temps de saluer, de discuter et de tâter le pouls des cent cinquante artisans/commerçants à forte connotation icaunaise. Le tracé de ce sinueux parcours offrit une excursion en plein air.

Sur le parvis du parc auxerrois où les forces militaires étaient bigrement représentées. Des chasseurs alpins à l’armée de terre, avec armes et paquetages à la clé. Y aurait-il eu quelques incitations au recrutement avec la bénédiction de l’adjudant-chef Bruno NIRLO ?

Plusieurs élus n’hésitèrent pas à revêtir les tenues et attributs militaires, se remémorant peut-être quelques lointains souvenirs de leur incorporation au sein d’un régiment. Crépitement des flashes : la communication l’emporta haut la main avec ces clichés mémorables !

La visite se termina peu après par l’une des attractions novatrices de cette édition 2019. L’espace consacré aux « Avengers », les célèbres personnages apparus dans les comics américains de l’après-guerre.

Un « Captain America » plus vrai que nature attendait bouclier en main les suiveurs. Avant que ces derniers ne découvrent, plongés dans une relative pénombre, les figurines de « Hulk », « Spiderman » ou « Iron Man ».

Entre les stars, figées mais planétaires du cinéma d’Outre-Atlantique, et les VIP bien vivants de l’Yonne qui terminèrent leur parcours, c’était incontestablement une noria d’étoiles qui symbolisa l’ouverture officielle de cette foire 2019 d’un bon cru…

 

 

L’accessibilité de la Foire d’Auxerre au plus grand nombre de commerces indépendants constitue l’une des priorités essentielles des organisateurs de la nouvelle édition qui débute le 11 septembre. Pour se faire : une seule recette s’applique. Un prix d’appel relativement bas pour inciter les plus petits des exposants à participer à la manifestation. Une stratégie qui s’avère payante au plan quantitatif ?

AUXERRE : Bénéficiant d’un taux de renouvellement qui dépasse les 90 %, la Foire d’Auxerre ne connaît pas de disette au niveau de ses exposants pour remplir les travées du parc AUXERREXPO.

Mieux : un vrai tour de force a été réalisé avec cette 89ème édition qui se profile. Les organisateurs de Centre France Evènements ont enregistré une hausse significative du nombre des professionnels inscrits !

Comme le confirme le directeur-adjoint de la structure porteuse du concept, Sébastien FUENTES, « une vingtaine d’artisans et de commerces supplémentaires accueilleront les visiteurs en quête de bonnes affaires cette année. Ils étaient près de 130 participants lors de la précédente édition. Cette fois-ci, la foire franchit un nouveau cap en termes de fréquentation, au-delà des cent cinquante exposants… ».

L’explication de cet engouement inattendu tient en quelques mots : la politique tarifaire exercée par le donneur d’ordre.

« Les prix d’appel que nous proposons sont très bas pour ce type de manifestation populaire, commente Sébastien FUENTES, avec un budget compris entre 300 et 400 euros, un professionnel peut être accueilli sans problème sur notre évènementiel et être pourvu d’un emplacement…».

 

Un budget de fonctionnement en progression de 15 %...

 

Une opportunité dont auraient pu profiter davantage d’autoentrepreneurs de l’Yonne à ce tarif-là. Or, curieusement, leur nombre représente la portion congrue des exposants sur cet évènement qui fleure bon le retour de l’automne. Pourquoi n’ont-ils pas su saisir la balle au bond ?

« C’est simple, estime Sébastien FUENTES, les artisans et commerçants à la tête de micro structure ne travaillent pas de la même manière que les professionnels plus aguerris. Venir sur un lieu public comme une foire suppose une autre approche relationnelle à la clientèle. Il ne faut pas hésiter à aller de l’avant en l’alpaguant afin de lui proposer ses services ou ses produits… ».

Etre à l’aise face à un prospect reste, on le sait, une saine vertu dans l’approche commerciale de notre société consumériste. Une manière de faire que l’on acquiert au fil du temps et de l’expérience…

Un mot, en dernier lieu, sur le budget consacré à l’animation commerciale. Sans qu’il soit déflorer au chiffre près : il est en progrès de + 15 % cette année par rapport à celui de 2018.

Deux postes ont requis un plus gros effort financier : la sécurité (celle-ci doit être optimale pour les organisateurs) et la part dédiée aux animations culturelles et de loisirs, en vue de satisfaire tous les publics. Vu le copieux programme de réjouissances, les suiveurs de la foire 2019 ne devraient pas être déçus !

Quand vous arrivez à « La Grange du Prieuré », à La Ferté-Loupière, une immense toile vous saisit : un géant gris majestueux, entouré d’une végétation flamboyante, et d’oiseaux en mouvements ! C’est l’œuvre du peintre animalier François BACHELOT, aujourd’hui disparu mais bien présent grâce à son travail parmi nous jusqu’au 15 septembre…

LA FERTE LOUPIERE : Projection fulgurante dans … la Vie ! La nature colorée, harmonieuse, pleine d’actions, de gaîté et de vie !

Un point d’eau, la jungle, des oiseaux qui volent, d’autres qui se désaltèrent, qui picorent …

La végétation, colorée, qui cadre et accompagne cette scène de la vie quotidienne, quelque part en Afrique...

Et, au centre, ce « Géant Gris », qui prend, tellement naturellement, toute sa place, au centre de cette peinture …

L’exposition se déroule, autour de cette grange, dont l’aspect naturel et traditionnel se prête tellement bien à la présentation de François BACHELOT, peintre animalier.

Ce qui frappe : c’est cet immense amour de l’existence. Cela explose dans chaque œuvre, y compris dans les plus dramatiques, comme celle de l’incendie… à laquelle on ne peut rester que scotché… j’avoue, celle-ci est mon coup de cœur !

Si les géants gris sont le thème favori de l’artiste, c’est pour les montrer en pleine vie, dans leur milieu naturel, accompagnés d’autres habitants, à pattes, à poils, à plumes…

 

Une créativité au service de la défense animale…

 

Ces animaux qui sont en même temps tellement forts, et tellement faibles face à la cruauté de certains « humains ».

Chacune des œuvres de cette exposition mérite que l’on se laisse emporter dans ce monde magique, pour célébrer encore mieux la vie, sous toutes ses formes.

La vie, au cœur de l’œuvre de l’artiste, comme elle l’a été aussi dans l’autre volet de sa existence, celui de médecin spécialisé en oncologie, son autre façon de se battre pour la « Vie ».

Innovation également avec sa technique de peinture… numérique !

L’artiste a rejoint les géants gris, quelque part au « cimetière des éléphants ». Mais, la vie de ses œuvres perdure. Si vous souhaitez en organiser une exposition ou en acquérir, contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’Exposition des peintures animalières de François Bachelot est visible jusqu’au 15 septembre, à « La Grange du Prieuré » (à droite de l’église) à La Ferté Loupière

www.acanthe89.com    03 86 73 14 24

Claire DOUTREMEPUICH

 

Page 1 sur 44
Bannière droite accueil
Bannière footer