Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

La première édition des « Misters Class » de l’Humour, proposée en juillet dans l’Yonne, aura connu le succès. Une quinzaine de nouveaux talents se sont révélés lors d’une immersion privilégiée de trois jours dans les méandres de la créativité et de l’expression théâtrale. L’expérience a été orchestrée par le comédien SMAIN et l’association TRIOD’ARTS. Ensemble, ils ont su transmettre leurs passions artistiques…

 

DRUYES LES BELLES FONTAINES : Imaginer ses propres sketches, les écrire, les répéter inlassablement aux côtés de comédiens professionnels avant de les interpréter face à un public de profanes : tel était le challenge voulu par cette initiative novatrice portée par l’association TRIOD’ARTS.

Un défi pas si simple à concevoir. Même si on l’est doté d’une verve littéraire et d’un sens de l’imagination aiguisé. Mais alors, comment faire sur l’estrade si l’on ne maîtrise pas du tout le trac, si l’on ne sait pas improviser son jeu de scène ou que le placement de sa voix tombe à plat ?

L’enjeu de cette première « Misters Class » se voulait bonifiant pour les apprentis comédiens. Ils devaient apprendre les fondamentaux de la scénographie et du métier leur permettant d’obtenir ensuite davantage d’assurance afin qu’ils puissent exprimer leurs réelles potentialités sous les projecteurs.

Le cadre bucolique et champêtre du Domaine de l’ABIME accueillait cette session pédagogique. Où la convivialité intégrait aussi le cahier des charges avant que les apprentis artistes ne puissent investir le château de DRUYES LES BELLES FONTAINES pour une unique représentation officielle.

Le travail émotionnel au centre du stage…

Aux côtés de SMAIN, Stéphane MARSAT, coach corporel et responsable de l’association CORPS D’ARTISTES, prodiguait de ses conseils les séances de travail tant au niveau de la préparation corporelle que de l’aspiration mentale des futurs artistes d’un soir.

« Le groupe a beaucoup travaillé sur le ressenti et l’émotionnel, devait-il expliquer, ce fut harmonieux dans les échanges car tous possédaient la fibre nécessaire à l’accomplissement de leurs rêves… ».

La réussite du projet ne reposait en fait que sur un seul item pour ces humoristes néophytes : la confiance en soi avec si possible un zeste de talent en prime.      

Durant une heure et demie de spectacle, les quinze lauréats de cette académie du rire insolite auront été nimbés de l’auréole protectrice de SMAIN, qui en qualité es ange gardien aura avec son humilité coutumière transmis les codes indispensables au succès de l’opération. Nadia FENRINI, présidente de TRIOD’ARTS, satisfaite, donne déjà rendez-vous à d’autres talents dans le cadre de nouvelles aventures…

Un coach au grand cœur auprès des enfants autistes…

Travaillant aux côtés des Petits Frères des Pauvres, l’association CORPS D’ARTISTES pilotée par Stéphane MARSAT projette aussi de mettre en place une action pédagogique et humanitaire destinée aux enfants autistes vivant au Maroc. Non loin de Tanger, l’une des métropoles importantes du royaume chérifien, le spécialiste en coaching corporel envisage de créer un centre artistique permettant d’accueillir les enfants touchés par cette pathologie. Depuis 2009, date de création de la structure associative, ses représentants ne cessent de réaliser des actions en développant des ateliers autour du spectacle vivant (cirque, théâtre…) et en favorisant l’accès aux soins, aux droits et à l’éducation des enfants. L’ouverture d’un lieu d’accueil et de partage au Maghreb reposerait sur une vocation artistique à la base afin que les jeunes autistes puissent exprimer leurs sensibilités. Mais, ce serait surtout un vecteur d’intégration dans la société.

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Une nouvelle charte graphique et pléthore d’innovations techniques sont prévues au cours de la prochaine saison en vue de dynamiser les outils numériques de l’ADTY. L’agence exprime au travers d’une stratégie débordante ses initiatives envers sa politique de communication grand public et en direction des internautes, premiers contributeurs à la découverte du territoire nord-bourguignon…

 

AUXERRE : La refonte totale du site multimédia de l’Agence de développement du tourisme de l’Yonne sera l’un des dossiers prioritaires de la future saison 2017/2018. Gagnant en fonctionnalité et surtout en praticité, l’outil devrait être reconfiguré avec l’objectif de doper sa performance. Il demeure, et de loin, le support prioritaire permettant d’obtenir le maximum de renseignements pédagogiques et culturels sur les offres et prestations touristiques du territoire icaunais.

Les équipes techniques de la cellule communication de l’agence départementale sont déjà à pied d’œuvre multipliant réflexions et analyses sur le futur concept.

A ce titre, plusieurs brainstormings devraient être proposés afin de produire à l’issue de ces rencontres la nouvelle charte graphique de cet ensemble attendu. Cette transformation globale du site Internet et de ses diverses portes d’accès devrait être effective dès le mois de mars 2018 selon le cahier des charges. Question de logique juste avant le lancement de la nouvelle saison…

Parallèlement, l’Agence de développement du tourisme de l’Yonne a inauguré la référence « my-yonne.com », avec un relais naturel vers le site « Météo 89 », géré par la structure associative locale faisant la pluie et le beau temps sur le territoire côté prévision.

De nouveaux e-magazines (une dizaine de supports au total) présenteront les dix sites incontournables du département avec un axe familial puisqu’ils seront dédiés aux endroits typiques où il est intéressant d’emmener des enfants.

Autre précision : des vidéos thématiques au nombre de huit ont été mises en ligne pour identifier l’éclectisme prôné par l’organisme en matière de découverte du territoire.

Les newsletters destinés au grand public ne cessent de progresser en termes de visibilité et de reconnaissance avec près de 12 000 lecteurs à ce jour. Gageons que l’apport de modernité sur le nouveau concept numérique enflera ces chiffres vers d’autres sommets…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

L’agriculture biologique poursuit sa croissance sur le territoire septentrional de Bourgogne Franche-Comté. Au dernier recensement, le nombre de fermes et domaines qualifiés de bio s’élève à 269 établissements dont une quarantaine en renouvellements notifiés. A l’échelle du territoire, cette typicité de l’agriculture de plus en plus tendance représente 4,6 % de la SAU, soit 8,1 % des exploitations agricoles…

AUXERRE : Plus de 20 380 hectares de terres agricoles du département de l’Yonne sont aujourd’hui exploités de manière biologique selon les ultimes statistiques dévoilées par la Chambre d’agriculture. En partenariat avec le GABY (Groupement des agriculteurs biologiques de l’Yonne), l’organisme consulaire présentait au début de l’été un état des lieux précis de la situation lors d’une conférence ouverte aux professionnels sur ce thème.

Filière économique en développement, l’agriculture biologique représente à l’heure actuelle près de 4 000 conversions. C’est-à-dire une forte propension pour les agriculteurs traditionnels à basculer vers ce domaine d’activité beaucoup plus dans l’air du temps au niveau des consommateurs et permettant la diversité des professionnels.

Des moyens humains déployés par la chambre consulaire

Selon Claude BOURSIER, vice-président de la Chambre d’agriculture de l’Yonne, la tendance ne devrait pas s’infléchir au cours de ces prochains mois. Surtout que la chambre consulaire assure un accompagnement des professionnels désireux franchir le pas.

«  Celles et ceux qui optent en faveur d’un changement de système, celles et ceux qui se convertissent ainsi que celles et ceux qui éprouvent le besoin de suivis technico-économiques peuvent bénéficier de l’intervention de la cellule spéciale dédiée à cet effet…».

Stratégiquement, la Chambre de l’Yonne a même déployé des moyens humains importants et adaptés aux attentes des agriculteurs, tant au niveau de l’élevage que des grandes cultures céréalières. Depuis quelques saisons, l’agriculture biologique a connu un net regain d’intérêt sur notre territoire avec le soutien de BIOBOURGOGNE, partenaire inconditionnel de cette mutation progressive.

Président du Groupement des agriculteurs biologiques de l’Yonne, Philippe CAMBURET apporte lui aussi ses explications sur cet engouement qui n’a rien d’un épiphénomène : «  nous soutenons depuis toujours les projets de conversion d'exploitations dites conventionnelles vers l'agriculture biologique. Les chefs d'exploitation qui décident de faire ce choix sont souvent installés depuis une bonne partie de leur carrière et ils ont acquis une certaine expérience… ».

Réussir l’adéquation entre la production et la demande

Aujourd'hui lorsqu'un agriculteur s'installe, il peut avoir la chance de le faire sur une exploitation biologique, et de bénéficier des conseils et des savoir-faire du cédant. Ce sera ainsi dans le cas d'une transmission d’une exploitation cédée dans le cadre familial par exemple. En outre, nombreux sont celles et ceux qui choisissent une formule dépendant moins du foncier et du capital des exploitations classiques, comme le maraîchage débouchant sur de la vente directe.

L'adéquation entre production et demande de la clientèle se fait plus naturellement que pour des ateliers plus spécialisés comme l'élevage de bovins allaitant. Là, ce fragile équilibre repose sur la solidité d'une filière. Certes, elle est souvent remise en question à ses débuts, mais elle montre toutes ses qualités lorsqu'elle sait s'affranchir des difficultés d'organisation inhérentes aux exigences de l'agriculture biologique. Plusieurs témoignages sur les dispositifs à l’installation et l’élevage biologique devaient conclure cette rencontre professionnelle.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Un nouveau service est ainsi proposé aux touristes mais surtout aux habitants de la localité icaunaise avec l’installation de cette seconde borne électrique aux abords du port de plaisance. L’initiative incombe au SDEY, le Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne, concepteur de ce réseau de bornes de charge de véhicules électriques et porteur du projet de leur implantation sur l’ensemble du territoire nord-bourguignon…

 

SAINT-FLORENTIN : Interrogateur sur les nombreuses fonctionnalités de ces appareils performants, le maire de Saint-Florentin Yves DELOT n’a pas hésité à tester en personne et derrière le volant un véhicule électrique de démonstration à l’estampille du SDEY. Sous le regard approbateur et les encouragements de Jean-Noël LOURY, le président du syndicat départemental.

La commune de l’Yonne possédait jusqu’alors une borne électrique. Mais, en optant pour l’installation d’un deuxième appareillage à proximité du port de plaisance, le message passé par la municipalité est clair : il s’adresse en priorité aux touristes de passage, et sans doute ceux qui optent pour le mix entre tourisme fluvial en pleine croissance dans le département et la découverte motorisée de la ville.

157 bornes électriques seront installées au total…

A l’instar de nombreuses contrées européennes, l’Yonne n’échappe pas à ce regain d’intérêt en faveur de la transition automobile. Le parc de voitures électriques connaît une nette augmentation car l’avenir se situe bel et bien dans ce type de véhicules.

« Non polluant, silencieux et très agréable à conduire, le coût pour 100 kilomètres parcouru en véhicule électrique s’élève seulement à 1,50 euros, explique Jean-Noël LOURY, 85 % des automobilistes effectuent en moyenne moins de 65 km/jour et l’autonomie des batteries est suffisante… ».

En partenariat avec les communes d’implantation et soutenu financièrement par l’ADEME, le programme de pose de bornes électriques se poursuit en cette année 2017. Aujourd’hui, l’Yonne dispose de 80 appareils de charge dont une douzaine proposant une intervention très rapide.

In fine, ce sont 157 systèmes qui seront ainsi posés, faisant de ce territoire l’un des départements français les mieux équipés en bornes rapides. Quant aux communes désireuses de s’équiper d’un véhicule électrique communal (ce qui n’est pas encore le cas de Saint-Florentin), une aide financière est versée par le SDEY. Les utilisateurs, eux, peuvent bénéficier de la gratuité de ce service jusqu’au 31 décembre. Ils ont la possibilité de pouvoir créer un compte client sur www.sdey.fr afin d’obtenir un badge personnalisé reçu à domicile dans un délai de quatre jours ou d’employer leur smartphone et de flasher le QR code visible sur la borne.

Avec la pose de cette nouvelle borne, la mobilité électrique n’est pas prête de s’interrompre car elle est un gage de qualité appréciable des administrés des villes icaunaises.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Réunis dans le magnifique complexe du Centre d’affaires CAMPUS, les membres du Club des dirigeants de Cosne Cours sur Loire ont accueilli le directeur de la Banque de France de la Nièvre, Thierry GOMOT, pour une présentation de la situation économique de la région Bourgogne Franche-Comté.

 

COSNE SUR LOIRE (58) : L’objectif de cette rencontre informelle était de commenter les résultats de l’étude économique annuelle réalisée par la Banque de France. Elle offre chaque année les grandes tendances pour l’année écoulée en termes de bilans et d’analyses. Mais, ce précieux outil est aussi un curseur intéressant pour se projeter vers l’avenir.

Constats essentiels : en 2016, certains secteurs comme le transport, le tourisme ou encore le bâtiment et les travaux publics ont vraiment souffert sur le territoire régional. Ce qui n’est pas une surprise en soi tant les entreprises ont peiné pour développer de nouveaux marchés au cours de cette période encore affectée par les effets de la crise. Le responsable de la Banque de France sur le territoire de la Nièvre aura brossé une vision très réaliste de la situation économique actuelle.

Proposée sous l’égide de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Nièvre et de l’ADEB, l’Agence de développement économique de Cosne Cours sur Loire, cette réunion aura permis à une trentaine de représentants des tissus économiques locaux de prendre le pouls du terrain. Quant au Club des dirigeants, il proposera de nouvelles réunions dès cette rentrée avec des intervenants de qualité issus des instances institutionnelles et économiques représentatives du département nivernais.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil